Confinement pour au moins 15 jours, restrictions jusqu'à Noël : le détail des annonces de Jean Castex

Confinement pour au moins 15 jours, restrictions jusqu'à Noël : le détail des annonces de Jean Castex

MESURES SANITAIRES - Jean Castex a annoncé la poursuite du confinement selon les mêmes règles tout en saluant une diminution de la circulation du virus. Si la tendance se confirmait, un assouplissement serait envisageable pour certains commerces non essentiel au 1er décembre. Les restrictions se poursuivront, avec l'espoir de pouvoir les alléger juste avant Noël.

La France, reconfinée depuis le 30 octobre, va devoir prendre son mal en patience. Jean Castex a annoncé ce jeudi la poursuite des restrictions selon les mêmes règles qu'au cours des deux dernières semaines. Un assouplissement pour certains commerces non essentiels pourrait toutefois être envisagé au 1er décembre, si l'amélioration sur le front des contaminations devait se confirmer dans les prochains jours. L'attestation de déplacement restera, elle, nécessaire après le 1er décembre. Voici ce qu'il faut retenir.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Le confinement reconduit

"Il serait irresponsable de lever ou même d’alléger le dispositif dès maintenant", annonce Jean Castex. "Nous avons décidé de maintenir inchangées, au moins pour les 15 prochains jours, les règles du confinement."

Les Français devront donc continuer à se plier aux restrictions de déplacement actuellement en cours. A ce titre, le Premier ministre a confirmé le renforcement des contrôles annoncé la veille par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Nous constatons dans certaines zones ou parties du territoire un respect encore insuffisant des règles. J'ai donné au ministre de l'Intérieur des instructions de fermeté. J'en appelle au respect de ces règles exclusivement destinées à protéger notre santé.

"Depuis le 30 octobre, les forces de police et de gendarmerie ont procédé à près de 581.000 contrôles qui ont donné lieu à 88.455 verbalisations, dont près de 300 concernant l’ouverture irrégulière d'établissements recevant du public", a précisé le chef du gouvernement.

Lire aussi

1er décembre: un possible assouplissement mais toujours l'attestation

"Si la tendance observée se confirme, nous pensons que le pic de la 2e vague pourrait être atteint dans nos hôpitaux la semaine prochaine. Ce serait une très bonne nouvelle", indique Jean Castex. 

Si ce scénario se confirmait, des premières mesures d’allègement "pourraient intervenir à compter du 1er décembre", "strictement limitées aux produits et commerces de première nécessité", et sous réserve d'un "protocole renforcé". Bars, restaurants ou salles de sport ne seront pas concernés par un tel assouplissement et devront rester fermés au delà du 1er décembre et peut être jusqu'à Noël. Par ailleurs, l'attestation de déplacement sera toujours nécessaire au delà du 1er décembre. 

En revanche, si la situation devait à nouveau se détériorer, avec une nouvelle hausse des patients en réanimation, "nous serions amenés à prendre des mesures supplémentaires afin d'arrêter la vague", indique le chef du gouvernement.

Quoi qu'il arrive, les restrictions de déplacement, avec attestation obligatoire, resteront en vigueur après le 1er décembre, et "au moins jusqu'aux vacances de Noël", a précisé Matignon à LCI.  

Des restrictions possibles jusqu'à Noël

L'objectif des autorités est de permettre "un nouvel allègement au moment des vacances de Noël, afin que les Français puissent passer les fêtes de fin d’année en famille", assure Jean Castex. Mais, prévient le Premier ministre, ces retrouvailles ne pourront prendre la forme de "grandes fêtes, à plusieurs dizaines de personnes, pour le réveillon du 31".

 Il est trop tôt en revanche pour savoir s'il sera possible de réserver des billets de trains pour Noël. "Nous allons tout faire, s'agissant des déplacements pour Noël, pour préciser cela aux Français dans des délais qui leur permettront de s'organiser, c'est-à-dire avant la fin du mois de novembre", précise Jean Castex. 

Poursuite des aides aux entreprises, nouveau dispositif pour les loyers

Jean Castex assure que l'exécutif continuera "d'apporter un soutien économique massif aux commerces fermés". "Toutes les mesures économiques massives annoncées au début du mois continueront de s'appliquer dans les 15 jours qui viennent", a ajouté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, rappelant les dispositifs d'activité partielle, d'exonérations de charges et du fonds de solidarité. 

Le gouvernement va mettre en place "un dispositif simple" pour les loyers des commerçants, sous la forme d'un crédit d'impôt de 50% pour tous les bailleurs qui renoncent au loyer pour les entreprises jusqu'à 250 salariés. Pour les entreprises de 250 à 5000 salariés, le dispositif s'appliquera avec un crédit d'impôt de 1/3.

Prolongations de droits pour les chômeurs

Jean Castex a annoncé la reconduction du dispositif de prolongation exceptionnelle des droits à l'assurance chômage pour les chômeurs en fin de droit, le temps du confinement. 

"Nous laissons également un délai supplémentaire pour s'inscrire à Pôle Emploi", a précisé la ministre du Travail Elisabeth Borne. Les droits au chômage seront également prolongés de la longueur du confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

EN DIRECT - Primaire des écologistes : "Je serai le président du climat", assure Yannick Jadot

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

Pénuries de carburant : les prix montent et le Royaume-Uni appelle l'armée à se tenir prête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.