VIDÉO - Pour le Dr Gérarld Kierzek, "le seul moyen d’arrêter la propagation du virus, c’est d’arrêter les contacts entre les gens"

VIDÉO - Pour le Dr Gérarld Kierzek, "le seul moyen d’arrêter la propagation du virus, c’est d’arrêter les contacts entre les gens"
Santé

INTERVIEW - Emmanuel Macron a annoncé ce lundi de nouvelles restrictions des déplacements dans la lutte contre le coronavirus pour une période de quinze jours au moins. Une décision saluée par le Dr Gérald Kierzek.

La France s’apprête à entrer dans un nouveau stade de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Au cours d'une nouvelle allocution ce lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé l’interdiction des déplacements non essentiels à partir de ce mardi à midi, "pour une durée de quinze jours au moins". Une période de confinement en somme, même s'il n'a pas employé le mot.

D'après le Dr Gérald Kierzek, ce renforcement des mesures était "inévitable" afin de ne pas mettre le système hospitalier en péril avec l’afflux de nouveaux patients dans les prochains jours. "On a vu que les mesures annoncées la semaine dernière par le Président République puis par le Premier ministre ne suffisaient pas", explique-t-il à LCI.fr dans la vidéo ci-dessus. 

"On l’a vu notamment au moment des élections, qui n’étaient pas la meilleure idée qui soit. On a vu ce week-end des gens dans des parcs, on a vu des gens sortir. Les jeunes se sont dits ‘j’ai pas d’école, j’ai pas de lycée, j’ai pas de fac, c’est les vacances ! ‘. Mais non, ce ne sont pas les vacances !  L’épidémie, elle est en sous-marin. Elle est là, c’est un iceberg. On est avec le bateau, on est en train d’arriver, et plus on avance, plus on voit l’iceberg qui est en train de sortir, et plus on voit que cet iceberg est monstrueux.  Et le seul moyen d’arrêter la propagation du virus, c’est d’arrêter les contacts entre les gens. Donc on ne peut plus avoir des gens dans la rue. On ne peut plus avoir des gens dans des parcs. On ne peut plus avoir des gens dans des cinémas. On reste chez soi !".

Toute l'info sur

Coronavirus : le docteur Kierzek répond à vos questions

Lire aussi

Pour le Dr Kierzek, la période de confinement qui commence nécessite bons sens et responsabilité. "Il ne s’agit pas d’être chacun enfermé dans une salle ou dans une pièce en disant : toi tu as la chambre, toi tu as la cuisine ! Il ne s’agit pas de se battre", insiste-t-il. "Il s’agit au contraire de jouer la solidarité. Jouer avec les enfants. Leur expliquer les choses et qu’il y ait un côté un peu ludique. Le virus, de toute façon, il sera peut-être dans votre foyer. Peut-être que vous attraperez le coronavirus. Dans 99% des cas à titre individuel, vous ne risquez pas grand chose ! C’est à titre collectif qu’on risque quelque chose, si 30 millions de Français sont contaminés au même moment."

Difficile de prévoir la durée de cette situation inédite dans la vie des Français. "Mais ça peut durer", prévient le médecin. "Ça peut durer plusieurs semaines. Ça va durer plusieurs semaines. Ça va être dur, y compris psychologiquement.  Mais c’est un moment pendant lequel il faut faire preuve justement de sang froid, de solidarité, et se rendre compte qu’on a tous une responsabilité. On est tous un maillon de cette chaîne-là. Vous ne travaillez pas à l’hôpital, mais c’est comme si vous aidiez les gens qui sont à l’hôpital en restant chez vous."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent