Virus du Nil occidental : restriction et test pour les dons de sang

Santé
DirectLCI
CONSULTATION PRIVEE - Pour éviter toute contamination, le séjour d'une nuit dans le sud-est de la France exclut au don de sang.

Le don de sang est restreint pour les personnes qui ont séjourné au moins une nuit dans le sud de la France où sévit 

le virus du Nil occidental et les donneurs y résidant sont testés, selon l'Etablissement français du sang. "Depuis la première semaine d'août, 24 cas d'infection humaine au virus du Nil occidental (West Nile virus en anglais) ont été identifiés dans l'arc méditerranéen", a indiqué lundi le Dr Christophe Besiers, membres de l'EFS.


"Le premier cas humain a été détecté début août, initialement dans les Alpes-Maritimes", puis des cas ont été également identifiés "dans le Vaucluse, puis la Corse, les Bouches-du-Rhône et le Var. Et la semaine dernière un cas a été détecté dans les Pyrénées-Orientales" précise-t-il à l'AFP.

"Le premier cas humain a été détecté début août, initialement dans les Alpes-Maritimes", puis des cas ont été également identifiés "dans le Vaucluse, puis la Corse, les Bouches-du-Rhône et le Var. Et la semaine dernière un cas a été détecté dans les Pyrénées-Orientales" précise-t-il à l'AFP.


Les personnes qui ont passé au moins une nuit dans cette zone touchée ne peuvent pas donner leur sang pendant 28 jours (exclusion temporaire). Pour les donneurs résidant dans ces départements des tests pour déceler le virus sont faits, indique l'ESF, confirmation des informations du Parisien.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Audrey & Co

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter