Coronavirus : comment les Français de Wuhan vont être rapatriés ?

Coronavirus : comment les Français de Wuhan vont être rapatriés ?
Santé

Toute L'info sur

Le 20h

PREMIÈRES ÉVACUATIONS - À l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, deux avions doivent à décoller pour la Chine. Leur mission ? Rapatrier les familles françaises qui se trouvent à Wuhan par vols sanitaires.

L'opération de rapatriement des Français de Wuhan a commencé. Une cellule de crise prépare une opération au Quai d'Orsay, pour les Français qui souhaitent regagner l'Hexagone. Deux vols ont été annoncés par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Le premier appareil, un Airbus A340 militaire, devait décoller à 23h30 mercredi soir, en direction Wuhan. Le bolide devrait rapatrier un premier groupe d'ici à la fin de semaine, dans le cadre d'un processus de coopération. 

Ce premier vol, réservé à des "personnes qui ne présentent pas de  symptôme", sera suivi d'un autre "demain ou après-demain" qui accueillera d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens. "Si sur place, des personnes ont des symptômes, sont malades, (...) elles seront rapatriées par vols sanitaires spécifiques", a précisé la ministre au cours d'un point presse.

Le deuxième avion est un A380, qui suivra le même plan de vol.

En vidéo

Coronavirus : le rapatriement des ressortissants français se prépare

Les entreprises françaises s'attellent elles aussi à rapatrier leurs expatriés de la province chinoise contaminée par le virus. Présent à Wuhan depuis les années 1990, le groupe automobile PSA gère trois usines et 2000 employés, dont 38 expatriés. Ces derniers doivent être rapatriés en France, mais la date et les modalités de leur retour ne sont pas encore connues.

Renaut, qui possède à Wuhan une usine de production et un centre de recherche et développement avec son partenaire DongFeng, emploie sur place 2000 personnes, dont une cinquantaine d'expatriés. Mais en raison des congés du Nouvel An, la plupart de ces expatriés se trouvaient en dehors de la ville lorsqu'elle a été placée sous quarantaine. "On est en lien avec le Quai d'Orsay pour leur rapatriement", a indiqué une porte-parole du groupe.

Lire aussi

Enfin, l'équipementier automobile Valeo possède trois sites à Wuhan : deux usines de production et un centre de recherche et développement. Il emploie près de 1900 personnes sur place, mais très peu d'expatriés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent