"400.000 Français vont avoir un Covid long" : d'où vient ce chiffre ?

"400.000 Français vont avoir un Covid long" : d'où vient ce chiffre ?

INTERMINABLE - Le professeur Bruno Riou a assuré lundi que "400.000" Français pourraient être victimes d'un coronavirus de longue durée. Nous sommes remontés à l'origine de ce chiffre.

Derrière les chiffres des décès, il y a les survivants. Ceux qui sortiront affaiblis du coronavirus. Afin d'alerter sur une épidémie qui deviendra "hors de contrôle", le professeur Bruno Riou a tenu à rappeler ce lundi 15 mars que bon nombre de cas dépistés positifs au Covid-19 aujourd'hui "iront en réanimation", ou "auront des séquelles". Et que parmi eux, certains auront un "Covid long". Pour renforcer sa position, le directeur médical de crise de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a affirmé que "400.000 Français" seraient touchés par cette forme interminable de la maladie. Pour donner un ordre d'idée, ce chiffre représente davantage que l'intégralité de la population niçoise. Nous l'avons passé au crible. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Un malade sur dix

La Haute Autorité de santé décrit cette forme de la maladie comme la persistance "d'au moins un des symptômes initiaux, quatre semaines après le début de la phase aiguë de la maladie, et sans qu'aucun de ces symptômes ne puisse être expliqué par un autre diagnostic". Si l'on ne connaît toujours pas les raisons pour lesquelles certains malades continuent de ressentir une fatigue extrême ou des difficultés respiratoires, on commence à savoir combien de personnes sont touchées.

Sur l'antenne de France inter, le doyen de la Faculté de médecine a ainsi précisé cette prédiction inquiétante. "On considère que le Covid long toucherait un patient sur dix." Dès lors, le professeur Bruno Riou a pris le nombre de contaminations dans le pays - à savoir 4 millions de contaminations - avant de diviser le chiffre par dix. Le ministre de la Santé avait quant à lui évoqué le 20 février dernier le chiffre de "500.000 cas potentiels en France".

En vidéo

LCI PLAY - "C'est une survie" : le Covid long, ou quand la maladie s'éternise

La branche européenne de l'OMS avait en effet indiqué en février dernier qu'"environ un malade du Covid-19 sur dix reste souffrant après 12 semaines, et souvent pour beaucoup plus longtemps". Hans Kluge, le directeur de l'organisation sanitaire en Europe, avait alors plaidé pour donner à cette cause "la plus haute importance". 

Une communication onusienne qui se rapproche des conclusions d'une étude britannique sur le sujet. Publiée en juin, elle a analysé les données de l'application "COVID Symptom Study", dans laquelle chaque personne malade peut entrer les  symptômes qu'elle a eus. À partir de ces questionnaires autoadministrés, les chercheurs ont conclu que près de 10% des personnes malades enregistraient des symptômes au-delà de trois semaines. 

Lire aussi

À noter que dans les deux cas, ces chiffres évoquent des personnes dont les symptômes persistent au-delà d'une durée jugée normale. Il s'agit donc de personnes symptomatiques. Or, un peu moins de la moitié (46%) des cas positifs ne présentent pas de symptômes du tout, d'après les dernières données de Santé publique France publiées ce 11 mars. Un "covid long" ne risque donc de toucher "que" 10% de la moitié des quelque 4 millions de cas de coronavirus enregistrés en France. Soit plutôt 200.000 personnes, à ce jour. Reste que, mise à part ces études, il n'y a pour le moment aucun système de vigilance sur ces cas à l'échelle nationale. Un manque de visibilité que regrettent les victimes de ce coronavirus interminable.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : Castex suspend "jusqu'à nouvel ordre" les vols entre le Brésil et la France

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

Lire et commenter