551 nouveaux décès du Covid-19, le bilan quotidien le plus lourd de cette deuxième vague

"Le pic de l'épidémie est devant nous", rappelle Jérôme Salomon

BILAN – Dans son point d’information, lundi 8 novembre, Jérôme Salomon a indiqué que 551 malades du Covid-19 étaient morts à l’hôpital ces dernières 24 heures. "Le pic de l’épidémie est devant nous", a rappelé le directeur général de la Santé.

Ce lundi 9 novembre affiche encore une fois un lourd bilan quotidien de l’épidémie. 551 personnes sont décédées du Covid-19 à l’hôpital en 24h, soit la mortalité journalière la plus élevée depuis le début de la deuxième vague de l’épidémie. Cela porte le bilan total à 40.987 morts depuis le début de l’épidémie en France. Pour rappel, le record de décès quotidien a été établi le 6 avril dernier, quelques jours avant le pic épidémique, avec 613 morts recensés en 24h. 

Toute l'info sur

La France à l'épreuve des variants du Covid-19

Les dernières actualités sur la pandémie

Lire aussi

"La deuxième vague progresse toujours"

"Le pic de l’épidémie est devant nous, la deuxième vague progresse toujours", a insisté Jérôme Salomon, qui a annoncé le bilan du jour. Le directeur général de la Santé a constaté "une progression plus lente" de l’épidémie "partout où ont été appliquées des mesures de freinage précoce, en particulier le couvre-feu". À l’instar du ministre de la Santé, qui notait dimanche 7 novembre un "frémissement" dans les chiffres, signe d’un ralentissement de la circulation du virus. "C’est encourageant et cela nous incite à continuer collectivement nos efforts", a poursuivi Jérôme Salomon, tandis que le confinement de la population, plus souple qu’au printemps, doit durer au moins jusqu’au 1er décembre. 

S’agissant des données hospitalières, 31.125 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19, tandis que 4.690 patients se trouvent en réanimation, soit 151 de plus qu'hier. Aujourd’hui, la capacité en service de réanimation est de 6.400 lits (contre 5.000 il y a peu) et devrait bientôt passer à 7.500 lits, compte tenu des fermetures de blocs opératoires et des déprogrammations d’interventions chirurgicales. Car le pic des hospitalisations "est encore devant nous", a prévenu sur France Inter Martin Hirsch, directeur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP). "Ce n’est pas sous contrôle partout et les jours à venir sont très compliqués, forcément." 

Autre chiffre indicateur, le taux de positivité des tests PCR sur les sept derniers jours, qui a légèrement diminué. Alors qu’il était monté à 20,6% le 3 novembre, il est redescendu ce lundi en dessous de la barre des 20, à 19,8%. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter