Paris : plus aucune trace détectable du coronavirus dans l'eau non potable

Paris : plus aucune trace détectable du coronavirus dans l'eau non potable
Santé

PARIS - Selon les résultats des derniers tests réalisés par Eau de Paris, il n'y a plus aucune trace détectable du nouveau coronavirus dans l'eau non potable de la capitale.

Plus de virus dans l'eau non potable de Paris. Près d'un mois avec la découverte de traces infimes du nouveau coronavirus dans le réseau d'eau non potable de la ville, les derniers prélèvements effectués par Eau de Paris ne font plus état de sa présence. Des tests effectués entre le 22 avril et le 6 mai dernier qu'a pu se procurer France Bleu Paris. 

De légères traces du virus avaient été découvertes en avril dans le réseau d'eau non potable de la ville de Paris, utilisé notamment pour arroser les parcs et  jardins, les fontaines et le nettoyage des rues de la capitale.  Des particules du virus avaient  notamment été relevées sur 4 des 27 points de prélèvements habituellement testés par Eau de Paris. La mairie avait alors annoncé qu'il n'y avait "aucun risque pour l'eau potable" de la capitale, celle-ci dépendant d'un autre réseau "totalement indépendant".

Lire aussi

Son usage par les agents d'entretien de la ville toujours suspendu

Les derniers échantillons analysés par Eau de Paris témoignent de la baisse du circulation du virus en raison du confinement, les risques de transmission du virus des selles des personnes contaminées aux eaux usées  traitées pour être utilisées par la ville de Paris étant bien moins élevés.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Dans l'attente de nouveaux prélèvements et afin d'assurer la sécurité de ses agents d'entretien, la mairie avait alors décidé de suspendre l'utilisation de l'eau non potable pour nettoyer les rues de la capitale. Convertis alors en eau potable, les points d'eau où se ravitaillent habituellement les camions de nettoyage devraient toutefois le rester jusqu'à ce qu'une décision conjointement prise par la ville de Paris et l'Agence régionale de la Santé soit rendue.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent