Coronavirus : à partir de quand parle-t-on de "pandémie" et plus d'"épidémie" ?

Coronavirus : la France est-elle prête à faire face ?

PROPAGATION - Le coronavirus a engendré plus de 77.000 cas de contaminations en Chine, mais aussi 1.500 autres recensés dans une trentaine de pays. Peut-on parler de "pandémie" concernant le Covid-19 ?

"Mal nommer une chose, c'est ajouter au malheur de ce monde", écrivait Albert Camus. Tâchons donc de ne pas en rajouter, alors que le coronavirus n'en finit plus d'étendre sa toile dans de nouveaux pays (le Koweït, Bahreïn et l'Irak ce lundi). Et d'établir si l'on peut désormais parler de "pandémie", et non plus d'"épidémie" concernant sa propagation.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"On peut dire qu’on est très proche d’une pandémie"

La différence entre les deux termes ? Elle est purement géographique : une épidémie se limite à une région, alors qu'une pandémie est mondiale. Selon la définition officielle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "une pandémie survient lorsqu’un nouveau virus apparaît et se propage dans le monde entier, en l’absence d’immunité dans la grande majorité de la population". Le Larousse ajoute que la "pandémie (du grec pan = tout et demos = peuple) est une épidémie qui s'étend à toute la population d’un continent, voire au monde entier".

Lire aussi

Interrogé ce lundi par Reuters, le porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, affirme cependant qu’il "n’y a pas de catégorie officielle" pour une pandémie, expliquant que "l’OMS n’utilise plus l’ancien système de catégorisation depuis 2009 (année où cette terminologie a été utilisée pour la dernière fois, s'agissant de la grippe H1N1, finalement moins grave que prévu, ndlr). D’après le règlement sanitaire international, l’OMS a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale." Soit... l'équivalent d'une pandémie, puisqu'il s'agit du niveau d'alerte planétaire maximal dans le barème de l'organisation.

En vidéo

Coronavirus : la France se protège-t-elle assez ?

Ce que la hausse du nombre de cas en Corée du Sud (231 en 24 heures), l'émergence récente d’un foyer en Italie ou les 12 morts recensés en Iran tendent à confirmer. "On peut dire qu’on est très proche d’une pandémie, confirme au HuffPost Simon Cauchemez, chercheur à l’institut Pasteur, responsable de l’unité de modélisation mathématique des maladies infectieuses. Cela fait quelque temps que l’on pense que c’est le scénario le plus probable. (...) Aujourd’hui, de nombreux cas nous échappent et il est difficile de stopper les chaînes de transmission."

Une "éventuelle pandémie" selon l'OMS

Signe qui ne trompe pas : l'OMS elle-même, après s'être refusée à employer de nouveau cette dénomination, s'y est finalement résolue. Son directeur général a en effet déclaré ce lundi, lors d'une conférence de presse à Genève :  "Nous devons nous concentrer sur l'endiguement (de l'épidémie, ndlr), tout en faisant tout notre possible pour nous préparer à une éventuelle pandémie." Simon Cauchemez faisait ainsi la distinction, toujours auprès du HuffPost : "Dans une pandémie, on sait qu’on ne pourra pas arrêter l’épidémie, mais on essaye de diminuer au maximum l’impact sur nos sociétés."

Lire aussi

Historiquement, parmi les pandémies les plus funestement célèbres, figurent : le Sida, qui a infecté 40 millions de personnes dans le monde ; la grippe espagnole, qui a fait 15 millions de morts de 1918 à 1920 en se propageant depuis la Chine vers le Japon, la Russie, l'Europe puis l'Amérique du Nord ; et la peste noire (ou peste bubonique), qui a causé plusieurs millions de morts en Europe, entre 1346 et 1350. Oui, celle-là même qui a inspiré le roman La Peste d'Albert Camus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter