Gel hydroalcoolique et soleil : avec l'arrivée de l'été, y a-t-il des risques ?

Gel hydroalcoolique et soleil : avec l'arrivée de l'été, y a-t-il des risques ?
Santé

CONSEIL SANTÉ - Y a-t-il des risques à utiliser du gel hydroalcoolique et de s'exposer ensuite au soleil ? Peut-on utiliser du gel et de la crème solaire ensuite ? Nous avons demandé les conseils d'une dermatologue.

Wyritol, Sanitol, Bactidose, Stériklin, Bactimain... Autant de marques qui ont fait brutalement leur apparition dans le quotidien des Français avec l'arrivée de la pandémie de coronavirus. Leur point commun ? Ce sont toutes des marques de gel hydroalcoolique. Son utilisation s'est généralisée ces dernières semaines dans les transports, au travail, et même à l'école lorsque les lavages au savon et à l'eau ne donnent pas satisfaction. Mais qu'en est-il désormais avec l'arrivée des beaux jours ?  Peut-on s'exposer sans risque lorsqu'on s'est désinfecté les mains ? Vice-présidente du Syndicat des Dermatologues, Isabelle Gallay donne quelques conseils précieux. 

LCI - Le gel hydroalcoolique présente-t-il une "dangerosité" accrue en cas d'exposition au soleil ou à de fortes chaleurs ?

Isabelle Gallay - A priori il n’y a pas de dangerosité avec le gel hydroalcoolique sur la peau. Il faut tout de même que le gel hydroalcoolique dispose du marquage  "CE", que sa composition soit réalisée selon les bonnes normes. En principe, il n'y a pas de contre-indication par rapport à l'usage normal, après, tout dépend de l'intensité de l'exposition. Si l’on est exposé au soleil lors d'une balade dans la rue, que l’on rentre dans un magasin et qu’on y met du gel hydroalcoolique, il ne devrait pas y avoir de réaction particulière. Ce sont des compositions qui restent inoffensives tant que l’on en abuse pas. Au contraire, le soleil peut avoir tendance à dessécher davantage la peau en cas d'exposition prolongée, par exemple aller bronzer à la plage. De toute façon, dans le cas de la plage je ne vois pas l’intérêt de mettre du gel hydroalcoolique étant donné qu’il ne sert qu'à se protéger en cas du contact avec des surfaces contaminées, ce qui, à priori, n'est pas le cas. 

Il faut mettre sa crème solaire bien avant ou bien après l’utilisation du gel-

Utiliser du gel hydroalcoolique en été peut donc avoir tendance à irriter la peau ? 

Effectivement. Le gel va rajouter du dessèchement à une période où la peau est sensible. Néanmoins, il suffit simplement de s’hydrater un peu plus la peau, encore davantage lors d'une exposition au soleil. Après, encore une fois, tout dépend du produit utilisé. S'il s'agit d'un gel avec une formule certifiée, il ne devrait pas y avoir de soucis particuliers. Maintenant, j’ai eu l’occasion de voir des gels hydroalcooliques parfumés ou "originaux",  là effectivement cela pose davantage problème. C'est souvent plus agressif. Il faut aussi évoquer un autre aspect : l'interattraction avec la crème solaire. Il y a un risque que le gel dissolve ou du moins affaiblisse le principe actif de la crème solaire. Il faut bien séparer les choses ; mettre sa crème solaire bien avant ou bien après l’utilisation du gel.

En vidéo

L’inventeur du gel hydroalcoolique, c’est lui !

Evitez de tomber dans les excès, comme mettre du gel hydroalcoolique à la plage-

Gel et solution hydroalcoolique, mêmes préconisations ?

Non, il faut tout même différencier gel et solution hydroalcoolique. Dans le gel, il existe une forme d'hydratation supplémentaire avec la glycérine. Elle permet d'hydrater et de protéger quelques peu la couche cornée. Le gel est plus aqueux que la solution dans laquelle il n’y a pas de glycérine. Cette dernière, de manière générale, dessèche beaucoup plus que le gel. Ce phénomène est encore accru avec le soleil. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

En résumé, quels conseils donneriez-vous pour éviter les mauvaises surprises ? 

De manière générale et surtout en été, il est conseillé de privilégier les gels aux solutions hydroalcooliques. Il faut ensuite faire attention avec le soleil à bien s’hydrater et vérifier qu’il n’y a pas de parfum supplémentaire dans la composition. Il faut qu’elle soit conforme, avec le marquage CE. Il n’existe pas de dangerosité particulière de l’hydroalcoolique avec le soleil, il faut juste éviter de tomber dans les excès, comme en mettre à la plage par exemple. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent