Comment Orly a été transformé en aéroport pour évacuer les malades

Comment Orly a été transformé en aéroport pour évacuer les malades
Santé

AVION - L'aéroport d'Orly, fermé depuis mardi, a été transformé ce mercredi en base d'évacuation d'urgences des malades du coronavirus. L'objectif consiste à les transférer par voie aérienne d'Ile de France vers des hôpitaux de province.

Orly a désormais des allures de vaisseau fantôme. L'aéroport centenaire du sud de Paris a accueilli ce mardi 31 mars ses tout derniers vols commerciaux avant de se mettre en sommeil, frappé de plein fouet par l'effondrement du trafic aérien, conséquence de l'épidémie de coronavirus. Désormais, pour une durée indéterminée, ce lieu de transit, fréquenté par 32 millions de passagers en 2019, ne verra plus passer que les vols d'Etat, les déroutements d'urgence et surtout les vols sanitaires. 

Depuis mercredi, des PSM (postes de secours mobile) sont installés sur le tarmac de Paris-Orly, abritant un centre de transfert de malades du Covid-19. Selon le service de communication du groupe ADP qui gère l’aéroport, la mise en place de ces vols sanitaires a d'ailleurs commencé ce mercredi 1er avril entre 8h et 15h. 25 patients ont déjà été transférés vers les régions entre 15h et minuit. 

Lire aussi

Un transfert d'environ 100 malades d'ici samedi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

L'objectif de cette opération dans laquelle sont impliqués l’armée, les pompiers, le SMU (service médical d’urgence) d’Orly, le Samu et La Croix rouge est simple : transférer d'ici samedi environ 100 malades d’Ile-de-France par voie aérienne vers des hôpitaux de province, notamment celui de Marcé, près d’Angers (Maine-et-Loire), voire ces prochains jours vers les pays limitrophes. Pour ce faire, sont mis à disposition cinq hélicoptères - trois venant de l’armée et deux du SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation) ainsi que trois petits porteurs médicalisés.

Deux options s'imposent avant le vol sanitaire, soit les malades sont directement transférés des services de réanimation des hôpitaux parisiens vers la piste pour un décollage rapide ; soit ils sont disposés dans ces tentes médicalisées, pris en charge par un médecin et un infirmière du SMU de Orly, en attendant leur évacuation. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent