Coronavirus : ces tests sanguins qui permettent de dépister le Covid-19 en 10 minutes

Coronavirus : ces tests sanguins qui permettent de dépister le Covid-19 en 10 minutes
Santé

TESTS SANGUINS - Après les tests de dépistage du Covid-19 par prélèvement nasal, le gouvernement s'intéresse de près au test sanguin. Un appareil développé par une entreprise bretonne et l'Institut Pasteur permettrait de repérer les personnes infectées puis guéries, qui seraient ainsi immunisées contre le virus.

C'est l'un des grands enjeux de la crise de coronavirus : comment dépister l'ensemble des Français ? Si les tests actuels se font par voie nasale, la piste des tests de sérologie est également considérée. L'Institut Pasteur et une entreprise bretonne se sont lancés dans la production des tests sanguins, rapides et simples d'utilisation. Une goutte de sang recueillie via un petit appareil qui pique le doigt, avec une aiguille. En dix minutes seulement, le résultat sanguin s'affiche. Car lorsque un patient est atteint du Covid-19, il développe des anticorps qui apparaissent après l'infection. "Il est maintenant protégé", explique le Docteur Ali Afdjéi aux caméras de TF1. Car une fois atteint et guéri, le patient serait a priori immunisé contre le Covid-19.

"Ils détectent les anticorps, c'est-à-dire la réponse qu'a apportée le système immunitaire" pour se défendre contre le virus, explique le Dr Andrew Preston, de l'université de Bath, en Angleterre. Ces anticorps sont de deux types, ajoute-t-il : "Les IgM (pour immunoglobulines M), qui sont produites dans un premier temps" et peuvent être détectées "une semaine environ après l'infection", puis "les IgG (immunoglobulines G), produites ensuite".

Des tests pour enclencher le déconfinement ?

Lire aussi

Mais pour les scientifiques, il semble impossible de dépister 67 millions de Français. Pour préparer le déconfinement, le ministère de la Santé compte pourtant sur le dépistage à grande échelle. Ces tests pourraient déterminer qui peut sortir de ce confinement auquel la moitié de l'humanité est aujourd'hui soumise. "Cette sérologie, nous l'attendons tous, dans le monde entier", a assuré le ministre français de la Santé, Olivier Véran. "Toute la recherche mondiale est focalisée" sur ces nouveaux tests, pour "les industrialiser le plus vite possible", a-t-il ajouté, en jugeant que cela pourrait prendre "de quelques jours à maximum quelques semaines".

En vidéo

Déconfinement : comment, quand, pour qui ?

Toute l'info sur

Le 20h

Des tests pour un retour à la normale ? "La question centrale, c'est comment on sécurise tout le monde pour retourner au boulot", dit à l'AFP le Dr François Blanchecotte, président du  Syndicat français des biologistes, qui représente les laboratoires d'analyses. Objet d'une course effrénée entre les entreprises de biotechnologie, "les tests sérologiques sont en train d'être développés" et "ne sont pas encore évalués", a souligné l'Organisation mondiale de la santé.

Plus largement, l'enjeu des tests de sérologie dépasse la question du confinement. Ils donneront "une image beaucoup plus précise de l'étendue de l'épidémie dans tous les pays", souligne l'OMS.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent