Coronavirus : après deux mois d’épidémie, que sait-on de la maladie ?

Coronavirus : après deux mois d’épidémie, que sait-on de la maladie ?
Santé

ÉTAT DES LIEUX - En l'espace de deux mois, l'épidémie de coronavirus a contaminé 89.253 personnes dans le monde, en tuant 3 048. Taux de mortalité, modes de contagion ou encore profils des personnes les plus vulnérables, que sait-on du Covid-19 ?

Tout a débuté à la fin du mois de décembre, sur un marché de la ville de Wuhan, située dans la province du Hubei, en Chine. Deux mois après, le nouveau coronavirus, intitulé Covid-19, s’est répandu dans le monde entier, contaminant plus de 89.000 personnes, pour un total de 3 048 décès, selon le dernier décompte de l'OMS. 

Depuis le début de l’épidémie, les chercheurs et scientifiques du monde entier observent de près le virus, pour en comprendre les origines et tenter de trouver un moyen de l’endiguer. Taux de létalité, symptômes, période d’incubation … Voici ce que l’on sait du Covid-19.

Lire aussi

Quels symptômes ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les symptômes les plus courants "comprennent les troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. (…) Dans les cas les plus graves, l'infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort". D’autres symptômes bénins tels que des maux de gorge, une diarrhée ou encore un écoulement nasal peuvent également apparaître en cas de contamination au Covid-19.

Lire aussi

Quelle période d’incubation ?

Toujours selon l’OMS, la période d’incubation, qui sépare l’infection et l’apparition des symptômes, est estimée entre un et 14 jours, conduisant à fixer une période de quarantaine d’une même durée pour les cas suspects détectés. La durée moyenne d’incubation est de 5-6 jours.

Néanmoins, des experts chinois ont estimé que la durée d'incubation pouvait aller jusqu'à 24 voire 27 jours. Ce qui voudrait dire qu'un isolement de 14 jours pourrait parfois être insuffisant. Une hypothèse qui provoque le scepticisme des scientifiques européens.

Lire aussi

Quels traitements ?

Pour le moment, il n'existe ni vaccin ni médicament contre le coronavirus, et la prise en charge consiste à traiter les symptômes. Certains patients se voient malgré tout administrer des antiviraux ou d'autres traitements expérimentaux, dont l'efficacité est en cours d'évaluation. 

Ces derniers jours, un traitement habituellement administré contre le paludisme, la chloroquine, a montré des signes d’efficacité, d’après une étude de chercheurs chinois publiée le 19 février dans la revue BioScience Trends.

Lire aussi

Quel niveau de contagion ?

Selon les spécialistes ayant étudié la pathologie, chaque malade infecterait entre deux et trois personnes en l'absence de mesures de contrôle. C’est un taux de contagion équivalent à celui du Sras, également estimé à 3, plus important que la grippe, estimé à 1,3, mais nettement moins conséquent que celui de la rougeole, qui dépasse les 12 personnes.

Quel mode de contamination ?

Le virus se transmet essentiellement par voie respiratoire et par contact physique. La transmission par voie respiratoire se fait dans les gouttelettes de salive expulsées par le malade, par exemple quand il tousse. Les  scientifiques estiment que cela nécessite une distance de contact rapprochée, d’environ un mètre. Ces derniers jours, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un virus "qui flotte dans l’air".

Quel taux de létalité ?

A ce jour, 3 048 personnes sont décédées dans le monde entier, pour un total de 89 253 personnes contaminées. A titre de comparaison, la grippe saisonnière fait entre 290 000 et 650 000 morts chaque année selon l'OMS. Néanmoins, le taux de létalité du Covid-19, qui correspond à la proportion de décès par rapport au nombre total de contaminés par la maladie, est supérieur à celui de la grippe. Il est en effet compris entre 2,5 et 3%, alors que celui de la grippe s'élève à seulement 0,1%.

Quels profils touchés ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur le Covid-19

Selon des récentes études, les personnes les plus vulnérables au coronavirus seraient des personnes plus âgées. Environ 30% des personnes âgées entre 60 et 80 ans sont décédées des suites du virus, contre seulement 12,8% des contaminés âgés entre 49 et 60 ans. Outre l'âge, le taux de mortalité est plus élevé chez les personnes présentant déjà des soucis de santé. 

Il touche ainsi 10,5% des personnes contaminées et atteintes de maladies cardiovasculaires, 7,3% des contaminés atteints de diabète, 6,3% pour les maladies respiratoires chroniques, 6% pour les personnes atteintes d'hypertension et 5,6% pour les malades du cancer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent