Un premier malade y a été admis : pourquoi l'hôpital militaire de Mulhouse est hors norme

Un premier malade y a été admis : pourquoi l'hôpital militaire de Mulhouse est hors norme
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

HORS NORME - L'hôpital militaire de Mulhouse, construit sur le parking de l'hôpital civil de la ville, débordé par l'afflux de malades du coronavirus, a accueilli ce mardi 24 mars son premier patient atteint du Covid-19.

Ils sont d'ordinaire construits sur les terrains de guerre, au Sahel ou en Syrie. Mais pour la première fois en France, un hôpital militaire destiné à accueillir des civils a été bâti à Mulhouse, sur le parking de l'hôpital Emilie-Muller. Son objectif est de soulager ce dernier, débordé par l'afflux de malades graves du coronavirus, et en manque de lits en réanimation. "C’est historique et exceptionnel, à la hauteur de cette crise sanitaire qui est exceptionnelle", a commenté le médecin principal Antoine à l’AFP.

Ce mardi après-midi, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé qu'un premier patient atteint du Covid-19 y avait été admis. 

Lire aussi

En combien de temps l'hôpital a-t-il été monté ?

L’hôpital a été monté en un temps record, 48 heures. Après l’annonce de son déploiement par Emmanuel Macron il y a une semaine, les tentes ont commencé à être montées samedi 21 mars. Le matériel avait été acheminé depuis le Loiret vendredi. 

Combien de lits sont disponibles ?

Sous les vastes tentes kaki, trente lits ont été installés. Ces trente lits de réanimation sont réservés à des patients dans un état grave et sous assistance respiratoire mais "dans une phase d’amélioration". Le médecin principal Antoine explique : "On les accueillera dans l’unité et on les traitera jusqu’à ce qu’on puisse les sevrer de leurs appareils respiratoires et les retransférer dans un service de soins classiques avant leur sortie de l’hôpital".

Les patients ayant d’autres défaillances organiques que pulmonaires ne seront pas admis, l’hôpital restant "rustique" selon les mots du directeur des opérations de montage. "Si nos patients se dégradent de manière trop importante, on les retransférera vers la réanimation", poursuit-il. L’hôpital militaire s’appuiera sur les moyens d’imagerie et de biologie de l’hôpital mulhousien. 

Comment l'hôpital est-il organisé à l'intérieur ?

L'hôpital a été construit de telle façon qu'un vaste couloir dessert plusieurs bras, abritant chacun des services distincts. Ainsi, d'un côté se trouvent les unités de soin en enfilade avec chacune dix lits ; et de l’autre, des bureaux, une salle de repos pour le personnel soignant, une pharmacie et une zone de préparation des médicaments. 

Deux entrées ont été prévues : l’une pour les soignants, l’autre pour les patients transférés par les pompiers depuis les urgences de l’hôpital civil. 

Combien de soignants ont été appelés ?

Le Service de santé des armées (SSA) a indiqué qu’une centaine de soignants – médecins, anesthésistes, réanimateurs, infirmiers, anesthésistes-réanimateurs, épidémiologistes, aides-soignants - étaient mobilisés pour s’occuper des patients. 

Voir aussi

Malgré tout, l'hôpital militaire pourrait ne pas permettre de totalement désengorger l’hôpital Emile-Muller de Mulhouse. Des évacuations de malades vers d’autres hôpitaux français pourraient toujours avoir lieu ces prochains jours. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent