Coronavirus : l’OMS appelle les gouvernements à "engager un dialogue" avec les militants anti-masques

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse le 3 juillet à Genève.

SANTE - Le directeur général de l’organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré ce lundi aux médias qu’il fallait "écouter" les arguments des manifestants anti-masques. Il a par contre rappelé que le virus est bien "réel" et "tue".

Instaurer un dialogue avec les militants anti-masques, une nécessité ? L'Organisation mondiale de la Santé l'a en tout cas estimé ce lundi, appelant les gouvernants du monde à "écouter ce que les gens demandent, ce que les gens disent". " Nous devrions engager un dialogue honnête", a complété le directeur général de l'institution lors de sa conférence de presse. 

A l'heure où la reprise épidémique nourrit les inquiétudes, la perspective de nouveaux potentiels confinements attise la colère. Dans certains pays, des voix s'élèvent pour demander un relâchement des restrictions sanitaires. Lors d'une manifestation anti-masques ce week-end à Berlin, les contestataires ont tenté de prendre d'assaut le Parlement allemand, donnant une nouvelle dimension radicale à ce mouvement. Si l'OMS estime qu'il ne faut pas le mettre à l'écart des discussions, son dirigeant martèle que "le virus est réel. Il est dangereux. Il circule rapidement et il tue, et nous devons tout faire pour nous protéger et protéger les autres". Dans la même lignée, il s'est montré pédagogue : "chaque vie, qu'il s'agisse d'une personne jeune ou âgée, est précieuse. Et nous devons tout faire pour la sauver". "Accepter que quelqu'un meurt en raison de son âge est une faillite morale", a t-il souligné. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Pas de réactions "excessives"

Même son de cloche du côté de Michael Ryan, directeur des urgences sanitaires à l'OMS. Selon lui, toutes les situations d’urgence ont historiquement créé "des émotions fortes" rendant très difficile l'acceptation des mesures par la population. "Il est vraiment important que les gouvernements ne réagissent pas de manière excessive aux protestations des gens contre les mesures", appuie t-il. 

Nuançant son message, l'OMS a tout de même expliqué : "même pendant les manifestations, et partout où il y a des foules (...), nous devons garder nos distances, nous devons porter des masques". Les gouvernants doivent, de leur côté, "tout faire pour empêcher" la survenue d'événements qui risquent d'amplifier l'épidémie. Un renforcement des règles encadrant les rassemblements, notamment en matière sportive, est ainsi explicitement suggéré. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.