Laver les masques pour les réutiliser, une fausse bonne idée ?

La réutilisation des masques est pour le moment inenvisageable pour les autorités.
Santé

À LA LOUPE – Une internaute de LCI nous demande si la désinfection, via de la vapeur notamment, pourrait permettre de réutiliser des masques de protection et donc de contrer la pénurie. Il s'agit généralement d'une mauvaise idée, expliquent les autorités de santé.

Grâce à l'adresse alaloupe@tf1.fr, il vous est possible de poser vos questions ou de demander à la rédaction de vérifier des informations. C'est ce qu'a fait l'une de nos internautes, Anne, en nous demandant ce week-end si les masques pouvaient être nettoyés puis réutilisés. 

"Pourquoi n’essaie-t-on pas de passer les masques usagés à haute température (vapeur ?) afin de pouvoir les réutiliser au moins une deuxième fois ?", interroge-t-elle. "Si ce n’est en milieu médical? au moins pour la protection du personnel exposé dans les commerces", ajoute-t-elle. En passant, elle souligne que "le virus est détruit à 60 degrés", et donc qu'un passage "à 100 degrés sur une durée définie" pourrait à ses yeux aider.

Conçus à usage unique

Pour répondre à la question d'Anne, LCI a contacté la Direction générale de la Santé (DGS), qui se montre très prudente sur le sujet. "Les masques chirurgicaux", souligne-t-elle, "sont généralement à usage unique et donc pas faits pour être réutilisés". Le risque majeur, outre une dégradation du masque ? "La perte de pouvoir filtrant", ce qui diminuerait la protection des soignants ou de toute autre personne qui en porterait.

Lire aussi

Cette recommandation s'applique a fortiori pour les masques de type FFP2, pour lesquels il est donc exclu de procéder à une forme ou à une autre de lavage, quelle que soit la température. De manière générale, avec les masques, "il ne faut pas faire joujou", résume la DGS. 

Concernant les masques réalisés dans des matières textiles, l'autorité de santé se montre un peu moins hostile à l'idée. "Les mêmes recommandations s'appliquent théoriquement qu'à tous les types de textiles, c’est-à-dire un lavage à 60 degrés minimum, durant une demi-heure au moins". 

Une idée pas farfelue

Anne n'est pas la seule à s'être interrogée sur la possibilité de réutiliser des masques. La Société française d’Hygiène Hospitalière (SF2H) a en effet été saisie à la mi-mars par la Direction Générale de la Santé pour "émettre des préconisations quant aux conditions de réutilisation des masques de protection respiratoire par les professionnels de santé dans une situation de tension d’approvisionnement et de rationalisation de l’emploi des ressources sanitaires". 

Elle a répondu dans un document de quelques pages et recommande clairement "de ne pas réutiliser un masque dès lors qu’il a été manipulé et ôté du visage". Pour autant, la question d'un lavage n'est pas évoquée ni prise en compte. Une possibilité que des chercheurs de l'université américaine de Stanford ont tenté d'explorer, et qui a fait l'objet de travaux dont les résultats ont également été publiés récemment. 

Les pistes entrevues par ces équipes sont les suivantes : utiliser un air à 70 degrés pendant trente minutes dans un four (bien différent des fours domestiques, il faut le souligner), mais aussi un passage à la vapeur d’eau ou à des rayonnement UV. Si ces outils sont jugés "prometteurs", de nombreuses interrogations demeurent, si bien que la réutilisation des masques n'est pour l'heure pas encore présentée comme fiable. L'un des principaux points sensibles concerne en effet la perte des capacités de filtration à mesure que sont traités et réutilisés les masques. 

Actuellement, en l'état de la connaissance et des développements, réutiliser un masque est donc très fortement déconseillé, en particulier chez les personnels de santé. Si des pistes pour une réutilisation sont évoquées, seuls les masques de type chirurgicaux en tissus pourraient faire l'objet d'un lavage à haute température, mais il s'agit des masques les moins efficaces, notamment en comparaison des fameux FFP2.

En vidéo

Coronavirus : des masques de plongée pour remplacer les respirateurs ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent