Coronavirus : le prix des gels hydroalcooliques va être encadré

Coronavirus : le prix des gels hydroalcooliques va être encadré

ABUS - Evoquant l'envolée des prix des flacons de gel hydroalcoolique et des masques, le ministère de l'Économie a demandé à la DGCCRF d'enquêter dans les commerces physiques et en ligne. Ce qui a débouché sur cette annonce de publication d'un décret encadrant le prix des lotions pour désinfecter ses mains.

"Je ne tolérerai pas la moindre spéculation" : Bruno Le Maire s'est montré ferme alors qu'il évoquait, mardi 3 mars, à l'issue d'une réunion avec les acteurs économiques, une possible envolée des prix des gels hydroalcooliques et des masques médicaux. Deux produits que les consommateurs s'arrachent, alors que la propagation du coronavirus (désormais plus de 200 cas identifiés en France) a pris un nouveau tournant en fin de semaine dernière. 

Le ministre de l'Économie et des Finances, à qui des informations ont été remontées sur le prix des flacons qui aurait "doublé ou triplé dans certains commerces et plateformes en ligne", a donc demandé à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de lancer une enquête sur les prix effectivement pratiqués. Si besoin, il dit se tenir prêt à encadrer les prix par décret. Pour l'heure, Bercy n'a pas été en mesure de donner une fourchette raisonnable. Une évaluation pourra, le cas échéant, être effectuée sur la base de l'enquête de la DGCCRF. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Concernant les ruptures de stock, le chef de l'Etat a annoncé dans un tweet mardi après-midi que les stocks et la production de masques de protections seraient "réquisitionnés" pour être distribués "aux professionnels de santé et aux Français atteints par le coronavirus". 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait indiqué un peu plus tôt sur BFMTV que 10 millions de masques pour les professionnels de santé avaient été déstockés et répartis dans toutes les pharmacies de France et que 15 à 20 autres millions arriveraient "à mesure que les besoins se feraient sentir". 

À noter que les masques ne sont pas préconisés pour le grand public qui souhaiterait éviter d'être infecté (seuls les malades sont invités à en porter pour éviter de contaminer leur entourage). 

En vidéo

Coronavirus : l'État débloque dix millions de masques chirurgicaux

Concernant le gel hydroalcoolique - dont l'utilisation régulière est en revanche bel et bien préconisée pour le grand public - , il ne devrait pas être victime de ruptures de s'approvisionnement : "Nous avons un énorme producteur français qui est capable de faire face à la demande [...] Les Français qui ont besoin d'en acheter vont en trouver dans les pharmacies", a encore assuré le ministre. Bruno Le Maire a de plus annoncé sur BFM Business, mercredi 4 mars, qu'il prendrait un décret encadrant le prix de ces lotions. "Il y a des cas isolés où des prix inacceptables ont été pratiqués", a-t-il justifié. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : le nombre de morts en 24h au plus haut depuis le 30 novembre

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Donald Trump quittera-t-il la Maison-Blanche avec les honneurs militaires ?

Lire et commenter