Courir masqué : "inconfortable mais pas incohérent"

Un joggeur muni d'un masque à Paris . Photo pris le 8 avril 2020
Santé

DECRYPTAGE - Le port du masque en extérieur et dans les lieux publics a été rendu obligatoire dans certaines villes. Dans plusieurs d'entre elles, il est même imposé pour la pratique du sport. Une réglementation qui divise.

Le port du masque est désormais obligatoire dans l'ensemble de l'espace public de Lille, y compris sur les berges et les parcs largement fréquentés par les sportifs. Une question se pose alors : faut-il porter un masque en faisant son sport ? 

Des problèmes de respiration

La pertinence sanitaire du port du masque durant le sport est loin d'être évidente. L'équipement gêne largement la respiration et notamment le souffle alors même que la ventilation augmente au gré de l'effort. Concrètement, il accentue l'inhalation de dioxyde de carbone tout en diminuant la teneur d'oxygène dans le sang. L’oxygénation du cerveau pourrait dans certains cas se révéler insuffisante et entraîner des nausées, étourdissements ou même des pertes de conscience. Le Dr François Carré, cardiologue et médecin du sport au CHU de Rennes explique à Ouest-France que le "masque gêne la respiration, ce qui est primordial dans le sport." Un sportif masqué peut ainsi devenir "plus vite essoufflé".  Plus l'effort s'intensifie, plus cette problématique devient importante. 

Autre couac potentiel, l'humidification du masque à cause de l'activité physique. Le souffle couplé à la transpiration peuvent altérer les qualités de filtration du masque et donc en ôter l'intérêt. Cela décuple aussi le risque de faire glisser l'équipement et donc de devoir le toucher pour le remettre en place. 

"Inconfortable mais pas incohérent"

D'autres médecins se montrent bien moins catégoriques. Une interne au CHU de Dijon affirme que porter le masque durant le sport est "très inconfortable mais pas incohérent." Elle explique aussi qu'"à partir du moment où le masque est rendu obligatoire en extérieur, il ne faut pas laisser d'exception" pour en optimiser l'efficacité. De son côté, Bérénice Léoutre-Falmagne, médecin du sport en Lorraine retient dans le Parisien qu'il "n'y a aucun risque pour la santé du coureur, même si ce sera clairement inconfortable".

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Une solution intermédiaire pourrait être trouvée dans les équipements spéciaux, actuellement en cours de développement, qui pourraient permettre de faire du sport masqué. Un concept a d'ores et déjà été élaboré. Conçu à partir d’un tissu léger, il dispose de poches d’air permettant de dégager la bouche et le nez et faciliter la respiration. Une couche intermédiaire plus épaisse a également été prévue pour laisser passer l’air tout en bloquant le passage de l’humidité et de la transpiration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent