Deux nouveaux foyers épidémiques en Dordogne et dans la Vienne : ce que l'on sait

Deux nouveaux foyers épidémiques en Dordogne et dans la Vienne : ce que l'on sait
Santé

CONTAMINATION - Plusieurs nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Dordogne suite à un rassemblement familial après des funérailles. Le préfet dénonce "un relâchement". Pour l'instant, neuf personnes ont été testées positives. Un autre foyer a été repéré dans le département de la Vienne, dans un collège, avec quatre cas recensés.

Le directeur de l'Agence régionale de sante de la région Nouvelle-Aquitaine a fait le point ce samedi sur la situation en Dordogne suite à l'émergence d'un nouveau foyer de contamination dans le village d'Eglise-Neuve-de-Vergt. Le préfet avait confirmé le vendredi 8 mai qu'une centaine de personnes ont dû être dépistées après la découverte d'un premier malade le mardi 5 mai. Cette contamination est très vraisemblablement due à un rassemblement familial suite à un enterrement. 

24 avril : funérailles sans lien avec le coronavirus

Tout commence le 24 avril à Église-Neuve-de-Vergt, un petit village de 550 habitants situé à 15 km au sud de Périgueux. Ce jour là, des funérailles sont organisées après le décès d'un homme d'une cinquantaine d'années chez lui. Sa mort est sans lien avec le coronavirus. 

Si la famille avait bien respecté la limite de vingt personnes dans l'édifice religieux, plusieurs dizaines d'autres personnes se sont retrouvées après, lors d'une réunion de famille. 

1er mai : 5 membres de la famille sont testés positifs et isolés

Quelques jours après l'enterrement, une personne de sa famille s’est présentée à la maison de santé de Vergt car elle présentait des symptômes du coronavirus. Son médecin a alors décidé que soit réalisé un test qui s'est révélé positif le 30 avril. Puis le 1er mai, ce sont cinq personnes de son entourage familial qui sont dépistées et testées positives. 

La maison de santé de Vergt a alors lancé l'alerte auprès de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine qui a décidé de déclencher la procédure de traçage de l’ensemble des personnes contacts : personnel des pompes funèbres, personnel de l’hospitalisation à domicile de la personne décédée car son épouse a été testée positive, ainsi que des collègues de travail du malade. 

127 personnes dépistées

L'ARS Nouvelle-Aquitaine indique que la totalité des 127 personnes invitées à être dépistées l’ont été. Neuf cas en tout se sont révélés positifs sur les 103 résultats connus. Les autres seront révélés ce weekend. Il n'y a aucune forme grave et aucune hospitalisation. Les porteurs sont asymptomatiques ou quasi-asymptomatiques. 

Concernant le profil des neuf porteurs, l'ARS informe que huit sont issus du cercle familial du premier malade et un autre travaille au sein de la même entreprise. Jeudi prochain, douze personnes aujourd’hui testées négatives seront de nouveau dépistées pour un contrôle. 

La vie "ne redémarre pas comme avant"

Sur l'antenne de France Bleu Périgord, le préfet de Dordogne a exprimé son agacement face à ce possible nouveau foyer de contamination. "C’est vraiment l’illustration de ce qu’on ne souhaite pas vivre dans les semaines qui viennent. C’est-à-dire un relâchement. La vie redémarre mais elle ne redémarre pas comme avant. Le message est clair et cet exemple est assez illustrant."

De son côté le maire d'Église-Neuve-de-Vergt Thierry Nardou appelle à la vigilance sur LCI. "Il faut savoir que le virus existe sur tout le territoire, et ce n’est pas parce qu’il se diffuse plus ou moins vite par ce que nous ici nous sommes des zones détendues au niveau habitat qu’il n’existe pas", prévient-il. "Donc il faut redoubler de vigilance. Notamment dans la période de déconfinement qu’on aborde. Il faut que ça serve d’exemple."

Le foyer épidémique est maîtrisé

L'ARS de Nouvelle-Aquitaine précise que le cluster de Dordogne est aujourd'hui sous contrôle. Lors de la conférence de presse, son directeur général a d'ailleurs remercié ses équipes. "La situation a été maîtrisée en moins d’une semaine grâce à la réactivité des acteurs de santé". Il salue notamment la bonne réaction de la maison santé pluridisciplinaire à Vergt qui a immédiatement réalisé des tests sur l'entourage du premier patient. 

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, dix décès sont à déplorer en Dordogne. D'après le dernier communiqué de l'ARS, une vingtaine de personnes sont toujours hospitalisées, dont une seule en réanimation. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Dans le même temps, un nouveau foyer a été détecté dans un collège de la Vienne, où "des professionnels s'étaient réunis pour préparer la rentrée du 18 mai", a également annoncé l'agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine. Le foyer s'est déclaré en milieu de semaine. Selon France Bleu Poitou, ce sont quatre personnes qui ont été contaminées de façon certaine, tandis qu'une mise en quatorzaine a été prononcée pour neuf autres personnes. La rentrée du collège, qui devait avoir lieu le 18 mai dans ce département classé en vert, a d'ores et déjà été reportée au 27 mai.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent