Se raser la barbe est-il vraiment un geste barrière contre le virus ?

Le rasage n'est pas indispensable, mais il est fortement recommandé aux professionnels de santé.
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

À LA LOUPE – Difficile de se repérer parmi la foule de conseils et de préconisations relatives au Covid-19. Faut-il par exemple se raser la barbe ? Pas forcément farfelu, ce conseil s'applique surtout au personnel soignant, vont valoir les médecins.

Les mesures de confinement ne touchent pas que la France, loin de là, et toutes les strates de la population sont concernées. Aux Etats-Unis, l'acteur Jim Carrey prend ainsi son mal en patience et attend le jour où il pourra de nouveau sortir de chez lui. Le New York Post rapporte que la star a décidé que d'ici là, il allait se laisser pousser la barbe, une décision qui a semblé curieuse à des internautes, en tout cas dans le contexte épidémique qui saisit aujourd'hui la planète.

Les barbes sont en effet réputées peu hygiéniques, et l'on en vient à se demander si ne pas se raser pourrait constituer un risque en pleine épidémie. Sur son site, le ministère de la Santé détaille les gestes "barrière", mais ne mentionne à aucun moment le rasage. Il faut donc se tourner vers les médecins pour essayer de savoir si le port de la moustache ou de la barbe est déconseillé.

Pas de problème mais une hygiène minimale à respecter

Président de l'Association des médecins urgentistes de France Patrick Pelloux a un avis très clair sur la question. Sur BFMTV, il a ainsi indiqué ne pas vouloir "faire une campagne contre les barbes et les moustaches", mais il souligne que le rasage "était déjà recommandé". Pour des raisons liées à l'hygiène. "C'est très sale les barbes et les moustaches", avance-t-il, le virus pouvant d'ailleurs s'y accrocher "plusieurs heures".

Lire aussi

Ce point de vue tranché n'est pas forcément partagé par tous les professionnels de santé. " Il faut que l’on calme le jeu", a par exemple expliqué Bruno Grandbastien, président de la Société française d'hygiène hospitalière. Dans les colonnes de L'Obs, il met en garde ceux qui voudraient "désigner les barbus comme des porteurs du virus". Une barbe bien entretenue, selon lui, "n’est pas plus sale que des cheveux lavés régulièrement. En revanche, il faut bien la laver quand on prend sa douche, car il est vrai que le virus résiste plusieurs heures sur la barbe comme il résiste plusieurs heures sur une surface sèche."

Le rasage recommandé pour un port efficace du masque

Le spécialiste considère que Patrick Pelloux pousse sans doute "le raisonnement un peu loin", même si pour certaines professions, il s'agit d'un conseil utile. En effet, outre l'aspect hygiénique, c'est surtout un problème pratique que peuvent poser les barbes. Contrairement aux masques simples vendus en pharmacie, ceux portés par les soignants sont collés au visage, et doivent très bien adhérer à la peau pour éviter tout passage du virus vers les voies respiratoires. 

Les professionnels de santé sont donc incités à ne pas porter une barbe ou une moustache, qui pourraient empêcher leurs masques FFP2 de les protéger efficacement. "À la limite, ils pourront garder une barbe très courte de deux ou trois jours", estime Bruno Grandbastien. Au Québec, la sous-ministre adjointe en charge notamment du milieu hospitalier a ainsi adressé une lettre aux soignants.

Dans cette missive, Lucie Opatrny "tient à rappeler que les professionnels de la santé, incluant les médecins, doivent être rasés en tout temps en cette période d’épidémie pour le port efficace des masques de protection. Il en va de la sécurité́ de l’ensemble de l’équipe soignante". Un message sans ambiguïté. Si se raser la barbe ou la moustache n'est donc pas forcément considéré comme un geste essentiel pour une bonne partie de la population, les chirurgiens, brancardiers et autres infirmiers sont pour leur part fortement incités à sortir leurs rasoirs. Les mesures d'hygiène, lavage du visage notamment, restent toutefois très utiles, quelle que soit la profession exercée. 

En vidéo

Se laver les mains : le geste prioritaire avant tous les autres

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent