Covid-19 : "La rentrée de septembre ne sera pas tout à fait normale", prévient le Pr Delfraissy

Covid-19 : "La rentrée de septembre ne sera pas tout à fait normale", prévient le Pr Delfraissy

ALERTE - Malgré l’amélioration de la situation sanitaire ces dernières semaines en France, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy prévient sur LCI : "notre vie ne sera pas tout à fait normale" en septembre.

Quand les Français pourront-ils retrouver une vie totalement normale et participer à de grands rassemblements ? Pas tout de suite, prévient le président du Conseil scientifique, le professeur Jean-François Delfraissy, ce jeudi. Invité de David Pujadas sur LCI, celui qui conseille l’exécutif depuis de nombreuses semaines le dit : "notre vie" et "la rentrée de septembre" ne seront "pas tout à fait normales".

"Je préférerais vous dire autre chose", regrette-t-il sur notre antenne, "je suis bien sûr un médecin et un spécialiste au sein du comité scientifique, mais je suis aussi un citoyen comme tout le monde." Le président du Conseil scientifique "ne souhaite pas que l’on tombe dans une forme d’hygiénisme absolue en empêchant les gens de vivre", mais indique que "l’idée est de protéger nos concitoyens et faire atterrir ce pays dans les moins mauvaises conditions possibles", alors que des alertes de hausse des cas, comme en Mayenne, apparaissent en France.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

"Ne lâchez pas les mesures de distanciation"

Concernant la rentrée de septembre, il assure que lui et le Conseil scientifique vont "essayer de la normaliser, sauf événement très particulier au cours du mois d’août, mais elle ne sera pas tout à fait normale sur un certain nombre de points". Parmi eux, tous les événements qui rassemblent du public. "Les lieux de confinement, les lieux de rassemblement de population, les lieux où les populations sont en contact étroit, sont des lieux où l’on se contamine, et cela ne va pas changer en septembre", déclare-t-il. "La stratégie vis-à-vis de ces lieux restera la même."

Jean-François Delfraissy regrette également le relâchement des gestes barrières de la population. "Il faut que les citoyens deviennent leur propre médecin", indique le président du Conseil scientifique, "nous avons tous notre propre avenir en mains." "Il y a eu un très gros travail, et merci aux Français d’avoir accepté ce confinement très généralisé, mais ne perdez pas tout le travail qui a été effectué en lâchant, d'un coup, les mesures de distanciation."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Lire et commenter