La Réunion élargit son couvre-feu à l'ensemble de l'île pour au moins 15 jours

Entrée de l'hôpital de Saint-Denis sur l'île de la Réunion.

RESTRICTION - Face à la hausse du taux d'incidence, La Réunion généralise son couvre-feu de 22h à 5h du matin, déjà en vigueur dans certaines villes de l'île. La mesure sera appliquée pour une durée minimum de 15 jours.

La Réunion étend son couvre-feu. Instauré jusqu'ici dans quatre puis sept communes de l'île, des foyers particulièrement actifs du virus, la mesure de restriction visant à limiter la propagation du Covid-19 a été élargie à l'ensemble du département d'outre-mer. En cause : un nombre de contaminations qui ne cesse de croître jour après jour. "J'ai décidé de prononcer un couvre-feu à l'échelle départementale, à compter de demain soir, mercredi, de 22h à 5h du matin. Ce couvre-feu durera au minimum 15 jours", a déclaré le préfet Jacques Billant, ce mardi 23 février, au cours d'une conférence de presse.

L'objectif est de freiner la circulation virale. "Le taux d'incidence est désormais très proche de 100 pour 100.000 habitants", a précisé la préfecture de la Réunion dans un communiqué. Lundi 22 février, la commune des Avirons affiche le taux de 282, alors que le seuil d'alerte est fixé à 50 cas. "Le couvre-feu à 22h permet de préserver le quotidien des Réunionnaises et des Réunionnais, tout en évitant les brassages de populations en soirée. Cette mesure vise à limiter les déplacements de population entre les communes et les moments de convivialité nocturnes, peu propices au respect des gestes barrière." 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Initialement mis en place à compter du 12 février sur quatre communes du département, le couvre-feu de 22h à 5h du matin avait déjà été étendu par la préfecture à trois communes supplémentaires le 18 février. Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu avait demandé au préfet lundi sur Twitter de lui "faire des propositions pour renforcer la protection des Réunionnaises et des Réunionnais face à la circulation du Covid-19". Après concertation avec les élus locaux, la mesure a été généralisée.

En vidéo

La Réunion : la crainte du variant sud-africain du coronavirus

La semaine dernière, lors des premières restrictions, la préfecture de La Réunion avait accompagné le couvre-feu dans certaines villes d'autres mesures, à l'instar de l'interdiction des compétitions sportives et des sports collectifs et de combat. Samedi 20 février, des renforts humains et matériels sont arrivés sur l’île, où le variant sud-africain circule activement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter