Coronavirus : une étude confirme le caractère aggravant de l’âge

Coronavirus : une étude confirme le caractère aggravant de l’âge
Santé

EXPLICATIONS – Une étude britannique publiée mardi confirme que la gravité du Covid-19 est est fortement corrélée à l'âge.

Le coronavirus s’avère plus mortel avec un âge élevé du patient contaminé, confirme une étude britannique. Publiée mardi dans la revue médicale The Lancet, celle-ci montre une forte corrélation entre l’âge et le taux de mortalité. Elle a été menée par des chercheurs d'Imperial College, de l'Université Queen Mary de Londres et de l'Université d'Oxford.

L’estimation a été réalisée après étude de plusieurs centaines de cas chinois de Covid-19 relevés en février 2020. Selon ses résultats, la maladie est en moyenne beaucoup plus redoutable pour les plus de 60 ans, avec un taux de mortalité de 6,4% (parmi les cas confirmés). Ce taux grimpe même à 13,4% chez les plus de 80 ans et tombe à 0,32% chez les moins de 60 ans. 

Des décès touchant des enfants de un an aux Etats-Unis, 13 ans en Grande-Bretagne ou encore celui d'une jeune fille de 16 ans en France ont toutefois été enregistrés.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

L’étude revoit à la baisse le taux de mortalité global de la maladie : 1,38% de décès selon elle parmi les cas confirmés. Les taux de mortalité qu'elle a calculés sont en effet sensiblement inférieurs à ceux de précédentes estimations, qui plaçaient la proportion moyenne des décès (toujours parmi les cas confirmés) à plus de 2%. Ainsi, une vaste analyse publiée le 24 février par des chercheurs chinois dans la revue médicale américaine Jama évaluait le taux moyen de mortalité à 2,3%.

Dans Le Lancet, les chercheurs britanniques montrent également que la proportion des malades devant être hospitalisés, et étant donc infectés dans un état grave, grimpe fortement avec l’âge. Seulement 0,04% des 10-19 ans contaminés nécessite une hospitalisation. Le pourcentage monte à 1% pour les 20-29 ans, 3,4% pour les 30-39 ans et 4,3% pour les 40-49 ans. Il double soudainement pour les 50-59% (8,2%) avant de s’envoler : 11,8% d’hospitalisation pour les 60-69 ans, 16,6% pour les 70-79 ans. Il atteint 18,4% chez les 80 ans et plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent