Coronavirus : le Conseil scientifique restera opérationnel jusqu'en octobre

Coronavirus : le Conseil scientifique restera opérationnel jusqu'en octobre

COVID-19 - L'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique sur le coronavirus, a indiqué lundi 6 juillet sur France Inter que ce Conseil resterait opérationnel jusqu'en octobre.

L'épidémie n'est pas encore terminée, et sa mission non plus. Le Conseil scientifique, chargé d'émettre des recommandations et d'aiguiller le gouvernement dans ses décisions, sera opérationnel jusqu'en octobre prochain. C'est ce qu'a indiqué lundi 6 juillet sur France Inter Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur et membre de ce conseil.

"Nous avons bénéficié d'une prolongation jusqu'à fin octobre. La loi d'état d'urgence sanitaire s'arrête très prochainement, mais le Conseil scientifique restera opérationnel jusqu'à octobre, et après tout dépendra de la situation", a déclaré le scientifique. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?
Il faudra garder un niveau de vigilance élevé cet été - Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique et épidémiologiste

Lire aussi

Passé le mois d'octobre, et si l'épidémie resurgit, il faudra "que des idées nouvelles arrivent". "On a exprimé des avis mais il est important d'avoir du sang neuf, ce serait très sain", a estimé cet éminent spécialiste de l'épidémiologie. Selon lui, même si le virus ne circule plus autant qu'avant, il faudra tout de même rester en alerte cet été : "Je pense qu'il faudra garder un niveau de vigilance élevé. Cet été, on peut toujours être témoins d'accidents. Et puis je serai très vigilant à la rentrée, octobre-novembre", a-t-il dit. 

Créé le 11 mars dernier, à la demande d'Emmanuel Macron, ce Conseil scientifique, présidé par Jean-François Delfraissy, compte une dizaine d'autres experts venant de champs disciplinaires complémentaires : on y compte des infectiologues, des virologues, un médecin de ville, un sociologue, une réanimatrice, un épidémiologiste... 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les tests antigéniques systématisés pour les voyageurs de Guyane

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Lire et commenter