Coronavirus : pourquoi la limite des rassemblements autorisés a été fixée à 5000 personnes

Coronavirus : pourquoi la limite des rassemblements autorisés a été fixée à 5000 personnes

MESURES - Devant la hausse des cas de coronavirus en France, les rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné ont été interdits par le ministère de la Santé. Pourquoi ce nombre a-t-il été choisi ? Quelles sont les événements susceptibles d'être impactés ?

Nommé le 16 février dernier en remplacement d’Agnès Buzyn, le nouveau ministre de la Santé Olivier Véran connaît des débuts agités, notamment en raison de l’épidémie croissante de coronavirus en France. A ce jour, 204 cas ont été recensés dans l’Hexagone, dont quatre décès. Pour tenter d’endiguer la propagation du virus, le gouvernement a pris un ensemble de mesures, et notamment l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné. 

Mais pourquoi cette jauge de 5000 personnes ? Lors d'un point lundi, le Directeur général de la santé Jérôme Salomon a expliqué : "En France, nous avons un seuil assez classique de grands événements situé à 5000 personnes. C'est à partir de ce seuil qu'il y a une déclaration au préfet. Nous avons décrétés que c'était un seuil raisonnable, car il est déclaré ; en-dessous, il n'y a pas de déclaration. Ça nous paraissait raisonnable pour éviter les trop grands rassemblements et ne pas gêner la vie de certains territoires."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Des salles bloquées à 4500 places pour contourner l'interdiction

Une décision qui a engendré l’annulation ou le report de nombreux événements, comme le Salon du livre à Paris, le semi-marathon de Paris dimanche dernier, ou encore plusieurs rencontres de basket, comme celle opposant l’ASVEL à Monaco, prévue ce dimanche 1er mars à l’Astroballe de Villeurbanne. Pour contourner cette interdiction, certains clubs, dont l’ASVEL, ont décidé de bloquer leur billetterie à 4500 ou 4600 places.

Qu’en est-il des matchs de football, jusqu'ici épargnés par les mesures ? Ce mardi, la décision d'un premier huis clos a été annoncée, concernant la rencontre de Ligue 2 opposant Chambly au Mans vendredi soir. Il s'agit du premier match de football professionnel en France qui voit son organisation modifiée en raison de l'épidémie de Covid-19.

PSG-Dortmund à huis clos ?

Si la deuxième division est impactée, cela pourrait également être le cas de la plus grande des compétitions européennes, la Ligue des champions. Lors d’un point-presse mardi concernant le coronavirus, la ministre des sports Roxana Maracineanu a annoncé que chaque rencontre sportive serait étudiée au cas par cas.

Ainsi, la rencontre à fort enjeu entre le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund pourrait également se tenir à huis clos. "On verra comment la situation évolue et on en parlera avec le préfet. (…) Le huis clos est une hypothèse, il est trop tôt pour décider maintenant. A minima, le match se tiendra", a ainsi déclaré Roxana Maracineanu, qui a toutefois indiqué que les matchs nationaux de L1 et de Top 14 n'étaient pour le moment "pas soumis à des restrictions particulières".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5900 malades en réanimation

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Lire et commenter