Coronavirus : en Ile-de-France, des villes commencent à désinfecter leur mobilier urbain

Coronavirus : en Ile-de-France, des villes commencent à désinfecter leur mobilier urbain

CONTAMINATION - Alors que la RATP s’emploie à désinfecter ses stations et ses trains, des villes d’Ile-de-France ont déjà pris l’initiative de nettoyer leur mobilier urbain, comme à Suresnes ou Levallois-Perret.

Après les transports publics et les supermarchés, c’est le mobilier urbain qui commence à être désinfecté, à l’initiative de plusieurs villes d’Ile-de-France. A Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, une vaste opération de nettoyage a été lancée dès mardi matin, relate Le Parisien. Ainsi, les agents de propreté de la ville ont profité des rues désertées par ses habitants pour asperger le "mobilier urbain susceptible de contamination", tel que les escaliers ou les bancs publics, de produit anti-bactériologique, précise le maire Christian Dupuy à LCI. 

"On sait que le virus a une certaine persistance dans l’air et sur les objets", explique l’élu LR. "Tout ce que l’on peut faire pour lutter contre la propagation du virus doit être fait". Ce produit, précise-t-il, est le même que celui utilisé d’ordinaire pour désinfecter "les aires de jeux d’enfants dans les squares", ou bien "les salles scolaires au lendemain d’élections". L’opération devrait se répéter deux fois par semaine à l'échelle de la ville de 48.000 habitants. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

"Lavage systématique des quartiers" à Levallois

A l’instar de Suresnes, la commune voisine de Levallois a mis en place "le lavage systématique des quartiers", détaille à LCI Sophie Deschiens, adjointe à la mairie chargée de la voirie. Mardi matin, les chaussées et les trottoirs ont donc été nettoyés à l’eau mélangée à un détergent bactéricide, devant "maximiser la prévention des risques de contamination des germes". Les agents de propreté, équipés de gants et de gel désinfectant, ont établi un "roulement des effectifs pour minimiser les regroupements", ajoute Mme Deschiens.

Or, l’opération ne s’est pas généralisée à toute la région : les villes de Clichy ou de Gennevilliers n'ont, par exemple, pris aucune mesure de ce type, si ce n’est la fermeture des parcs et jardins, conformément aux consignes gouvernementales, nous confirment-elles.

Une opération efficace ?

Si cette tache occupe les agents de nettoyage, quelques peu désœuvrés en cette période de confinement, est-elle pour autant efficace ? Une étude américaine, récemment parue dans le New England Journal of Medecine, a cherché à démontrer que le virus pouvait persister plusieurs heures à l’air libre. Sauf qu'elle a été vivement critiquée depuis en raison de sa méthodologie. L’OMS, organisme de référence sur l'épidémie, explique pour sa part que "les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable de la Covid-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne". 

En revanche, le virus peut subsister sur une surface inerte plusieurs heures. La durée de sa survie est en revanche encore floue. "Les études les plus optimistes disent trois heures, les plus pessimistes parlent de neuf jours. La vérité est sûrement autour de quelques heures", éclaire Bruno Grandbastien, président de la Société française d’hygiène hospitalière, au quotidien Le Monde

A l’étranger, la ville de Wuhan a également aspergé ses rues de produit antibactérien au plus fort de l'épidémie, mais aussi la Corée du Sud ou l’Iran. L’Italie, elle, a fait le choix de ne se concentrer que sur les transports publics.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.