"Soyez vigilants", implore un papa belge dont le fils est en soins intensifs après une infection au Covid-19

"Soyez vigilants", implore un papa belge dont le fils est en soins intensifs après une infection au Covid-19

AVERTISSEMENT - Plongé dans la détresse après l'hospitalisation de son fils de 4 ans en soins intensifs, un père de famille belge alerte sur les dangers de Covid-19 pour les enfants. Il a publié sur Facebook une vidéo de son enfant sur son lit d'hôpital, accompagnée d'un texte appelant à la vigilance.

Parce qu'il pensait son enfant invulnérable face au Covid-19, il a décidé de le prendre en exemple. Dans une publication Facebook, Grégory, père de famille belge, en appelle à la vigilance de tous les parents alors que son fils, Kaïs, est hospitalisé à l'hôpital universitaire de Bruxelles, l'UZ Brussel. Contaminé au coronavirus, ses fonctions cardiaques et respiratoires sont atteintes "de manière critique". Il a été admis en soins intensifs et placé dans le coma.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Kaïs, touché par la maladie rare MIS-C

"Mon fils Kaïs a contracté le coronavirus, les médias disaient que le virus était inoffensif pour nos enfants !? Pourtant mon fils a développé à cause du COVID-19 la maladie du syndrome multi-inflammatoire (MIS-C) !", fait-il savoir dans sa publication. Très rare, cette maladie touche environ deux cas pour 100.000 personnes de moins de 21 ans. La fièvre est l'un des symptômes systématiquement développés, tandis que troubles gastro-intestinaux (douleurs abdominales, nausées ou vomissements, diarrhée) et une atteinte système cardiovasculaire touchent environ 80% des enfants. Comme Kaïs, la plupart des très jeunes patients étaient auparavant en bonne santé et n'avaient pas de facteur de risque ou de maladie pré-existante.

Selon le journal belge La Libre, qui a contacté le père du petit garçon, Kaïs a fait une poussée de fièvre il y a une semaine avant d'être atteint de vomissements et de diarrhée. Les parents l'ont alors conduit à l'hôpital où le corps médical leur a fait savoir qu'il "fallait attendre, selon le protocole, cinq jours pour pouvoir le tester et déterminer que c'était une réaction inflammatoire au Covid". Son état s'étant dégradé rapidement, l'enfant a été admis en réanimation et plongé dans le coma mercredi soir. De l'eau se serait infiltrée dans ses poumons. Mais selon son père, son état est désormais "stable et les médecins se disent optimistes".

Soyez vigilants avec vos enfants, car en fin de compte la maladie est dangereuse pour eux !- Le père de Kaïs

"Je n'étais pas préoccupé par le COVID-19 jusqu'à ce que j'aie mon propre fils touché par la  maladie, agonisant sur son lit d'hôpital, en hyperventilation avec ces fonctions cardiaques et respiratoires atteintes de manière critique, me demandant de rentrer à la maison en gémissant. Ce post a pour but l'information, soyez vigilants avec vos enfants, car en fin de compte la maladie est dangereuse pour eux !", écrit ce père, bouleversé.

Interviewé par la télévision flamande VRT à ce sujet jeudi, le directeur de l’UZ Brussel confirme : "Le virus n’est pas seulement dangereux pour les personnes âgées, nous avons des patients de tous les âges".

Si de plus en plus d'enfants semblent être contaminés au Covid-19, l'issue n'est néanmoins fatale que pour très peu d'entre eux. Selon une étude américaine qui a compilé les cas déclarés entre mars et septembre aux Etats-Unis, seuls 0,018% décèdent d'une infection au coronavirus. Fin septembre, deux chercheurs britanniques publiés par la revue Science évaluaient pour leur part à environ 1% la part des décès chez les enfants hospitalisés (contre 27% en moyenne sur l’ensemble des classes d’âge). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter