Des contrôleurs SNCF touchés par le Covid-19 continueraient d'aller travailler

VIDEO - Des cheminots testés positifs vont travailler contaminés
Santé

NÉGLIGENCE ? - Selon les informations du Parisien, des contrôleurs de la SNCF continueraient à travailler malgré leur contamination au Covid-19. Les mesures prises par la compagnie ferroviaire pour éviter le phénomène ne sont pas jugées suffisantes par les cheminots.

Pour ne pas perdre une partie de leur salaire, certains contrôleurs de la SNCF continueraient d’aller travailler alors qu’ils sont porteurs du Covid-19, rapporte ce mardi Le Parisien. Selon les information du journal, la compagnie ferroviaire comptabilisait en fin de semaine dernière au moins 320 contaminations reconnues au virus sur les 140 000 cheminots et plus de 600 cas contacts. Beaucoup, cependant, ne se déclareraient pas.

Le phénomène a émergé fin août après la découverte de quatre cheminots contaminés sur le réseau Ouigo, le TGV low cost de la SNCF. "La procédure a été mise en place normalement", raconte un délégué syndical de la CFDT Cheminots. "Les quatre personnes contaminées ont été placées en arrêt maladie ainsi que huit cas contacts. Mais parmi ces derniers, un profond mécontentement est apparu. Logiquement, ils trouvaient anormal d'être pénalisés alors qu'ils n'y sont pour rien".

Lire aussi

Des cheminots gardent le silence

Le syndicat découvre rapidement, en poussant son enquête, que des cheminots qui se savent positifs au Covid-19 gardent le silence. "Parfois sous la pression de leurs collègues, inquiets d'être identifiés comme des cas contacts, confie un cadre de la compagnie. Personne ne veut être en arrêt maladie et perdre de l'argent. Et on ne peut contraindre personne à faire un test".

Le salaire d'un contrôleur est en effet composé de deux tiers d'une part fixe, et d'un tiers d'une part variable versée seulement lorsqu'il travaille. "Par exemple, un contrôleur qui touche 1 250 euros de fixe par mois percevra avec les EVS [éléments variables de solde, ndlr.] environ 1 900 euros au total, explique au Parisien un élu de la CFDT Cheminots. Mais quand il est placé en arrêt maladie, non seulement il perd ces EVS mais en plus il y a les journées de carence. Une pour les cheminots au statut et trois pour les contractuels".

Des mesures prises par la SNCF, mais pas suffisantes pour les cheminots

Face à cette situation, la CFDT Cheminots alerte, pour Ouigo seulement, la direction dès le 2 septembre et demande une rencontre. Dans ce document, consulté par Le Parisien, la CFDT demande  à la SNCF le "maintien du niveau moyen individuel de rémunération des salariés atteint de la Covid-19 ainsi que pour les salariés de contact 1 placés en quarantaine pour cause de Covid-19". Le 7 septembre, le syndicat est reçu par l'encadrement qui annonce trois jours plus tard prendre des mesures, mais uniquement pour les cas contacts. Ceux-ci ne sont plus placés en arrêt maladie mais en congé. "Sans qu'on touche à leur quota de congé annuel", précise un syndicaliste. Pour les contractuels, les journées de carence sont supprimées. Si elles répondent au besoin d'urgence, ces mesures ne satisfont pas totalement les cheminots. Elles ne courent en effet que jusqu'au 10 octobre et ne répondent pas à la problématique de la perte des EVS.

D'autres professions potentiellement concernées

Contactée par Le Parisien, la SNCF assure que "la sécurité des agents et des voyageurs est une priorité absolue avec laquelle personne ne peut transiger". Elle rappelle que ne pas se déclarer sa contamination au Covid-19 peut relever du pénal pour mise en danger de la vie d'autrui.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

D'autres professions, dont le salaire est soumis à une part variable, pourraient aussi être concernées par la problématique. Le 9 septembre dernier, l'association des DRH des grandes collectivités avait appelé dans un communiqué le gouvernement à suspendre, de nouveau, le jour de carence. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

Des caricatures de "Charlie Hebdo" projetées à Toulouse et à Montpellier

EN DIRECT - Covid-19 : l'instauration du couvre-feu validée par le Conseil d'Etat

EN DIRECT - Présidentielle américaine : revivez la dernière confrontation entre Donald Trump et Joe Biden

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : le père à l'origine de la mobilisation en détention provisoire

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent