Coronavirus : face à des cabinets presque vides, des médecins franciliens lancent un appel

Coronavirus : face à des cabinets presque vides, des médecins franciliens lancent un appel

SANTE - C'est une conséquence alarmante de l'épidémie de coronavirus : les patients ne consultent pratiquement plus leurs médecins pour les autres motifs de recours aux soins. Un constat qui inquiète l'agence régionale de santé.

C'est un communiqué en signe d'alerte. L'ARS Île-de-France et des médecins franciliens ont remarqué que les cabinets médicaux étaient quasiment vides et que les patients ne consultaient plus leur médecins pour d'autres pathologies que la pandémie de Covid-19. Ils ont constaté une "diminution considérable de la demande de rendez-vous, d'appels ou de venue pour d'autres motifs que la suspicion de coronavirus", indique l'Agence Régionale de Santé dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Les cabinets sont vides ...

Et c'est, selon eux, un constat inquiétant. En effet, le confinement ainsi que la crainte d'être contaminés ont conduit de nombreux patients ou des familles à ne pas consulter ou retarder des rendez-vous, "y compris lorsqu’ils sont atteints de pathologies nécessitant un suivi régulier", détaille l'ARS qui estime par ailleurs qu'il existe "un risque important de retard de diagnostic, de complications évitables et de perte de chance pour les patients franciliens".  

Aussi, les médecins franciliens rappellent que les patients "doivent continuer à faire appel à leur médecin généraliste ou spécialiste autant que de besoin, pour bénéficier d’un avis médical en cas de symptômes inquiétants". Les conditions d'accueil tiennent compte de la protection des patients : la téléconsultation est également possible, tout comme les appels téléphoniques pour les personnes ayant besoin d'un suivi régulier. 

"La crainte de la contamination par le Covid-19 ne doit pas empêcher le recours aux soins, en particulier pour les patients souffrant de pathologies nécessitant un suivi régulier ou pour les enfants", expliquent les médecins. Par ailleurs, "en cas de symptômes évocateurs d’une urgence vitale (douleur thoracique, paralysie, trouble de la parole ...), les patients doivent appeler le 15", rappelle l'Agence Régionale de Santé. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : deux nouveaux morts en Israël après des tirs de roquettes depuis Gaza

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.