"Je suis très gêné" : le Pr Eric Caumes accuse Jérôme Salomon d'avoir menti

"Je suis très gêné" : le Pr Eric Caumes accuse Jérôme Salomon d'avoir menti
Santé

COLÈRE - Le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a eu des mots très durs à l'égard de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, qu'il accuse d'avoir menti devant les députés.

"C'est faux, on ne va pas tourner autour du pot." Le professeur Eric Caumes a vivement critiqué ce mercredi 24 juin la position défendue par Jérôme Salomon lors de son audition à l'Assemblée nationale la semaine dernière. Devant la commission d'enquête Covid-19, le directeur général de la Santé avait notamment estimé que tous les pays du monde avaient été surpris par l'arrivée du coronavirus.  

Une opinion que ne partage pas le Pr Eric Caumes, loin de là. Sur l'antenne d'Europe 1, le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière a ainsi accusé Jérôme Salomon d'avoir menti. "Je suis très gêné (...) parce que c'est faux, on ne va pas tourner autour du pot. Bien évidemment, il y avait des pays qui étaient informés et qui ont fait tout ce qu'il y avait à faire : Taïwan, Singapour, Corée du Sud, l'Allemagne..."  

Plus inquiétant, l'infectiologue s'est montré pour le moins dubitatif quant à la préparation du pays à un probable retour de la maladie. "Il faut retenir les leçons de nos échecs pour pouvoir border une éventuelle deuxième vague. (...) On n'a pas pris correctement les enseignements de cette première vague épidémique."

Lire aussi

Outre le manque de tests et l'absence d'isolement des patients, Eric Caumes considère que l’éviction des foyers épidémiologiques de Covid-19 n'est pas prise assez au sérieux, y compris au sein des établissements de santé. "J'ai des collègues qui m'appellent pour savoir comment gérer des clusters dans leurs propres hôpitaux. (...) On n'attaque pas assez les chaînes de transmission. Il y a un problème au niveau du traçage des contacts. Il y a un vrai problème au niveau des cluster car on n'en identifie pas assez", s'insurge-t-il. 

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Autre sujet d'inquiétude pour le Pr Caumes : le relâchement dans le comportement des Français dans le respect des gestes barrières, évoquant un "laisser aller" au sein des lieux clos comme dans les transports ou les magasins où "de moins en moins de monde mettent de masque". Et de conclure, en référence aux scènes observées au soir de la Fête de la musique : "Ça m'inquiète plus que des jeunes qui font la fête dehors." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent