Coronavirus : l'efficacité de la dexaméthasone, "une magnifique nouvelle que l'on l'attendait tous"

Coronavirus : l'efficacité de la dexaméthasone, "une magnifique nouvelle que l'on l'attendait tous"
Santé

ÉCLAIRAGE - Le chef de service de réanimation de l'hôpital de Garches, Djillali Annane a qualifié mercredi sur LCI de "magnifique nouvelle qu'on attendait tous" l'annonce de résultats positifs sur l'utilisation de la dexaméthasone dans le traitement du Covid-19.

"C'est vraiment une magnifique nouvelle que l'on l'attendait tous." Le chef de service de réanimation de l'hôpital de Garches, Djillali Annane a salué ce mercredi sur LCI l'annonce par des chercheurs britanniques que la dexaméthasone, un médicament de la famille des stéroïdes réduisant significativement la mortalité chez les malades gravement atteints par le Covid-19.

"La démonstration dans l’étude Recovery est absolument incontestable : tous les huit patients traités, une vie sauvée", a-t-il commenté, soulignant que "si ce traitement avait pu être mis en place début mars en France, c'est environ 5000 vies qui auraient été épargnées (...)  donc c'est 30%, un tiers de décès en moins". Et de poursuivre : "La cortisone puisque la dexaméthasone est une forme de cortisone devient le traitement de référence pour la Covid."

"On est maintenant armés"

"On n'a plus à craindre qu'il y ait une deuxième vague, on est maintenant armés", a encore estimé le professeur Annane, rappelant que "l'essai Recovery, c'est au total 11.500 patients" et que "la partie dexaméthasone de l'étude randomisée porte sur 6.500 patients dont 2.500 et quelques ayant reçu la dexaméthasone et environ 4.000 ne l'ayant pas reçue".

Lire aussi

Et le spécialiste de rappeler que deux ans avant l'essai clinique britannique, une précédente étude avait déjà montré que ce traitement "améliorait la survie des infections respiratoires graves d'origine bactérienne".

Moins de patients sous respirateur

Grâce à ces nouvelles données, "on sait maintenant qu'il permet d'épargner des vies dans la Covid 19 non seulement chez les patients sous respirateur mais aussi chez ceux hospitalisés sous oxygène en l'absence de respirateur", précise-t-il encore, saluant  de nouveau une "nouvelle absolument extraordinaire"

Et de s'en expliquer plus en détail : "Ce traitement va permettre de sauver des vies et d'éviter à un grand nombre de patients de nécessiter un respirateur avec la pénurie qu'on a connue."

"Pas de baisse des défense immunitaires"

Pour ajouter à la percée scientifique que constitue cette annonce, Djillali Annane a précisé que l'étude britannique ne révèle "quasiment pas d'effet indésirables importants", à savoir "pas de baisse des défenses immunitaires avec la dexaméthasone  utilisée à ces doses sur cette durée de dix jours" et  ce comme "c'était déjà le cas dans l'étude il y a deux ans".

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - La dexaméthasone, cet espoir face au Covid-19

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Enfin, précise-t-il, "c'est un traitement qui existe depuis tellement d'années qu'il est génériqué" et "aujourd'hui son coût est d'une dizaine d'euros à peu près pour un traitement de dix jours tel que préconisé".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent