Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Le centre hospitalier de Roubaix a décidé de transférer ses premiers patients Covid-19 vers d'autres cliniques. 25 personnes ont ainsi été transférées depuis hier pour désengorger l'établissement qui était au bord de la saturation.

CORONAVIRUS - Le cap du million de personnes contaminées par le virus depuis le début de l'épidémie vient d'être franchi ce vendredi alors que beaucoup redoutent une deuxième vague "pire que la première".

La France vient d'étendre le couvre-feu à plus des deux tiers de la population. Il faut dire que le virus continue de gagner du terrain. La preuve ce vendredi avec le franchissement de la barre symbolique du million de cas (1.041.075) depuis le début de la crise sanitaire. 

Autre triste record : 42.032 cas positifs ont été enregistrés ces dernières 24 heures. Signe que le virus galope sans relâche : le taux de positivité des tests ne cesse de grimper. Il a atteint 15,1% ce vendredi contre 14,3% la veille, contre seulement 4,5% début septembre.  

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

298 nouveaux décès

2091 nouveaux malades ont été hospitalisés (pour un total de 15.008), et 299 nouveaux cas graves (+37) admis en réanimation, portant à 2441 le nombres de malades en soins intensifs, soit 122 de plus en 24 heures. Sur les sept derniers jours, ce sont 1.714 malades du Covid-19 qui ont été admis en réanimation, indique l'agence sanitaire.     

Le bilan s'alourdit lui aussi chaque jour, avec 298 nouveaux décès, portant le nombre total à au moins 34.508 morts. "Il est possible que la deuxième vague soit pire que la première", alerte Martin Hirsh, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. 

Face à la gravité de la situation, le gouvernement a annoncé jeudi l'extension du couvre-feu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie française. Environ 46 millions d'habitants sont désormais concernés par cette  mesure, devenue inévitable selon Emmanuel Macron qui a estimé vendredi que "dans la phase où nous sommes, nous n'avons d'autre choix".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Crise sanitaire : l'ONU lance un appel humanitaire record de 35 milliards de dollars

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

VIDÉO - Qui sera élue Miss France 2021 ? Découvrez les photos officielles des 29 candidates

Lire et commenter