La nicotine efficace contre le coronavirus ? "Ne faisons pas de bêtises avec le tabac", prévient un pneumologue

La nicotine efficace contre le coronavirus ? "Ne faisons pas de bêtises avec le tabac", prévient un pneumologue
Santé

CRISE SANITAIRE - Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les recherches pour trouver un traitement se multiplient. Cette semaine, c'est au tour de la nicotine d'être présentée comme une potentielle solution contre la maladie. En attendant d'approfondir le sujet, "il n'est pas raisonnable de se lancer dans la nicotine", alerte le Pr Bertrand Dautzenberg, tabacologue. Entretien.

Alors que la pandémie de coronavirus a déjà causé la mort de plus de 190.000 personnes dans le monde, les scientifiques travaillent d'arrache-pied pour trouver un remède contre la maladie. Ces derniers jours, une nouvelle hypothèse est apparue : la nicotine pourrait protéger du Covid-19.

En effet, les scientifiques ont constaté que le nombre de fumeurs hospitalisés pour une infection au coronavirus est particulièrement faible. "Nous constatons qu'il y a un nombre très bas de fumeurs chez les malades du Covid, autour de 5%, soit 80% moins de fumeurs chez les patients Covid que dans la population générale de même sexe et de même âge", a expliqué sur LCI Zahir Amoura, professeur de médecine interne. "Le constat épidémiologique montre que le fait de fumer rend moins fréquente l'infection symptomatique par le Covid."

Pour y voir plus clair, une étude française vient d'être lancée à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière (Paris), sur la base d'essais préventifs et thérapeutiques. Cette hypothèse est-elle exacte ? Faut-il inciter les non-fumeurs à utiliser des produits à base de nicotine pour se protéger du coronavirus ? Quels sont les dangers de cette substance pour l'organisme ? Le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue et ancien pneumologue, répond à ces questions.

LCI : Confirmez-vous que la nicotine semble protéger du coronavirus ?

Pr Bertrand Dautzenberg : Nous ne savons pas si la nicotine empêche d'avoir le Covid-19 ou si cela évite plutôt la progression de la maladie et l'apparition des symptômes. Nous ne savons pas encore nous plus si cet effet provient de la nicotine ou de la fumée de tabac, même s'il y a beaucoup d'arguments en faveur de la nicotine. Il y a en revanche la certitude qu'il y a un effet sur le coronavirus, et une haute probabilité que ce soit dû à la nicotine.

Lire aussi

Pour autant, faut-il inciter les non-fumeurs à se mettre à la nicotine ?

Pour un non-fumeur, prendre de la nicotine est très compliqué. La tolérance à la nicotine d'un non-fumeur est dix, cent ou mille fois inférieure à celle d'un fumeur. Si vous donnez la même dose de nicotine à un non-fumeur qu'à un fumeur, il vomit. De plus, avec les patchs, cela passe dans la peau et reste quelques heures dans le corps. Cela peut alors faire des dégâts.

Quels sont justement les dangers de la nicotine pour les non-fumeurs ?

La principale conséquence, c'est la mort, même si ce n'est pas très fréquent. Sinon, ce sont des conséquences cardiovasculaires, la nicotine accélérant le coeur et faisant monter la tension. De plus, des problèmes digestifs apparaissent généralement, avec des nausées très fortes et des maux de tête. Il y a aussi le risque de devenir dépendant à la nicotine. Cette substance a donc peut-être un bénéfice contre le coronavirus, mais aussi beaucoup de risques. À titre personnel, je passe mon temps à dire que la nicotine n'est pas très toxique pour les fumeurs, et c'est vrai. En revanche, pour les non-fumeurs, c'est une catastrophe.

Votre position est donc de dire aux non-fumeurs : "ne vous mettez surtout pas à la nicotine" ?

Oui, sauf dans le cadre d'études contrôlées en milieu hospitalier. Si cela marche bien, peut-être que nous changerons d'avis dans un mois. Mais aujourd'hui, se précipiter chez son pharmacien pour acheter de la nicotine, c'est une bêtise. Cela fera probablement plus de mal que de bien. Des essais vont rapidement commencer, mais actuellement, il n'est pas raisonnable pour un non-fumeur de se lancer dans la nicotine.

On peut toujours traiter une pneumonie en se tirant des coups de carabine dans la poitrine : cela tue les microbes, mais aussi le bonhomme- Professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Quelles seraient les conséquences d'une ruée importante de la population vers le tabac ?

Depuis le début de l'année, le tabac a tué autant que le coronavirus, alors que seulement un tiers de la population y est exposé. Si les deux autres tiers de la population fumaient, il y aurait donc trois fois plus de morts depuis le début de l'année à cause du tabac que du coronavirus. (sarcastique) J'ai cru comprendre que le Covid-19 faisait peur et rendait malade, mais le tabac, c'est trois fois pire ! À titre de comparaison, on peut toujours traiter une pneumonie en se tirant des coups de carabine dans la poitrine : cela tue les microbes mais cela tue aussi le bonhomme. Donc ne faisons pas de bêtises avec le tabac.

Le gouvernement a publié au Journal officiel un arrêté qui permet de limiter la vente de produits à base de nicotine en pharmacie et de suspendre la vente en ligne. Est-ce une bonne chose ?

Il s'agit d'une mesure de prévention pour éviter que la population se rue sur la nicotine. C'est une mesure préventive et salutaire, mais il faut que tous les fumeurs en arrêt de tabac qui en ont besoin puissent en bénéficier. Jusqu'à présent, la nicotine était disponible sans ordonnance et sur internet. N'oublions pas que cela reste un produit potentiellement dangereux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent