VIDÉO - Covid-19 : La Réunion sous la menace du variant sud-africain

VIDÉO - Covid-19 : La Réunion sous la menace du variant sud-africain

OUTRE-MER - Au moment où de nombreux pays se reconfinent pour faire face au Covid-19, l'île de La Réunion redoute l'impact de la souche sud-africaine du virus sur son sol. Si aucun cas n'a pour l'instant été détecté sur l'île, des mesures préventives ont déjà été mises en place.

"Notre inquiétude sur le variant sud-africain porte beaucoup sur La Réunion et sur Mayotte, puisqu'il y a beaucoup de liens entre l'Afrique du Sud et La Réunion." Invité de FranceInfo ce mercredi, Jean-François Delfraissy a relayé la crainte nourris par les autorités réunionnaises à propos du variant sud-africain du coronavirus. 

Bien qu'aucun cas n'ait pour l'instant été détecté, il pourrait déjà circuler sur l'île. Le manque de moyens scientifiques sur place n'aide pas à dissiper l'incertitude. Dans un climat de tensions et de doutes, l'inquiétude monte à Saint-Denis. "On a l’impression qu’il y a des satellites du virus habituel. Il est toujours menaçant, on a toutes les raisons de s’inquiéter", affirme ainsi un habitant à TF1. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Matériel supplémentaire et contrôle des passagers entrants

Pour faire face à cette période de flottement, du matériel supplémentaire doit arriver ce jeudi. Selon le directeur de la veille sécurité ARS, François Chieze, il permettra de "faire du séquençage à un rythme d’une centaine de personnes par semaine et d’avoir les résultats dans les 48 heures"

Certaines dispositions ont aussi été prises par les autorités. Ainsi, les liaisons aériennes ont été suspendues avec l’Afrique du Sud et les contrôles renforcés pour les personnes en provenance de Mayotte. Un deuxième test PCR est également conseillé pour ces derniers deux jours après leur arrivée sur l’île. Facultatif, il n'est néanmoins réalisé que par un tiers des passagers environ. À noter que la campagne de vaccination va démarrer à La Réunion ce vendredi. 

Pour rappel, le variant sud-africain du coronavirus ne semble pas causer de formes plus graves de la maladie. Toutefois les scientifiques s’inquiètent qu’il soit plus contagieux et moins facile à combattre. Le président du conseil scientifique a aussi affirmé que si les vaccins "neutralisent le variant anglais", les effets des vaccins sur le variant Sud-africain ne sont "pas encore démontrés".

Lire aussi

Pour l'heure, trois cas de cette forme de coronavirus ont été détectés en France métropolitaine. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.