Coronavirus : la SNCF met à l'essai la prise de température des voyageurs

Coronavirus : la SNCF met à l'essai la prise de température des voyageurs

TRANSPORTS - L'entreprise ferroviaire va expérimenter un nouveau dispositif sanitaire cet été. Sur la base du volontariat, les voyageurs pourront se faire prendre leur température avant d'embarquer.

"On ne comprendrait pas qu'on ne soit pas prêt en cas de nouvelle crise". Le directeur de Voyages SNCF, Alain Krakovitch, estime qu'il est dans la responsabilité de l'entreprise de se tenir prêt à une éventuelle reprise épidémique. A ce titre, un nouveau dispositif de prise de température va être essayé par l'entreprise française. Cinq "Bornes Santé" vont être installées sur le quai, en amont des portes d'embarquement. Elles permettront de mesurer la température corporelle des volontaires corporelle sans contact, à l'aide d'une caméra thermique. Le fonctionnement est simple : il faut se tenir debout durant quatre secondes devant l'engin, le haut de la tête bien dégagé. Des voyants - vert ou rouge - s'affichent ensuite, selon que la température prélevée soit supérieure ou non à 38,5 degrés. Le système sera testé dans trois gares parisiennes : Gare de Lyon d'abord, puis Gare de l'Est et Gare Montparnasse à partir du 5 août. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Aucune contrainte

La SNCF a demandé aux voyageurs de "jouer le jeu". La firme a, par contre, précisé que le dispositif ne serait aucunement obligatoire et seulement provisoire. En cas de température supérieure à 38,5 degrés, masque chirurgical neuf et dosette de gel hydroalcoolique seront fournis au client. S'il souhaite annuler ou reporter son voyage, ce sera possible sans aucuns frais supplémentaires. Il ne sera néanmoins pas contraint de renoncer à son voyage. Alain Krakovitch précise que l'idée est de "vérifier en conditions réelles la fluidité d'embarquement d'un train TGV Inoui en cas de mise en place d'un contrôle de température" par le gouvernement.  

Plusieurs observateurs estiment qu'il s'agit d'une initiative de "sensibilisation" plutôt que sanitaire. Un constat renforcé par la fiabilité toujours douteuse de certains outils de prise de température. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.