Le coronavirus s'attaque-t-il également aux reins ?

Le coronavirus s'attaque-t-il également aux reins ?
Santé

RECHERCHE - En plus de s'attaquer aux poumons via les voies respiratoires, le coronavirus est-il également un danger pour les reins ? C'est ce qu'estiment désormais plusieurs scientifiques aux États-Unis.

Plus la pandémie de coronavirus progresse, plus les connaissances sur ce virus émergent se font grandes. Désormais, certains spécialistes estiment que le Covid-19 s'attaque également aux reins, en plus des poumons, et ne serait donc pas qu'une maladie respiratoire. "On retrouve le virus dans le rein, il existe plusieurs publications scientifiques à ce sujet", confirme à RFI Brad Rovin, directeur du département de néphrologie à l'Université d'État de l'Ohio.

Et cette révélation pourrait s'avérer dramatique pour bon nombre de patients. "Dans de nombreux cas, ces patients, qui n'avaient jamais eu de maladie du rein avant, développent de graves lésions rénales", continue le spécialiste. "En fonction de la gravité et de la durée de l'infection pendant leur combat contre le Covid-19, ces patients peuvent développer une insuffisance rénale chronique."

Aux États-Unis, le nombre d'insuffisances rénales en forte hausse

C'est notamment ce qu'il se passe outre-Atlantique. Aux États-Unis, le nombre de patients en insuffisance rénale est même en explosion. Les médecins alertent sur leur incapacité à fournir suffisamment de matériel aux patients, rapporte le New York Times. "Les néphrologues de New-York deviennent un peu fous en voulant s'assurer que tous ceux qui souffrent d'une insuffisance rénale reçoivent un traitement", s'inquiète le Dr David S. Goldfarb, chef d'un service de néphrologie. "Nous ne voulons pas que les patients meurent d'une dialyse inadéquate, (...) mais nous n'avons jamais rien vu de tel en ce qui concerne le nombre de personnes nécessitant un traitement" pour leurs reins, a-t-il poursuivi.

Selon le Dr Alan Kliger, néphrologue à l'école de médecine de Yale (États-Unis), "les spécialistes des reins estiment désormais que 20 à 40% des patients en soins intensifs pour une infection Covid-19 souffrent d'insuffisance rénale et ont un besoin urgent de dialyse", assure le média américain.

Les patients atteints de maladies rénales plus vulnérables ?

Si l'ensemble des patients sévèrement touchés par le coronavirus peut souffrir d'insuffisances rénales, les malades habituels du rein ont également plus de risques de développer une forme grave du Covid-19, selon un expert. "Les principales maladies qui entraînent une insuffisance rénale, la nécessité de faire des dialyses ou de procéder à une greffe sont le diabète, l'hypertension et les maladies cardiovasculaires", explique à RFI Brad Rovin. "Les personnes présentant ces problèmes médicaux sont plus vulnérables et ont plus de risques de développer une forme grave du Covid-19. De plus, les patients qui sont en grande insuffisance rénale n'ont pas le même système immunitaire que les autres. Ce sont également des patients pour lesquels la distanciation sociale est impossible, car beaucoup sont obligés de se rendre trois fois par semaine à l'hôpital."

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Par ailleurs, le directeur du département de néphrologie à l'Université d'État de l'Ohio fait part de ses craintes concernant l'utilisation de l'hydroxychloroquine, prôné en France par le Pr Didier Raoult contre le coronavirus, mais qu'il prescrit habituellement à certains de ses patients. "L'une des choses qui m'inquiète, tout comme nos patients, c'est la ruée sur la chloroquine. C'est un médicament que nous prescrivons en temps normal à nos patients atteints de lupus, une maladie auto-immune, et ces derniers ont peur de ne bientôt plus pouvoir en trouver", craint Brad Rovin.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent