Le masque obligatoire le 1er août dans les lieux clos ? "Si ça peut être avant, ce sera avant"

Le masque obligatoire le 1er août dans les lieux clos ?  "Si ça peut être avant, ce sera avant"
Santé

CORONAVIRUS - Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a donné quelques précisions sur la mise en place de l'obligation du masque dans les lieux clos. Un décret est en cours de rédaction. Quant à l'entrée en vigueur, elle pourrait avoir lieux avant le 1er août.

"Nous voulons aller le plus rapidement possible". Le gouvernement a donné quelques détails supplémentaires sur la mise en place du masque obligatoire dans tous les lieux clos en France. C'est par décret que la mesure entrera en vigueur.  La date du 1er août, évoquée mardi par le président de la République lors de son interview présidentielle, n'est en revanche pas encore certaine : "Si ça peut-être avant, ça sera avant". 

"Ne pas attendre l'obligation"

Plusieurs médecins ont exprimé leur incompréhension sur ce délai de 15 jours avant la possible entrée en vigueur du dispositif. Le porte-parole appelé les Français à ne pas "attendre que l'obligation soit inscrite dans le marbre" pour l'adopter le plus largement et régulièrement possible. Gabriel Attal a, par ailleurs, apporté quelques précisions sur les raisons de cette décision. "Elle fait suite à une intervention de scientifiques en ce sens et ça fait suite à la très grande vigilance qui est la notre et à notre adaptation permanente face à une épidémie qui évolue et dont les enjeux évoluent". 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"Beaucoup de commerces imposent déjà le port du masque pour les clients qui  se rendent dans leur magasin, évidemment il faut que ça se poursuive dès  maintenant", a complété Gabriel Attal.

Outre la date d'entrée en vigueur de la mesure, le décret doit, surtout, préciser les lieux concernés par celle-ci. Les restaurants et bars, notamment,  font partie des lieux clos. Mais seront-ils concernés ?  Selon la loi de sortie de l'Etat d'urgence sanitaire du 9 juillet, "le  Premier ministre peut, par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la  Santé, (...) réglementer (...) les conditions d'accès (...) d'une ou de  plusieurs catégories d'établissements recevant du public ainsi que des lieux de  réunion, à l'exception des locaux à usage d'habitation".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent