Coronavirus : les stéroïdes ravivent l’espoir d’un traitement efficace contre la maladie

Coronavirus : les stéroïdes ravivent l’espoir d’un traitement efficace contre la maladie

RECHERCHE – Si les pistes d’un traitement efficace contre le coronavirus sont nombreuses depuis le début de la pandémie, l’une d’entre elles a donné ces derniers jours des résultats intéressants : les stéroïdes.

Après l’hydroxychloroquine, la transfusion de plasma ou encore le Remdesivir, voilà un nouvel espoir de traitement contre le coronavirus. Selon une étude menée au Royaume-Uni, l’hydrocortisone, un stéroïde peu coûteux, permettrait de réduire d’environ 20% le risque de décès des patients atteints de formes graves. Un tel espoir que les médecins britanniques vont désormais utiliser ce traitement.

Anti-inflammatoire répandu dans le milieu médical, l’hydrocortisone permet d’augmenter "les chances de survie" mais aussi "d’accélérer la guérison" des patients atteints des formes les plus sévères du Covid-19, a expliqué Anthony Gordon, chercheur de l’Imperial College de Londres, à la tête de l’équipe britannique participant à cette étude internationale.

Toute l'info sur

Covid-19 : vaccin, traitements... Où en est la recherche ?

Une vie sur douze sauvée

Une étude durant laquelle les chercheurs ont testé sept stéroïdes différents "chez 1.703 patients gravement malades", indiquent les auteurs dans leur rapport paru dans la revue médicale Jama. Ils en ont conclu que "la mortalité toutes causes confondues à 28 jours était plus faible chez les patients ayant reçu des corticostéroïdes que chez ceux ayant reçu des soins habituels ou un placebo".

Lire aussi

Ces tests, conduits dans 88 hôpitaux britanniques, ont donc permis de mettre en évidence l'efficacité de l'hydrocortisone, qui permettrait de sauver environ 1 patient sur 12. "Pour les patients qui n'étaient pas traités avec ce stéroïde, environ 40% d'entre eux sont décédés d'une forme sévère du Covid-19", a précisé à l'AFP Anthony Gordon. "Dans le groupe à qui nous avons donné ce stéroïde, seuls 32% d'entre eux sont décédés." Selon le chercheur, cet écart de huit points équivaut à une réduction de "20% du risque de mortalité".

Un traitement uniquement destiné aux formes graves

Le directeur général du service britannique de santé, Simon Stevens, a annoncé "des mesures immédiates pour s'assurer que les patients qui pourraient bénéficier d'un traitement à l'hydrocortisone" le reçoivent, saluant cette "arme supplémentaire dans l'arsenal de la lutte mondiale contre le Covid-19". Pour lui, la "principale utilité" de ce produit sera de venir remplacer un autre stéroïde déjà reconnu pour être efficace, le dexamethasone (voir vidéo ci-dessus), afin de pallier le "problème des stocks de médicaments", principale difficulté lors d'une pandémie mondiale qui affecte "des millions de patients".

Ces résultats ont même poussé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à recommander jeudi 4 septembre l’utilisation des stéroïdes, en particulier la dexamethasone ou l’hydrocortisone. Une utilisation que l’OMS ne préconise toutefois pas pour les formes légères de la maladie, car ces traitements demeurent uniquement réservés aux patients atteints de cas graves. Les stéroïdes "ne peuvent pas être utilisés à la maison pour prévenir" la maladie, a de son côté mis en garde Anthony Gordon, insistant sur le fait qu’aucun essai sur des patients hors hôpital n’avait été effectué jusqu'ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande de vacciner les résidents des Ehpad en priorité

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Jusqu’à -10°C ce lundi matin, risque de neige et verglas : 4 départements en vigilance orange

Lire et commenter