L'OMS reconnaît l'existence de séquelles à long terme du Covid-19

L'OMS reconnaît l'existence de séquelles à long terme du Covid-19
Santé

DISCOURS - Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mentionné pour la première fois la condition des patients souffrant de symptômes à long terme après une contamination au Sars-Cov-2. Il a demandé la reconnaissance de leur maladie et de meilleures études sur leurs séquelles.

Ils partagent leurs souffrances depuis plusieurs mois et une instance internationale les a enfin entendus. Les personnes atteintes de formes longues du Covid-19, répétant ressentir des symptômes de la maladie pendant de longues semaines après leur contamination, se plaignaient d'être ignorés depuis le début de l'épidémie. 

Six mois après l'arrivée du Sars-Cov-2 en Europe, les scientifiques commencent à leur consacrer des études et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a reconnu la nécessité de reconnaître leur condition.

"Reconnaissance, réadaptation et recherche"

"Le mois dernier, ma collègue, la Dre Maria van Kerkhove, a contacté les membres d’un groupe dont le nom est 'Long COVID SOS', qui représente des patients subissant un Covid-19 avec des effets à long terme", a annoncé le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus lors de son point presse sur la pandémie, le 21 août 2020. Il a ensuite ajouté avoir eu "le plaisir" de s'entretenir avec eux l'après-midi ayant précédé son discours. "Ils m’ont parlé de leur expérience et des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ces patients réclament 3 choses : reconnaissance, réadaptation et recherche", a rapporté le Directeur.

"Reconnaissance de leur maladie, services de réadaptation adaptés et travaux de recherche supplémentaires sur les effets à long terme de cette nouvelle maladie", a précisé le Dr Tedros, rappelant les doléances de ces patients, réunis en des groupes de soutien sur les réseaux sociaux.

L'OMS appelle les pays à mieux écouter ces patients

"Bien que nous ayons beaucoup appris sur cette maladie, nous avons moins de 8 mois de recul à peine. Nous en savons encore relativement peu sur ses effets à long terme", a reconnu le Directeur de l'Organisation. Il a donc assuré avoir répondu à ces patients que l'OMS avait "bien compris" leur message. "Nous nous engageons à collaborer avec les pays pour que vous puissiez bénéficier des services dont vous avez besoin et pour faire progresser la recherche en votre faveur", leur a-t-il promis.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Un soulagement pour les personnes atteintes de ces symptômes incessants du Covid-19. Le groupe "Long COVID SOS" est mené par des patients britanniques, mais plusieurs équivalents existent en France. Sur Twitter, ces patients se sont réunis en véritable communauté sous le hashtag #AprèsJ20". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent