Coronavirus : oui, Michel Cymes s'est bien fait vacciner

Oui Michel Cymes s'est bien fait vacciner contre le coronavirus le 6 janvier au centre hospitalier d'Aulnay-sous-Bois

COMPLOTISME - Sur les réseaux sociaux, une publication assure que Michel Cymes, qui s'est fait vacciner ce mercredi à Aulnay-sous-Bois, aurait en fait "simulé" cette opération. Une théorie qui n'est pas nouvelle.

Ils ont voulu montrer l'exemple. Dans un pays où à peine un peu plus d'un Français sur deux a l'intention de se faire vacciner, une quinzaine de personnalités du monde de la santé a décidé de se faire vacciner devant les caméras ce mercredi 5 janvier. L'opération, suivie par de nombreux témoins dont le ministre de la Santé, a eu lieu au centre hospitalier d'Aulnay-sous-Bois. Parmi les stars du monde de la santé, toutes âgées de plus de 50 ans et donc prioritaires, figurait le présentateur vedette de France Télévisions, Michel Cymes. S'il a décidé de se faire vacciner car il "exerce encore avec des publics fragiles", le médecin a également relevé qu'il avait "un devoir d'exemplarité". Pourtant, chez certains, cette action a eu l'effet inverse.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Une aiguille qui disparaît?

Sur Facebook, une publication a clairement mis en doute le déroulé de cette campagne. Vidéo à l'appui, un internaute parle même d'une "imposture". Partagé plus de 3700 fois, le message assure ainsi qu'"en y regardant de plus près on voit clairement l'aiguille rétractable". L'internaute conclut dès lors que "nous sommes indiscutablement face à une imposture". Et de se demander : "Pourquoi Michel Cymes ne s'est pas vraiment fait vacciner ?" Une interrogation qui permet de préjuger d'un prétendu "risque important" à se faire inoculer. 

Sur la vidéo, dans laquelle l'auteur a zoomé sur la seringue afin de prouver cette prétendue manipulation, l'aiguille semble en effet avoir disparu. Rien d'étonnant. En forçant le gros plan, l'image tirée des médias perd automatiquement en qualité. La fine aiguille disparaît donc à l'image. Mais sur les photos - hautement plus qualitative qu'une capture de vidéo - dont celle de l'AFP utilisée en illustration de ce papier, un zoom permet de vérifier qu'il y a bien une aiguille.

Lire aussi

La manipulation est telle que le médecin a souhaité répondre. Dans une vidéo mise en ligne sur Instagram ce vendredi, dans laquelle il rappelle les raisons qui l'ont poussé à se faire vacciner, le docteur a ainsi évoqué ces "nouveaux malades", des "complotistes chroniques". Face à ceux qui pensent qu'il se serait fait "vacciner avec de sérum physiologique ou avec une aiguille rétractable", le médecin a une réponse simple. "Vous imaginez que si c'était vrai, ça voudrait dire que le ministre de la Santé, qui était là, que le médecin qui m'a fait l'injection, que les infirmières et que tout l'hôpital étaient des complices". Des dizaines de personnes et des médias présents qui auraient tout orchestrer pour "manipuler" l'opinion publique, les ficelles sont grosses pour le spécialiste. "Je préfère ne pas vous dire ce que je pense de ce genre de rumeurs." Et de conclure : "Je me suis fait vacciner contre le Covid et tout va très bien." 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dr Good! (@drgood_officiel)

Des aiguilles rétractables existent

Si Michel Cymes a évoqué cette "maladie chronique" qu'est la vision complotiste, c'est parce que les doutes autour des seringues sont récurrents. Et ne datent pas de cette semaine. Par exemple début décembre, une vidéo largement partagée, aux États-Unis, montrait un Américain présenter une seringue à aiguille rétractable. "Bientôt, les artistes et quelques membres du gouvernement vont montrer l'exemple en se vaccinant, rappelez-vous de cette vidéo ok ?", écrivait en français une internaute. Sauf que s'ils crient à la manipulation, il s'agit en fait d'une vidéo sortie de son contexte. Retrouvée par 20 Minutes, l'originale a en réalité été tournée par un accessoiriste de films le 2 septembre. Scott Reeder y présentait trois "accessoires rétractables", dont une seringue, sans jamais mentionner le vaccin contre le coronavirus. Contacté par nos confrères, l'Américain avait regretté que cet extrait soit utilisé sans son accord. Assurant qu'il ne "soutenait, en rien, les théories prônées par ceux qui l'ont détourné".

D'autres seringues utilisent un dispositif un peu similaire. Ce sont en fait des "seringues sécurisées", avec lesquelles l'aiguille se rétracte à l'intérieur de l'appareil, mais après utilisation, comme le montre la vidéo d'un fabricant ci-dessus. Couramment utilisées dans le milieu médical, elles permettent de protéger les soignants comme les patients des risques de blessures ou infections. Encore une fois, rien de nouveau ou de caché. Au contraire. L'OMS recommandait même l'utilisation de ce type de modèle, conseillant en 2015 de "passer d'ici 2020, à l'usage exclusif des nouvelles seringues 'intelligentes". 

Michel Cymes s'est donc bien fait vacciner.  Tout comme devraient le faire un bon nombre de stars. Bien que celle-ci soient dans une posture délicate. Celui qui la résumait le mieux, c'est le ministre de la Santé. Interrogé dans le cadre de la Grande confrontation sur LCI sur l'éventualité de se faire vacciner avant tout le monde "à titre d'exemplarité", Olivier Véran expliquait que cette seule communication ne suffirait pas à convaincre les plus réticents. Ils risqueraient au contraire de dire qu'il ne s'est "pas vraiment injecté le vaccin". Un paradoxe qui semble se confirmer.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Variant Omicron : 13 cas détectés parmi les passagers qui ont atterri aux Pays-Bas

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.