Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

250.000 FRANÇAIS VACCINÉS VENDREDI


"La vaccination accélère", s'est félicité Olivier Véran sur Twitter. Selon le ministre de la Santé, 250.000 personnes ont été vaccinées ce vendredi, soit une hausse de 30% par rapport à vendredi dernier, dont 185.000 pour une première injection, en hausse de 80%. "On continue ce week-end, avec des centaines de centres ouverts dans toute la France", a-t-il poursuivi, alors que la campagne doit s'intensifier dans les 23 départements placés "sous surveillance renforcée". Pour ce faire, quatre hôpitaux militaires doivent ouvrir des espaces dédiés à la vaccination.

AVERTISSEMENT DE L'OMS


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté les gens à ne pas gâcher l'espoir créé par les vaccins, en relâchant leurs efforts face à la pandémie, qui fait toujours rage dans de nombreux pays. "Je suis vraiment très inquiet qu'on pense que le plus dur est derrière nous. Ce n'est pas le cas", a prévenu le docteur Michael Ryan, responsable du programme de gestion d'urgence de l'OMS. "Les pays vont replonger dans une troisième ou quatrième vague si nous ne faisons pas attention."

Cette mise en garde intervient alors que le système Covax, créé pour distribuer plus équitablement les vaccins contre le Covid, a enfin permis cette semaine de commencer à immuniser dans des pays qui en étaient privés jusque-là. Environ vingt millions de doses ont ainsi pu être envoyées dans vingt pays. La semaine prochaine 31 pays vont s'ajouter à la liste avec 14,4 millions de doses. "C'est un progrès encourageant, mais le volume de doses distribuées à travers Covax reste relativement faible", a souligné le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

ISRAËL


Un concert en plein air a été organisé par la mairie de Tel-Aviv ce vendredi. Seule condition d'accès : avoir été vacciné contre le Covid-19.

Israël : à Tel-Aviv, le retour des concerts pour ceux vaccinés contre le Covid-19

LE CAMEROUN ATTEND DES VACCINS


Le Cameroun va recevoir "à brève échéance" plus d'un million de doses de vaccins, a annoncé le Premier ministre en faisant état d'une "détérioration" de la situation épidémiologique dans le pays, l'un des plus touchés sur le continent. "Plus d'un million de doses de vaccins seront disponibles à très brève échéance", a déclaré à la radio d’État Joseph Dion Ngute, sans donner de date ni quels seront les fournisseurs.

La vaccination se fera "sur la base du volontariat", a-t-il poursuivi, tout en encourageant la population à se faire vacciner, le pays faisant face à une "détérioration de la situation épidémiologique". Depuis le mois de mars 2020, le Cameroun, qui compte environ 26 millions d'habitants, a enregistré 588 décès. Les frontières terrestres, maritimes et aériennes du pays restent fermées, toujours selon le Premier ministre, même si des autorisations sont accordées aux compagnies aériennes notamment pour desservir le pays.  

CENTRES-COMMERCIAUX À PARIS


Alors que l'exécutif a annoncé jeudi la fermeture des centres-commerciaux de plus de 10.000 m² dans les 23 départements placés sous-surveillance (dont la carte est disponible ici), 9 nouveaux magasins vont devoir fermer leurs portes à compter de samedi à Paris. Dans le détail, il s'agit du Carrousel du Louvre, de la galerie commerciale de la Gare Saint-Lazare, de la galerie commerciale Élysées la Boétie, du centre commercial Passage du Havre, du centre commercial Oslo, du centre commercial Masséna, du magasin FNAC avenue des Ternes, de la galerie marchande du Palais des Congrès et du magasin Printemps Nation.

Les centres-commerciaux de plus de 20.000 m² sont quant à eux fermés depuis la fin janvier.

RECONVERSION 


La fermeture forcée des restaurants en raison de la crise du Covid-19 s'éternise. De nombreux restaurateurs, inactifs depuis fin octobre, n'ont d'autres choix que de se reconvertir. Vers quels métiers se tournent-ils ?

Croque-mort, agent immobilier... ces restaurateurs qui changent de job pour survivre

MORTALITÉ

Mortalité en France : les décès en hausse de 14% depuis janvier par rapport à début 2020

Urgent

TRAITEMENT ANTI-COVID


La biotech française Abivax a annoncé l'arrêt de son essai clinique par "manque d'efficacité". L'entreprise qui cherchait à développait un médicament anti-inflammatoire contre le Covid indique dans un communiqué que "le taux de progression vers l’aggravation de la maladie ou le décès s’avère plus faible que prévu (10,1 %), sans différence observée entre les groupes ABX464 et placebo". 

LES INDISPENSABLES


Aujourd'hui, le gouvernement promet d'accélérer la campagne de vaccination en France. Mais comment y parvenir ? LCI a identifié quatre leviers d'action. 

VACCINATION À PARIS 


La répartition des plus de 11.000 doses attribuées à la Ville de Paris pour une opération massive de vaccination ce week-end est "une gageure", a souligné à l'AFP l'adjointe (EELV) en charge de la santé publique, Anne Souyris. Les vaccins supplémentaires annoncés jeudi soir par le gouvernement sont en cours de distribution dans les 20 centres parisiens "à peu près au prorata de la démographie, en particulier des personnes âgées, mais en tenant aussi compte des comorbidités et des personnels disponibles", a expliqué l'adjointe de la maire PS Anne Hidalgo. 

Installés dans des mairies d'arrondissement, des centres médicaux ou des lieux culturels, les 20 centres compteront chacun au moins "3 médecins, 3 infirmiers et 4 ou 5 personnels administratifs", a précisé Mme Souyris.

250.000 FRANÇAIS VACCINÉS VENDREDI


"La vaccination accélère", s'est félicité Olivier Véran sur Twitter. Selon le ministre de la Santé, 250.000 personnes ont été vaccinées ce vendredi, soit une hausse de 30% par rapport à vendredi dernier, dont 185.000 pour une première injection, en hausse de 80%. "On continue ce week-end, avec des centaines de centres ouverts dans toute la France", a-t-il poursuivi, alors que la campagne doit s'intensifier dans les 23 départements placés "sous surveillance renforcée". Pour ce faire, quatre hôpitaux militaires doivent ouvrir des espaces dédiés à la vaccination.

PREMIER CONCERT EN ISRAËL


Plusieurs centaines de personnes vaccinées contre le Covid ont assisté ce vendredi à un concert en plein air organisé par la mairie de Tel-Aviv, premier du genre depuis le début de la pandémie. Dansant et portant des masques de protection, environ 500 spectateurs enthousiastes ont assisté dans les gradins clairsemés du stade de football Bloomfield à la performance du chanteur de pop israélien Ivri Lider. 

Pour pouvoir entrer dans le stade, les spectateurs ont dû présenter un certificat du ministère israélien de la Santé prouvant qu'ils avaient reçu les deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech, qui approvisionne rapidement le pays en échange de données biomédicales sur l'effet du traitement. Israël, dont plus de la moitié de la population a reçu au moins une première dose du vaccin contre le coronavirus, est sorti progressivement de son troisième confinement début février.

VACCINATION


 À l'instar des tendances qui se dégagent actuellement à l'AP-HP concernant la vaccination contre le Covid-19, plusieurs études ont démontré que les médecins sont beaucoup plus enclins à se faire vacciner que les infirmières ou les aides-soignants. Quelles en sont les raisons ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

SONDAGE AMÉRICAIN SUR LES VACCINS 


Le nombre d'Américains déclarant vouloir se faire vacciner contre le Covid-19 est en hausse par rapport à il y a trois mois, notamment chez les Afro-Américains, selon une enquête de l'institut indépendant Pew Research Center publiée vendredi. Au total, 69% de la population adulte a déjà reçu ou prévoit de recevoir un des vaccins, contre 60% en novembre.

Parmi ces 69%, quelque 19% déclarent avoir déjà reçu au moins une des deux doses (lorsque l'étude a été réalisée à la mi-février, les deux vaccins autorisés étaient ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, qui nécessitent deux injections). 

Fait notable: le nombre de Noirs américains déclarant avoir reçu ou vouloir recevoir le vaccin a très fortement augmenté, passant de 42% en novembre à 61%. Cette donnée est importante car les Afro-Américains sont statistiquement plus touchés par la maladie.

Urgent

NOUVEAU CALENDRIER EN BELGIQUE


En Belgique, l'interdiction des voyages non essentiels a été prolongée jusqu'au 18 avril, a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo, à l'issue d'un nouveau comité de concertation sur la situation sanitaire. À cette occasion, un nouveau calendrier de déconfinement très progressif a été établi par l'exécutif. 

Dès le 8 mars, les rassemblements à l'extérieur pourront passer de 4 à 10 personnes. Dès le 15, les universités pourront accueillir 20% des étudiants en présentiel. Après les vacances de Pacques, les écoles, collèges et lycées pourront accueillir de nouveau l'intégralité de leurs élèves. Ce calendrier prévoir également une réouverture progressive des cafés-restaurants et des salles de spectacle à compter du mois de mai.

VACCINATION DES SOIGNANTS


La vaccination obligatoire des soignants se justifie par les infections nosocomiales à Covid-19 recensées dans les établissements de santé, estime une association de patients spécialiste de ce type d'infections. "Aujourd’hui, le refus vaccinal Covid-19 par des professionnels du soin relève d'un manquement à l'éthique et à leur obligation déontologique, qui est de ne pas exposer autrui à un risque qui peut être évité", note l'association Le Lien, dans un communiqué.

"La vaccination des personnels soignants contre la Covid-19 doit être rendue obligatoire", réclame cette association de défense des patients qui juge "inacceptable" la couverture vaccinale insuffisante des soignants. À ce jour, seulement 30% des soignants en ville et à l'hôpital ont été vaccinés depuis janvier, selon le ministère de la Santé.

SOUTIEN MILITAIRE


Quatre hôpitaux militaires vont ouvrir des espaces dédiés à la vaccination ce week-end, alors que la campagne doit s'intensifier dans les 23 départements sous surveillance, a annoncé la ministre des Armées Florence Parly. "Quatre hôpitaux militaires vont participer à l’effort vaccinal de ce week-end.

Leur mission : contribuer à l’effort collectif pour augmenter le rythme de vaccination des Français contre la covid-19", a indiqué la ministre dans un tweet. Dans le détail, il s'agit des hôpitaux de Metz, de Saint-Mandé, de Villenave-d'Ornon et de Toulon. 

FUIRE LA VILLE


La pandémie du Covid-19 a poussé de nombreux urbains vers les zones rurales. Résultat, les acheteurs se font moins nombreux dans les grandes villes, ce qui fait baisser les prix. À Paris, ils ont par exemple reculé de 1,5% sur les trois derniers mois, rapporte ce vendredi un baromètre de Meilleurs Agents.

Le prix de l'immobilier en baisse dans les grandes villes : "Sans immunité, ça va continuer"

BILAN QUOTIDIEN FRANCE


23.507 nouveaux malades ont été diagnostiqués ces dernières 24h, selon Santé Publique France. Une légère baisse sur sept jours, puisque vendredi dernier, on comptabilisait 25.207 nouveaux cas positifs. 

24.765 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 126 de moins depuis hier, dont 3680 admises en réanimation, soit 47 de moins. 239 décès ont été enregistrés à l'hôpital en 24h. Au total, 88.100 personnes sont mortes du Covid-19 en France depuis un an. 

VÉRAN AUX SOIGNANTS


Alors que les soignants sont peu à s'être faits vacciner et semblent méfiants à l'égard du vaccin AstraZeneca, le ministre de la Santé a divulgué sur son compte Twitter une lettre qui leur est adressée. "Votre vaccination est un gage de protection", écrit notamment Olivier Véran, qui en appelle à leur mobilisation dans la campagne : "Si vous n’êtes pas encore vaccinés, faites le rapidement. Il en va de notre sécurité collective, et de la capacité de notre système de santé à tenir". Lors de la conférence de presse tenue hier soir par Jean Castex, le ministre a indiqué qu'environ 40% des personnels des Ehpad et 30% des soignants avaient jusque-là été vaccinés.

BILAN SANTÉ PUBLIQUE FRANCE


Dans son dernier bulletin hebdomadaire, Santé Publique France (SPF) fait le point sur l'évolution de l'épidémie et confirme une augmentation du nombre quotidien de nouveaux malades du Covid la semaine dernière, avec 21.330 cas confirmés en moyenne chaque jour. Le taux d'incidence progresse de 7% par rapport à la semaine précédente et concerne toutes les classes d'âge, à l'exception des plus de 75 ans, chez qui la vaccination commence à produire ses effets. Le variant britannique, lui, devient majoritaire en France, confirme SPF après les propos de Jean Castex jeudi, puisqu'il représente plus de la moitié des tests PCR positifs (59,5%). 

À l'hôpital, la situation n'est pas bonne avec une augmentation de 3% des nouvelles hospitalisations, après deux semaines consécutives de baisse. Même chose pour les entrées en réanimation, en hausse de 4%. 

BORDEAUX


Il n'y a pas qu'à Paris que l'alcool est banni de l'espace public. À Bordeaux aussi, des mesures ont été prises pour limiter les rassemblements. Dans un tweet, la préfecture de la Nouvelle-Aquitaine a communiqué le détail des secteurs concernés.

MORTALITÉ EN RUSSIE


L'agence russe des statistiques a annoncé que quelque 28.500 personnes étaient mortes en lien avec le Covid-19 en janvier, un nombre élevé mais en baisse d'un tiers par rapport au mois précédent. En effet, ces 28.680 décès sont à comparer aux 44.435 recensés en décembre par Rosstat. Selon l'agence, 21.511 personnes ont directement perdu la vie du fait du Covid. Pour 7169 autres testées positives, le virus n'est pas la cause principale du décès.

DES CHIFFRES DISSIMULÉS À NEW-YORK


Le gouverneur de New-York, déjà soupçonné de harcèlement sexuel, fait face à de nouvelles accusations. Selon le New York Times, Andrew Cuomo aurait maquillé les chiffres de la mortalité liée à l'épidémie dans les maisons de retraite de l'État. Ce dernier aurait demandé à ses conseillers de réécrire un rapport à ce sujet, selon lui par crainte des poursuites de l'administration Trump sur sa gestion de la crise sanitaire. 

Au mois de juin, plus de 9000 résidents de maisons de retraites étaient morts du Covid-19 tandis que dans le rapport, le nombre de décès était deux fois moins élevé. Contrairement à d'autres États, New-York avait exclu du bilan officiel les résidents qui avaient été transférés dans des hôpitaux et qui y étaient décédés, masquant ainsi la réalité de la mortalité dans les maisons de retraite. 

TÉMOIGNAGES


Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont appelé solennellement jeudi les personnels de santé à se faire vacciner contre le Covid-19, n'excluant pas d'en faire une obligation. Mais d'où vient cette défiance ?

Faible taux de vaccination des soignants : d'où vient leur malaise ?

Urgent

LE CANADA APPROUVE UN 4E VACCIN


Les autorités de santé canadiennes ont annoncé avoir autorisé un quatrième vaccin contre le Covid-19, celui du laboratoire américain Johnson & Johnson. Le Canada, qui a déjà autorisé les vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d'AstraZeneca, a commandé jusqu'à 38 millions de doses du vaccin américain. Il devient ainsi le premier à dose unique à être homologué dans le pays.

SURMORTALITÉ EN JANVIER


Le nombre de décès, toutes causes confondues, enregistrés en France entre le 1er janvier et le 22 février était supérieur de 14% à celui enregistré sur la même période en 2020, selon les données de l'Insee. Depuis début janvier, la mortalité est relativement stable. En moyenne 2.140 personnes sont mortes chaque jour en janvier. Pour le mois de février, le nombre moyen de décès quotidiens "serait en légère diminution", autour de 2.000, selon des données encore provisoires. 

Comparé à la même période de 2019, la hausse n'est en revanche que de 5%, une différence qui s'explique par le fait que la grippe saisonnière a été plus meurtrière début 2019 que début 2020, précise l'institut des statistiques dans son bilan hebdomadaire des décès pendant l'épidémie de Covid-19. 

HAUTS-DE-FRANCE


La préfecture du Nord a fait le point sur la situation sanitaire et notamment dans les hôpitaux, encore fortement occupés par des malades du Covid. "Nous avons un appareil de soins critiques quasiment à son maximum, avec un taux d’occupation aux alentours de 90 %, avec une présence de patients covid autour de 60, 65 %", a avancé Benoit Vallet, directeur de l’ARS Hauts-de-France, rapporté par La Voix du Nord. La campagne de vaccination doit s'accélérer dans la région des Hauts-de-France avec 90 centres de vaccination ouverts ce week-end. Au total, ce sont 27.000 doses du vaccin Pfizer envoyées par l'État qui doivent être administrées.

TOULOUSE VS LYON


Petit rappel de la mairie de Toulouse, qui a décidé dès le week-end dernier de fermer l'accès aux berges de la Garonne, ainsi qu'à d'autres secteurs fréquentés de la ville, jusqu'au 8 mars prochain.  Ce n'est pas le cas à Lyon, où aucune zone ne sera restreinte ce week-end, a indiqué le préfet du Rhône. "Je pourrai être amené à interdire des manifestations si elles représentent un risque sanitaire. Mais aucune ne présente un risque pour celles déclarées ce week-end", a déclaré Pascal Mailhos, relayé par la presse locale.

PREMIER VACCINÉ AU NIGERIA 


Un médecin est devenu ce vendredi matin le premier Nigérian à recevoir le vaccin anti-Covid à Abuja, marquant le coup d'envoi de la campagne de vaccinations dans le pays le plus peuplé d'Afrique, qui prévoit de vacciner 70% de sa population d'ici deux ans. 

Le Nigeria a reçu mardi dernier près de 4 millions de doses de vaccins contre le Covid-19, financées par le dispositif Covax qui vise à en fournir aux pays à faible revenu. Il s'agit du premier lot des 16 millions de doses AstraZeneca/Oxford qui doivent arriver dans les prochains mois au Nigeria, où les soignants et les professions à risque seront les premiers vaccinés. 

AIDES À LA MONTAGNE


Le gouvernement va lancer le 11 mars les travaux d'un plan d'investissement dédié à l'économie de montagne qui devrait aboutir "fin avril", a annoncé à l'AFP le secrétaire d'État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. La décision d'arrêter les remontées mécaniques, et donc le ski alpin, pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 a entraîné un effondrement du tourisme hivernal, dont sont très dépendants les territoires alpins. La fréquentation touristique aurait été divisée par deux pendant les vacances d'hiver, a rapporté jeudi l'Association nationale des maires de montagne (les détails ici).

Face à cette situation "compliquée", M. Lemoyne "lance le 11 mars prochain avec Joël Giraud, le secrétaire d'Etat à la ruralité, les travaux pour le futur plan d'investissement montagne", en plus des aides déjà apportées au secteur. 

CE QUI CHANGE À PARIS 


Pour "limiter la circulation épidémique", la préfecture de police de Paris a étendu à une vingtaine de places et rues l'arrêt interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique. Les contrôles seront renforcés et des secteurs pourraient également être évacués en cas de regroupements trop importants.

Consommation d'alcool interdite et contrôles renforcés dans plusieurs quartiers de Paris

RAPPORT DE L'OMS À WUHAN


L'équipe d'experts de l'OMS dépêchée en janvier à Wuhan pour enquêter sur les origines du Covid-19 rendra public son rapport la semaine du 15 mars, a annoncé le directeur de l'OMS. "L'équipe travaille sur le rapport final ainsi que sur un résumé, dont nous comprenons qu'ils seront publiés simultanément pendant la semaine du 15 mars", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, avant d'ajouter : "Je sais que de nombreux pays membres sont impatients de voir le rapport, moi aussi bien sûr".

De son voyage à Wuhan, les enquêteurs semblent être revenus bredouille, ne pouvant affirmer ou affirmer l'une des hypothèses autour de l'apparition de la maladie dans la région. Il faut dire que les membres de l'OMS autorisés à se rendre en Chine ont été triés sur le volet par Pékin et que leur visite sur place a été contrôlée de près. 

VACCIN : PLUS DE 100 CENTRES FRANCILIENS OUVERTS CE WEEK-END


La plupart des centres de vaccination resteront ouverts samedi et dimanche en Île-de-France, où de nouveaux lieux d'injection viendront s'ajouter afin d'écouler plus de 50.000 doses en deux jours, ont indiqué les autorités locales vendredi, promettant en outre "de nouveaux créneaux" disponibles en ligne ou par téléphone. 

Permise par "une allocation exceptionnelle de 51.000 doses de vaccins Pfizer", cette opération mobilisera 105 des 123 centres de vaccination qui accueillent déjà les publics prioritaires, précisent dans un communiqué l'agence régionale de santé (ARS) et les préfectures de police et de région. En outre 12 "nouveaux centres dédiés" seront ouverts à Melun, Noisiel (Seine-et-Marne), Fleury-Mérogis, Palaiseau (Essonne), Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Saint-Mandé (Val-de-Marne), Cergy, Garges-lès-Gonesse, Sannois (Val-d'Oise) et Paris (trois sites).

BOSCH SUPPRIME 750 POSTES À RODEZ 


Bosch va supprimer 750 emplois sur 1250 dans son usine de Rodez d'ici 2025, une décision liée à la chute des ventes des véhicules à moteur diesel, a annoncé le groupe vendredi. "On va réduire les équipes dans les années à venir, d'ici 2025, à 500 personnes", a déclaré le président de l'équipementier automobile allemand pour la France et le Benelux, Heiko Carrie, jugeant la mesure "indispensable" dans le contexte actuel. "La volonté est d'éviter les départs contraints" par le biais de retraites anticipées et de départs volontaires, selon lui.

REPORT D'UN MATCH DE LIGUE 2


Le match de Ligue 2 entre Clermont et Amiens, initialement programmé le 13 mars pour la 29e journée, a été reporté au 7 avril prochain. Pas moins de 15 cas de coronavirus (11 joueurs et 4 membres du staff) ont été détectés au sein de l'effectif clermontois.

Pour rappel, le club auvergnat est actuellement solide deuxième de Ligue 2.

CONTAMINATION DANS LES LIEUX DE CULTURE


 Une étude menée par des chercheurs allemands montre que les risques de contamination dans les lieux culturels sont moins élevés que dans les établissements scolaires ou les supermarchés.

Covid-19 : le risque de contamination moins élevé au cinéma qu'à l'école, selon une étude

POLITIQUE MONDIALE SUR LES VACCINS


Dans un entretien accordé au Guardian, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a estimé que les pays devaient abandonner l'approche "moi d'abord" concernant l'achat et la production des vaccins anti-Covid. 

"Sur les 225 millions de doses de vaccin qui ont été administrées jusqu'à présent, la grande majorité l'ont été dans une poignée de pays riches et producteurs de vaccins", souligne Tedros Adhanom Ghebreyesus qui affirme que ce sont les pays à faibles et moyens revenus qui en pâtissent. 

 "Une approche du 'moi d'abord' pourrait servir des intérêts politiques à court terme, mais elle est autodestructrice et conduira à un rétablissement plus lent".

PERSONNES PRIORITAIRES POUR LA VACCINATION


Voici la liste mise à jour des personnes considérées comme prioritaires pour se faire vacciner contre le Covid-19. 

COVIDANOSMIE, L'APPLI POUR RÉCUPÉRER GOÛT ET ODORAT


Avec la startup Lilloise Kelindi, le professeur Fabrice Denis, médecin au Mans, a conçu la première application de rééducation olfactive pour les victimes du Covid atteintes de troubles de l’odorat.

Trois questions sur CovidAnosmie, l'appli qui aide à récupérer le goût et l'odorat

DES RESTRICTIONS SUPPLÉMENTAIRES À PARIS


La préfecture a annoncé ce vendredi la mise en place de restrictions supplémentaires dans la capitale pour lutter contre la propagation du Covid-19. À partir de ce soir, tous les magasins et centres commerciaux de plus de 10.000 m2 vont fermer leurs portes (le seuil était jusque là fixé à  20.000 m2).

Par ailleurs, l'arrêté interdisant la consommation d'alcool dans certains lieux publics, entre 11h et 18h, a été élargi. Sont notamment désormais concernées les berges de Seine (rives droite et gauche, entre le pont des Arts et le pont de Sully) et plusieurs rues du centre de Paris et des 5è, 6è, 7è, 9è, 10è, 11è, 14è et 18è arrondissements.

Enfin, le préfet de police appelle la population à "éviter de fréquenter des zones déjà denses". Ainsi, si des regroupements de personnes sans gestes barrières ont lieu, ils pourraient être dissous par les forces de l'ordre. "4400 effectifs seront engagés sur l’ensemble du week-end" pour faire respecter les consignes sanitaires. 

VACCINATION DES SOIGNANTS


Deux mois après le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 destinée aux personnels soignants, le bilan est mauvais. Malgré cela, le gouvernement hésite encore à les soumettre à une obligation vaccinale. Voici pourquoi.

Vaccination obligatoire pour les soignants : pourquoi le gouvernement hésite

LE POINT SUR LA PANDÉMIE


La pandémie a désormais fait au moins 2,57 millions de morts dans le monde depuis son apparition. Les États-Unis demeurent le pays le plus lourdement endeuillé avec 520.356 décès. Ils sont suivis par le Brésil (260.970), le Mexique (188.866), l'Inde (157.548) et le Royaume-Uni (124.025).

PROLONGATION DE L'ÉTAT D'URGENCE MAROCAIN


Le gouvernement marocain a annoncé jeudi que l'état d'urgence - en vigueur depuis plus de dix mois dans le pays - allait être prolongé pour un mois supplémentaire. "Le Conseil de gouvernement, réuni à Rabat, a décidé de prolonger l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national jusqu'au 10 avril 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie", indique l'exécutif dans un communiqué. 


Les autorités affirment toutefois que "la pandémie est aujourd'hui sous contrôle, et les chiffres de la situation épidémiologique sont en constante amélioration".

PRIMATES


Le zoo de San Diego a vacciné neuf grands singes contre le coronavirus après une épidémie plus tôt cette année selon le quotidien britannique The Guardian. Les grands singes présentaient des symptômes tels que le nez qui coule, la toux et la léthargie.

Quatre orangs-outans et cinq bonobos ont reçu des injections de vaccin Covid-19 en janvier et février. On s'attendait également à ce que trois autres bonobos et un gorille reçoivent le vaccin expérimental, qui a été développé par Zoetis, une entreprise qui produit des médicaments pour les animaux.

Huit gorilles des plaines de l’ouest du parc de safari du zoo ont contracté le virus en janvier, probablement à cause d’un gardien de zoo, même si les employés portent des masques à tout moment autour des gorilles.

ÉDUCATION


L'épidémie de Covid-19 a bousculé la société à plusieurs échelles. Dans un tel contexte, le secteur scolaire n'a pas été épargné. Selon le dernier point dévoilé ce vendredi par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, quatorze structures scolaires sont fermées sur 32 192 établissements soit 0,04%. 

Onze écoles et trois collèges sont concernés. Au total, 430 classes ont été fermées. Sur le nombre de cas de Covid-19 confirmés, il y aurait 3941 élèves enregistrés ces sept derniers jours ainsi que 491 membres du personnel qui sont contaminés. 

EHPAD


La campagne de vaccination est presque terminée dans les Ehpad. 83% des résidents ont été vaccinés. Le Conseil d'État a suspendu hier l'interdiction de sortie des résidents d'Ehpad. Une excellente nouvelle pour les pensionnaires et leurs familles.

Covid-19 : vers un assouplissement des restrictions dans les Ehpad

LA CALIFORNIE VA RÉSERVER 40% DE SES VACCINS AUX PLUS DÉFAVORISÉS


La Californie va désormais réserver 40% de ses doses de vaccins contre le Covid-19 aux populations les plus défavorisées, qui ont été touchées de manière disproportionnée par la pandémie de coronavirus, a annoncé jeudi le gouverneur Gavin Newsom.

"Les ménages à bas revenus, qui gagnent moins de 40.000 dollars par an, ont été touchés deux fois plus que les foyers dont les revenus dépassent 120.000 dollars", a souligné M. Newsom en annonçant cette mesure lors d'une conférence de presse.

En outre, le rythme de vaccination des ménages gagnant plus de 120.000 dollars par an est actuellement le double de celui des Californiens les plus vulnérables. "C'est ce que nous devons corriger", a déclaré le gouverneur.

Cette mesure va cibler des zones identifiées comme ayant le plus faible indice sanitaire de l'Etat, avec pour objectif de vacciner 400.000 personnes dans les deux semaines à venir.

LA SUISSE REND HOMMAGE AUX VICTIMES DU COVID-19


Un an après avoir enregistré un premier décès lié au Covid-19, la Suisse entière a rendu un hommage exceptionnel aux plus de 9.000 personnes mortes de cette maladie sur son sol, en faisant retentir les cloches des églises après une minute de silence.

"Notre pays souhaite consacrer ce moment de recueillement. En mémoire de celles et de ceux qui nous ont quittés, qui ont souffert, qui continuent de lutter pour recouvrer leur santé ou leur travail. Minute de silence coronavirus en Suisse, 5 mars 2021, 11h59" (10H59 GMT), a déclaré le président suisse, Guy Parmelin, dans un tweet.

LE KENYA LANCE SA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE COVID-19


Le Kenya a lancé vendredi sa campagne de vaccination contre le coronavirus, avec une première phase ciblant les personnels médicaux, alors que de premiers lots de vaccins sont également déployés dans plusieurs autres pays d'Afrique de l'Est.

Le Kenya a reçu mercredi un peu plus d'un million de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca, fabriquées par le Serum Institute of India, dans le cadre de l'initiative Covax, créé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour permettre aux pays les plus démunis d'avoir accès aux vaccins.

Le Rwanda a également pleinement lancé vendredi sa campagne de vaccination, après le déploiement d'un premier millier de doses du vaccin Moderna en février à destination d'agents de santé.

OPÉRATION DE VACCINATION MASSIVE EN ÎLE-DE-FRANCE


Dans un communiqué, le préfet et l'ARS ont annoncé ce vendredi qu'une opération "exceptionnelle" de vaccination allait être mise en place en Île-de-France ce week-end. Ainsi, de nouvelles vaccinations vont être accomplies dans tous les départements de la région "grâce à une allocation exceptionnelle de 51. 000 doses de vaccins Pfizer, à la mobilisation de 105 centres de vaccination ambulatoires, et à l’ouverture exceptionnelle de 13 nouveaux centres dédiés". 


Les autorités se montrent optimistes pour vacciner "51.000 Franciliens" durant ce week-end. 

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter