Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

CASTEX


"La situation est grave. Nous en appelons au rassemblement, à l'unité. Ces mesures produiront leurs effets et nous vaincrons ensemble cette crise sanitaire" a ajouté Jean Castex devant les députés.

BENALLA


L'ancien chargé de mission à l'Elysée Alexandre Benalla, placé mardi dernier en réanimation après avoir contracté le Covid-19, est sorti de l'hôpital mardi, a indiqué son entourage à l'AFP. M. Benalla, âgé de 29 ans, avait "été transporté par le SAMU et les pompiers au service réanimation de l'hôpital Cochin, pour une aggravation" de son état de santé, "étant positif au Covid", avait annoncé un proche.

VACCINS


Cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins ont été réservées pour les pays pauvres dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui ne faiblit pas et entraîne une ruée mondiale vers les tests rapides. "Aucun pays, riche ou pauvre, ne doit être laissé en queue de peloton en ce qui concerne les vaccins contre le Covid-19", a affirmé le Dr Seth Berkley, directeur général de l'Alliance pour les vaccins (Gavi) qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'Alliance pour les vaccins a annoncé mardi que cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins avaient été réservées pour les pays pauvres.

GUADELOUPE


Placée en alerte maximale, le département a pris des mesures fortes.

CASTEX


"La situation est grave. Nous en appelons au rassemblement, à l'unité. Ces mesures produiront leurs effets et nous vaincrons ensemble cette crise sanitaire" a ajouté Jean Castex devant les députés.

COLERE


A Marseille, les restaurateurs sont toujours vent debout contre la fermeture totale de leurs établissements.

CASTEX


"La situation sanitaire se dégrade significativement en France" a alerté le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale ce mardi, appelant les Français à respecter scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque. Le chef du gouvernement a néanmoins écarté, pour le moment, la possibilité d'un reconfinement : "Nous connaissons les conséquences d'un reconfinement général."

CONTROLES


A Lille, les bars doivent fermer à 22 heures. La police vérifie si c'est bien le cas.

COUP DE POUCE POUR LES RESTAURATEURS


Les représentants du secteur de l'hôtellerie et de la restauration étaient reçus ce mardi matin à Matignon par le premier ministre Jean Castex, alors que les bars doivent depuis lundi soir baisser le rideau à 22h. A l'issue de cette rencontre, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui était aussi présent, a annoncé que le gouvernement allait porter le fond de solidarité de 1500 jusqu'à 10000 euros. "Nous allons également prolonger le dispositif de chômage partiel avec une indemnisation à 100% jusqu'au 31 décembre de cette année pour tous les hôtels, cafés et restaurants touchés par la crise."

LE BILAN QUOTIDIEN DE LA PANDÉMIE 


La pandémie a fait au moins 1.005.981 morts dans le monde depuis le début selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT. Plus de 33.415.720 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 23.006.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Sur la journée de lundi, 3.917 nouveaux décès et 267.743 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 776 nouveaux morts, le Brésil (317) et les États-Unis (281).


Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 205.091 décès pour 7.150.118 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Au moins 2.794.608 personnes ont été déclarées guéries. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 142.058 morts pour 4.745.464 cas, l'Inde avec 96.318 morts (6.145.291 cas), le Mexique avec 76.603 morts (733.717 cas), et le Royaume-Uni avec 42.001 morts (439.013 cas).

ET SI NOUS ALLIONS VERS UN TRAITEMENT ? ON EN PARLE SUR LCI 


Benoit Deprez, directeur scientifique de l'Institut Pasteur de Lille, assure que la molécule trouvée vient d'un objectif : "essayer de trouver une solution rapidement". "Nous avons choisi de trouver la stratégie de repositionnement (...) Nous avons fait des tests, sur des molécules, dans notre Institut. On a identifié quelques dizaines de molécules intéressantes et celle qui répondait au cahier des charges initiales".


Comment agit cette molécule ? "Cette molécule a une activité sur le cycle de réplication du virus, on sait qu'elle empêche le virus de se multiplier", explique le scientifique. "Elle empêche le virus de se multiplier dans les cellules pulmonaires", dit-il. Le Pr Berche, ancien directeur de cet Institut avance de son côté que cela permet d'avancer rapidement. "Vaccins et traitements sont complémentaires", explique-t-il. Optimiste, il est certain qu'un vaccin pourrait être trouvé rapidement. 


Pourquoi ne pas donner le nom, de cette molécule ? "Nous ne voulons pas donner de faux espoir, tant que nous ne pouvons pas conclure à une efficacité. Nous devons faire un essai clinique. Et nous ne voulons pas non plus couper les patients qui ont besoin de cette molécule, en premier lieu", détaille Benoit Deprez. 


A quel horizon, devrions-nous y voir lus clair ? "Nous avons un calendrier dans la tête : l'essai clinique pourrait débuter rapidement et obtenir un résultat, au premier trimestre 2021". "En cas de test positif, la molécule pourrait être prescrite : diminuer la charge virale et la contagiosité du patient et le R0. Et éviter que le patient ne tombe, dans la maladie grave, voire en réanimation. Il faut prendre la molécule, très tôt", explique le scientifique. 

UN COUVRE-FEU EN IRLANDE DU NORD 


L'Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23H00 à partir de mercredi 30 septembre, afin de lutter contre la propagation du virus, dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni.


"Socialiser plus tard dans la soirée augmente le risque de propagation du virus car les gens respectent moins strictement les règles après avoir consommé de l'alcool, dans des lieux où ils ont l'habitude de se mélanger librement", a justifié la Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster mardi devant les députés réunis à l'assemblée locale de Stormont. 


Le nombre de personnes testées positives au Covid-19 a grimpé ces dernières semaines dans la province britannique, avec 1.513 cas positifs recensés les sept derniers jours. Arlene Foster a précisé qu'il n'y aurait "aucune exception donc les mariages et autres événements sociaux importants devront également se conformer" aux nouvelles règles.

FACT-CHECKING 


Un drone a survolé le port de Marseille pour faire respecter le porter un masque. Vrai ou faux ? 

Oui, un drone a bien survolé le port de Marseille pour faire respecter le port du masque

EMMANUEL MACRON S'ADRESSE A LA JEUNESSE 


Emmanuel Macron a estimé, depuis Vilnius, que "jamais tant de sacrifices" n'avaient été demandés à la jeunesse en Europe que dans cette période de crise sanitaire, ce qui crée pour les dirigeants "une responsabilité immense" pour son avenir sur les sujets environnementaux, diplomatiques et financiers.


"Ce qui n'a pas d'équivalent dans notre histoire contemporaine est qu'on demande les plus grands sacrifices à notre jeunesse pour protéger les plus âgés", a-t-il estimé devant des étudiants à Vilnius. Face à l'épidémie de Covid-19 en France, "je dois prendre la décision, car le virus va très vite, de fermer des bars, des restaurants, lieux de convivialité consubstantiels de la vie estudiantine", et "pour protéger, on met beaucoup de contraintes dans la vie étudiante", a-t-il ajouté, en évoquant l'enseignement à distance.


"Notre jeunesse en Europe traverse un des moments les plus difficiles (...) Jamais dans l'histoire contemporaine nous n'avons demandé tant de sacrifices à notre jeunesse pour résister tous ensemble et protéger les plus fragiles, en particulier les plus anciens", a-t-il insisté lors de ce débat avec des étudiants à l'Université de Vilnius.

VERS UNE PROLONGATION DES RESTRICTIONS DE RASSEMBLEMENTS ET DÉPLACEMENTS ? 


L'Assemblée nationale se penche, ce jeudi sur la prolongation jusque fin mars de possibles restrictions des rassemblements et déplacements face à l'épidémie de Covid-19, en vertu d'un régime "d'exception" dénoncé par les oppositions. 


Plus de 16.000 nouveaux cas positifs quotidiens ont été enregistrés au plus fort la semaine dernière. Les hospitalisations vont croissant. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31.808 personnes sont mortes pour des causes liées au nouveau coronavirus. Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, "les indicateurs ne sont pas bons dans de nombreux territoires" et "le gouvernement estime indispensable de conserver des capacités d'intervention suffisantes".


Entré en vigueur le 24 mars, l'état d'urgence sanitaire alors nouvellement créé, qui permet de restreindre certaines libertés publiques, a été maintenu jusqu'au 10 juillet. Les restrictions devaient cesser fin octobre mais face à l'accélération des contaminations, le gouvernement vient d'imposer aux principales villes un sévère tour de vis, pour éviter un nouvel emballement incontrôlé de l'épidémie.

DÉFICIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ESTIME A 44,4 MILLIARDS D'EUROS


Le déficit de la Sécu pour l'année en cours est estimé à 44,4 milliards d'euros (contre un peu plus de 5 milliards en 2019), avec 30 milliards pour la branche maladie et 7,9 milliards pour la branche retraite.


Depuis l'arrivée du Covid-19 en France, le retour à l'équilibre a été relégué au statut d'objectif de "la vie d'avant" pour deux raisons: les dépenses de santé ont, en toute logique, explosé (+ 10 milliards) et les ressources de la Sécurité sociale, pour une large part composées des cotisations sociales, ont été largement impactées par la forte hausse du chômage et le maintien au chômage partiel de nombreux salariés (- 27 milliards).


Bonne nouvelle ou détail? Le déficit s'avère moins important que ce qu'avait estimé la commission des comptes de la Sécu en juin (52 milliards), la récession (- 10%) étant finalement moins forte qu'elle le craignait. Selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le déficit pour 2021, "encore très fortement marqué par la crise sanitaire", s'élèverait encore à 27,1 milliards d'euros.

DES CAS DE COVID AU LOU (RUGBY)


Plusieurs membres du groupe professionnel du LOU ont été dépistés positifs au Covid-19 et placés en isolement, annonce, le club lyonnais de rugby, précisant que "leur état de santé ne suscitait pas d'inquiétude".


"Plus de deux membres du groupe professionnel du LOU Rugby se sont révélés positifs à la Covid-19", a expliqué la formation de Top 14, qui a de ce fait suspendu les entraînements collectifs et remis en place des séances individuelles ou par petits groupes.


Ces cas positifs ont été révélés à la suite de dépistages réguliers imposés par le protocole sanitaire de la Ligue. L'effectif sera de nouveau testé cette semaine et, pour le LOU, "la rencontre Lyon-Bordeaux programmée samedi (15H15)", et comptant pour la 3e journée, "n'est pas à ce jour impactée". Pour rappel, selon le protocole établi par la LNR, trois cas positifs sur sept jours glissants entraînent le report d'un match.

Urgent

EMMANUEL MACRON EN LITUANIE


En visite dans une université, le président français justifie les mesures sanitaires. "Je dois prendre la décisions dans mon pays de fermer des bars, les restaurants et les lieux de convivialité", a déclaré le Président. "Jamais nous n’avons demandé autant de sacrifice à notre jeunesse dans notre histoire", estime-t-il. 

ETHIOPIAN AIRLINES SE RECYCLE DANS LE FRET 


La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a perdu plus d'un milliard de dollars de recettes en raison de la pandémie de Covid-19. En revanche, elle a su se maintenir à flot en développant son activité de fret aérien, a expliqué le PDG de la compagnie Tewolde Gebremariam dans un récent entretien à l'AFP.


"Nous avons été très rapides, très flexibles et agiles pour déplacer nos forces et nos ressources sur le fret", explique M. Tewolde, qui rappelle qu'en temps normal, une bonne partie du fret aérien est assuré par les vols commerciaux. "Je dirais que ces interventions ont sauvé la compagnie", ajoute celui qui dirige le groupe depuis près de 10 ans.


Comment s'y est pris la compagnie ? Ethiopian a fait transformé 25 appareils en avions cargo, en les vidant de leurs sièges, et a mobilisé 20 autres appareils dont elle a gardé les sièges, utilisant les ceintures pour sécuriser les colis. Jusqu'à présent, l'opérateur éthiopien n'a pas demandé à être renfloué, n'a pas licencié de personnel engagé à plein temps et n'a pas sollicité de report de paiement de ses créances, assure M. Tewolde.


La compagnie a déjà annoncé un "profit" de 44 millions de dollars pour le premier semestre 2020, sans toutefois donner plus de précision, les comptes n'ayant pas encore été audités.

ECONOMIE 


Jean Castex reçoit ce mardi dans la matinée les représentants des bars et restaurants, aux côtés du ministre de l'Économie Bruno Le Maire et du ministre délégué chargé des PME Alain Griset. "Le Gouvernement répondra concrètement, sans délai, à leurs inquiétudes et leurs besoins", affirme le Premier ministre.

Urgent

VACCINS 


100 millions de doses de vaccin ont été commandées en plus pour les pays pauvres, annonce la coalition anti-Covid-19, qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS).


Début août, Gavi et la Fondation Bill & Melinda Gate avait déjà annoncé une collaboration avec le Serum Institute of India (SII), le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, pour livrer 100 millions de doses. Les vaccins seront vendus à un prix maximal de 3 dollars par dose, avec la possibilité d'en obtenir plus.

LA FRANCE SUR LA PISTE D'UN TRAITEMENT


L'institut Pasteur de Lille a découvert une molécule, qui "présentait une très grande puissance contre le virus". Il s'agit d'une molécule qui existe déjà dans un médicament et les chercheurs sont extrêmement optimistes. Il souhaite obtenir des résultats, début 2021. Le point sur les traitements. 

EN NOUVELLE-CALÉDONIE, LA VIE SANS COVID 


La Nouvelle-Calédonie, qui vote sur son indépendance dimanche, est l'un des très rares territoires au monde à avoir échappé à l'épidémie de Covid-19, et ses habitants mènent une vie "normale" sans masques ni gestes barrières.


"On sort, on voit nos amis, on va voir des spectacles, sans masques et sans gestes barrières", explique à l'AFP Yoanna Wiard, DRH d'une grande entreprise calédonienne. "On vit tout à fait normalement et on sait combien on a de la chance", alors que la pandémie a déjà fait plus d'un million de morts dans le monde.  


Sur les 270.000 habitants du territoire, seuls 27 cas de coronavirus, tous importés, ont été recensés à ce jour dans l'archipel, qui a été le territoire français au confinement le plus court (24 mars/20 avril). Le seul autre territoire totalement épargné est Wallis-et-Futuna.


Tous les cas de Covid sont guéris, à l'exception du dernier, identifié vendredi dernier, auprès d'une personne venant de métropole et placée en quatorzaine. Car depuis le 20 mars, les vols internationaux ont été drastiquement réduits et tout arrivant est obligatoirement placé en quatorzaine dans des hôtels réquisitionnés par le gouvernement. Un test PCR doit être effectué avant le départ et un autre avant la sortie de l'hôtel. 

EN ISRAEL, LE RECONFINEMENT PROLONGÉ 


Le reconfinement décrété en Israël sera prolongé au bout des trois semaines préalablement annoncées, a prévenu mardi le ministre de la Santé. "Il n'y a aucune chance pour que dans 10 jours nous levions tout et disions que tout est terminé, que tout va bien", a affirmé le ministre Yuli Edelstein sur la radio publique Kan. "Cette fois, vu ce qu'il s'est passé en avril, nous sortirons (du confinement) progressivement et de façon responsable".


Israël s'était vanté de sa gestion de la pandémie lors de la première vague de contamination et avait rapidement levé les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. Mais le pays de neuf millions d'habitants a enregistré le plus fort taux de contamination au coronavirus au cours des deux dernières semaines, selon les données de l'AFP, et a imposé un confinement généralisé le 18 septembre, durci une semaine plus tard.

EN RUSSIE 


Le maire de Moscou Sergueï Sobianine annonce sa décision de prolonger d'une semaine les vacances scolaires pour endiguer la propagation de coronavirus, dont les cas ont nettement augmenté dans la capitale russe depuis début septembre. Cette décision a été prise "pour éviter des contacts de trop et ne pas exposer les enfants aux risques des maladies", a-t-il expliqué.


"Le mieux, ce serait de passer ces vacances à la maison ou dans sa résidence secondaire" à la campagne, a estimé le maire de Moscou, en appelant les écoliers à éviter les centres commerciaux et à privilégier pour les balades la cour de leur immeuble ou le parc le plus proche.


La Russie a officiellement recensé mardi 8.232 cas d'infection au coronavirus, dont 2.300 à Moscou. Le 2 septembre, le pays en avait enregistré 4.952, dont 625 dans la capitale.

APPEL A MOBILISATION DE PHILIPPE ETCHEBEST 


Le chef Philippe Etchebest appelle tous les professionnels, restaurateurs et artisans à se rassembler devant leur établissement avec un brassard noir avec leurs équipes, ce Vendredi 2 octobre, à 11 h 45. 


Par cette action, il souhaite dénoncer la fermeture à 22 heures imposée aux restaurants et bars pour lutter contre la popagation de l'épidémie de Covid-19.

Info tf1/lci

Un conseil de défense sur le thème du covid a eu lieu ce lundi matin. 

BRUNO LE MAIRE SUR FRANCE INTER


Le ministre affirme que la France mettra deux ans à se relever de cette crise sanitaire. 

LE 20H VOUS RÉPOND 


Le télétravail est-il officiellement devenu obligatoire dans les départements rouges ? 


Non. Il est simplement fortement recommandé dans les zones en alerte renforcée ou maximale. Les préfets peuvent d'ailleurs y prendre des mesures pour "inciter les entreprises au télétravail". 


Par exemple : limiter l'accès aux transports publics pendant les heures de pointe. Et c'est à peu près tout ! Un préfet n'a pas le pouvoir d'imposer une organisation de travail aux entreprises. 

Le télétravail est-il devenu obligatoire dans les départements rouges ?

CAS DE COVID A LA SNCF


Fabien Villedieu, délégué Sud Rail, estime sur LCI, que les contrôleurs SNCF ne sont pas les seuls à aller travailler, en étant malade du covid. "Cela concerne énormément de salariés en France", dit-il. Pour lui, "il s'agit d'une petite minorité (...) nous demandons de neutraliser le jour de carence", afin que les personnes ne perdent pas d'argent. Il réagissait sur LCI, après la publication d'un article du Parisien, relatant ces faits. 

CLUSTERS A L’UNIVERSITÉ 


Alors que les professeurs et enseignants se montrent de plus en plus inquiets, face aux menaces de contamination au Covid-19, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, elle, se veut rassurante, malgré les chiffres.

Covid-19 à l'université : "Rien ne dit que les contaminations se fassent au sein des établissements", selon la ministre Frédérique Vidal

STOP COVID 


Au micro d'Europe 1, ce mardi matin, Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique s'est exprimé sur l'échec relatif de l'application StopCovid, censée lutter contre l'épidémie de coronavirus. Seulement trois millions de français l'ont téléchargée alors pour Cédric O, il faut "retravailler et reconvaincre pour que les gens la téléchargent", a-t-il défendu. Le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique a une nouvelle fois invité "tous les Françaises et les Français" à télécharger l'application. 


Une application que Jean Castex lui-même, a déclaré ne pas avoir téléchargé. 

MISE EN DANGER DE LA VIE D'AUTRUI


Pour ne pas voir une partie de leur salaire amputée, plusieurs cas de contrôleurs aillant continué d'aller travailler malgré leur contamination au Covid-19 ont été relevés par la CFDT Cheminots.

Des contrôleurs SNCF touchés par le Covid-19 continueraient d'aller travailler

CROISIERE COVID


Le premier bateau de croisière à revenir en Grèce depuis le confinement a accosté au port du Pirée à Athènes tôt mardi matin après la découverte à bord de cas de contamination au coronavirus, a annoncé l'agence de presse grecque ANA. Une douzaine de membres d'équipages du navire Mein Schiff 6, battant pavillon maltais et opérant pour le géant allemand du tourisme TUI, se sont révélés positifs après avoir subi un test de dépistage. Mais selon des médias grecs mardi, des tests de suivi sur les mêmes membres d'équipage se sont avérés négatifs. Les passagers avaient tous étés diagnostiqués en bonne santé après avoir subi des tests avant d'embarquer, selon la porte-parole des gardes-côtes.

COHABITATIONS VIRALES


Bruno Megarbane, chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière AP-HP, était ce mardi matin l'invité de LCI. S'il assure que les services de réanimation des hôpitaux ne sont pas saturés, il s'inquiète en revanche pour les semaines à venir. "Le problème, en comparaison au premier pic épidémique, c’est que malheureusement ce rebond épidémique de la Covid-19 va coïncider avec l’arrivée de l’hiver et de celle des patients habituels qui décompensent leur maladie chronique, respiratoires et cardiaques, qui présentent la grippe, et qui en eux-mêmes saturent habituellement les lits de réanimation", explique-t-il.

NOUVEAUTE TECHNOLOGIQUE


Une entreprise chinoise produit la machine "la plus rapide du monde" pour les tests virologiques PCR. De la taille d'une imprimante, elle parvient à dépister le nouveau coronavirus en seulement 30 minutes et peut analyser quatre échantillons en même temps. Elle pourrait prochainement être utilisée en Europe, et plus particulièrement en France où l'entreprise dit être "en négociation" avec des acheteurs. 

CHANGEMENT DE PROGRAMME


L'Arabie Saoudite, pays hôte du G20, a annoncé que le sommet se tiendrait virtuellement les 21 et 22 novembre et serait présidé par le roi Salmane ben Abdel Aziz Al-Saoud. "Le sommet des dirigeants du G20 2020 se tiendra virtuellement les 21 et 22 novembre et sera présidé par sa Majesté le roi Salmane ben Abdel Aziz Al-Saoud", a déclaré le royaume dans un communiqué.


Dans un format plus restreint, le forum du G7, présidé cette année par les Etats-Unis n'a toujours pas eu lieu. Il était initialement prévu en juin.

ALERTE


Souvent par peur de contracter le Covid-19 et en raison de la raréfaction des collectes mobiles, les Français donnent de moins en moins leur sang.

Les stocks baissent : il y a urgence à aller donner son sang

SUCCES


Le développement des tests rapides pour détecter le Covid-19 a déclenché une ruée mondiale. Donald Trump en a annoncé la distribution de 150 millions aux Etats-Unis, dont 50 millions "serviront à protéger les communautés les plus vulnérables". Les enseignants, les maisons de retraite et les universités historiquement noires ou amérindiennes seront prioritaires, a-t-il promis.


 L'OMS en a de son côté promis 120 millions aux pays pauvres, à condition de trouver les fonds. D'un coût unitaire de 5 dollars, avec un prix qui devrait baisser à mesure que la production augmente, il faudrait cependant 600 millions de dollars à l'organisation onusienne pour financer sa promesse, alors que le Fonds mondial a d'ores et en a d'ores et déjà promis 50 millions. Ces tests permettent l'obtention d'un résultat en 15 minutes seulement, contre plusieurs jours pour un test classique.

SUCCES 


Lundi, Bruno Le Maire s'est félicité du succès de la "prime Macron", qui a été distribuée, selon lui, à 4,3 millions de bénéficiaires fin juillet.

Coronavirus : quatre millions de Français ont déjà bénéficié de la "prime Macron"

SOLUTION


Le prêt de salarié permet à une entreprise d'éviter d'avoir recours au chômage partiel en mettant à disposition d'autres sociétés un ou plusieurs de ses salariés. Très encadré par l'Etat, le dispositif, encore à ses balbutiements, pourrait être généralisé sur tout le territoire dans les prochains mois.

Prêt de salariés : une solution contre la crise ?

MAUVAIS RESULTAT


Selon Santé Publique France, le pourcentage de personnes contaminées parmi celles qui ont été testées était de 7,5% de samedi à dimanche, contre 5,9% il y a encore une semaine. 

Covid-19 en France : le taux de positivité continue d'augmenter

NOUVELLE RASSURANTE


Du 1er mars au 19 septembre, les Etats-Unis ont comptabilisé officiellement 277.285 contaminations au coronavirus chez les 5-17 ans. Le nombre de décès recensés, lui, s’établit dans le même temps à 51.

Coronavirus : une étude américaine confirme le faible taux de décès chez les enfants

VERS UNE GRÈVE DE LA TVA ?

COLÈRE


Lundi soir à Paris, des patrons de bar ont exprimé leur colère alors qu'ils ont été contraints de fermer leur porte à 22h. Reportage.

CASTEX


Après la mise en place des nouvelles restrictions lundi soir à Paris, et notamment la fermeture obligatoire des bars à 22h, Jean Castex reçoit ce mardi dans la matinée les représentants des bars et restaurants, aux côtés du ministre de l'Économie Bruno Le Maire et du ministre délégué chargé des PME Alain Griset.

BUDGET


En raison de la pandémie de Covid-19, le déficit de la Sécurité sociale pour l'année 2020 est estimé à 44,7 milliards d'euros et pourrait encore s'élever à 25,5 milliards en 2021. En juin, les prédictions pour 2020 s'établissaient toutefois à 52 milliards. Entre temps, le gouvernement a revu ses évaluations et revu les recettes à la hausse. Mais l'accroissement du chômage et les mesures d'activité partielle ont contribué à une chute des cotisations. 

TESTS


Donald Trump a annoncé ce lundi la distribution de 150 millions de tests rapides à travers les Etats-Unis. Cette méthode permet de détecter le coronavirus en 15 minutes, un délai bien inférieur aux tests moléculaires utilisés depuis le début de la pandémie.


Pour ses promoteurs, l'utilisation de ces tests "antigéniques", peu coûteux, doit  permettre aux gens de se tester plusieurs fois par semaine au besoin, et d'avoir un résultat quasi-immédiatement. Ces protocoles sont toutefois moins sensibles que les PCR, et risquent donc de ne pas détecter certains cas. 

RESTRICTIONS


Depuis ce lundi soir, les bars et restaurants de onze villes françaises ont fermé leurs portes un peu plus tôt qu'habituellement. La faute à un arrêté préfectoral visant à limiter la circulation du virus. Dans quelles zones s'applique-t-il et quels sont les établissements concernés ? LCI fait le point.

Fermeture anticipée des bars et restaurants : quels établissements sont concernés ?

"ALERTE ROUGE"


Montréal et le Québec vont passer au plus haut niveau d'alerte en raison d'une forte hausse du nombre de cas de Covid-19, a annoncé lundi le Premier ministre de la province, François Legault. Le dispositif est mis en place pour une durée de 28 jours.


À partir du 1er octobre, les bars, restaurants, cinémas, musées ou encore bibliothèques devront alors fermer, et les habitants sont appelés à ne pas recevoir chez eux. Les écoles, commerces, hôtels peuvent quant à eux continuer d'accueillir du public. 

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent