Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

CAMPAGNE DE VACCINATION


La vaccination s'accélère en France : depuis le début de la campagne, 3.978.421  personnes ont reçu au moins une injection (soit 5,9 % de la population totale et 7,6 % de la population majeure) et 1.988.752 de personnes ont reçu deux injections (soit 3,0 % de la population totale et 3,8% de la population majeure), annonce ce lundi la direction générale de la Santé.


Ces dernières 24 heures, 107.727 premières injections et 51.176 secondes ont été réalisées, soit un total de 158.903. 

BILAN QUOTIDIEN


La situation s'aggrave à l'hôpital : selon les derniers chiffres, 25.195 personnes sont désormais hospitalisées (+377 par rapport à la veille) dont 3.849 en réanimation (+106). On recense par ailleurs 360 décès en 24 heures. 


Du côté des contaminations, la hausse est également constatée, avec 5327 nouveaux cas (4703 lundi dernier, soit +13%).

CHIFFRES


Le contexte sanitaire reste particulièrement fragile en France, où le virus continue de progresser avec une circulation active des variants. Retrouvez ci-dessous les principaux indicateurs de l'épidémie, actualisés quotidiennement.

Covid-19 : le tableau de bord de l'évolution de l'épidémie en France

OLYMPIQUE LYONNAIS


L'Olympique lyonnais se sert la ceinture. Le club a annoncé lundi avoir trouvé un accord de réduction salariale avec une partie de ses joueuses, joueurs et membres de l'encadrement, lesquels pourront en échange convertir une partie de leur rémunération, représentant entre 5 et 25% de leur salaire, en actions d'OL Groupe.


Il s'applique à partir du mois de février et peut aller jusqu'au moins de juin 2021, précise un communiqué de l'OL qui évoque un accord "avec une partie des acteurs des groupes professionnels féminin et masculin après de nombreuses réunions organisées ces trois dernières semaines".


"L'Olympique lyonnais tient à remercier particulièrement tous ceux qui, spontanément, ont accepté ce principe représentant à ce jour déjà 50% des effectifs, démontrant ainsi un élan collectif et l'excellent état d'esprit qui règne au sein du club", poursuit l'OL.

ROYAUME-UNI


Alors que les chiffres repartent à la hausse en France, la situation tend à s'améliorer de l'autre côté de la Manche : selon Sky News, moins de 100 morts en raison du coronavirus ont été recensés ce lundi. Et les contaminations sont passées sous la barre des 5.000 cas. Du jamais vu depuis fin septembre.

CAMPAGNE DE VACCINATION


La vaccination s'accélère en France : depuis le début de la campagne, 3.978.421  personnes ont reçu au moins une injection (soit 5,9 % de la population totale et 7,6 % de la population majeure) et 1.988.752 de personnes ont reçu deux injections (soit 3,0 % de la population totale et 3,8% de la population majeure), annonce ce lundi la direction générale de la Santé.


Ces dernières 24 heures, 107.727 premières injections et 51.176 secondes ont été réalisées, soit un total de 158.903. 

EN ITALIE, DES TRAINS SANS COVID


Gianfranco Battisti, le patron de l'équivalent de la SNCF en Italie, a officialisé le lancement de trains sans virus.  "Nous lancerons un train Covid-free début avril (...) en commençant par les liaisons Rome-Milan", a déclaré le dirigeant du groupe Ferrovie dello Stato. 


Selon sa compagnie, il s'agit d'une première en Europe, destinée à relancer les voyages après un an de pandémie. Tout le personnel ainsi que les passagers seront testés avant de monter à bord "avec l'aide de la Croix-Rouge", a-t-il expliqué.  Après Rome-Milan, "nous adopterons cette solution en particulier pour les destinations touristiques" comme Venise, Florence et Naples, a-t-il ajouté.

ETATS-UNIS


Les autorités sanitaires américaines annoncent ce lundi que les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent désormais se réunir entre elles sans porter de masque ni souci de la distanciation sociale.

Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

BILAN QUOTIDIEN


La situation s'aggrave à l'hôpital : selon les derniers chiffres, 25.195 personnes sont désormais hospitalisées (+377 par rapport à la veille) dont 3.849 en réanimation (+106). On recense par ailleurs 360 décès en 24 heures. 


Du côté des contaminations, la hausse est également constatée, avec 5327 nouveaux cas (4703 lundi dernier, soit +13%).

Urgent

BILAN EN ITALIE


Un cap symbolique a été franchi ce lundi par l'Italie, puisque le pays passe la barre des 100.000 morts, selon les autorités.

ÉTATS-UNIS


Les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent se réunir entre elles par petits groupes en intérieur sans porter de masque et sans respecter la distanciation sociale, ont annoncé les autorités sanitaires américaines lundi.


Elles peuvent également se réunir sans masque avec des personnes non vaccinées d'un seul autre foyer à la fois, si celles-ci ne présentent pas de facteurs de risque au Covid-19, a déclaré lors d'une conférence de presse Rochelle Walensky, la directrice des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

VACCINATION CHEZ LES MEDECINS


Plus d’1,6 million de doses du vaccin AstraZeneca auront été livrées aux médecins ayant passé des commandes pour la vaccination de leurs patients éligibles : c'est que le ministère de la Santé annonce ce lundi.


Dans le détail, selon le ministère, ces médecins "ont reçu 550 000 doses la semaine du 22 février et 312 000 doses supplémentaires entre le 4 et le 5 mars. Ils sont en outre en passe de recevoir 765 000 doses supplémentaires entre le 11 et le 12 mars."


Dans un communiqué de presse, le ministère précise que "dès la semaine du 15 mars, médecins et pharmaciens mais aussi, progressivement, infirmiers et sages-femmes, pourront ainsi commander des vaccins AstraZeneca qui leur seront livrés la semaine suivante."

REPORTAGE


Des vacances au soleil sans masque et sans distanciation, comme si le Covid n'existait pas. C'est possible à Zanzibar en Tanzanie. Malgré les contaminations, les autorités ont fait le choix du tourisme et nient l'existence du virus.

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

VACCINATION


Sur LCI, la président de la Haute autorité sanitaire (HAS) a indiqué ce 8 mars que le vaccin développé par "Johnson & Johnson devrait évalué d'ici à la fin de la semaine. Le laboratoire Sanofi contribuera à le produire en France. Voici ce qu'il faut savoir.

Jugé "très efficace" contre les formes graves du Covid : en quoi consiste le vaccin Johnson & Johnson ?

ITALIE


Le ministère italien de la Santé a autorisé lundi l'administration du vaccin anti-Covid AstraZeneca aux plus de 65 ans.


Dans un communiqué, le ministère a précisé que le vaccin pouvait être utilisé sur cette catégorie de population à l'exception des personnes "extrêmement vulnérables", notamment les personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies ou prenant des médicaments les rendant plus vulnérables face au Covid.

VACCIN ET UE


La mise en garde de la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen a prévenu lundi que d'autres pays de l'UE pourraient bloquer les exportations de vaccins contre le Covid-19 comme l'a fait  l'Italie pour une livraison vers l'Australie.


"Ce n'était pas un cas isolé", a expliqué la cheffe de l’exécutif européen au journal allemand WirtschaftsWoche après l'interdiction de l'exportation de 250.000 doses révélée la semaine dernière par Rome, qui a évoqué une pénurie en Europe et un manque de besoin urgent en Australie pour justifier la décision

RESTRICTIONS


La maire de Paris Anne Hidalgo estime que le couvre-feu à 18h n'est pas adapté au mode de vie parisien, et demande au gouvernement de "l'adapter" à la métropole francilienne.

Hidalgo souhaite "adapter" et repousser l'heure du couvre-feu à Paris

UN LOT DE VACCIN SUSPECT EN AUTRICHE


Les autorités sanitaires autrichiennes ont cessé d'administrer un lot de vaccins AstraZeneca contre le Covid-19 après le décès d'une infirmière, même si "aucun lien de cause à effet" n'a été établi à ce stade.


La victime de 49 ans, qui avait reçu une dose du lot incriminé à l'hôpital régional de Zwettl (Basse-Autriche), est morte quelques jours plus tard des suites de "graves troubles de la coagulation", a indiqué l'Office fédéral pour la sécurité des soins de santé (BASG) dans un communiqué publié dimanche soir. Une de ses collègues, âgée de 35 ans, vaccinée avec le même lot, "a développé une embolie pulmonaire" mais est actuellement "en voie de guérison". D'après des informations de presse, elle souffrait cependant d'antécédents médicaux.


L'Office note que la cause du décès "ne fait pas partie des effets secondaires connus" du vaccin AstraZeneca, "sur la base des données cliniques connues" et des informations recueillies au niveau international auprès des personnes vaccinées.

L'UE RECEVRA 100 MILLIONS DE DOSES PAR MOIS AU DEUXIÈME TRIMESTRE


La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dit lundi s'attendre à ce que "100 millions de doses par mois" de vaccin anti-Covid soient livrées au deuxième trimestre à l'UE, où les programmes d'immunisation tournent au ralenti.

"Nous attendons en moyenne près de 100 millions de doses par mois au deuxième trimestre, et au total 300 millions d'ici fin juin", a-t-elle expliqué au quotidien régional Stuttgarter Nachrichten (sud-ouest), évoquant à la fois une augmentation de la cadence des livraisons et l'autorisation proche de nouveaux produits.

La cheffe de l’exécutif européen s'attend à une livraison de 50 millions de doses en mars alors que jusqu'ici, l'UE, avec près de 748 millions d’habitants, n'en a reçu que 51,5 millions depuis fin décembre.

BELGIQUE 


La Commission européenne s'est dite lundi "surprise" de la prolongation par la Belgique de l'interdiction des voyages non essentiels, indiquant examiner "toutes les options" possibles contre cette décision jugée disproportionnée.

La Belgique, pays où siègent les principales institutions européennes et où vivent beaucoup d'expatriés, a interdit fin janvier les voyages non essentiels depuis et vers son territoire afin de lutter contre la pandémie, et ce jusqu'au 1er avril. 

Malgré des remontrances de la Commission européenne, le Premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé vendredi que cette interdiction serait prolongée jusqu'au 18 avril, pour inclure les vacances de Pâques.

MATHIAS WARGON :"L'HÔPITAL DÉBORDE"


En direct sur LCI, le chef des urgences de l'hôpital Delafontaine (Saint-Denis) Mathias Wargon a réagi à l'ordre de l'Agence régionale de santé (ARS) de déprogrammer 40% des opérations en Ile-de-France. "Oui on est un peu soulagés car c'est très difficile de trouver des lits", a-t-il déclaré ce lundi. 

Aujourd'hui en Ile-de-France, le professionnel de santé a souligné qu'il fallait récupérer 400 lits. "L'hôpital déborde", déplore-t-il avant d'ajouter : "On est au maximum". 

JEUNES EN RÉANIMATION


Les soignants observent de plus en plus de jeunes malades du Covid-19 entrer en réanimation. Mais comment l'expliquer ? Des médecins tentent de répondre à ce phénomène inquiétant.

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

MÉDECINS GÉNÉRALISTES


Sur RTL, Agnès Giannotti, vice-présidente du syndicat de médecins généralistes MG France s'est expliquée suite à la note de la Direction générale de la santé (DGS). Cette dernière a informé les médecins qu'ils ne pourront pas commander, la semaine du 8 mars, de nouvelles doses de vaccins "compte-tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca".

La professionnelle dénonce la volonté du gouvernement de privilégier les pharmaciens pour administrer les vaccins anti-Covid. "Une profession n'a jamais été piétinée comme ça", a-t-elle affirmé" et elle a ajouté : "Nous on s'est organisés, depuis le début on veut des doses. Ça suffit."

LE PRÉSIDENT SYRIEN ASSAD ATTEINT PAR LE COVID-19


Le président syrien Bachar al-Assad et son épouse Asma sont porteurs du Covid-19 mais ils sont "en bonne santé" et leur état est "stable", a annoncé lundi la présidence dans un communiqué.

"Ils poursuivront leur travail durant leur période d'isolement à domicile, qui va durer deux ou trois semaines", a précisé le communiqué, ajoutant que le couple avait effectué un test de dépistage PCR après "avoir ressenti des symptômes légers semblables à ceux du Covid-19".

BRESIL

Plus de 80.000 nouveaux cas de Covid ont été recensés au Brésil, dimanche 7 mars, a annoncé le ministère de la Santé. C'est son plus haut chiffre depuis le 7 janvier.

TOURISME

Selon un rapport publié par l'Organisation mondiale du tourisme, affiliée à l'Onu, un tiers des destinations au monde sont aujourd'hui fermées au tourisme international en raison des différentes restrictions prises par les gouvernements. Cela représente 69 pays, ont les frontières sont totalement fermées aux touristes étrangers. Parmi ces pays, un peu plus de 50% ont été fermés au tourisme ces 40 dernières semaines. 34% des pas restants sont aujourd'hui en partie fermée aux touristes non nationaux. 

Parmi ces destinations fermées au public international, on compte

- 30 pays asiatiques

- 15 pays européens

- 11 pays africains

- 10 pays américains

- 3 pays du Moyen Orient.

Un recensement qui intervient alors que 2020 aura vu le nombre de touristes internationaux baisser d'un milliard. 

SINGAPOUR


Singapore Airlines va inaugurer la semaine prochaine un "passeport numérique" développé par l'Association internationale du transport aérien (Iata) qui permettra aux passagers de prouver leur statut sanitaire face au coronavirus.

Le virus a plongé le secteur aérien dans une crise historique avec une perte de chiffre d'affaires estimée à 510 milliards de dollars l'an dernier. 

L'Iata a conçu un "Travel Pass", une application qui affiche et authentifie les données sanitaires des passagers, comme leurs tests Covid-19 ou leur statut vaccinal, afin de faciliter les contrôles.

La compagnie singapourienne va commencer à tester ce dispositif sur des vols entre la cité-Etat et Londres du 15 au 28 mars avec les passagers dont le smartphone fonctionne sous iOS.

HÔPITAUX


Cela fera un an que ce virus a bouleversé nos sociétés et a rendu les hôpitaux vulnérables. Des leçons ont-elles été tirées depuis, suite aux pénuries de matériels, mais aussi de lits ?

Covid-19 : quelle est la situation dans les hôpitaux depuis le début de la crise sanitaire ?

LA PANDÉMIE DANS LE MONDE 


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.593.872 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT. 

Plus de 116.768.620 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois. 

Sur la journée de dimanche, 5.034 nouveaux décès et 360.341 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1.086 nouveaux morts, les États-Unis (617) et la Russie (379). 

HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ


Alors que la campagne de vaccination a connu une nette accélération ce week-end, la présidente de la Haute autorité de santé, Dominique Le Guludec a jugé qu'il fallait maintenir cet effort. "Ce qui permettra de soulager l'appareil sanitaire et d'éviter 350 morts par jour", a-t-elle avancé sur le plateau de LCI.

"Quand les vaccins vont arriver en masse en avril, on va manquer de bras", prévient la Haute Autorité de santé

VACCIN RUSSE


Une responsable de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a "déconseillé" aux pays membres de l'UE d'autoriser en urgence le vaccin contre le Covid-19 Spoutnik V, invoquant des données insuffisantes pour l'heure sur les personnes vaccinées.

"C'est un peu comparable à la roulette russe", a déclaré Christa Wirthumer-Hoche, présidente du conseil de direction, interrogée dimanche soir sur la chaîne de télévision autrichienne ORF, alors que le gouvernement autrichien multiplie les contacts avec Moscou.

Spoutnik V a franchi la semaine dernière une étape clé pour son déploiement dans l'Union européenne (UE), avec le début de son examen par l'EMA, basée à Amsterdam. Après cette annonce, les autorités russes se sont dites prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens à partir de juin.

ÎLE-DE-FRANCE : "ORDRE FERME" AUX HÔPITAUX ET CLINIQUES DE DÉPROGRAMMER 40% DES ACTIVITÉS (ARS)


L'agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France a donné "l'ordre ferme" aux hôpitaux et cliniques franciliens de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales, pour augmenter le nombre de lits de réanimation dédiés aux malades du Covid-19, a indiqué lundi son directeur général, Aurélien Rousseau.

Avec 973 malades actuellement en réanimation pour "moins de 1.050 lits" disponibles, "on est dans une situation de tension très forte", a déclaré Aurélien Rousseau à l'AFP, souhaitant que la nouvelle cible fixée à 1.577 lits soit "atteinte au cours de la semaine prochaine."

INNOVATION


Pour lutter contre le Covid-19, des lampes d'un nouveau genre peuvent détruire les bactéries et les virus qui circulent dans l'air. Explications.

Covid-19 : face au virus, des lampes capables de désinfecter l'air

VACCINATION : PRIVÉS DE DOSES CETTE SEMAINE, LES MÉDECINS EXPRIMENT LEUR COLÈRE


Alors que les pharmaciens s'apprêtent à entrer dans la danse de la vaccination, une note de la Direction générale de la santé (DGS)a informé les médecins qu'ils ne pourront pas commander, la semaine du 8 mars, de nouvelles doses de vaccins "compte-tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca".

Sur Twitter, l'ordre des Médecins juge ce message "inacceptable" et estime que "les médecins, moteurs de la campagne vaccinale auprès de la population, doivent être assurés de leur approvisionnement en doses."

Dans un communiqué, le syndicat de généraliste MF France réclame la démission de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, estimant qu'il prévoit de "détourner les doses prévues pour les généralistes vers les pharmacies". 

JEAN-PAUL HAMON : "LES MÉDECINS EXIGENT LA DÉMISSION DE JÉRÔME SALOMON"


En direct sur LCI, le médecin généraliste Jean-Paul Hamon a exprimé sa colère après avoir lu la note de la Direction générale de la santé (DGS) qui prive les médecins de doses, la semaine du 8 mars. En effet, les vaccins seront destinés aux officines, où la vaccination commencera la semaine prochaine. "Cette semaine on peut vacciner, mais la semaine prochaine on ne sait pas quelles doses on pourra faire", a-t-il déclaré. Le professionnel de santé ajoute que "les médecins exigent la démission de Jérôme Salomon."

VACCINS : LES MÉDECINS PRIVÉS DE DOSES


Les médecins généralistes expriment leur colère. Alors que les pharmaciens entrent dans la danse de la vaccination, une note de la Direction générale de la santé (DGS)a informe les médecins qu'ils ne pourront pas commander, la semaine du 8 mars, de nouvelles doses de vaccins étant donné le stock important d'AstraZeneca déjà disponible.

Dans un communiqué, le syndicat de généraliste MF France réclame la démission de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, estimant qu'il prévoit de "détourner les doses prévues pour les généralistes vers les pharmacies". 

THIERRY BRETON : CONCERNANT LES VACCINS, "LA PRODUCTION MONTE" 


Sur France 2, Thierry Breton, commissaire européen à l'industrie et chargé d'accélérer la production de vaccins contre le Covid-19 a déclaré que les Etats-Unis et l'Europe avait décidé de travailler ensemble "parce que ce sont les deux seuls continents qui vont permettre de sortir de cette situation. On a la plus grande infrastructure en matière de production vaccinale. La production monte", a affirmé Thierry Breton. Ce dernier s'est dit "confiant sur la capacité" à vacciner dix millions de personnes en Europe d'ici le 15 avril. 

GRÈCE 


Le parquet d'Athènes a ordonné lundi une enquête préliminaire au lendemain de la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux montrant une intervention policière musclée dans une banlieue de la capitale grecque, lors d'un contrôle pour faire respecter le confinement.

L'objectif de l'enquête est "d'examiner les actes criminels éventuels perpétrés par des policiers", a-t-on appris de source judiciaire.

Dimanche après-midi, les images d'un jeune homme à terre frappé à coups de matraque par un policier, en présence d'au moins trois autres agents, sont devenues virales, provoquant un tollé dans le pays.

RESTAURATEURS


Lors d'un entretien avec les lecteurs du Parisien, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué que les aides perçues par les restaurateurs se poursuivraient après la réouverture de leurs établissements. Il n'a cependant avancé aucune date concernant celle-ci.

Les aides aux restaurateurs continueront à être versées après leur réouverture, assure Gabriel Attal

MARLÈNE SCHIAPPA SE DIT "VIGILANTE" FACE AUX RISQUES DE VIOLENCES APRÈS LA LEVÉE DES RESTRICTIONS


Sur le plateau de BFMTV, Marlène Schiappa ministre en charge de la Citoyenneté a évoqué ce lundi un risque de "décompensation" à la suite de la levée des restrictions anti-Covid. Elle a ajouté que "chacun va vouloir sortir au maximum." Alors que le signalement des violences à l'égard des femmes a augmenté pendant la crise sanitaire, la ministre chargée de la Citoyenneté a assuré que le gouvernement sera "vigilant sur les éventuelles violences sexuelles et violences de rue qui pourraient survenir après le Covid-19."

VACCINODROMES


Ce week-end, le gouvernement a décidé d’utiliser toutes les doses de vaccin disponibles et les Français ont répondu à l'appel. Et si cette opération était la plus efficace en termes d vaccination ?

Covid : les vaccinodromes sont-ils un modèle gagnant ?

TRAVAILLEURS PALESTINIENS 


L'Etat hébreu a lancé officiellement lundi la campagne de vaccination des Palestiniens travaillant en Israël ou dans des colonies en Cisjordanie occupée, a indiqué l'équivalent israélien de la Croix-Rouge.

L'Autorité palestinienne avait annoncé en février un accord avec Israël pour vacciner quelque 100.000 Palestiniens travaillant dans des colonies ou en territoire israélien, où est menée une vaste et rapide campagne de vaccination.

Un essai pilote de vaccination a été effectué jeudi auprès de 700 travailleurs, avait indiqué ce jour-là le Cogat, organe du ministère israélien de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

VACCINATION


Des centres de vaccination éphémères ont ouvert en France ce week-end. Le gouvernement avait annoncé jeudi vouloir donner un coup d'accélérateur à la campagne vaccinale, notamment dans les 23 départements placés en "surveillance renforcée".

Covid-19 : les centres de vaccination vont-ils ouvrir tous les week-ends ?

VACCINATION EN OFFICINE : LA COLÈRE DES MÉDECINS


Selon nos informations, une note de la Direction générale de la santé (DGS) envoyée ce dimanche soir aux médecins et aux pharmaciens précise le calendrier de vaccination en officine. Cependant, les médecins ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux. La raison ? Selon la note de la DGS, ils ne pourront pas commander, la semaine du 8 mars, de nouvelles doses de vaccins étant donné le stock important d'AstraZeneca déjà disponible.

Dans un communiqué, le syndicat de généraliste MF France réclame la démission de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, estimant qu'il prévoit de "détourner les doses prévues pour les généralistes vers les pharmacies".

TOGO


Le Togo a reçu dimanche soir son premier lot de 156.000 doses de vaccins AstraZeneca contre le Covid-19, grâce au dispositif Covax créé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au bénéfice des pays les plus démunis. 

Ce lot du vaccin anglo-suédois a été réceptionné à l'aéroport de Lomé par le ministre togolais de la Santé Moustafa Mijiyawa, en présence notamment des représentants de l'OMS, du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et de diplomates accrédités au Togo.

ISRAËL


Une ouverture des restaurants en demi-teinte dans le petit pays hébreu. Malgré une décision gouvernementale permettant aux établissements de rouvrir dès dimanche, l'industrie porte encore les stigmates de la pandémie. En effet, la moitié des restaurants resteront fermés pour le moment selon le quotidien israélien The Times of Israel.

Selon l’Association israélienne des restaurants et des bars, un grand nombre d’entre eux ne rouvriront qu’au cours des deux prochaines semaines. certains seront obligés d'attendre la fête religieuse de Pessah, qui commence le 28 mars.

Selon le média israélien, environ 4 000 restaurants sur plus de 14 000– le chiffre d’avant la pandémie – ont définitivement fermé.

VACCINATION : IL FAUT "PRIVILÉGIER LA PROXIMITÉ"


Au micro de RTL, Guy Vallancien, membre de l'Académie de médecine a réagi à la vaccination massive réalisée ce week-end - qui a permis près de 600 000 injections.  Le professionnel de santé s'inscrit dans la droite ligne du gouvernement estimant la nécessité de "privilégier la proximité. Il ne faut pas aller à des vaccinodromes énormes où il y a une concentration humaine qui peut être nocive", selon lui. À noter que les centres temporaires de vaccination ouverts ce week-end ferment leur porte ce lundi. 

TOURISME


Des vacances au soleil sans masque et sans distanciation comme si la Covid n'existait pas. C'est possible à Zanzibar en Tanzanie. Malgré les contaminations, les autorités ont fait le choix du tourisme et nient l'existence du virus.

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

DROITS DES FEMMES 


À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, une trentaine d'associations se mobilisent pour dénoncer les inégalités aggravées par la crise sanitaire depuis un an.

"Nous refusons de payer le prix de la crise" : une "grève féministe" ce lundi 8 mars

LES LIVRAISONS HEBDOMADAIRES DÉPASSERONT 2 MILLIONS DE DOSES DE VACCINS DANS DEUX SEMAINES


La ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a indiqué lundi que, "d'ici deux semaines", le rythme des livraisons de doses de vaccins allait dépasser les 2 millions par semaine, et que la France a la capacité de vacciner 30 millions de personnes d'ici fin juin. 

"Vous avez plus d'1,5 million de doses qui sont livrées chaque semaine et nous allons passer le cap des 2 millions de doses livrées chaque semaine d'ici 2 semaines", a déclaré la ministre sur Radio Classique.

Agnès Pannier-Runacher a assuré que "oui", l'engagement de vacciner tous les Français qui le souhaitent à l'été prochain sera tenu.

 ANNE-CLAUDE CRÉMIEUX : "LE VACCIN ASTRAZENECA EST EFFICACE"


Sur le plateau de Franceinfo, la professeure en maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis à Paris et membre de l’Académie de médecine Anne-Claude Crémieux s'est félicitée de la campagne de vaccination massive qui s'est déroulée ce week-end. La professeur a indiqué que "les nouvelles qui tombent sur l'impact de la vaccination s'accumulent de jour en jour." La spécialiste en a profité pour rappeler qu'il s'agissait du "principal moyen de nous protéger contre le virus et son variant."

La professeure Anne-Claude Crémieux s'est aussi exprimée sur le vaccin AstraZeneca, qui suscite de la défiance chez certains Français. "Il y avait une ambiguïté sur ce vaccin mais on apprend de plus en plus. Lorsque l’on fait une seconde vaccination avec ce vaccin trois mois après la première dose son efficacité, de 85 %, est aussi importante que les autres vaccins ".

JEUX OLYMPIQUES 


En raison de la pandémie, la majorité des Japonais sont opposés à la présence de public venu de l'étranger aux Jeux olympiques de Tokyo, selon un sondage publié lundi, alors que les organisateurs annonceront une décision à ce sujet ce mois-ci.

Le sondage, réalisé par le quotidien Yomiuri, révèle que 18% seulement des personnes interrogées sont favorables à ce que des spectateurs étrangers soient autorisés à entrer au Japon pour les JO, alors que 77% sont contre.

Les Jeux de Tokyo, qui devaient initialement se dérouler en 2020, ont été reportés à cause de la crise sanitaire mondiale. Ils sont désormais prévus du 23 juillet au 8 août.

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccination contre le Covid-19 : près de 160.000 injections réalisées ces dernières 24 heures

Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Lire et commenter