Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

ATTESTATION


"Nous recommandons très fortement que le télétravail continue au mois de juin. Nous allons maintenir l'attestation dans les transports en commun aux heures de pointe, au moins jusqu'au 22 juin" a poursuivi le secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports.

SNCF


Un retour progressif de 100% des trains SNCF est également envisagé à compter du 24 juin, avec une levée des restrictions des sièges dans les TGV, a également été annoncé par Jean-Baptiste Djebbari, qui insiste sur l'importance du port du masque dans les transports, jusqu'au moment où le virus "ne circule plus".

SCHENGEN


"A la mi-juin, nous envisagerons une ouverture des frontières intra-Schengen, pour permettre aux Français de voyager normalement. Il faudra une harmonisation sur le plan européen" a expliqué Jean-Baptiste Djebbari.

ATTESTATION


"Nous recommandons très fortement que le télétravail continue au mois de juin. Nous allons maintenir l'attestation dans les transports en commun aux heures de pointe, au moins jusqu'au 22 juin" a poursuivi le secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports.

TRAINS


"Nous prévoyons qu'à la mi-juin, nous assurerons 100% de l'offre, pour 50% de fréquentation" dans les trains, a également indiqué Jean-Baptiste Djebbari.

SNCF


Un retour progressif de 100% des trains SNCF est également envisagé à compter du 24 juin, avec une levée des restrictions des sièges dans les TGV, a également été annoncé par Jean-Baptiste Djebbari, qui insiste sur l'importance du port du masque dans les transports, jusqu'au moment où le virus "ne circule plus".

TRANSPORTS


Invité de BFM TV ce dimanche, le secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari a indiqué que la situation sanitaire allait permettre d'assouplir les restrictions et de permettre la circulation de 100% des trains RATP dans les jours à venir.

DECONFINEMENT ET DÉTRITUS AUX INVALIDES


Les Parisiens ont été nombreux à profiter du déconfinement et des pelouses hier soir. Résultat ce dimanche matin aux Invalides : des détritus par centaines qui font beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. 

BRÉSIL, 4e PAYS LE PLUS TOUCHE


Si les Etats-Unis demeurent le pays comptant le plus grand nombre de cas (1.769.776) et de décès (103.758), c'est désormais en Amérique latine que le virus progresse le plus rapidement, notamment au Brésil.


Pays de 210 millions d'habitants, le géant sud-américain est devenu samedi le quatrième pays en termes de décès liés au coronavirus, avec 28.834 morts selon les statistiques du ministère de la Santé.


D'autres pays d'Amérique latine continuent de subir la progression de la pandémie.


C'est le cas du Pérou, deuxième pays d'Amérique latine le plus touché par le coronavirus, qui a dépassé samedi les 155.000 cas confirmés après avoir enregistré un nombre record de 7.386 nouveaux cas en 24 heures.


Le nombre de morts atteint désormais 4.371 dans ce pays de 33 millions d'habitants, soit une hausse de 141 en 24 heures, a indiqué le ministère péruvien de la Santé.


En Bolivie, quatre des neuf régions du pays, dont Santa Cruz de la Sierra, la plus touchée, ont annoncé samedi qu'elles allaient étendre les mesures de confinement, contrairement aux décisions du gouvernement central qui veut relancer l'économie. 


La Bolivie a enregistré à la date du 31 mai 8.731 cas de coronavirus et 300 morts, la plupart dans la région de Santa Cruz.

SIX MILLIONS DE CAS


Plus de six millions de cas de contamination au nouveau coronavirus ont été recensés dans le monde, dont les deux tiers en Europe et aux Etats-Unis. Le Covid-19 a fait au moins 366.848 morts sur la planète, dont près de la moitié (177.595) sur le continent européen, où environ deux millions de personnes atteintes ont été recensées.

"TOUT SERA DIFFÉRENT"


"Tout sera différent" après la pandémie planétaire du nouveau coronavirus, dont l'humanité ressortira "meilleure ou pire", a prévenu le pape François, dans un message samedi soir, appelant à une "société plus juste et plus équitable".


"Lorsque nous sortirons de cette pandémie, nous ne pourrons pas continuer à faire ce que nous faisions, et comme nous le faisions. Non, tout sera différent", a déclaré le souverain pontife, dans un message vidéo en espagnol à l'occasion de la fête de la Pentecôte. "Des grandes épreuves de l'humanité, parmi lesquelles cette pandémie, nous ressortirons meilleurs ou pires. Ce n'est pas la même chose. Je vous le demande: comment voulez-vous en sortir ? Meilleurs ou pires ?"

TÉMOIGNAGES 


Pour identifier et joindre les cas contacts des malades du Covid-19, les "brigades sanitaires" de l’Assurance Maladie sont à pied d’œuvre. Et sur le terrain, la situation semble meilleure qu’attendu. Exemple dans le Val d'Oise, pourtant classé en orange comme l'ensemble de l'Ile-de-France.

Signe que l'épidémie décline, les "brigades sanitaires" moins sollicitées que prévu

GRÈCE


La Grèce va autoriser des vols en provenance de davantage de pays de l'UE, dont la France, à partir du 15 juin, a déclaré samedi un responsable du gouvernement, même si des restrictions locales vont perdurer. Ainsi, les passagers de ces avions ne seront pas soumis à des mesures strictes de quarantaine, à l'exception de ceux arrivant des régions les plus touchées par le Covid-19 dans ces Etats européens, comme l'Ile-de-France (Paris et ses environs), quatre régions italiennes (Emilie-Romagne, Lombardie, Piémont, Vénétie) et quatre autres en Espagne (Madrid, Catalogne, Castille et Leon, Castille-La-Manche). "Cela dépendra maintenant de l'aéroport d'origine, non du pays (d'origine)", a-t-il déclaré à l'AFP.


La Grèce avait annoncé la veille l'ouverture des aéroports d'Athènes et de Thessalonique (nord) aux touristes de 29 pays, dont une quinzaine de l'Union européenne, à compter du 15 juin. 

BILAN DANS LE MONDE 


La pandémie a fait au moins 366.581 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 21h. La barre des 6 millions de cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie a, elle, été franchie à peine deux heures plus tard, toujours de même source.


Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 103.353 décès pour 1.758.304 cas. Suivent le Royaume-Uni avec 38.376 morts, l'Italie (33.340), la France (28.771) et le Brésil (27.878).

Urgent

LE POINT SUR L'ÉPIDÉMIE 


La Direction générale de la santé indique par voie de communiqué que 14.380 personnes sont toujours hospitalisées ce samedi pour une infection Covid-19. 1325 patients atteints d’une forme sévère de la maladie restent quant à eux placés en réanimation, soit 36 malades de moins par rapport à hier. La DGS précise que 4 régions - Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France - regroupent 73% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 119 hospitalisations, dont 22 en réanimation.


Depuis le début de l’épidémie, 101.593 personnes ont été hospitalisées, dont 17.933 en réanimation. 68.268 personnes sont rentrées à domicile. Au total, en sachant que les nouveaux chiffres de la mortalité dans les Ehpad ne seront communiqués qu'à partir de mardi, 18.444 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers depuis le début de l'épidémie. Au total, le bilan se porte ce samedi à 28.771 décès.

TOURISME


Les exploitants d'autocars touristiques pourront bénéficier du plan public de soutien au tourisme, a annoncé samedi le gouvernement, en réponse aux inquiétudes de la profession.


"Ces entreprises, représentées au sein du comité de filière tourisme, bénéficieront ainsi notamment du maintien de l'activité partielle dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui jusqu'à la fin du mois de septembre 2020", précise le gouvernement ce samedi.

REPORTAGE


Durant le confinement, des candidats ont eu le temps de réviser le code de la route et sont pressés de passer à la conduite. Depuis le retour à la vie normale, le planning des auto-écoles est chargé.

ROYAUME UNI


Le gouvernement britannique a autorisé samedi le retour à huis clos des compétitions sportives à partir du 1er juin, après plus de deux mois d'arrêt en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé le ministre chargé des Sports Oliver Dowden.


"L'attente est terminée. Le sport britannique reviendra bientôt dans des conditions sûres et étroitement contrôlées", a déclaré le ministre en conférence de presse, ouvrant ainsi la voie à une reprise de la Premier League de football.

UKRAINE


Les centres commerciaux ont rouvert samedi dans la capitale de l'Ukraine, Kiev, alors que le pays poursuit son progressif déconfinement commencé début mai.


La réouverture des centres commerciaux, accompagnée d'un strict protocole de distanciation sociale, est le dernier allègement en date ordonné par le président Volodymyr Zelensky, désireux de relancer l'économie du pays. Les clients des centres commerciaux sont aussi tenus de porter des masques et des gants.


Plus tôt en mai, l'Ukraine avait rouvert ses terrasses, les salons de beauté et les parcs, et le métro avait recommencé à rouler après dix semaines de fermeture.

SPORTS


Qu'ils soient amateurs ou professionnels, nombreux sont ceux qui s'adonnent au sport depuis la mi-mars. Même après le début du déconfinement, la plupart ont gardé leurs habitudes.

INDE


L'Inde a annoncé samedi un assoupissement important du confinement institué pour enrayer l'épidémie de coronavirus, à l'exception des régions où le nombre d'infections est encore élevé.


A partir du 8 juin, les accès aux édifices religieux, hôtels, restaurants et centres commerciaux "seront autorisés" après consultations avec les autorités d'Etat, selon le ministère de l'Intérieur, en dépit d'un nouveau record quotidien de contaminations en Inde qui compte 85.000 cas dont 5.000 mortels.

REPORTAGE


A Sceaux, le parc a pu rouvrir ce samedi, pour le plus grand bonheur des riverains.

ESPAGNE


Les touristes allemands, français ou scandinaves pourraient être autorisés à venir en Espagne durant la deuxième quinzaine du mois de juin dans le cadre d'un projet "pilote" : c'est ce qu'a annoncé ce samedi le ministère du Tourisme.


Samedi dernier, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé que l'Espagne rouvrirait ses frontières aux touristes étrangers "à partir du mois de juillet". Pour cela, la quarantaine imposée aux personnes arrivant dans le pays depuis le 15 mai sera levé le 1er juillet.


Mais selon un porte-parole du ministère du Tourisme, l'arrivée de touristes pourrait être autorisée avant le 1er juillet dans les archipels des Baléares et des Canaries, les deux seules régions ayant demandé pour le moment à participer à ce projet "pilote".  Ce porte-parole a indiqué à l'AFP que les autorités tablaient sur la date du 22 juin pour commencer à recevoir des touristes d'Allemagne, de France ou des pays scandinaves car ces pays ont une situation épidémiologique meilleure ou similaire à celle de l'Espagne.  Ces touristes ne seraient pas soumis à la quarantaine.

REPRISE DE L'ENTRAINEMENT COLLECTIF EN ESPAGNE


En football, les clubs du championnat d'Espagne ont été autorisés à reprendre l'entraînement collectif à partir de lundi. "Les clubs de Liga débuteront, à partir du lundi 1er juin, les entraînements collectifs, après que le gouvernement a publié aujourd'hui (samedi) une loi (...) pour l'assouplissement de certaines restrictions", a écrit LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, dans un communiqué diffusé ce samedi.


"Cette quatrième phase sera la dernière de ce processus qui emmènera les clubs à reprendre la compétition le 11 juin" après trois mois d'arrêt en raison de la pandémie, précise LaLiga.

TOURISME EN ESPAGNE


Les touristes allemands, français ou scandinaves pourraient être autorisés à venir en Espagne durant la deuxième quinzaine du mois de juin dans le cadre d'un projet "pilote" de redémarrage de l'activité touristique, a appris l'AFP auprès du ministère espagnol du Tourisme.


Samedi dernier, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez avait annoncé que l'Espagne rouvrirait ses frontières aux touristes étrangers "à partir du mois de juillet". Pour cela, la quarantaine imposée aux personnes arrivant dans le pays depuis le 15 mai sera levée le 1er juillet.


Mais selon un porte-parole du ministère du Tourisme, l'arrivée de touristes pourrait être autorisée dès le 22 juin dans les archipels des Baléares et des Canaries, les deux seules régions ayant demandé pour le moment à participer à ce projet "pilote". Ces touristes ne seraient pas soumis à la quarantaine.

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ


La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, ont "exhorté" samedi les États-Unis "à reconsidérer leur décision annoncée" de rompre avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).


"L'OMS doit continuer à être en mesure de diriger la réponse internationale aux pandémies, actuelles et futures. Pour cela, la participation et le soutien de tous sont nécessaires et indispensables", ont ils déclaré, cités dans un communiqué commun.

BILAN DANS LE MONDE


La pandémie a fait au moins 364.362 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 11 heures. Plus de 5.931.510 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 2.455.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

CLUSTERS


Où se situent les 109 foyers de contamination repérés par Santé publique France ? On fait le point ↓

IRAN


Le président iranien Hassan Rohani a annoncé samedi la reprise des prières collectives dans les mosquées de son pays, où l'épidémie de Covid-19 semble repartir à la hausse. "Il a été décidé d'ouvrir les mosquées dans l'ensemble du pays et non seulement dans les zones blanches, ce qui donne aux croyants la possibilité de faire leurs prières journalières en respectant les règles (d'hygiène) qui s'imposent", a déclaré M. Rohani dans une allocution télévisée, sans donner plus de précisions.


Pays du Moyen-Orient le plus frappé par la pandémie, l'Iran a commencé à alléger en avril les restrictions imposées à la population pour lutter contre la propagation de l'épidémie et a instauré une classification du territoire en zones blanches, jaune orangé et rouges reflétant une plus ou moins grande présence du virus.

EXTINCTION REBELLION


Une action du mouvement Extinction Rebellion sur les Champs-Elysées à Paris a été dispersée par la police ce samedi matin. 

CHAMPS-ELYSEES


58 personnes du mouvement "Extinction Rébellion" on été verbalisées pour "rassemblement interdit" sur les Champs-Elysées .

BAYERN : LES JOUEURS RENONCENT A UNE PARTIE DE LEUR SALAIRE


Les footballeurs du Bayern Munich ont de nouveau renoncé à une partie de leur salaire jusqu'à la fin de la saison, pour aider le club à surmonter la crise du coronavirus. 

En avril, le capitaine Manuel Neuer et ses coéquipiers, les stars du football les mieux payées d'Allemagne, avaient déjà renoncé à 20% de leur revenu mensuel. 

CONFINEMENT


"Si une deuxième vague n'arrive pas dans les jours qui viennent, il faudra se poser la question de l'opportunité du confinement", assure sur LCI Laurent Toubiana, épidémiologiste et chercheur à l'Inserm.

MERKEL NE VEUT PAS SE RENDRE À WASHINGTON


La chancelière allemande Angela Merkel refuse de se rendre en personne à un sommet du G7 aux États-Unis en juin, comme l'a proposé le président américain Donald Trump, en raison de la pandémie de coronavirus, a confirmé samedi à l'AFP un porte-parole du gouvernement allemand.


"À ce jour, compte tenu de la situation générale de la pandémie, elle ne peut accepter une participation en personne, un voyage à Washington", a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand à Berlin, confirmant des informations du média américain en ligne Politico. "La chancelière fédérale remercie le président Trump pour son invitation au sommet du G7", a-t-il ajouté.

OUVERTURE DES COIFFEURS ET RESTAURANTS À LOS ANGELES


Les restaurants et salons de coiffure de Los Angeles, principal foyer de Covid-19 en Californie, ont été autorisés vendredi à rouvrir à condition de mettre en oeuvre des mesures sanitaires. Tous les employés de ces établissements devront porter un masque et les clients également, dès lors qu'ils ne seront pas en train de manger.


Dans les restaurants, la capacité d'accueil devra être réduite de 60% et les comptoirs resteront fermés pour permettre d'appliquer la distanciation physique, qui sera également de mise dans les salons de coiffure. Les clients sont, en outre, encouragés à réserver et devront attendre que leur place soit libre sur le trottoir ou dans leur voiture.

PARCS DE LOISIRS


À compter du 2 juin, les parcs d'attraction et de loisirs vont peu à peu rouvrir leurs portes. En Allemagne, le deuxième plus grand parc européen, Europa-Park, a déjà accueilli ses premiers visiteurs, mais les mesures de sécurité y sont drastiques.

DES "PREMIERS CHIFFRES ALARMANTS" SUR LES ROUTES


Trois semaines après la levée du confinement, la Sécurité routière lance une alerte. Elle s'inquiète des "premiers chiffres alarmants" sur les routes, avec une augmentation des accidents mortels. Les grands excès de vitesse sont également en hausse de 15% par rapport à l'an dernier.

"Des premiers chiffres alarmants" : sur les routes, le relâchement inquiète la Sécurité routière

RESTAURANTS À PARIS


À Paris et en Île-de-France, les cafés, bars et restaurants seront autorisés à rouvrir le 2 juin, mais dans des conditions restreintes : seules les terrasses pourront accueillir du public. Pour faciliter le retour des clients, la municipalité parisienne va autoriser les gérants à élargir leur surface sur la voirie.

Déconfinement à Paris : une vingtaine de rues fermées entre 19h et 22h pour laisser la place aux terrasses de cafés

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ


La rupture de Washington avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) constitue "un sérieux revers pour la santé mondiale", juge le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn.


Soulignant la nécessité de réformer l'institution, il a insisté sur le fait que l'Union européenne devait "s'engager plus" financièrement après la mise à exécution par Donald Trump de couper les ponts avec l'OMS qu'il accuse de complaisance envers Pékin.

MONT SAINT-MICHEL


Sens unique de circulation, masque obligatoire en cas de forte affluence... Jacques Bono, maire du Mont Saint-Michel, explique sur LCI les mesures en vigueur sur le site touristique.

FOYERS DE CONTAMINATION


Depuis le 11 mai et la fin du confinement, 109 foyers de contamination ont été repérés dans le pays, annonce Santé publique France. Cela n’indique toutefois pas une reprise de l’épidémie, tempère l’agence sanitaire.

Coronavirus : 109 foyers de contamination en France depuis le 11 mai, pas de reprise de l’épidémie

MASQUE AU RESTAURANT


Dès le 2 juin, les bars, cafés et restaurants vont rouvrir leurs portes (seulement en terrasse en zone orange). Mais faudra-t-il y porter un masque ? On fait le point.

Faudra-t-il un masque pour aller au restaurant à partir du 2 juin ?

PREMIER VOL EUROPÉEN VERS LA CHINE


Un avion transportant une majorité d'Allemands, environ 200 employés et leurs familles, a atterri samedi en Chine, marquant le premier retour des Européens dans le pays depuis la suspension des visas fin mars pour cause d'épidémie.


Tous les passagers devaient faire l'objet à leur arrivée en Chine d'une prise de température et d'un test de dépistage. Ils devront ensuite être à l'isolement pendant quatorze jours.


Un deuxième avion doit partir de Francfort pour Shanghai le 3 juin. Le vol sera réservé aux personnes dont la présence est nécessaire en Chine à des fins économiques, commerciales, scientifiques ou technologiques ou bien pour des raisons humanitaires urgentes.

EAUX USÉES


Retrouver des traces de coronavirus dans les eaux usées pourrait permettre de détecter une éventuelle résurgence de la pandémie. Explications.

DU PUBLIC DANS LES STADES EN AOÛT ?


La ministre des Sports Roxana Maracineanu souhaite que le sport professionnel reprenne "avec du public dans les stades" dès cet été, notamment pour la reprise de la Ligue 1.


"Mon but est précisément que le sport reprenne dans de bonnes conditions, avec du public dans les stades, notamment le championnat de football au mois d’août. Que les deux clubs concernés par la Ligue des champions (le Paris SG et l'Olympique lyonnais, ndlr) puissent refaire des matches amicaux avant de terminer leur parcours européen. Et puis, préparer la rentrée comme il faut en fonction des informations que nous donnera le ministère de la Santé", a déclaré Mme Maracineanu au journal L'Alsace.

URUGUAY


Le président uruguayen Luis Lacalle Pou se trouve en quarantaine après avoir été en contact avec une fonctionnaire qui a été testée positive, ont indiqué vendredi les services de la présidence. Il s'agit d'une fonctionnaire du ministère du Développement social (Mides), Natalia Lopez.


M. Lacalle Pou et les autres personnes impliquées doivent faire le test de dépistage au Covid-19 samedi et "resteront en quarantaine jusqu'au résultat des tests", selon la présidence.

TRAITEMENT


Un médicament, l'anakinra, initialement destiné à des maladies rhumatismales, donne des résultats "encourageants" pour les formes graves de la maladie, en réduisant le risque de décès et le besoin d'être mis sous respirateur en réanimation, selon une étude française qui offre une lueur d'espoir.


"La réduction significative de la mortalité associée à l'utilisation de l'anakinra pour le Covid-19 dans cette étude est encourageante en ces temps difficiles", écrit dans un commentaire le rhumatologue Randy Cron de l'Université d'Alabama (Birmingham, États-Unis) dans la revue spécialisée The Lancet Rheumatology où paraît l'étude. Il souligne le "profil de sécurité favorable" de ce médicament bien connu des rhumatologues.

OUVERTURE DES PARCS


Après plusieurs semaines d'attente, les parcs viennent tout juste d'ouvrir leurs portes à Paris.

BRÉSIL


Le Brésil est devenu vendredi le cinquième pays ayant enregistré le plus de décès du coronavirus, avec 27.878 morts selon le ministère de la Santé, devançant l'Espagne.


Le géant sud-américain a connu une nouvelle journée à plus d'un millier de morts (1.124 en 24 heures), et un nombre record de contaminations, avec 26.928 en une journée, ce qui porte le total à 465.166 depuis le début de la pandémie.

VENTE DE MASQUES


Selon Nielsen, la vente de masques a rapporté près de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la grande distribution depuis que les grandes surfaces ont été autorisées à en vendre, début mai.


Dans le détail, la vente de masques a rapporté 32 millions d'euros la première semaine (du 4 au 10 mai), 36 millions entre le 11 et le 17 mai et 26 millions entre le 18 et le 24 mai.

LE POINT AUX ÉTATS-UNIS


Les États-Unis ont recensé 1.225 nouveaux décès en 24 heures, selon le comptage quotidien de l'université Johns Hopkins. Cela porte à plus de 102.000 le nombre total de morts déplorés dans le pays, de loin le plus endeuillé par la pandémie.


Depuis le premier mort du Covid-19 annoncé fin février, les États-Unis ont enregistré plus de 1,7 million de cas, selon le comptage actualisé en continu de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Les experts, dont l'immunologiste Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche, s'accordent toutefois pour dire que ces bilans officiels sont vraisemblablement en dessous de la réalité.

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent