Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

BILAN


La Direction générale de la santé a diffusé en début de soirée le nouveau bilan quotidien du Covid-19 et dénombre 28.940 morts au total depuis le début de l'épidémie (soit 107 de plus qu'hier), dont 18.590 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10.350 en établissements sociaux et médico-sociaux.


14.028 personnes sont toujours hospitalisées - contre 16.264 il y a une semaine le 26 mai - et 229 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 1.253 malades sont actuellement placés en réanimation, c'est 302 de moins qu'il y a une semaine. Le solde reste négatif en réanimation, avec 49 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier. 


Quatre régions concentrent toujours 4 régions 74% des patients hospitalisés en réanimation : l'Ile-de-France, le Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France.

TERRASSES


Les Français étaient au rendez-vous mardi à la réouverture des cafés, bars et restaurants dans les zones vertes, et seulement des terrasses dans les zones orange (Ile-de-France, Mayotte, Guyane).


"Il y avait beaucoup d'engouement, ça s'est très bien passé", malgré quelques ajustements nécessaires pour appliquer les règles sanitaires, a commenté sur France Inter la secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Panier-Runacher


"Pour les commerçants, c'est une très bonne nouvelle, la consommation a envie de repartir (...), il y a de l'attente, de l'envie de la part des Français", a-t-elle insisté, même s'il faut être "prudent" tant qu'il n'y a pas de "chiffres précis". 

ENQUETE


Le patron des députés LR Damien Abad a affirmé mercredi que son groupe entendait éviter que la commission d'enquête sur la gestion de la crise du coronavirus, installée dans la journée à l'Assemblée nationale, ne soit un "Benalla bis", se soldant par un échec.


"L'objectif, c'est d'éviter qu'on fasse un Benalla bis et en tout cas qu'à l'Assemblée nationale on soit dans une situation d'échec", a indiqué M. Abad, confirmant que son groupe proposerait dans l'après-midi qu'Eric Ciotti soit le rapporteur général de la commission d'enquête et que lui-même en soit le vice-président.

SENAT


Une commission d'enquête sur la gestion de la crise du coronavirus sera mise en place au Sénat à la fin du mois, a confirmé mercredi son président (LR) Gérard Larcher, le jour de l'installation de celle de l'Assemblée nationale. 


"Cette commission d'enquête sera proposée en conférence des présidents par moi-même dans quelques jours", a annoncé sur RTL Gérard Larcher, alors que l'Assemblée nationale installe ce jour sa propre commission d'enquête.

ALLEMAGNE


Le gouvernement allemand a décidé mercredi de lever à partir du 15 juin ses mises en garde sur les voyages touristiques en Europe décrétées en mars en raison de la pandémie du coronavirus, a indiqué le ministre des Affaires étrangères.


"Le conseil des ministres a décidé de ne pas prolonger les avertissements sur les voyages" à destination de l'UE et des pays associés, pour "les remplacer par des recommandations" aux voyageurs pays par pays, a déclaré Heiko Maas lors d'une conférence de presse à Berlin.

CLUSTER


Selon La Provence, un foyer de Covid-19 est apparu entre Noves et Maillane : 202 personnes ont été dépistées, mille au moins vont suivre.

ETUDE


La prestigieuse revue médicale The Lancet a pris ses distances avec l'étude très critiquée qu'elle a publiée sur l'hydroxychloroquine, en reconnaissant dans un avertissement formel que "d'importantes questions" planaient à son sujet.


The Lancet souhaite ainsi "alerter les lecteurs sur le fait que de sérieuses questions scientifiques ont été portées à (son) attention" au sujet de cette étude, qui fait actuellement l'objet d'un audit initié par ses auteurs, indique la revue.


Cet avertissement a été publié mardi soir sous la forme d'une "expression of concern" ("expression de préoccupation"), déclaration formelle employée par les revues scientifiques pour signifier qu'une étude pose potentiellement problème.

MUNICIPALES


Un maire de Brou-sur-Chantereine (Seine et-Marne) refuse d’organiser les élections et démissionne : avec les élus de sa majorité, il considère que la tenue du second tour des municipales, le 28 juin, fait courir un risque aux électeurs alors que le virus du Covid-19 n’a pas été éradiqué : "Il est beaucoup trop dangereux de faire voter des gens c'est pourquoi je ne veux pas prendre la responsabilité d'organiser le second tour des élections municipales alors que le virus du Covid-19 circule toujours !" assure-t-il dans Le Parisien

ITALIE


L'application de traçage des contacts choisie par l'Italie dans sa lutte pour endiguer la propagation du Covid-19 a été téléchargée par 500.000 personnes en 24 heures, ce qui la place en tête des téléchargements nationaux, écrit mercredi le Corriere della Sera.


"Plus de 500.000 téléchargements en 24 heures et la première place dans le classement italien des applications les plus téléchargées", écrit le premier quotidien de la péninsule.

IMMOBILIER 


Le taux moyen des crédits immobiliers a fortement augmenté en France en mai, les banques durcissant leurs conditions face à la crise économique du coronavirus, montre mercredi l'étude mensuelle de référence.


Le mois dernier, les taux des crédits immobiliers accordés par le secteur concurrentiel se sont en moyenne établis à 1,25%, détaille dans un communiqué l'observatoire Crédit Logement/CSA, qui associe les principales banques françaises à un institut d'études de marché.


C'est une franche hausse par rapport à mai (1,18%) et, plus largement, après des mois d'évolution à un plancher historique, touché en fin d'année dernière à 1,12%.


Ce bond est une "réponse à la montée des risques et de l'incertitude sur les évolutions macroéconomiques et financières à venir", souligne l'observatoire dans un communiqué.

RAOULT


Le directeur de l'IHU Méditerranée Infection, Didier Raoult, a publié sur son compte Twitter une nouvelle vidéo ce mardi dans laquelle il revient notamment sur l'étude de Lancet et la potentielle immunité des enfants face au coronavirus. Retour sur ses propos avec le Professeur Million qui travaille dans l'équipe du Professeur. 

SYSTÈME D 


Trouver une solution à la dernière minute, bon nombre de parents se retrouvent dans cette situation pour faire garder leurs enfants. Nous sommes allés à la rencontre d'une famille à Paris pour vous montrer comment ils s'en sortent.

Garde d'enfants : un casse-tête pour les familles

APPLICATION STOPCOVID


Le gouvernement a lancé l’application StopCovid mardi pour lutter contre la propagation du Covid-19. "Déjà 600 000 personnes ont téléchargé l’application, ce qui est un très bon démarrage", a indiqué le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, invité de l'émission 4 Vérités de France 2. 

AVIATION


Le transporteur aérien allemand Lufthansa, qui fait l'objet d'un plan de sauvetage inédit, a fait état mercredi d'une perte nette de 2,1 milliards d'euros au premier trimestre, et annoncé une "profonde restructuration" de toutes ses branches.


La crise du coronavirus a "pesé de manière inédite sur notre résultat" et "la demande ne va reprendre que très lentement, ce que nous devons contrebalancer par une profonde restructuration" a expliqué le patron, Carsten Spohr, cité dans un communiqué.

AUTOMOBILE


La secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher a estimé mercredi que des restructurations devaient être acceptées chez Renault, qui va bénéficier d'un prêt garanti par l'Etat de 5 milliards d'euros.


"Nous accompagnons Renault dans une des plus graves crises de son histoire, et pour ce faire, il faut accepter qu'il y ait une partie de restructurations", a-t-elle déclaré au micro de France Inter.

BUZYN


La candidate à la Mairie de Paris, ancienne ministre de la Santé, se justifie d'avoir déconseillé en janvier aux Français de porter des masques : "C'est très facile de réécrire l'histoire à l'aune de ce qui s'est passé. Le 21 janvier, je prends la décision de faire une conférence de presse tous les jours pour rendre compte aux Français de ce que je sais. Il y avait alors moins de 300 cas dans le monde" assure-t-elle sur BFM ce mercredi matin. 


Soit "290 cas en Chine, 5 cas en Asie et 5 décès" : "Nous étions loin d'une épidémie", poursuit-elle. "L'OMS considérait que c'était un problème régional. A la date où je pars (du Ministère de la Santé, NDLR), je ne peux pas conseiller aux Européens et aux Français de porter un masque, cela n'a pas de sens. Les masques sont réservés aux malades" 

TELE-MEDECINE


En quelques semaines, la pandémie de Covid-19 a donné un coup d'accélérateur à travers le monde au développement de la télémédecine, la médecine exercée à distance par le biais des nouvelles technologies.


Un tel bond en avant aurait mis des années à se produire en temps normal. Le confinement de la moitié de l'humanité et la peur de transmettre le virus SARS-CoV-2 a dopé les consultations médicales par application vidéo et par téléphone portable.

DECONFINEMENT DES ECOLES


Le déconfinement devrait être aussi progressif que les enseignements à en tirer. Mais que peut-on dire, à ce stade, de la réouverture des écoles ?

LAS VEGAS


Dés et jetons désinfectés, employés masqués, joueurs séparés par des parois de plexiglas : de nombreux casinos de Las Vegas rouvrent cette semaine en appliquant des règles sanitaires draconiennes pour accueillir les premiers touristes après plus de deux mois d’inactivité.

COREE


Le gouvernement sud-coréen a annoncé mercredi un plan de relance sans précédent de 26 milliards d'euros afin de soutenir l'économie mise à mal par l'épidémie de nouveau coronavirus.


L'économie sud-coréenne s'est contractée de 1,3% entre janvier et mars, soit le recul trimestriel le plus important depuis la crise financière de 2008.


Ce plan, d'un montant de 35.300 milliards de wons (26 milliards d'euros), est le troisième annoncé par le gouvernement de Moon Jae-in afin de répondre à la crise liée du coronavirus.


Les deux précédents, débloqués en mars et avril, s'élevaient à 11.700 et 12.200 milliards de wons.

CHINE


Inquiète d'une seconde vague de coronavirus, la municipalité de Wuhan a lancé un grand dépistage de sa population, à la suite de nouvelles infections consécutives à la levée du confinement de la ville, début avril.


Une campagne de dépistage massive menée à Wuhan s'est achevée sur un bilan de 300 personnes positives sur 10 millions testées dans la ville chinoise, berceau du Covid-19, ont indiqué mardi les autorités locales. 

MASQUES


Avec l'entrée en vigueur de la deuxième phase du déconfinement, le port du masque n'est plus une priorité pour certains Français. Dans les pharmacies, on constate même une baisse importante des ventes ces derniers jours.

ETATS-UNIS


Le nouveau coronavirus a fait 1.081 décès supplémentaires en 24 heures aux Etats-Unis, selon le comptage mardi de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.


Cela porte à 106.180 le nombre total de morts dans le pays, où 1.831.435 cas ont par ailleurs été recensés, d'après les chiffres, actualisés en continu, de l'université basée à Baltimore.


Les Etats-Unis sont de loin, avec ce bilan, le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie de Covid-19.

VENEZUELA


Le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro et le chef de l'opposition Juan Guaido ont conclu un accord pour rechercher ensemble des fonds destinés à lutter contre le coronavirus au Venezuela, selon un document lu mardi à la télévision officielle.


Le document annonce cet accord entre le pouvoir et l'opposition destiné à oeuvrer à la recherche de fonds, avec l'assistance de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Il a été lu par le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez.

AUSTRALIE


Les universités australiennes ont estimé mercredi que les pertes liées à l'absence d'étudiants étrangers en raison de la fermeture des frontières pour lutter contre le coronavirus pourraient s'élever à 10 milliards d'euros. 


Le groupe de lobbying Universities Australia a souligné que ce manque à gagner aura des conséquences durables sur les établissements d'enseignement supérieur, mais également sur la recherche et l'innovation.


L'éducation représente le troisième "secteur d'exportation" en Australie, après le minerai de fer et le charbon. 


L'an dernier, plus de 500.000 étudiants étrangers étaient inscrits dans une des nombreuses universités du pays, rapportant 32 milliards de dollars australiens (20 milliards d'euros) à l'économie.


Selon Universities Australia, le secteur pourrait perdre en 2020 jusqu'à 4,8 milliards de dollars australiens et ce chiffre pour atteindre 16 milliards de dollars australiens (10 milliards d'euros) en 2023.

CUBA


Depuis un mois, Cuba semble contenir avec succès l'épidémie de coronavirus, de quoi l'inciter à préparer sa réouverture au tourisme, son moteur économique. Mais la prudence reste de mise alors que de nouveaux foyers apparaissent à La Havane.


"Le pays prépare toute la stratégie de l'étape de reprise après le Covid-19, mais nous n'allons pas l'appliquer avant d'être bien sûrs qu'il y a un contrôle précis de l'épidémie", a prévenu récemment le président Miguel Diaz-Canel.


Des équipes de nettoyage ont déjà commencé à désinfecter et à aménager les aéroports et hôtels du pays, en vue de leur prochaine réouverture au public.


Si les frontières sont officiellement fermées jusqu'à fin juin, plusieurs compagnies aériennes misent sur le fait que la mesure ne sera pas prolongée, en proposant des billets dès juillet.


Mais après quelques semaines où les cas quotidiens oscillaient autour d'une dizaine, l'annonce d'un foyer de plus de 60 contagions liées à un centre commercial de La Havane, un laboratoire et une entreprise de transports a fait l'effet d'une douche froide.

GUYANE


Le préfet de Guyane a interdit mardi les rassemblements religieux dans 11 des 22 communes de Guyane, celles touchées par le coronavirus, dans un arrêté dont l'AFP a pris connaissance.


Celui-ci précise que "les établissements de culte restent ouverts" sur plusieurs communes dont Camopi, Cayenne, Grand-Santi, Kourou, ou encore Saint-Laurent du Maroni", mais que "tout rassemblement ou réunion y est interdit", à l'exception de cérémonies funéraires limitées à 20 personnes.


"Il s’agit, dans les communes où le virus circule, en lien avec les responsables cultuels locaux, d’éviter des rassemblements nombreux et facteurs potentiels d’accélération de l’épidémie", a expliqué le préfet Marc Del Grande, mardi soir à l'AFP.


Sur ce territoire français d'Amérique du Sud de 300.000 habitants, situé entre le Brésil et le Suriname et classé en "zone orange", le nombre de cas a doublé en 10 jours passant de 249 jeudi 21 mai à 499 dimanche 31. Les cas s'élevaient à 517 lundi soir.

DIDIER RAOULT

S'autoproclamant "star de la profession", dégommant une étude des "Pieds nickelés qu font de la science" en parlant des travaux publiés dans The Lancet qui viennent critiquer l'hydroxychloroquine, le spécialiste des maladies infectieuses a assuré que "40 à 70% de la population avait été immunisée" avant le début de l'épidémie.

L'ITALIE ROUVRE SES FRONTIÈRES 


L'Italie rouvre ses frontières aux touristes européens mercredi, un mois après la reprise progressive de l'activité dans le pays qui espère à l'approche de l'été sauver son industrie touristique, secteur clé de son économie sapé par la pandémie.


Mais les sites touristiques, comme les hôteliers et les restaurateurs, craignent que les touristes ne soient pas cet année au rendez-vous de l'Italie, l'un des pays d'Europe les plus touchés par la pandémie où le nouveau coronavirus a fait plus de 33.500 morts, avec la Lombardie (nord) comme épicentre européen de l'épidémie.


La libre circulation entre les région est rétablie ce mercredi, mais les interdictions de grands rassemblements et l'obligation du port du masque dans les lieux clos et dans les transports publics demeurent.

ZOOM 


Zoom a confirmé les attentes mardi avec des résultats financiers dignes de l'engouement suscité par le logiciel de visioconférence pendant le "Grand confinement".


De janvier à mars, l'entreprise californienne a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 169%, à plus de 328 millions de dollars, et dégagé un bénéfice de 27 millions.


Les mesures de distanciation sociale imposées pendant la pandémie de Covid-19 ont transformé la communication entre les personnes, qui ont eu massivement recours aux appels et conférences vidéo.

COLOMBIE 


La Colombie a dépassé mardi les 1.000 morts du nouveau coronavirus, moins de trois mois après la détection du premier cas de contagion, a annoncé le ministère de la Santé.


Avec 40 nouveaux décès répertoriés mardi, ce pays de 48 millions d'habitants a atteint le nombre total de 1.009 morts, selon le bilan quotidien publié par le ministère.


Bogota, la capitale de quelques huit millions d'habitants, est la ville comptant le plus de décès, avec au moins 258 morts confirmés du Covid-19.

CORSE 


La Corse sera suspendue dès ce mercredi de la liste des territoires pour lesquels un motif impérieux est exigé pour un déplacement aérien, selon nos informations. 

BRÉSIL 


Le Brésil a franchi mardi le cap des 30.000 morts du coronavirus, à 31.199, après avoir enregistré un chiffre record de décès au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé.


Ce pays de 212 millions d'habitants a déploré 1.262 morts supplémentaires, le bilan quotidien le plus élevé depuis le 21 mai (1.188), qui témoigne de la poursuite de la phase ascendante de la pandémie.

"CHÈQUES VACANCES" POUR LES SOIGNANTS

 

L'Assemblée nationale a voté mardi soir une proposition de loi LREM permettant aux salariés de "donner" des congés sous forme de chèques vacances aux soignants, un texte jugé "hors sujet" voire "un peu obscène" par l'opposition de gauche, au vu des difficultés de l'hôpital.


Cette mesure, adoptée en première lecture avant son examen au Sénat, permettrait à la "solidarité des Français de s'exprimer", après la crise du coronavirus. Elle "monétise des jours de repos des salariés sous forme de chèques vacances pour les soignants", a expliqué le rapporteur LREM Christophe Blanchet.


Mais ce dispositif, qui devra être précisé par décret, ne "se substitue pas aux mesures de grande ampleur nécessaires pour donner davantage de moyens" à l'hôpital, a souligné cet élu du Calvados. 

MACRON 


Emmanuel Macron s'est entretenu mardi avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune pour faire le point sur la crise du coronavirus, mais aussi sur la situation en Libye et au Sahel, a indiqué l'Elysée. 


Les deux présidents "ont exprimé leur solidarité face à la pandémie de Covid19, fait le point sur la situation au Sahel et en Libye et affirmé leur volonté de travailler ensemble pour la stabilité et la sécurité dans la région", a précisé la présidence française.

EDUCATION 


Mais pourquoi près de la moitié des enseignants ne sont pas retournés en classe ? Réponse sur LCI.

MAYOTTE


Cent-vingt-neuf détenus sur les 329 du seul centre pénitentiaire de Mayotte à Majicavo Lamir ont été testés positifs au Covid-19. Ce "cluster" inquiète les autorités de santé qui ont organisé une campagne de tests sur les détenus et les 150 agents pénitentiaires depuis le début de la semaine.

   

Mayotte fait partie des départements classés en zone orange, où le virus continue de circuler. Le confinement y est toujours de mise. Près de 2.000 personnes ont été testées positives, 24  sont décédées et 32 sont hospitalisées à Mamoudzou.

Urgent

BILAN


La Direction générale de la santé a diffusé en début de soirée le nouveau bilan quotidien du Covid-19 et dénombre 28.940 morts au total depuis le début de l'épidémie (soit 107 de plus qu'hier), dont 18.590 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10.350 en établissements sociaux et médico-sociaux.


14.028 personnes sont toujours hospitalisées - contre 16.264 il y a une semaine le 26 mai - et 229 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 1.253 malades sont actuellement placés en réanimation, c'est 302 de moins qu'il y a une semaine. Le solde reste négatif en réanimation, avec 49 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier. 


Quatre régions concentrent toujours 4 régions 74% des patients hospitalisés en réanimation : l'Ile-de-France, le Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France.

AFRIQUE DU SUD


La justice sud-africaine a ordonné mardi au gouvernement de revoir certaines mesures décidées dans le cadre du confinement contre le coronavirus, estimant qu'elles violaient les libertés garanties par la Constitution.


"Les mesures promulguées par la ministre de la Coopération et des Affaires traditionnelles", Nkosazana Dlamini-Zuma, "sont déclarées anticonstitutionnelles et invalides", a estimé un juge de Pretoria, saisi par des ONG et un individu.


Le magistrat a toutefois suspendu l'application de sa décision pendant deux semaines afin de laisser au gouvernement le temps de "revoir, amender et republier" les mesures à ses yeux contraires à la loi.

STOP COVID


L'application mobile de traçage des contacts StopCovid, qui doit permettre de lutter contre le Covid-19 en France, est enfin disponible au téléchargement. Reste toutefois une grande inconnue. Est-ce que les Français accepteront de la télécharger ? Car si trop peu de monde l'utilise, elle pourrait se révéler totalement inefficace. Explication.

Enfin lancée, l'application StopCovid séduira-t-elle assez pour être efficace ?

DÉFICIT PUBLIC 


Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin annonce que le déficit du budget de l'Etat devrait atteindre 220 milliards d'euros en 2020. C'est 50 milliards de plus que le chiffre inscrit dans le budget rectificatif présenté début avril par le gouvernement. 


"L'Etat prend très largement sa part dans la crise du covid", a assuré le ministre lors d'une audition à l'Assemblée nationale. "Aujourd'hui à date", le déficit prévu est de "220 milliards" d'euros. "C'est plus de quatre fois le déficit de la sécurité sociale", a-t-il souligné.

ENVIRONNEMENT 


C'était l'une des grandes craintes du déconfinement. Plusieurs dizaines de nids de sternes naines ont été détruits sur la plage de Sérignan (Hérault) après l'organisation de rodéos sauvages à moto. 


La LPO déplore cette situation. Les vandales ont franchi les rubalises installées par la mairie pour protéger les oiseaux.

TRUMP


Le président des Etats-Unis a posté un mystérieux message sur son compte Twitter qui laisse entendre que l'arrivée d'un vaccin contre le Covid-19 semble imminente. 


"Les vaccins avancent très bien. De même la thérapeutique. Se réalisant plus rapidement que prévu. Bonne nouvelle à venir".

FERMETURE ECOLE 


L'école primaire de Carnac (Morbihan) ferme ses portes suite à la découverte d'un cas positif de coronavirus. Une vingtaine de personnes ont été placées en quatorzaine, relate France Bleu. 

TRANSPORTS


Depuis aujourd'hui, la SNCF propose à nouveau à la vente toutes les places disponibles de ses trains grande vitesse et longue distance. Ces trains étant à réservation obligatoire, la SNCF veillera dans la mesure du possible à ce que le moins de voyageurs ne voyageant pas ensemble soient assis à côté les uns des autres. 

 

La SNCF met par ailleurs en œuvre la remontée progressive de son offre sur ces trains. Dès le mardi 2 juin : 2 TGV sur 3, près d'1 train OUIGO sur 2 et 1 train Intercités sur 2 circuleront en moyenne dans toute la France.


Puis à la mi-juin, SNCF proposera 80% de son plan de transport habituel pour ces trains, et atteindra d'ici fin juin le plan de transport nominal pour permettre au plus grand nombre de français de partir en vacances en train cet été.

COMMISSION D'ENQUÊTE 


L'Assemblée nationale devrait officialiser demain la composition de la future commission parlementaire d'enquête qui se penchera sur la gestion de la crise sanitaire du coronavirus en France. 


Cette commission devrait être présidée par Brigitte Bourguignon, ancienne députée socialiste et aujourd'hui élue LaREM dans le Pas-de-Calais. Elle préside également la commission des Affaires sociales à l'Assemblée nationale. 


Le vice-président serait Damien Abad, député de l'Ain et président du groupe Les Républicains à l'Assemblée depuis 2019. 


Enfin, Eric Ciotti, autre figure LR et député des Alpes-Maritime devrait être le rapporteur de la commission d'enquête. 

ENVIRONNEMENT 


La mairie de Cannes a fait appel à une société pour désinfecter ses plages à l'aide d'eau de mer et d'eau oxygénée faiblement concentrée. Si la volonté de rassurer les habitants et les touristes s'entend, l'intérêt sanitaire n'est aujourd'hui pas démontré.

La désinfection des plages a-t-elle un intérêt sur le plan sanitaire ?

SOUTIEN ECONOMIQUE / SÉNAT 


Le Sénat a voté une proposition de loi LR qui vise à définir un futur dispositif de garantie pour les entreprises victimes d'une crise sanitaire, reposant sur un "partenariat" entre compagnies d'assurances et solidarité nationale.


Il s'agit "en quelque sorte d'un paratonnerre économique reposant sur une responsabilité partagée", a affirmé l'auteur de la proposition de loi, Jean-François Husson, alors que le rôle des assurances pour accompagner les entreprises dans la crise du coronavirus a été très critiqué.


Elle tend à instaurer une couverture obligatoire des entreprises par les assurances pour les pertes générées par une menace ou une crise sanitaire grave. Le financement de cette couverture obligatoire serait assuré par une cotisation additionnelle au contrat principal, avec le soutien d'un fonds mutualisé entre les assureurs et abondé par l’État.


Seraient indemnisées, non pas les pertes d'exploitation, mais "les charges fixes des entreprises dès lors qu'elles subissent une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50%", a précisé le rapporteur  Claude Nougein (LR), pour qui ce texte pose "les jalons d'une future couverture assurantielle".

RUSSIE / ECONOMIE


Le Kremlin a officiellement annoncé un plan de 5.000 milliards de roubles (65 milliards d'euros) sur deux ans pour relancer l'économie russe impactée par la crise sanitaire du coronavirus. 


Ce plan vise à "stabiliser la situation" d'ici la fin de l'année, pour arriver ensuite, "aux 3e-4e trimestres de 2021, à une croissance pérenne de l'économie", a dit le Premier ministre Mikhaïl Michoustine lors d'une réunion en visioconférence avec le président Vladimir Poutine retransmise à la télévision.


Les autorités ont dit s'attendre à une chute du PIB de 9,5% au deuxième trimestre et de 5 à 6% sur l'ensemble de l'année 2020. Elles espèrent que l'économie russe se rétablira en 2021 avec un retour à son niveau d'avant la crise en 2022. "C'est d'une importance cruciale que de résoudre les graves problèmes du moment", a dit M. Poutine, relevant que "tous les domaines de la vie" ont été touchés par la crise provoquée par l'épidémie. 

SOUTIEN ECONOMIQUE 


Le Premier ministre Edouard Philippe annonce que le gouvernement soutiendra les entreprises nouvellement créées afin qu'elles ne pâtissent de la crise sanitaire - et économique - due au coronavirus. 


"Un texte réglementaire sera pris dans le courant du mois de juin pour accompagner les entreprises toutes récemment créées." 

HÔPITAUX PUBLICS


Les hôpitaux et cliniques vont bénéficier d'une enveloppe budgétaire de 100 millions d'euros destinée à compenser les surcoûts liés à la crise du coronavirus, a annoncé mardi le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Santé Adrien Taquet. "Une première enveloppe nationale de 377 millions a été allouée en avril pour compenser les surcoûts liés à la prise en charge des patients covid". 


Cette première rallonge budgétaire, calculée sur la base des données d'activité du mois de mars, sera complétée par une seconde enveloppe "de 100 millions d'euros", "allouée prochainement aux établissements", a ajouté le secrétaire d'Etat. Ces enveloppes budgétaires s'ajoutent aux 84,4 milliards d'euros de dépenses hospitalières votées pour 2020, selon le ministère.


La Fédération hospitalière de France avait évalué fin avril entre 600 et 900 millions d'euros les surcoûts liés à la crise du coronavirus pour les hôpitaux publics.

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent