Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

DON DE DOSES


La France va donner aux pays pauvres 120 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, soit le double de ce qu'elle prévoyait précédemment, a promis samedi le président Emmanuel Macron. 


"L’injustice, c’est que dans d’autres continents, évidemment, la vaccination est très en retard. À cause de nous, collectivement. En Afrique, c’est à peine 3% de la population qui est vaccinée – on doit aller plus vite, plus fort", a lancé le chef de l'Etat dans une séquence vidéo diffusée pendant le concert à Paris de l'organisation caritative Global Citizen.


"La France s’engage à doubler le nombre de doses qu’elle donne. Nous passerons de 60 millions à 120 millions de doses offertes. C’est-à-dire plus de doses, à date, que nous n’en avons faites dans le pays", a-t-il précisé.

DON DE DOSES


La France va donner aux pays pauvres 120 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, soit le double de ce qu'elle prévoyait précédemment, a promis samedi le président Emmanuel Macron. 


"L’injustice, c’est que dans d’autres continents, évidemment, la vaccination est très en retard. À cause de nous, collectivement. En Afrique, c’est à peine 3% de la population qui est vaccinée – on doit aller plus vite, plus fort", a lancé le chef de l'Etat dans une séquence vidéo diffusée pendant le concert à Paris de l'organisation caritative Global Citizen.


"La France s’engage à doubler le nombre de doses qu’elle donne. Nous passerons de 60 millions à 120 millions de doses offertes. C’est-à-dire plus de doses, à date, que nous n’en avons faites dans le pays", a-t-il précisé.

PLUS DE 63.000 MANIFESTANTS EN FRANCE, SELON L'INTÉRIEUR


Environ 63.700 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire en France ce samedi, dont 7200 à Paris, selon le recensement effectué à 18 heures par le ministère de l'Intérieur. Au total, 197 cortèges ont été comptabilisés.


La semaine dernière à la même heure, Beauvau avait recensé 80.500 participants dont 6000 à Paris pour 199 actions. Ils étaient 237.000 participants le 7 août au plus fort de la mobilisation.

FIN DE LA QUARANTAINE EN IRLANDE POUR LES TOURISTES


L'Irlande a mis fin samedi à la quarantaine obligatoire de deux semaines imposée depuis mars aux visiteurs entrant dans le pays pour lutter contre la propagation covid-19.


Selon le ministère de la Santé irlandais, 10.300 personnes ont ainsi été placées en quarantaine à l'hôtel à leur arrivée sur le territoire ces six derniers mois. Près de 600 d'entre elles ont été testées positives pendant leur séjour. Récemment, la majorité des restrictions liées au coronavirus ont été levées en Irlande où plus de 90% des adultes sont vaccinés.

800 PERSONNES ONT MANIFESTÉ À MARSEILLE, 2000 À MONTPELLIER


Pour le 11ème week-end consécutif des manifestations anti-pass sanitaire étaient organisées partout en France. À Marseille, quelque 800 manifestants ont défilé dans le centre-ville depuis le Vieux-Port, selon la préfecture. Il s'agit de la plus faible participation depuis le premier épisode de ce mouvement, le 17 juillet.


La mobilisation était également en baisse à Nantes (1100) et Rennes (650). À Bordeaux, plus d'un millier de personnes ont défilé, selon la police, contre près de 3000 au début du mois.


Selon les chiffres communiqués par les préfectures, 2000 personnes ont  manifesté à Montpellier, 1200 à Strasbourg, un millier à Lyon, 950 à Metz, 900 à Lille et 650 à Nancy et à Reims.

CHIFFRES DU COVID


D'après les données de Santé publique France, 7980 personnes sont hospitalisées ce samedi en France, contre 9000 il y a une semaine, avec 196 admissions ces dernières 24 heures. 


Parmi ces patients, 1571 sont en soins critiques, dont 54 sont arrivés ces dernières 24 heures. Quant aux nouveaux cas, 6012 ont été décelés depuis hier. 


29 patients sont par ailleurs décédés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de morts depuis le début de l'épidémie à quelque 116.450.


Depuis le début de la campagne de vaccination, 50.345.190 personnes ont reçu au moins une injection (soit 74,7% de la population totale) et 48.247.475 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 71,6% de la population totale).

EXPORTATION DE VACCINS


L'Inde exportera huit millions de doses de vaccin Johnson & Johnson contre le coronavirus d'ici la fin du mois d'octobre, après avoir levé son interdiction d'envoyer des doses à l'étranger, a déclaré ce samedi un haut responsable du ministère des affaires étrangères.  Le Premier ministre Narendra Modi a fait cette promesse lors d'un sommet avec les dirigeants des États-Unis, du Japon et de l'Australie - "le quadrilatère" de la région Pacifique - à Washington vendredi.


La plupart des vaccins iront à des nations de la région Asie-Pacifique, où ces pays cherchent à contrer l'influence croissante de la Chine, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Harsh Vardhan Shringla, lors d'une conférence de presse vidéo. 

MORTALITÉ EN GUYANE 


Pour se rendre compte de l'ampleur de l'épidémie de Covid-19 en Guyane, le fondateur de Covid Tracker, Guillaume Rozier, a mis au point un graphique comparant le nombre de décès sur place à ceux en France métropolitaine. "Le nombre de décès hospitaliers covid est très élevé en Guyane : environ 1 par jour pour 100k habitants, le record étant de 0,8 par jour sur l’ensemble de la France", écrit-il.

ANTI-PASS


Entre 70.000 et 80.000 manifestants sont attendus dans toute la France ce samedi.

Nouvelle journée de mobilisation contre le pass sanitaire, pour la onzième semaine consécutive

EFFICACITÉ DE LA 3E DOSE


Une troisième injection du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech après deux injections du vaccin chinois Coronavac multiplie par 20 le niveau d'anticorps contre le Covid-19, selon les résultats préliminaires d'une étude réalisée en Uruguay où 24% de la population ont eu accès à ce schéma vaccinal.


Depuis début mars, des chercheurs de l'Institut Pasteur de Montevideo et de l'Université de la République (Udelar) mènent un projet de recherche pour étudier l'évolution des niveaux d'anticorps contre le SARS CoV-2 en fonction des vaccins et doses administrés. L'étude, qui concerne plus de 200 volontaires, doit durer deux ans et prévoit que soient réalisés très régulièrement des examens sérologiques.

SCANDALE AU BRÉSIL


Michelle Bolsonaro, l'épouse du président brésilien Jair Bolsonaro, s'est fait injecter un vaccin anti-Covid cette semaine à New York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, et a été accusée de saper ainsi la crédibilité de la campagne de vaccination au Brésil.


"Recevoir le vaccin est une décision personnelle. Mon épouse, par exemple, a décidé de se faire vacciner aux Etats-Unis. Moi, non", a dit le chef d'État d'extrême droite dans un entretien publié vendredi par la revue Veja. Lui assure qu'il sera le dernier Brésilien à se faire vacciner.


"D'abord, il faut la féliciter de s'être fait vacciner. Le vaccin sauve, elle a bien fait, 10 sur 10", a dit le sénateur Omar Aziz. D'un autre côté, "0 sur 10 parce que le vaccin injecté aux États-Unis est le même qu'au Brésil. Alors elle aurait pu se faire vacciner ici; montrer aux Brésiliens qu'elle se vaccine pourrait donner un bon exemple. Là oui on aurait vu un vrai patriotisme, pas un patriotisme de pacotille".

LE COVID S'INVITE À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU


C'est le troisième cas de contamination de la délégation brésilienne à l'Assemblée générale de l'ONU.

Un des fils de Jair Bolsonaro positif au Covid après l'Assemblée générale de l'ONU à New York

MANIFESTATIONS CONTRE LE PASS SANITAIRE


Quelque 185 manifestations sont à nouveau prévues ce samedi en France contre le pass sanitaire, onzième acte d'une mobilisation hebdomadaire, en baisse depuis plusieurs semaines. Entre 60.000 et 80.000 manifestants sont attendus samedi dans toute la France, a-t-on appris de source policière. 


Selon le ministère de l'Intérieur, ils étaient 80.000 manifestants sur l'ensemble du territoire le week-end dernier, dont 6100 à Paris, loin des 237.000 participants du 7 août.

RECORD DU NOMBRE DE DÉCÈS EN GUYANE


"Jamais la Guyane n’avait enregistré autant de décès et d’admissions en réanimation" depuis le début de l'épidémie de Covid-19, a alerté vendredi le bulletin épidémiologique de Santé publique France. Lors des sept derniers jours, "21 Guyanais ont succombé au Covid-19, un chiffre jamais atteint" a, pour sa part, souligné l'ARS, vendredi, dans son bulletin quotidien.


Une hausse des hospitalisations Covid en pédiatrie est constatée depuis 3 semaines, les moins de 20 ans représentent 9% des hospitalisations, le double de leur taux en 3ème vague selon SPF. 

LA SITUATION SE DÉGRADE EN GUYANE


La quatrième vague ne faiblit pas en Guyane, et le nombre de cas est même reparti à la hausse, tout comme les hospitalisations et les soins critiques. Il s'agit du territoire français le moins vacciné.

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Guyane, tous les indicateurs virent au rouge

RUGBY : LE MATCH ÉTATS-UNIS - IRLANDE REPORTÉ EN RAISON DES RESTRICTIONS SANITAIRES


Le test-match de rugby entre les États-Unis et l'Irlande, prévu le 30 octobre à Las Vegas, a été annulé en raison des restrictions de déplacement, a annoncé la fédération irlandaise ce vendredi.


Le XV au trèfle devait affronter les Eagles américains au stade Allegiant à Las Vegas, mais des "défis logistiques insurmontables" ont motivé son annulation, ont annoncé les responsables irlandais dans un communiqué, invoquant les restrictions imposées aux frontières irlandaises, britanniques et américaines. La rencontre aura finalement lieu en octobre 2022.

UN FILS DE JAIR BOLSONARO TESTÉ POSITIF


Le député Eduardo Bolsonaro, fils du président brésilien Jair Bolsonaro, a annoncé ce vendredi avoir été testé positif, le troisième cas de contamination de la délégation brésilienne à l'Assemblée générale de l'ONU à New York.


"Je me sens bien et j'ai commencé un traitement", indique le parlementaire de 37 ans. "On sait que les vaccins ont été développés plus vite que la normale. J'ai reçu la première dose du vaccin de Pfizer et j'ai attrapé le Covid. Ça veut dire que le vaccin est inutile ? Non. Mais je crois que c'est un argument de plus contre le pass sanitaire."

VACCINATION : PLUS DE 230.000 INJECTIONS CE JOUR


Selon les données du ministère de la Santé, 230.577 injections ont été réalisées ce vendredi en France. Parmi elles, 52.786 premières doses.


Désormais, plus de 50,3 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 74,6% de la population totale), dont 48,1 millions ont terminé leur schéma vaccinal (soit 71,4%).

PRÈS DE 6000 NOUVEAUX CAS CE VENDREDI, EN BAISSE DE 20%


Selon les données de Santé publique France, 5879 nouveaux cas ont été enregistrés ce vendredi dans le pays. À titre de comparaison, cet indicateur était de 7373 il y a une semaine, soit une baisse de 20% en sept jours.

LES HOSPITALISATIONS TOUJOURS EN BAISSE


La décrue se poursuit à l'hôpital. Selon les données de Santé publique France, 8107 patients sont actuellement hospitalisés pour une infection Covid-19, soit 130 de moins en 24 heures, en baisse de 12% sur une semaine. Parmi eux, 1586 figurent en soins critiques, soit 23 de moins que la veille.


En outre, 49 nouveaux décès sont à déplorer ce vendredi et 5879 nouveaux cas ont été enregistrés dans le pays.

PLUS D'1,5 MILLION DE DOSES INJECTÉES LA SEMAINE DERNIÈRE


Selon la plateforme Doctolib, plus d'1,5 million de doses de vaccin ont été administrées la semaine dernière dans le pays. Dans le même temps, 190.000 nouveaux rendez-vous ont été réservés.

LES VÉRIFICATEURS


Des internautes assurent que les habitants de Melbourne ont traversé 235 jours de confinement à cause de l'épidémie. C'est bien le cas, avec six périodes de restrictions distinctes. Les médias l'ont largement relaté, contrairement à ce que laissent entendre diverses publications.

Australie : les habitants de Melbourne ont-ils subi 235 jours de confinement ?

CLUSTER À LA PRISON D'ANGOULÊME


Une quarantaine de cas ont été détectés parmi les détenus de la maison d'arrêt d'Angoulême, indique l'administration pénitentiaire et des syndicats.


Selon la direction interrégionale de l'administration pénitentiaire, 41 détenus, sur les 225 que compte la prison d'Angoulême, ont été déclarés positifs. Une source syndicale indique pour sa part que 42 détenus (40 hommes, une femme et un mineur) sont infectés.

LA SITUATION SE DÉGRADE EN GUYANE


Selon le dernier point de Santé publique France, la situation se détériore en Guyane. Les cas y ont augmenté de 68% en sept jours, et le taux d'incidence est désormais de 496 cas pour 100.000 habitants (contre 421 la semaine précédente), avertit l'agence sanitaire. Une hausse des hospitalisations et une "forte hausse" des admissions en soins intensifs ont également été constatées.


Dans le même temps, la couverture vaccinale reste toujours faible : 22,3% de schémas vaccinaux complétés.

LE VARIANT DELTA, SEULE MUTATION "PRÉOCCUPANTE" AUX ÉTATS-UNIS


Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) des États-Unis estiment que le Delta est désormais le "seul variant préoccupant circulant" dans le pays. Tous les autres variants sont classés "à surveiller".

LES TESTS RESTERONT GRATUITS "SI VOUS AVEZ DES SYMPTÔMES OU SI VOUS ÊTES CAS CONTACT"


À partir du 15 octobre, la gratuité des tests PCR et antigéniques va prendre fin. "Si vous avez des symptômes ou si vous êtes cas contact, les tests seront toujours pris en charge", confirme cependant le gouvernement.

LE NOMBRE DE CLASSES FERMÉES EN NETTE BAISSE


Selon le dernier bilan du ministère de l'Éducation nationale, moins de 2400 classes étaient fermées jeudi à cause de l'épidémie. Un chiffre en baisse par rapport à la semaine dernière.

Covid-19 : trois semaines après la rentrée, le nombre de classes fermées en nette baisse

TROISIÈME DOSE AUX ÉTATS-UNIS


Aux États-Unis, les personnes de plus de 65 ans complètement vaccinées avec Pfizer depuis plus de six mois vont pouvoir recevoir une troisième dose, confirme le président américain Joe Biden. Cette dose de rappel s'applique aussi pour les personnes présentant des comorbidités et les travailleurs exposés.

LA TUNISIE LÈVE LE COUVRE-FEU NOCTURNE


Le président tunisien Kais Saied a décidé ce vendredi de lever le couvre-feu nocturne en vigueur presque sans discontinuer depuis mars 2020. La levée du couvre-feu, actuellement en vigueur entre minuit et 5h, sera effective à partir de dimanche, a précisé la présidence dans un communiqué.


La présentation d'un certificat de parcours vaccinal complet de deux doses sera toutefois désormais obligatoire pour "participer aux manifestations, activités et rassemblements publics et privés dans les espaces ouverts ou fermés".

LE CONSEIL SCIENTIFIQUE PRÉCONISE DE MAINTENIR LA GRATUITÉ DES TESTS POUR LES MOINS DE 16 ANS


Le Conseil scientifique et le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale ont rendu un nouvel avis à propos de la rentrée scolaire. Ils préconisent notamment de renforcer la place du dépistage en milieu scolaire, et demandent le maintien de la gratuité des tests en ville pour les moins de 16 ans.

LA PANDÉMIE À LA BAISSE DANS LE MONDE, STABLE EN EUROPE


La pandémie a ralenti cette semaine dans le monde. Avec 510.000 contaminations enregistrées quotidiennement sur la planète cette semaine, l'indicateur a baissé sensiblement (-8% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.


Cette semaine, la plupart des régions du monde voient leur situation s'améliorer : -32% en Afrique, -25% dans la zone États-Unis/Canada, -21% au Moyen-Orient, -7% en Asie et -2% en Océanie, où le virus circule toutefois peu. Mais la situation se détériore en Amérique latine et aux Caraïbes (+33%, chiffre en forte hausse notamment dû à un rattrapage des données au Brésil) et légèrement en Europe (+4%).

ÉTATS-UNIS : VERS UNE TROISIÈME DOSE POUR LES TRAVAILLEURS EXPOSÉS


Les autorités sanitaires américaines ont soutenu ce vendredi l'administration d'une troisième dose de vaccin de Pfizer pour les personnes très exposées au virus dans le cadre de leur travail, renversant l'avis exprimé par leur propre comité d'experts quelques heures plus tôt. Jeudi soir, un comité des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avait refusé de classer cette population, qui comprend notamment les enseignants ou les employés de supermarchés, parmi les bénéficiaires de cette dose de rappel.


Mais la cheffe des CDC, Rochelle Walensky, est allée à son encontre, une décision rare. "Pendant une pandémie, même dans l'incertitude, nous devons prendre des mesures qui, selon nous, seront les plus bénéfiques", a-t-elle affirmé dans un communiqué. Une troisième dose pour "les personnes ayant un risque élevé d'attraper la maladie" notamment à cause de leur travail, ainsi que pour d'autres populations à risque comme les personnes âgées, est "la meilleure façon de servir les besoins de la nation en termes de santé publique."

FOCUS


L'Organisation mondiale de la Santé a officiellement recommandé vendredi, un troisième traitement contre le Covid-19, mais seulement dans certains cas : les anticorps de synthèse de Regeneron. Zoom sur ce cocktail anti-Covid déjà prescrit à Donald Trump.

Covid-19 : zoom sur le cocktail de Regeneron, désormais recommandé par l'OMS dans certains cas

RETOUR À LA NORMALE EN NORVÈGE


La Norvège va lever samedi quasiment toutes les restrictions mises en place en mars 2020 pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le gouvernement à la faveur de l'avancée de la vaccination.


"Il s'est écoulé 561 jours depuis que nous avons introduit les mesures les plus sévères jamais adoptées en temps de paix, 561 jours qui ont contraint nos existences comme, je crois, personne n'aurait pu l'imaginer auparavant", a déclaré la Première ministre Erna Solberg lors d'une conférence de presse.


"Le moment est venu de retourner à une vie normale (...) Le moment est venu de revivre, pour ainsi dire, comme nous le faisions avant que la pandémie nous touche", a-t-elle dit. Le pays scandinave a amorcé avant l'été la levée graduelle de ses mesures sanitaires à mesure que la situation sanitaire s'améliorait, mais a repoussé à plusieurs reprises une normalisation totale.

BILAN DE LA PANDÉMIE


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.725.638 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 10H00 GMT. 


Plus de 230.520.700 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

AUTRICHE


Le chef de l'extrême droite autrichienne Herbert Kickl a brandi vendredi à la télévision un certificat médical prouvant qu'il n'avait pas d'anticorps de Covid-19, afin de "couper court aux rumeurs" selon lesquelles il se serait fait "vacciner en secret".


Seul pourfendeur de la vaccination à ce niveau de responsabilité dans ce pays d'Europe centrale, le responsable du Parti autrichien de la liberté (FPÖ) a convoqué la presse pour rétorquer à "une attaque frontale contre sa crédibilité". 


Selon lui, un opposant politique a répandu le bruit qu'il aurait reçu une injection, contrairement à ce qu'il affirme publiquement depuis des mois.

DÉCRYPTAGE


Le gouvernement a annoncé mercredi un allégement des restrictions sanitaires dans les départements les moins touchés par l'épidémie de Covid-19. De nouvelles mesures qui ne vont pas contribuer à clarifier les règles sur le port du masque...

Port du masque : des règles de plus en plus difficiles à comprendre

VACCIN


À plat physiquement depuis qu'il s'est fait vacciner contre le Covid-19 après les Jeux olympiques, Jérémy Chardy a suspendu sa saison. Sans savoir quand il pourra reprendre.

"Depuis mon vaccin, j'enchaîne les galères" : Jérémy Chardy fait une pause

DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE


Le déficit de la Sécurité sociale sera moins lourd que prévu cette année et va nettement se réduire en 2022, grâce aux effets combinés de la reprise économique et de la sortie de crise sanitaire, selon le projet de budget présenté vendredi par le gouvernement.


La Sécu devrait enregistrer une perte de 34,6 milliards d'euros en 2021, au lieu des 38,4 milliards attendus en juin, avant une "très nette amélioration" à 21,6 milliards l'an prochain liée à la "bonne reprise de l'activité" et à la "baisse des dépenses de crise", principalement pour les tests et les vaccins contre le Covid-19, expliquent les ministères des Comptes publics et de la Santé.

FERMETURE DE CLASSES


Moins de 2400 classes (2366) étaient fermées jeudi à cause de l'épidémie, un chiffre en baisse par rapport à la semaine dernière et qui représente 0,45% des classes du pays, a annoncé vendredi le ministère de l'Éducation nationale. Près de 3300 classes (3299) étaient fermées il y a une semaine, soit 0,63% des classes du pays, selon les chiffres du ministère.


Dans ce point hebdomadaire, le ministère indique par ailleurs que 19 structures scolaires (18 écoles et un collège) sont fermées à cause de l'épidémie de Covid, soit 0,032% des établissements. Enfin, 4154 des 10.700 collèges et lycées ont proposé "un parcours vaccinal" aux élèves.

NOUVEAU RECORD DE DECES QUOTIDIENS EN RUSSIE


La Russie a enregistré vendredi un nouveau record de morts quotidiennes dues au Covid-19, la vaccination restant poussive et les mesures de confinement absentes malgré la vague du variant Delta qui frappe le pays depuis juin.


Selon le bilan quotidien fourni par le centre de crise du gouvernement russe, 828 personnes sont mortes du nouveau coronavirus ces 24 dernières heures. Le précédent record de 820 morts avaient été atteint deux fois, les 23 septembre et 26 août 2021.

DETTE PUBLIQUE


La dette publique française est retombée à 114,9% du PIB fin juin après un pic à 118,1% fin mars, a rapporté l'Insee vendredi.


En valeur, la dette publique au sens de Maastricht a toutefois augmenté de 23,7 milliards d'euros d'avril à fin juin, pour atteindre 2.762 milliards d'euros. Au trimestre précédent, l'augmentation avait été de 89 milliards.


La baisse en pourcentage est "principalement due au rebond du PIB (Produit intérieur brut) lié à la reprise", explique l'Institut national des statistiques dans son communiqué.

TOURISME


Comme des milliers de Français, vous avez peut-être reçu un avoir de votre agence de voyages après l'annulation d'un séjour pendant la pandémie, entre mars et septembre 2020. Les remboursements commencent. Mais comment récupérer cet argent ?

Voyages annulés à cause du Covid : comment se passe le remboursement des avoirs arrivés à échéance ?

BAISSE DU NOMBRE DE CAS EN ALLEMAGNE


Selon les données du Robert Koch Institut, la baisse du nombre de nouvelles contaminations se poursuit en Allemagne pour la deuxième semaine consécutive. 


Dans le détail, moins de 10 000 personnes ont été testées positives en 24 heures, d’après le dernier bilan, soit, rapporté à la population, l'équivalent de 8000 cas environ en France où le dernier bilan est d’un peu plus de 6200 contaminations.

CAMBODGE


Le Cambodge a annulé son "Festival des morts", une fête annuelle au cours de laquelle les fidèles bouddhistes rendent hommage à leurs proches décédés, après l'apparition du coronavirus parmi les moines de la capitale.


L'annulation du festival était "nécessaire pour contrôler la propagation du Covid-19 (...) au moment où le Cambodge rouvre les écoles et prévoit de rouvrir le pays", a déclaré le Premier ministre Hun Sen dans un communiqué jeudi soir.


La fête, qui a commencé mardi, prendra fin prématurément ce week-end après que près de 50 moines bouddhistes aient été testés positifs au coronavirus et que les autorités aient fermé leur temple à Phnom Penh.

SANTE AU TRAVAIL


37% des chefs d'entreprise considèrent que la vaccination contre le Covid-19 devrait être obligatoire en milieu professionnel, selon un sondage OpinionWay pour LCI publié ce jeudi.

Covid-19 : ces patrons qui veulent imposer la vaccination au travail

VACCINATION


Un juge hollandais a autorisé un garçon de 12 ans à se faire vacciner contre le Covid-19 afin de rendre visite à sa grand-mère mourante. Son père, vaccino-sceptique, s'y était pourtant opposé.

Pays-Bas : un adolescent autorisé à être vacciné contre le Covid-19 malgré l'opposition de son père

DON DE VACCINS AU BANGLADESH


Les Etats-Unis vont livrer 2,5 millions de doses du vaccin Pfizer contre le Covid-19 au Bangladesh, portant ainsi à plus de 9 millions au total les doses données à l'un des pays les plus pauvres du monde, a fait savoir jeudi un responsable de la Maison Blanche à l'AFP.


Cette nouvelle cargaison de 2.508.480 doses précisément doit arriver lundi prochain, a-t-il indiqué, et rentre dans le cadre du mécanisme international Covax destiné à combattre les criantes inégalités dans le monde face à la vaccination.


Les dons au Bangladesh font partie des 500 millions de doses du sérum Pfizer/BioNTech dont les Etats-Unis avaient annoncé l'acquisition cet été. Le président américain Joe Biden a annoncé mercredi l'achat de 500 millions de doses supplémentaires destinées à être distribuées aux pays en voie de développement.

POLYNESIE


L’assemblée de la Polynésie française a ouvert jeudi à Papeete sa session budgétaire, une première séance dominée par la stratégie anti-covid, tandis que 400 opposants à l’obligation vaccinale manifestaient devant l’institution, selon la police.


La session budgétaire s'ouvre traditionnellement par des discours de politique générale du président de l’assemblée et du président de la Polynésie française. Cette fois-ci, ces discours ont surtout porté sur l’épidémie, les vaccins, les traitements et le docteur Jean-Paul Théron. L’arrestation musclée de ce médecin dans un centre de soins, lundi à Tahiti, puis sa garde à vue, ont choqué en Polynésie.

LES ANTICORPS DE REGENREON RECOMMANDES DANS CERTAINS CAS


L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement recommandé vendredi un troisième traitement contre le Covid-19, les anticorps de synthèse de Regeneron, mais seulement dans certains cas bien précis.


Selon un avis des experts de l'OMS publié dans la revue médicale The BMJ, ce traitement est recommandé d'une part chez "les patients avec des formes non-sévères du Covid qui sont à haut risque d'hospitalisation", comme les personnes âgées ou celles dont le système immunitaire est affaibli (par un cancer ou après une greffe d'organe, par exemple).


D'autre part, le traitement est recommandé chez les patients atteints "d'une forme sévère ou critique et qui sont séronégatifs, c'est-à-dire qui n'ont pas développé leur propre réponse en anticorps" malgré l'infection.

TENNIS


Jérémy Chardy, 73e mondial, a été contraint de suspendre sa saison sans savoir pour combien de temps, en raison d'une réaction au vaccin Pfizer contre le covid, a-t-il annoncé jeudi à l'AFP.


"Depuis que j'ai eu mon vaccin (entre les Jeux olympiques et l'US Open, ndlr), j'ai un problème, j'enchaîne les galères. Du coup, je ne peux pas m'entraîner, je ne peux pas jouer", a-t-il dit en expliquant ressentir de violentes douleurs partout dans le corps dès qu'il fait un effort physique.


Durant plusieurs semaines, le Français de 34 ans s'est posé des questions sur la provenance de ces douleurs quasiment paralysantes. 


"Maintenant, j'ai été voir deux docteurs, j'ai fait des tests donc je sais ce que j'ai et le plus important c'est de me soigner. Je préfère même prendre plus de temps pour me soigner et être sûr que dans le futur je n'aurai pas de problème plutôt que d'essayer de revenir le plus vite possible sur le court et me retrouver avec encore des problèmes de santé", a-t-il ajouté.

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

EN DIRECT - Covid-19 : la France double le nombre de doses qu'elle prévoit de donner aux pays pauvres

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

VIDÉO – "The Voice All Stars" : Néo, le groupe créé par Pascal Obispo, a bluffé les coachs

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.