Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

GABRIEL ATTAL


"Un conseil de défense sanitaire s'est tenu ce matin, il a acté une adaptation territoriale des mesures de freinage" a indiqué ce mercredi Gabriel Attal, le porte parole du gouvernement. A partir du 4 octobre, l'obligation de porter le masque à l'école sera notamment levée dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50 cas pour 100.000 habitants a-t-il détaillé, précisant que "le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin". Par ailleurs, les jauges dans les lieux publics vont être levées.


S'agissant du pass sanitaire, il a souligné que celui ci s'est avéré très efficace et qu'"il n'y a pas à ce stade de décision d'arrêter (le dispositif) qui continue donc de s'appliquer dans les mêmes conditions" dans tous les départements. "On souhaite pouvoir l'utiliser si nécessaire au delà du 15 novembre", a-t-il confirmé.

GABRIEL ATTAL


"Un conseil de défense sanitaire s'est tenu ce matin, il a acté une adaptation territoriale des mesures de freinage" a indiqué ce mercredi Gabriel Attal, le porte parole du gouvernement. A partir du 4 octobre, l'obligation de porter le masque à l'école sera notamment levée dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50 cas pour 100.000 habitants a-t-il détaillé, précisant que "le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin". Par ailleurs, les jauges dans les lieux publics vont être levées.


S'agissant du pass sanitaire, il a souligné que celui ci s'est avéré très efficace et qu'"il n'y a pas à ce stade de décision d'arrêter (le dispositif) qui continue donc de s'appliquer dans les mêmes conditions" dans tous les départements. "On souhaite pouvoir l'utiliser si nécessaire au delà du 15 novembre", a-t-il confirmé.

GABRIEL ATTAL


"La nette amélioration de la situation sanitaire se poursuit", a indiqué ce mercredi Gabriel Attal, le porte parole du gouvernement à la sortie d'un nouveau conseil de défense. "En une semaine, le nombre de cas quotidiens détectés a diminué de 30%" a-t-il détaillé, précisant que "tous les indicateurs sont en vert et la décrue se confirme jour après jours". Toutefois, "la prudence s'impose et nous la maintiendrons tant que le virus sera présent sur notre territoire".


"Ces bonnes nouvelles nous les devons à l'avancée de la vaccination", a-t-il ajouté  soulignant que "les Français sont désormais protégés contre les formes graves du virus" et qualifiant l'évolution de la campagne vaccinale de "réussite française", même si "l'effort vaccinal n'est pas arrivé à son terme".

PASS SANITAIRE D'EMMANUEL MACRON


Les soignants qui ont partagé sur les réseaux sociaux le QR code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron "ont été identifiés" et une saisine de leurs ordres professionnels "est en cours", a indiqué mercredi l'Assurance maladie, après la fuite.


"Les professionnels de santé ayant eu accès irrégulièrement (au QR code du chef de l'Etat), en infraction par rapport au code de déontologie qui s'impose à eux, ont été identifiés par la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans la base Vaccin Covid", a indiqué à l'AFP l'organisme. "Une procédure de saisine des Ordres professionnels est en cours".


Le QR code du pass sanitaire de M. Macron avait été partagé ces derniers jours sur plusieurs réseaux sociaux. On pouvait y lire le nom du Président et sa date de naissance.

PLUS DE 6 MILLIARDS DE DOSES DE VACCIN ADMINISTREES


Plus de six milliards de doses de vaccins contre le Covid ont été administrées dans le monde, selon un décompte réalisé mercredi par l'AFP à 9H30 GMT à partir de sources officielles.


La vaccination dans le monde progresse ainsi sur un rythme régulier depuis trois mois: le palier de six milliard de doses injectées a été atteint en 29 jours, dans la foulée du quatrième et du cinquième milliards atteints respectivement en 30 et 26 jours.


Au lancement des premières campagnes de vaccination, le premier milliard de doses n'avait lui été atteint qu'en environ 140 jours.

ASSURANCE MALADIE


Dégagé de la pression du Covid, le budget de la Sécu pour 2022 affichera un objectif de dépenses d'assurance maladie (Ondam) en légère baisse, pour la première fois depuis sa création en 1997.

Sécu : après le Covid, baisse inédite des dépenses de santé dans le budget 2022

DON DE VACCINS


Les Etats-Unis vont acheter et distribuer aux pays en développement 500 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer contre le Covid-19, portant à plus de 1,1 milliard au total le nombre de doses que Washington a promis de donner, ont indiqué mercredi de hauts responsables de l'administration américaine.


Le président américain Joe Biden veut par ailleurs fixer "un objectif ambitieux", à savoir que chaque pays, y compris les plus pauvres, "atteigne 70% de vaccinations" d'ici un an, au cours d'un sommet virtuel qu'il présidera dans la journée, ont précisé ces sources.

SRI LANKA


Le Sri Lanka, confronté à une crise monétaire aiguë, va solliciter un prêt d'urgence de 100 millions de dollars auprès de la Banque mondiale afin de financer sa campagne de vaccination contre le coronavirus, ont déclaré les autorités mercredi. 


Le Covid-19 a fait plus de 12.000 morts et contaminé plus d'un demi-million de personnes au Sri Lanka, qui souffre également de pénuries alimentaires imputées à la crise monétaire. 


Le cabinet a "approuvé la résolution du ministre de la Santé en vue d'obtenir la facilité de financement supplémentaire adéquate" auprès de l'institution internationale, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

STABILITE DU SALAIRE DES CADRES EN 2020


Le salaire des cadres dans le secteur privé est "resté stable" en 2020 selon l’Apec. Mais la crise sanitaire a accentué "les inégalités salariales" entre les femmes et les hommes. Par ailleurs, la rémunération des jeunes a baissé.

ARRET DES CROISIERES PROLONGE EN AUSTRALIE


Princess Cruises a annoncé vouloir prolonger l’arrêt des croisières en Australie et en Nouvelle-Zélande jusqu’au 27 janvier 2022, en raison de l’incertitude entourant le retour des croisières dans la région.

LA VILLE CHINOISE D'HARBIN PARTIELLEMENT CONFINEE


La ville d'Harbin, située dans le nord-est de la Chine, a été placée en confinement partiel après que des cas de COVID-19 y ont été recensés pour la première fois depuis le mois de février, les autorités ayant demandé à la population de ne pas quitter la ville.


Les cinémas et les salles de sport ont été fermés et les attractions touristiques doivent limiter le nombre de visiteurs à la moitié de leurs capacités, a rapporté mardi la télévision d'Etat. Les crèches, écoles primaires et secondaires seront fermées pour une semaine à compter de mercredi.

DIFFICULTÉS


Au plus fort de la pandémie, le gouvernement a appelé de ses vœux la relocalisation en France de la fabrique des masques. Certains industriels ont joué le jeu, investi et produit des millions de masques. Mais aujourd'hui, la filière connaît de graves difficultés, mise à mal notamment par la concurrence chinoise.

"On l’a en travers de la gorge" : les fabricants de masques français tirent la langue face à la concurrence chinoise

BUDGET DE LA SECU 2022


Dégagé de la pression du Covid, le budget de la Sécu pour 2022 affichera un objectif de dépenses d'assurance maladie (Ondam) en légère baisse, pour la première fois depuis sa création en 1997, a indiqué mercredi le Haut conseil des finances publiques (HCFP).


Après des bonds de 9,4% en 2020 puis 7,4% en 2021, l'Ondam devrait se tasser de 0,6% l'an prochain (environ 234 milliards d'euros, ndlr), précise le HCFP dans son avis sur le projet de budget pour 2022, sans exclure un nouveau dérapage car la provision de 5 milliards d'euros pour les tests et les vaccins "pourrait se révéler sous-estimée".

FABRICATION DES VACCINS


"Le point bloquant pour la fabrication de vaccins dans l'ensemble des pays du monde, ce n'est pas une question de brevets mais de savoir-faire industriel", a estimé ce mercredi sur Europe 1 Agnès Pannier-Runacher,  Ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance chargée de l'industrie.


Selon elle, les vaccins de Sanofi et de Valneva vont "nous aider potentiellement sur les rappels et pour vacciner le reste du monde (...) L'enjeu c'est de mettre sur le marché leur vaccin d'ici la fin de l'année".

PISTE


L'idée d'en finir avec le port du masque obligatoire à l'intérieur des établissements scolaires fait son chemin et sera au centre d'un nouveau conseil de défense sanitaire ce mercredi matin à l'Elysée.

Covid-19 : vers la fin du masque obligatoire à l'école ?

HIÉRARCHIE


Le variant Delta, présent dans 185 pays, a largement pris la place des trois autres variants "préoccupants", Alpha, Bêta et Gamma a déclaré mardi l'Organisation mondiale de la Santé.

Covid-19 : Delta a largement remplacé les trois autres variants préoccupants

NOUVELLE-CALEDONIE


La Nouvelle-Calédonie, confrontée pour la première fois au Covid-19, a enregistré 16 morts en 24 heures, ont annoncé les autorités locales mercredi, soit le bilan le plus lourd depuis le début de l’épidémie début septembre. Ce territoire français du Pacifique Sud "traverse une crise jamais vue dans toute son histoire", a alerté Gilbert Tyuienon, un des porte-parole du gouvernement local.


Au total, 49 personnes sont décédées du Covid-19 depuis la découverte des premiers cas autochtones le 6 septembre. Seize sont décédées mardi, le double du nombre de victimes enregistrées la veille. Cinquante-deux personnes sont en réanimation et 323 hospitalisées en unité Covid alors que le pic épidémique n’est pas atteint, indique la direction des Affaires sanitaires. 

ET APRES ?


Si porter le masque est devenu banal, les quintes de toux en public semblent maintenant automatiquement liées au Covid. Tousser serait-il en passe de devenir un comportement inacceptable et impoli ?

"Il y a toujours ce regard un peu gênant" : tousser en public va-t-il devenir tabou ?

GASTRONOMIE


Le grand rendez-vous mondial des professionnels de la restauration, le Sirha, ouvre ses portes jeudi à Lyon, en plein questionnement sur l'avenir d'une filière chamboulée par la crise sanitaire.


Cette crise "a été un accélérateur des grandes tendances apparues ces dernières années, comme l'éco-responsabilité ou la dématérialisation: quand tout va bien, on ne se pose pas de question, mais quand on est au pied du mur, il faut s'adapter", souligne Marie-Odile Fondeur, la directrice du salon de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation créé en 1983.


Signe des temps, une épreuve "take away" remplace cette année la traditionnelle épreuve "à l'assiette" pour la finale du prestigieux concours du Bocuse d'Or, une sorte de coupe du monde des chefs cuisiniers. 

FUITE DU PASS SANITAIRE D'EMMANUEL MACRON


C'est une crainte qui avait été évoquée lors de la mise en place du pass sanitaire : la divulgation d'informations confidentielles contenues dans le QR code. C'est ce qui vient d'arriver à Emmanuel macron dont le QR code circule en ligne depuis lundi.

Fuite du pass sanitaire d'Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux : que s’est-il passé ?

PRÉVISIONS


Membre du Conseil scientifique, Arnaud Fontanet redoute, comme l'année dernière, une nouvelle vague de l'épidémie à l'automne et recommande le maintien du pass sanitaire.

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

ECONOMIE ESPAGNOLE


Retour des touristes, consommation et investissement en forte hausse... Après le trou d'air de la pandémie, l'horizon s'éclaircit pour l'activité économique espagnole, qui devrait retrouver son niveau d'avant crise d'ici la fin 2021, sur fond de progression de la vaccination.


"Tout indique que l'économie espagnole retrouvera le niveau d'activité quotidienne et d'emploi d'avant la pandémie avant la fin de l'année", a assuré mardi la ministre de l'Économie Nadia Calviño, en présentant les projections macroéconomiques du gouvernement.

REPRISE DU TRAFIC AERIEN


Le Royaume-Uni a "raté le coche" en ce qui concerne l'allègement des contraintes sur la reprise du trafic aérien, survenu après la saison estivale, a affirmé mardi l'une des dirigeantes de la compagnie britannique Easyjet.


Le gouvernement britannique a allégé les restrictions touchant les voyages internationaux la semaine dernière. Il a notamment revu à la baisse sa liste "rouge" de pays considérés à haut risque de contaminations au Covid-19, qui impose aux voyageurs une coûteuse quarantaine à l'hôtel à leur retour au Royaume-Uni.


Les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront bientôt plus besoin d'effectuer un test avant leur départ d'un pays qui ne figure pas sur la liste rouge. Fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l'arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique moins coûteux.

BLANQUER SUR LE DEPISTAGE A L'ECOLE


Le dépistage systématique et répété du Covid-19 à l'école, préconisé dans un avis du Conseil scientifique, "n'a pas que des avantages", a estimé mardi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, soulignant que cela peut être "anxiogène" et "compliqué".


"Je prête évidemment une attention importante à l’avis du Conseil scientifique (...), et notamment à la politique de dépistage qui est préconisée. Et en effet, les tests ont été un grand pilier de notre stratégie l’an dernier pour maintenir les écoles ouvertes", a indiqué le ministre lors d'une audition par la commission des Affaires culturelles et de l'Education de l'Assemblée nationale sur la rentrée scolaire.


"La stratégie consistant à tester de manière extrêmement répétée, extrêmement massive, les enfants n’a pas que des avantages", a-t-il cependant poursuivi. "Par exemple, la Société française de pédiatrie alerte sur le fait qu’il peut y avoir à la fois quelque chose d’anxiogène et de compliqué à faire cela de manière répétée".

PLAN BLANC DECLENCHE A L'HOPITAL DE MULHOUSE


Le groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA), qui comprend dix établissements dans le Haut-Rhin, a annoncé mardi avoir déclenché le Plan blanc en raison notamment du manque de soignants, dans cet établissement ou près de 170 salariés non vaccinés ont été suspendus.


Le groupe hospitalier a expliqué dans un communiqué être confronté à "une situation critique marquée par la poursuite de la gestion de la crise sanitaire, le besoin en renforts de ressources humaines, la réduction du nombre de lits liée à un absentéisme conséquent". Déjà touché par un manque "récurrent" d'effectifs, le groupe a précisé avoir suspendu 169 personnels qui ne sont pas vaccinés, dont de nombreux soignants, sur près de 6.000 salariés.


Au total 41 patients malades du Covid-19 restent hospitalisés dans les établissements du GHRMSA, dont 15 en réanimation.

VENEZUELA


Le Venezuela a reçu une livraison d'un million de deuxièmes doses du vaccin contre le Covid Spoutnik V qu'il attendait depuis des semaines, à l'image de nombreux autres pays latino-américains devant patienter en raison de la pénurie de deuxièmes doses du vaccin russe.


"Le million de deuxièmes doses qui nous manquait est arrivé. Nos personnes âgées peuvent être tranquilles, nous avons les deuxièmes doses", a annoncé le ministre de la Santé, Carlos Alvarado, en accusant réception de la livraison à l'aéroport Maiquetia, à une trentaine de km de Caracas.


Comme de nombreux pays, le Venezuela a étendu à 120 jours le délai des injections entre les deux doses de Spoutnik V.

DOSE DE RAPPEL POUR LE JOHNSON & JOHNSON


Une dose de rappel accroît l'efficacité du vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19, selon de nouvelles données communiquées par l'entreprise. 


Le remède de J&J a été conçu au départ comme un vaccin unidose. Mais avec une deuxième dose injectée environ deux mois (56 jours) après la première, les niveaux d'anticorps observés sont multipliés "par quatre à six", selon un communiqué de cette entreprise pharmaceutique américaine.

L'UNION AFRICAINE APPELLE A INTENSIFIER LES AIDES


Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi, patron en exercice de l'Union africaine, a appelé mardi à l'ONU les pays développés à intensifier leur aide à l'Afrique pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

ORIGINES DU VIRUS


Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont identifié dans le nord du Laos des virus proches du SARS-CoV‑2 chez des chauves-souris, capables d'infecter l'homme.


Les conclusions de ces travaux, en libre accès depuis mercredi sur la plateforme scientifique "Research Square", doivent encore faire l'objet d'une évaluation par les pairs en vue d'une publication dans une revue scientifique.


Afin de mieux comprendre l'évolution de SARS-CoV-2 et ses origines, qui font l'objet depuis des mois d'intenses spéculations, des chercheurs de l'Institut Pasteur à Paris, de l'Institut Pasteur du Laos et de l'Université Nationale du Laos ont mené fin 2020 et début 2021 une mission de terrain au nord du pays auprès de différentes espèces de chauves-souris vivant dans des grottes calcaires.

CONSEIL DE DEFENSE


Un nouveau conseil de défense sanitaire se réunit ce mercredi matin et se penchera notamment sur un possible allègement des mesures sanitaires avec la question qui en découle d'une levée territorialisée du pass sanitaire. Le port du masque obligatoire à l'école devrait lui aussi figurer au menu des discussions.

UN MINISTRE BRÉSILIEN DANS LA DÉLÉGATION A L'ONU TESTÉ POSITIF


Marcelo Queiroga, le ministre brésilien de la Santé, a été testé positif au covid-19, après avoir participé mardi à l'Assemblée générale de l'ONU à New York. "Les autres membres de la délégation ont été testés et sont négatifs", selon un communiqué du Secrétariat spécial de la communication brésilien (Secom). 


Marcelo Queiroga était aux côtés du président brésilien Jair Bolsonaro notamment lors d'une rencontre lundi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson.


Jair Bolsonaro, qui a inauguré cette Assemblée générale, s'est montré sans masque plusieurs fois pendant ce voyage. Il n'est pas vacciné et a répété qu'il serait "le dernier" Brésilien à recevoir le vaccin. 

LES PAYS PAUVRES DÉLAISSÉS


L'ONG Amnesty international a accusé dans un rapport les groupes pharmaceutiques qui produisent les vaccins contre le covid-19 d'alimenter "une crise des droits humains sans précédent". Elle a également réclamé l'octroi de deux milliards de doses pour les pays pauvres. 


Sur 5,75 milliards de doses injectées, seules 0,3% l'ont été dans des pays à "faibles revenus" selon l'ONG.

L'IRAN VEUT ACHETER DU PFIZER 


L'Iran veut ajouter Pfizer à la liste de ses vaccins autorisés. Le gouvernement a annoncé envisager l'achat de deux millions de doses de vaccin américano-allemand Pfizer/BioNTech produits en Belgique. 


"À l'heure actuelle, six vaccins : Spoutnik, AstraZeneca, Sinopharm, Bharat, Pfizer produit en Belgique et Johnson & Johnson produit en Allemagne ont reçu le feu vert" a détaillé le  chef de la direction des aliments et des médicaments, Mohammad-Réza Shanehsaz. 

BILAN DU JOUR


Selon les chiffres des autorités sanitaires, 8594 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au Covid-19 en France, soit 251 de moins que lundi, et 1744 sont prises en charge en soins critiques, soit 61 de moins qu'hier. 152 décès liés au Covid ont été comptabilisés en 24 heures.


7851 cas ont été recensés sur les dernières 24 heures.

BOLSONARO CONTRE LE PASS SANITAIRE 


Le président brésilien Jair Bolsonaro a affirmé ce mardi, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies, qu'il était favorable à la vaccination contre le coronavirus mais opposé au principe du passeport sanitaire "ou toute forme d'obligation vaccinale". 


D'après les chiffres présentés par le président durant son discours, "plus de 140 millions de Brésiliens" ont déjà reçu au moins une première injection de vaccin, soit "presque 90% de la population adulte". Jair Bolsonaro lui-même n'est toujours pas vacciné. 

70 % DES ADULTES EUROPÉENS VACCINÉS 


Plus de 70% des européens adultes sont désormais vaccinés, a annoncé mardi la Commission européenne sur son compte Twitter. L'institution européenne a ajouté que "L'Union européenne a partagé la moitié de sa production de vaccins avec le monde". 

NOUVELLE-CALÉDONIE 


Jean Castex s'est exprimé ce mardi sur la situation épidémique inquiétante en Nouvelle-Calédonie. Il a affirmé que l'exécutif est "particulièrement attentif" à la flambée du Covid sur place, "notamment dans la perspective du troisième référendum" sur l'autodétermination prévu le 12 décembre.


Il a confirmé que le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu se rendrait sur place "du 4 au 19 octobre pour veiller à la fois à la situation de l'île et aux conditions d'organisation de la consultation" sur l'indépendance. 

PASS SANITAIRE EN FINLANDE 


Le parlement finlandais a approuvé mardi 21 septembre la création d'un "pass corona" qui devrait être lancé début octobre. Les autorités finlandaises espèrent néanmoins lever les restrictions sanitaires mi-octobre, du fait de l'amélioration de la situation sanitaire. Le projet pourrait donc s'avérer mort-né. 


Le certificat d'immunisation pourrait toutefois être nécessaire dans certaines zones "en cas de foyers significatifs" avec d'autres restrictions, a annoncé la ministre de la Santé. 

PASS SANITAIRE D'EMMANUEL MACRON


Selon nos informations, l'Elysée confirme que le QR code d'Emmanuel Macron a fuité sur les réseaux sociaux. "Dans la stratégie vaccinale, le choix a été fait d’un système d’informations centralisé, ouvert à tous les professionnels de santé. (...) Les données du président sont facilement accessibles, donc oui il y a eu une faute. Par des professionnels qui ont consulté ce dossier, soit par malversations, soit par négligence avec à la clé la mise en circulation de ces données", a fait savoir à LCI une source proche de l'Elysée.

JOE BIDEN SUR LA PANDÉMIE 


Le président américain Joe Biden s'est exprimé sur l'avenir de la situation sanitaire mondiale, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations Unies. "Nous allons devoir créer un nouveau mécanisme pour financer la sécurité sanitaire mondiale, et de nouveaux outils pour identifier les épidémies émergentes", a-t-il encouragé. 


Le chef de l'État américain a également défendu l'aide fournie par les USA. "Les États-Unis ont déjà dépensé plus de 15 milliards de dollars pour répondre à la crise, a-t-il déclaré. Nous avons envoyé plus de 160 millions de doses de vaccin dans plus de 100 pays, et nous avons prévu d'acheter encore 500 millions de doses de Pfizer pour les livrer dans d'autres pays, sans condition". Joe Biden a indiqué qu'il annoncerait de nouveaux engagements contre la pandémie lors du sommet consacré au Covid-19 prévu mercredi 22 septembre. 

ASSOUPLISSEMENT EN MARTINIQUE 


Ce mercredi 21 septembre marque la réouverture des commerces non essentiels en Martinique, ainsi que des restaurants, des salles de sport et des lieux de culture sur présentation du pass sanitaire. 


Le préfet Stanislas Cazelles a indiqué lundi que le confinement général en vigueur depuis le 9 août sur l'île allait être progressivement assoupli. Les déplacements sont de nouveau autorisés dans un rayon de 10 km, même si un couvre-feu reste en vigueur. 

ETATS-UNIS


L'employée d'une école élémentaire de l'Oregon aux Etats-Unis qui entendait
protester contre l'obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 s'est présentée à son travail avec le visage teint en noir pour, selon elle, représenter la célèbre militante des droits civiques Rosa Parks, selon des médias locaux. Ses employeurs ont condamné son geste, de nature selon eux "à blesser les  communautés noires", et l'ont placée en congé administratif.

LE PASS SANITAIRE DE MACRON FUITE SUR LES RESEAUX


Comme le pass sanitaire de Jean Castex, celui d'Emmanuel Macron s'est retrouvé sur les réseaux sociaux, le QR code qui y figure étant notamment visible, avec sa date de naissance, sur Snapchat et Twitter selon nos confrères de Franceinfo.  "Des dispositions ont été prises", a confié l'Elysée.


Pour rappel, début septembre, une trentaine de médecins, infirmières et pharmaciens avaient consulté le statut vaccinal du chef de l’Etat (relevant au passage une incohérence au niveau de la date), avant d'être rappelés à l'ordre.

BILAN


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.696.559 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT.


Plus de 229.008.620 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

ALLEMAGNE


Le meurtre d'un employé de 20 ans d'une station service allemande, abattu samedi par un client auquel il avait refusé d'encaisser ses achats pour non-port d'un masque hygiénique, a suscité de vives réactions mardi dans le pays.


Le suspect, un homme de 49 ans originaire d'Idar-Oberstein (ouest) qui a plus tard indiqué ne pas respecter les gestes barrières, a été placé en détention provisoire, a annoncé la police locale de Rhénanie-Palatinat dans un communiqué lundi soir.


L'employé de cette station service, un étudiant, avait refusé d'encaisser ce client qui souhaitait acheter un pack de bières parce que ce dernier ne portait pas de masque.  Énervé, l'homme de 49 ans est parti en laissant ses bières sur le comptoir. Il est revenu une heure et demie plus tard en portant cette fois un masque mais l'a retiré en passant devant le comptoir pour susciter une réaction du caissier.

REPRISE DE L'ECONOMIE MONDIALE


Une croissance mondiale un peu plus faible que prévu, avec une "reprise très inégale" selon la réponse des pays à la pandémie: c'est le tableau brossé mardi par l'OCDE, qui se montre notamment plus optimiste pour l'économie de la zone euro.  Après une récession historique en 2020 ayant vu l'économie mondiale se contracter de 3,5%, "le PIB mondial est aujourd'hui supérieur à son niveau d'avant la pandémie", poursuit l'OCDE.


Mais "ce qui nous inquiète est que beaucoup de pays émergents, à l'exception de la Chine, sont toujours loin derrière les pays plus avancés en terme de programmes de vaccination" contre le Covid-19, a affirmé la cheffe économiste de l'OCDE, Laurence Boone, au cours d'une conférence de presse mardi.


"La situation est encore pire dans les pays à faibles revenus", a-t-elle poursuivi, ajoutant que "comme nous le savons tous, l'échec à vacciner la planète nous met tous en danger".

EN CHARENTE-MARITIME, LE MASQUE C'EST (BIENTÔT) FINI


La Charente-Maritime, où le taux d'incidence du covid-19 est tombé sous le seuil d'alerte, à 38,3 cas pour 100.000 habitants, va lever mercredi l'obligation de porter le masque en extérieur dans l'espace public, a annoncé mardi la préfecture.


Néanmoins, précise la préfecture dans un communiqué, le masque restera obligatoire dans les transports en commun, dans les établissements "où le passe sanitaire n’est pas demandé (magasins et centres commerciaux, marchés couverts, accueil des services administratifs, offices religieux…)", ainsi que "dans les établissements et pour les événements soumis au passe sanitaire, si l’exploitant ou l’organisateur le rend obligatoire".


Autre interdiction qui tombe : celle de consommer de l'alcool sur la voie publique.

VACCINATION


8,1 millions de Français ne sont pas encore vaccinés contre le Covid-19, selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé ce mardi midi.


1,6 million de personnes âgées de 12 à 17 ans doivent notamment encore se soumettre à la vaccination, tout comme 2 millions de 18-34 ans et 1,9 million de 35-49 ans, détaille le ministère.

COMPARAISON


Selon les données de l'université Johns Hopkins, le Covid-19 a désormais fait plus de victimes aux États-Unis que la grippe espagnole. LCI a voulu savoir s'il en était de même en France.

Aux États-Unis, le Covid a fait plus de morts que la grippe espagnole... et en France ?

PALIER


Selon les données de l'université Johns Hopkins, l'épidémie de Covid-19 a désormais fait plus de morts aux États-Unis que la grippe espagnole. Il reste difficile, cependant, de mettre ces deux pandémies sur le même plan.

Le Covid-19 a tué plus d'Américains que la grippe espagnole

LIMOUSIN


La "Frairie des Petits Ventres", événement drainant chaque année en octobre de 15.000 à 30.000 personnes à Limoges, est annulé pour la deuxième année consécutive en raison du covid-19, ont annoncé les organisateurs, malgré une décrue continue du virus en Haute-Vienne.


Déjà annulé l’an dernier à cause du Covid, “il n’a pas pu être maintenu cette année encore pour la même raison”, a annoncé Bernadette Cibot-Voisin, la présidente de l’association organisatrice, la confrérie Notre-Dame-de-Pitié. 

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : le pass sanitaire maintenu pour l'instant dans tous les départements

EN DIRECT - Crise des sous-marins : le Danemark défend Biden face aux critiques européennes

VIDÉO - "Bien sûr que j'ai peur" : au cœur de La Palma, sous la menace de coulées de lave destructrices

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.