Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

BILAN EN FRANCE


Après plusieurs semaines de baisse, la pression sur l'hôpital reprend depuis peu avec 6405 personnes actuellement admises pour une forme grave du Covid (28 de plus en 24h) dont 1023 en soins critiques (5 de plus en 24h). 42 nouveaux décès ont été enregistrés dans les hôpitaux depuis hier, selon Santé Publique France. 


1295 nouveaux malades ont été diagnostiqués ces dernières 24 heures, soit une augmentation de 22% par rapport à lundi dernier où 1057 cas étaient dénombrés. À noter que le bilan publié le lundi est toujours plus faible que les autres jours de la semaine puisque c'est un lendemain de jour chômé, où les laboratoires sont fermés.

BRESIL: YOUTUBE SUSPEND LA CHAINE DE BOLSONARO


La plateforme vidéo YouTube a suspendu lundi les activités de la chaîne du président brésilien Jair Bolsonaro, après avoir retiré une vidéo dans laquelle il mentionnait de fausses informations associant le vaccin anti-coronavirus au sida.


C'est la deuxième fois que le président enfreint les "normes de la communauté" de la plateforme. Cette fois, il ne pourra pas publier de nouvelles vidéos ou faire des émissions en direct pendant les sept prochains jours, selon les règles de la plateforme. Les réseaux sociaux Facebook et Instagram, qui appartiennent au même groupe, ont supprimé la vidéo lundi pour la même raison.


Dans sa vidéo, Jair Bolsonaro mentionnait une rumeur selon laquelle des rapports officiels du gouvernement britannique "suggèrent" que les personnes entièrement vaccinées développent le virus du sida "beaucoup plus rapidement que prévu".

VACCINATION DES ADOS A RISQUE AU MEXIQUE 


Des adolescents de 12 à 17 ans avec des problèmes de santé ont commencé à être vaccinés contre le Covid-19 ce lundi à Mexico. Cette extension de la campagne de vaccination intervient après une récente décision d'un tribunal, saisi par des parents de jeunes ayant des comorbidités. L


Aucun plan de vaccination n'est encore prévu pour l'ensemble des mineurs, comme l'ont préconisé les juges, qui sont retournés à l'école le 30 août dernier pour la première fois depuis le début de la pandémie en mars 2020.


Le Mexique est le quatrième pays le plus touché dans le monde par le Covid-19 avec au moins 286.346 morts et près de 3,7 millions de cas, selon les chiffres officiels.

ENTRÉE DES TOURISTES AUX ÉTATS-UNIS


L'administration Biden a livré plus de détails sur l'entrée des touristes étrangers dans le pays à compter du 8 novembre, après de longs mois de fermeture des frontières américaines. Les ressortissants étrangers devront donc fournir la preuve d'une vaccination complète pour pouvoir séjourner aux États-Unis sans produire de motif impérieux. 


Des exceptions seront faites pour les mineurs, mais aussi pour certains participants à des essais cliniques de vaccins, les personnes ayant des contre-indications médicales à la vaccination, les voyageurs devant se déplacer pour des raisons urgentes ou humanitaires (justificatif à l'appui), et les personnes venues, pour des raisons autres que le tourisme, de pays où le vaccin est difficile à obtenir. Les citoyens américains non vaccinés et les résidents de longue durée auront, eux, à fournir un test négatif la veille de leur arrivée. 

VERS UNE 3E DOSE DE MODERNA ?


L'Agence européenne des médicaments a approuvé lundi l'administration d'une troisième dose du vaccin anti-Covid du laboratoire Moderna aux personnes âgées de 18 ans et plus.

Covid-19 : une 3e dose du vaccin Moderna approuvée par l'Agence européenne pour les plus de 18 ans

ENTRÉE AUX ÉTATS-UNIS


Les mineurs âgés de moins de 18 ans n'auront pas besoin de prouver qu'ils sont vaccinés contre le Covid pour entrer aux États-Unis après le 8 novembre. Selon un haut responsable de la Maison Blanche, cette exception tient compte à la fois des différences réglementaires entre pays sur la vaccination des enfants, et de la disponibilité des vaccins. À compter du 8 novembre, les États-Unis rouvriront leurs frontières aux personnes vaccinées, qu'ils avaient fermées à partir de mars 2020 à des millions de voyageurs du monde entier, hors motifs impérieux de déplacement.

DES POMPIERS DE NYC CONTRE LE VACCIN


Plusieurs milliers d'employés de la ville de New York, en majorité des pompiers, ont défilé sur le pont de Brooklyn pour protester contre l'obligation vaccinale annoncée la semaine dernière par la mairie. Tous les employés de la ville étaient appelés à marcher sur le pont de Brooklyn et jusqu'au City Hall, mais les pompiers étaient les plus nombreux, reconnaissables aux t-shirts de leurs casernes, où apparaissaient parfois les noms de leurs collègues morts dans les attaques du 11 septembre 2001.


Selon le département des pompiers de New York (FDNY), le taux de vaccination atteignait 60% parmi ses employés lundi (environ 17.000 au total), bien en deçà de la moyenne des adultes new-yorkais (84%).

Urgent

LA VACCINATION EN FRANCE


Depuis le début de la campagne de vaccination en décembre 2020, plus de 51 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin (51.081.514 personnes), ce qui correspond à 75,8% de la population totale, selon le ministère de la Santé. Parmi eux, 49,8 millions de Français sont complètement vaccinés contre le Covid (49.856.632 personnes), soit 73,9% de la population totale.

LE PASS AU MAROC


Le ministre marocain de la Santé a défendu l'introduction d'un pass vaccinal pour accéder aux espaces publics, citant une augmentation du nombre de personnes se faisant vacciner depuis. Le gouvernement a introduit jeudi un pass pour accéder aux bâtiments gouvernementaux, aux gymnases, aux restaurants, aux cafés et aux transports en commun. Selon le ministre Khaled Ait Taleb, le nombre de vaccinations a augmenté de 400% dans le pays depuis que le pass a été imposé.

DES DEPARTEMENTS SOUS SURVEILLANCE


Cette publiée par CovidTracker permet de mieux situer ces départements où l'incidence (nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les 7 derniers jours) dépasse de nouveau le seuil d'alerte, fixé par le gouvernement à 50 pour 100.000.

Urgent

L'EMA VALIDE UNE 3E DOSE DE MODERNA 


L'Agence européenne des médicaments (EMA) approuve l'administration d'une dose de rappel du vaccin Moderna pour l'ensemble des personnes majeures dans l'UE. "Les données actuelles indiquent que le schéma des effets secondaires après le rappel est similaire à ce qui se produit après la deuxième dose. Le risque de maladies cardiaques inflammatoires ou d'autres effets secondaires très rares après un rappel est soigneusement surveillé", précise l'EMA dans un communiqué.


Pour que cette 3e dose de ce vaccin soit effective en France, il faut désormais que la Haute autorité de Santé (HAS) se penche sur celle-ci et confirme le cas échéant l'avis de l'EMA.

Urgent

BILAN EN FRANCE


Après plusieurs semaines de baisse, la pression sur l'hôpital reprend depuis peu avec 6405 personnes actuellement admises pour une forme grave du Covid (28 de plus en 24h) dont 1023 en soins critiques (5 de plus en 24h). 42 nouveaux décès ont été enregistrés dans les hôpitaux depuis hier, selon Santé Publique France. 


1295 nouveaux malades ont été diagnostiqués ces dernières 24 heures, soit une augmentation de 22% par rapport à lundi dernier où 1057 cas étaient dénombrés. À noter que le bilan publié le lundi est toujours plus faible que les autres jours de la semaine puisque c'est un lendemain de jour chômé, où les laboratoires sont fermés.

L'ÉPIDÉMIE EN CARTES


30 départements dépassent actuellement le seuil d'alerte, fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. La Guyane reste le territoire le plus touché, avec un taux d'incidence près de cinq fois supérieur.

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

BILAN AU ROYAUME-UNI


Le pays a enregistré 36.567 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures, alors que l'épidémie repart à la hausse au sein de la population. 38 nouveaux décès ont été recensé, portant le total à 139.571 personnes décédées du virus depuis le début de la pandémie. Des chiffres gouvernementaux qui diffèrent de ceux publiés par le Bureau national des statistiques, selon lequel 164.000 personnes sont mortes du Covid et ont été enregistrées comme tel dans leur certificat de décès. 

FACEBOOK CONTRE LES FAKE NEWS


Facebook a retiré une vidéo dans laquelle le président brésilien citait une fausse information associant la vaccination contre le Covid au sida. Jeudi, lors de son dernier direct hebdomadaire sur Facebook, Jair Bolsonaro avait relayé un article selon lequel des rapports officiels du gouvernement britannique montreraient que les personnes ayant reçu les deux doses de vaccin pourraient "développer le syndrome d'immunodéficience acquise (sida)".


"Je vous recommande la lecture de cet article. Je ne vais pas le lire ici parce que je risque d'avoir de problèmes avec mon direct (sur Facebook)", avait-il déclaré, semblant anticiper la possible suppression de ce contenu par le réseau social. En mars, Facebook avait déjà retiré une vidéo dans laquelle Jair Bolsonaro créait un rassemblement en pleine deuxième vague au Brésil. Mais c'est la première fois qu'un de ses directs hebdomadaires est retiré.

UNE PILULE ANTICOVID


Sur un échantillon de 775 patients, l'antiviral développé par le laboratoire Merck a permis de diviser les hospitalisations de moitié. L'Agence européenne des médicaments a annoncé ce lundi le lancement d'un examen accéléré en vue d'une autorisation dans l'UE.

Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe

LES TESTS NÉGATIFS RESTREINTS EN ESTONIE


Il n'est désormais plus possible en Estonie de montrer un test de dépistage négatif pour accéder aux événements sportifs, aux salles de cinéma ou encore aux réunions publiques. En effet, le pass sanitaire n'inclut plus que la preuve d'une vaccination complète ou d'une guérison récente du Covid. Ce pass et le port du masque à l'intérieur resteront en vigueur jusqu'au 10 janvier dans le pays, qui recense un taux d'incidence de 1311 pour 100.000 habitants sur 14 jours, l'un des plus élevés d'Europe selon la télévision nationale ERR.

LE TEXTE SUR LE PASS AU SENAT


Le rapporteur au Sénat du projet de loi "vigilance sanitaire", Philippe Bas, va proposer une série d'amendements pour limiter au 28 février la prolongation de ses mesures et restreindre la possibilité de reconduction du pass sanitaire. Adopté en première lecture la semaine dernière à l'Assemblée nationale, le projet de loi passe cette semaine dans les mains du Sénat, mercredi en commission, puis jeudi dans l'hémicycle.


Présenté par le gouvernement comme une "boite à outils", le projet de loi propose de prolonger le recours au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022. Philippe Bas proposera donc aux sénateurs la date du 28 février. "Dans la fidélité de ce que nous avons toujours fait, nous considérons que trois mois et demi ça va, huit mois et demi c'est trop", a indiqué le sénateur LR à l'AFP, en précisant : "cela ne veut pas dire que nous n'accepterons pas au mois de février de reconduire un certain nombre de mesures, si elles s'avéraient utiles".

VACCINATION DES ENFANTS 


Le laboratoire Moderna a annoncé ce lundi des résultats positifs pour son vaccin contre le Covid-19 chez les enfants de 6 à 11 ans. Il devrait présenter ces données aux régulateurs dans le monde "à court terme" en vue d'une autorisation.


Les essais cliniques menés sur plus de 4.700 enfants de cette tranche d'âge ont montré une réponse immunitaire "robuste" en termes de niveaux d'anticorps et un "profil de sécurité favorable", a déclaré Moderna dans un communiqué.


Cette annonce intervient un mois après celle des vaccins Pfizer et BioNTech, qui ont assuré que leur vaccin était "sûr" et "bien toléré" par les enfants de 5 à 11 ans le 20 septembre dernier, grâce à un dosage qui apporte une réponse "immunitaire robuste" comparable à celle observée chez les 16 à 25 ans, qui ont reçu un dosage plus fort.

APPEL À LA GRÈVE


L'intersyndicale du Centre Hospitalier Universitaire de Martinique a lancé ce lundi 25 octobre 2021 un appel à la grève générale, pour protester contre l'application du pass sanitaire et de l'obligation vaccinale dans l'établissement, indique la chaîne la 1ère. Les syndicats espèrent la reprise du dialogue avec la direction du CHUM et l'ARS. 


Le 15 octobre dernier, des affrontements entre des manifestants opposés à la mise en place de ce passeport et les forces de l'ordre au CHU de Martinique, avec pour bilan trois personnes interpellées et quatre gendarmes blessés.


Dans une note adressée au personnel de l'établissement le 19 octobre, le directeur avait misé sur l'apaisement en annonçant que "tous les personnels pourront entrer dans leur service" avec ou sans pass sanitaire.

PILULE DE MERCK


L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé ce lundi 25 octobre le lancement de l'examen accéléré de la pilule du laboratoire américain Merck. Sur un échantillon de 775 patients, l'antiviral développé par le laboratoire Merck a permis de diviser les hospitalisations de moitié. 

Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe

MÉDICAMENT


L'Agence européenne des médicaments a annoncé lundi le lancement de l'examen accéléré de la pilule contre le Covid-19 du laboratoire américain Merck, un remède facile à administrer appelé à devenir un outil crucial dans la lutte contre la pandémie, car complémentaire des vaccins. 

TOUR DE VIS SANITAIRE EN CHINE


Les autorités chinoises ont pris de nouvelles mesures de restriction face à la légère progression de l'épidémie du pays, avec plusieurs dizaines de cas déclarés dans le Nord.

Covid-19 : après un rebond des contaminations, la Chine impose de nouvelles restrictions

"PAS D'INCIDENCE PERCEPTIBLE" 


Le ralentissement de l'économie imposé par la pandémie de Covid-19 "n'a pas eu d'incidence perceptible" sur le niveau et la progression des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, a indiqué l'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l'ONU, dans son dernier bulletin sur les principaux gaz à effet de serre. Et ce, malgré un recul temporaire des nouvelles émissions.


Les concentrations de ces gaz, facteurs du réchauffement climatique, ont même atteint l'an dernier des niveaux records : le taux d'augmentation annuel des concentrations du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d'azote (N2O) a dépassé l'an dernier la moyenne de la période 2011-2020.

EXPATRIÉS AMÉRICAINS NON-VACCINÉS


De nombreux Américains vivant à l'étranger attendent toujours de recevoir leur vaccin, tandis que certains habitants sur le territoire reçoivent leur troisième dose, a indiqué dans une enquête le Washington Post. Quelque 9 millions d'Américains vivent à l'étranger. Malgré des demandes renouvelées au fil des mois, ils n'ont toujours pas eu accès aux sérums, malgré l'engagement pris par l'administration Biden de fournir des vaccins à tous les citoyens américains tout en devenant un "arsenal de vaccins" pour le monde entier.


"Toute cette communauté a été laissée de côté", a déclaré Marylouise Serrato, directrice exécutive de American Citizens Abroad, qui défend les intérêts des expatriés. Des centaines de milliers de doses aux États-Unis sont arrivées à échéance cet été et cet automne, faute de volontaire pour les recevoir.

STRATÉGIE DE HONG-KONG 


Le principal lobby financier de Hong Kong a dénoncé lundi la politique d'isolement "zéro Covid" menée par les autorités du territoire, estimant que les longues quarantaines imposées aux voyageurs nuisent fortement à la réputation de la ville dans le monde des affaires.


Hong Kong a été largement épargnée par la pandémie, avec seulement 213 morts et un peu plus de 12.000 cas au total pour 7 millions d'habitants. Mais cela s'est fait au prix d'un isolement draconien, avec notamment une quarantaine de jusqu'à 21 jours imposée à tout nouvel arrivant même complètement vacciné. Une stratégie dont le territoire a pâti face à ses principaux concurrents, comme Londres, New York, Paris, Singapour et Tokyo, qui ont choisi d'apprendre à vivre avec le Covid-19.


Les autorités hongkongaises se sont fixées pour priorité la réouverture totale de la frontière avec la Chine avant d'assouplir les restrictions imposées aux voyageurs internationaux. Mais aucun progrès en ce sens n'a été enregistré jusqu'à présent, Pékin menant également une politique de "tolérance zéro" à l'égard du Covid-19 et restreignant tout aussi drastiquement les arrivées de voyageurs sur son territoire.

VACCINATION DES ENFANTS AUX ÉTATS-UNIS


Les enfants de cinq à onze ans pourront être vaccinés contre le Covid-19 entre le début et la mi-novembre, a indiqué dimanche le Dr Anthony Fauci, principal conseiller médical du gouvernement, relate le Guardian.


Un comité d'examen de l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a estimé la semaine dernière que les vaccins Pfizer-BioNTech présentaient plus d'avantages que de risques pour cette tranche d'âge. Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) devraient donner leur feu vert la semaine prochaine. 


"Si tout va bien, et que nous obtenons l'approbation réglementaire et la recommandation des CDC, il est tout à fait possible, voire très probable, que les vaccins soient disponibles pour les enfants de cinq à onze ans dans la première ou les deux premières semaines de novembre", a déclaré Anthony Fauci sur ABC.

"PETITES VAGUELETTES"


"S'il n'y a pas de nouveaux variants, on devrait voir progressivement l'épidémie s'estomper, avec de petites vaguelettes, comme peut-être celles que l'on est en train de vivre ces jours-ci", a indiqué le professeur Alain Fischer, président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, dans Télématin sur France 2. "Petit à petit, le virus pourrait devenir endémique, c’est-à-dire un virus présent mais qui ne provoque pas d'infection sévère", a-t-il expliqué, ajoutant que cette hypothèse s'installerait "progressivement", sans pouvoir pour l'heure être plus précis.

SECRET MÉDICAL À L'ÉCOLE 


"Ce n'est pas quelque chose de dramatique du point de vue du secret médical", a estimé le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer sur Europe 1, au sujet de l'amendement sur la proposition de loi sur l'extension du pass sanitaire, votée la semaine passée à l'Assemblée, qui permet aux chefs d'établissements scolaires de savoir le statut vaccinal des élèves. 


"La sécurité juridique [de ces directeurs] sera totale" dès que la loi sera votée, a-t-il assuré. Cette mesure permettrait d'éviter que les parents ne mentent sur le statut vaccinal de leur enfant, a-t-il ajouté. Pour l'heure, une seule déclaration sur l'honneur leur est demandée en cas de Covid déclaré dans une classe.


Jean-Michel Blanquer a par ailleurs affirmé que cette mesure ne correspond pas à l'instauration d'un pass sanitaire à l'école. "Depuis le début, j'ai affirmé qu'il n'y aurait pas de pass sanitaire", a-t-il rappelé. "On ne saurait exclure un élève" pour une non-vaccination, a-t-il déclaré, mais l'objectif de l'Éducation Nationale depuis cet été reste de garder des classes ouvertes dans le second degré, en restreignant l'enseignement à distance aux élèves non-vaccinés si un cas Covid est détecté dans une classe. 


"Cette mesure a sans doute permis d'avoir beaucoup d'enfants vaccinés entre 12 et 17 ans", a-t-il assuré, affirmant que la France est l'un des pays qui vaccine le plus cette tranche d'âge. Et de se féliciter : "c'est aussi grâce à ça que depuis début septembre, très peu de classes ont été fermées en collège et en lycée". 

ED SHEERAN TESTÉ POSITIF 


À quelques jours de la sortie de son nouvel album, le chanteur Ed Sheeran a annoncé sur Instagram être positif au Covid-19 et se mettre à l'isolement. Il ne pourra pas "pas remplir ses engagements", tout en prévoyant de "faire le maximum des interviews et des performances prévues" depuis chez lui.

Testé positif au Covid-19 après "The Voice All Stars", Ed Sheeran se met à l'isolement

RETOUR DES RESTRICTIONS EN CHINE


Des dizaines de milliers d'habitants du nord de la Chine sont de nouveau soumis à des confinements depuis ce lundi, tandis que les autorités chinoises ont demandé aux Pékinois de limiter les rassemblements et leurs déplacements, en particulier hors de la ville, en raison d'un rebond des cas de Covid-19 dans le pays, à une centaine de jours du démarrage des JO d'hiver de Pékin.


La Chine a recensé 39 nouveaux cas de Covid-19 lundi et plus d'une centaine sur la semaine écoulée, la plupart de ces contaminations étant liées aux déplacements d'un groupe de touristes. Une réaction rapide de la part des autorités chinoises, qui pratiquent une politique de "tolérance zéro" à l'égard du virus, imposant des restrictions et organisant des campagnes de dépistage de masse dans les régions affectées.


Les nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans onze provinces, situées pour la plupart dans le nord du pays. Dimanche, les autorités avaient déjà annoncé la suspension des voyages touristiques organisés dans cinq zones où des cas de Covid-19 ont été signalés, dont Pékin.

JANSSEN DISPONIBLE EN GUYANE


L'Agence Régionale de Santé de Guyane a annoncé sur Twitter que le vaccin Janssen est désormais disponible dans la région pour les plus de 55 ans. Une seule dose est nécessaire pour avoir un schéma vaccinal complet et donc le pass sanitaire, mais "pour renforcer la protection, une dose de rappel Pfizer est recommandée" rappelle l'institution dans son message. 

TENNIS


Les joueuses de tennis non-vaccinées contre le Covid-19 pourront participer à l'Open d'Australie en janvier moyennant une quarantaine et des tests réguliers, selon un mail de la WTA obtenu et publié par un journaliste spécialisé.


Ce mail de la WTA destiné aux joueuses a été transmis au journaliste du New York Times spécialisé dans le tennis Ben Rothemberg, qui l'a publié sur son compte Twitter.


L'information contredit des propos tenus par plusieurs hauts responsables australiens, selon lesquels les non-vaccinés n'obtiendraient pas de visa. "Tout visiteur en Australie devra être doublement vacciné", a notamment affirmé il y a quelques jours le ministre fédéral de l'Immigration, Alex Hawke.


La décision annoncée dans le mail de la WTA s'appliquera vraisemblablement aussi aux joueurs du tour masculin, ce qui permettrait au numéro un mondial Novak Djokovic de participer.

CHINE


Le marathon de Pékin prévu dimanche prochain a été reporté sine die pour prévenir tout risque de transmission du Covid-19, à une centaine de jours des JO, ont annoncé les organisateurs.


La Chine a enregistré lundi 39 nouveaux cas de Covid-19, mettant à l'épreuve sa politique de "tolérance zéro" à l'égard du coronavirus.


Le marathon de Pékin a été reporté à une date indéterminée "de manière à prévenir le risque de transmission épidémique (et) à protéger efficacement la santé et la sécurité des coureurs, du personnel et des résidents", ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.


Le marathon de Wuhan, qui devait compter 26.000 participants dimanche dernier dans la ville où le nouveau coronavirus avait été identifié pour la première fois fin 2019, avait été lui aussi annulé au dernier moment pour les mêmes raisons.

LE ROYAUME-UNI DÉBLOQUE 6 MILLIARDS DE LIVRES À LA SANTÉ POUR RATTRAPER LE RETARD DÛ À LA PANDÉMIE


Rishi Sunak, le ministre des Finances britannique a annoncé, dimanche 24 octobre, débloquer 6 milliards de livres supplémentaires (7 milliards d'euros) pour aider le service public de santé britannique (NHS) à résorber les retards accumulés pendant la crise sanitaire, dans le cadre de son nouveau budget.


Sur cette enveloppe, 2,3 milliards de livres (2,7 milliards d'euros)  serviront à créer quelques 100 centres de diagnostic "à guichet unique" afin de dépister les maladies potentiellement mortelles, comme le cancer. Un milliard et demi sera utilisé pour "l'augmentation de la capacité des lits, l'équipement et de nouveaux centres chirurgicaux". 


La pandémie de Covid-19 a accentué la pression sur  le service public de santé britannique qui connaissait déjà auparavant des retards et un manque chronique de personnel et de lits d'hôpitaux.

METTRE FIN A LA PANDEMIE EST "UN CHOIX", POUR L'OMS


"La pandémie prendra fin lorsque le monde choisira d'y mettre fin, c'est entre nos mains, nous avons tous les outils dont nous avons besoin", lance le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) lors d'une conférence à Berlin.


Tedros Adhanom Ghebreyesus déplore que jusqu'ici "le monde n'ait pas utilisé ces outils à bon escient", soulignant qu'avec "près de 50.000 décès par semaine" dans le monde, "la pandémie est loin d'être terminée". Il a notamment renouvellé ses appels à une distribution plus équitable des vaccins.

BILAN SANITAIRE QUOTIDIEN


Le nombre de personnes hospitalisées en raison du Covid augmente légèrement par rapport à la veille. On dénombre en effet 6377 patients hospitalisés (+29). Parmi eux, 1018 sont en réanimation (+11). En outre, 4 morts sont à déplorer.


Le nombre de contaminations est quant à lui franchement en hausse sur une semaine avec désormais 5005 nouveaux cas en 24 heures, soit +32% par rapport à dimanche dernier.

EFFICACITÉ DU MÉLANGE DE VACCINS


De nouvelles études prouvent que la réponse immunitaire avec deux vaccins différents pourrait être plus importante qu'une vaccination avec deux doses de type ARN messager, comme Pfizer et Moderna.

Covid-19 : de nouvelles études confirment l'efficacité du mélange de vaccins

PAS DE MARATHON DANS LA VILLE BERCEAU DE LA PANDÉMIE


Les autorités chinoises ont annoncé ce dimanche repousser le marathon de Wuhan, ville dans laquelle le coronavirus a été identifié pour la première fois. À une centaine de jours des Jeux olympiques d'hiver, la Chine s'efforce de contenir l'augmentation des cas.

Chine : le marathon de Wuhan reporté pour cause de Covid-19, à l'approche des Jeux olympiques

FIN DE L'ISOLEMENT POUR THÉO HERNANDEZ


L'international français de l'AC Milan, Théo Hernandez, testé positif le 13 octobre, va pouvoir sortir de son isolement et retrouver le groupe milanais après un test négatif, a annoncé ce dimanche le club italien.


Le latéral âgé de 24 ans, frère de Lucas Hernandez et sélectionné pour la première fois chez les Bleus en septembre, avait été testé positif au retour de la Ligue des nations remportée par l'équipe de France en Italie.

LA CAMPAGNE DE RAPPEL DÉTERMINANTE ?


L'épidémiologiste renommé et membre du Conseil scientifique, Arnaud Fontanet, analyse la "reprise modérée" de l'épidémie dans un entretien au Journal du Dimanche. Il estime que la France peut échapper à une nouvelle crise des hôpitaux grâce à la campagne de rappel.

Covid-19 : le rappel de vaccin sera essentiel face à la "reprise épidémique modérée" selon Arnaud Fontanet

BIENTÔT LE RETOUR DES TOURISTES SUR L'ÎLE DE PÂQUES ?


Restés coupés du monde depuis plus d'un an et demi en raison de la pandémie, les habitants de l'Ile de Pâques votent ce dimanche pour savoir s'ils doivent rouvrir ou non leur territoire aux touristes. L'île chilienne du Pacifique Sud, à 3700 km des côtes du Chili, est connue pour ses impressionnants mégalithes à la mystérieuse origine et compte quelque 10.000 habitants.


Ils n'ont pas vu un seul touriste depuis mars 2020 et l'imposition de l'état d'exception au Chili. L'île comptabilise à ce jour huit cas de Covid-19 et aucun nouveau cas depuis septembre 2020. Il n'y a pas eu de décès pendant la pandémie, selon les données des autorités locales.

MARATHON DE WUHAN REPORTÉ


Le marathon de Wuhan, qui devait se tenir dimanche, a été reporté alors que l'inquiétude grandit d'une résurgence du coronavirus en Chine à l'approche des Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin. 


La Chine a signalé dimanche 26 nouveaux cas de Covid-19 dans le pays, à un peu plus de 100 jours du début des Jeux. Les autorités s'efforcent de contenir l'infection en procédant à des tests massifs sur les résidents et à des fermetures ciblées. 


Le marathon devait réunir 26 000 participants, prenant part à des courses comprenant un marathon complet et un semi-marathon, dans la ville où le coronavirus a été identifié pour la première fois vers la fin de 2019, ont rapporté les médias d'État. 

RECORD EN RUSSIE


La Russie a enregistré ce samedi un nouveau record de décès et de contaminations, pour le troisième jour consécutif, signe de la violence de la vague épidémique qui frappe le pays.


À peine un tiers des Russes ont été immunisés depuis l'apparition du premier vaccin national, le Spoutnik V, en décembre 2020. Un échec qui s'explique notamment par la méfiance traditionnelle de la population à l'égard des autorités.

BULGARIE 


La Bulgarie a annoncé samedi être sur le point d'envoyer des malades du Covid-19 à l'étranger, alors qu'une quatrième vague submerge son système hospitalier, incitant la Roumanie voisine à relever ses restrictions. 


Le ministre de la Santé Stoycho Katsarov a prévenu que si la courbe des contaminations ne se réduisait pas d'ici 10 à 15 jours, il y aurait "d'énormes problèmes". 


"Notre capacité en terme d'effectifs et de ventilateurs est presque épuisée, nous allons devoir chercher de l'aide à l'étranger", a-t-il alerté.  "Des discussions sont en cours avec l'UE pour transférer des patients dans d'autres pays, si on devait en arriver là".

"ON S'ATTEND À UNE POURSUITE DE LA HAUSSE DES CONTAMINATIONS"


Le professeur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, prévient que la hausse des nouvelles contaminations devrait se poursuivre dans les prochaines semaines, alors que la France vient de repasser au-dessus du seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants.


"Avec l'arrivée de l'automne, [...] comme prévu, il y a une reprise de l'épidémie en Europe", déclare-t-il dans les colonnes du Journal du dimanche. "Avec près de 5000 cas par jour, la France se situe dans une situation intermédiaire. [...] On s'attend à une poursuite de la hausse des contaminations à cause de deux facteurs : la météo et la baisse de l'efficacité des vaccins contre l'infection. Car même si ces derniers continuent à protéger à plus de 90% contre les formes graves, la protection contre l'infection passe de 80% deux mois après la deuxième dose à 50 % au bout de six mois."

PASS SANITAIRE : 40.090 MANIFESTANTS, PARTICIPATION STABLE


Pas de sursaut de mobilisation. Le ministère de l'Intérieur indique que 40.090 personnes ont manifesté ce samedi sur l'ensemble du territoire contre le pass sanitaire pour le 15e samedi consécutif. Un nombre stable par rapport à samedi dernier, après une baisse constante chaque semaine.


Le ministère a recensé 171 actions, dont environ 5000 manifestants à Paris rassemblés dans quatre cortèges différents. Une personne a été interpellée en métropole, lors d'un rassemblement à Lille, et aucun membre des forces de l'ordre n'a été blessé, selon le ministère.

VACCINATION : PLUS DE 130.000 INJECTIONS CE SAMEDI


Selon les données du ministère de la Santé, 131.105 injections de vaccin ont été réalisées ce samedi en France. Parmi elles, 33.767 premières doses. Désormais, plus de 51 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 75,7% de la population totale, et plus de 49,8 millions ont terminé leur schéma vaccinal (soit 73,9%).

LE TAUX D'INCIDENCE NATIONAL REPASSE LE SEUIL D'ALERTE


Avec 50,9 cas pour 100.000 habitants, le taux d'incidence repasse au-dessus du seuil d'alerte de 50, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Une première depuis le 30 septembre. On recense 6291 nouveaux cas en 24 heures. C'est 28% de plus que samedi dernier. 


En revanche, le nombre de personnes hospitalisées reste en baisse. 6348 patients sont actuellement à l'hôpital pour une infection Covid-19, soit 52 de moins que la veille. Parmi eux, 1007 sont en réanimation (-3). 23 nouveaux décès ont également été enregistrés ce samedi.

QUE SAIT-ON DU SOUS-VARIANT DU DELTA, POTENTIELLEMENT PLUS CONTAGIEUX ?


Ce "variant en cours d'investigation" par les autorités britanniques se propage actuellement au Royaume-Uni et provoque l'inquiétude, dans un contexte d'envolée des cas dans le pays. Mais que sait-on de ce nouveau variant ?

Un sous-variant du Delta sous surveillance au Royaume-Uni

PROTESTATION


Une soixantaine de manifestations étaient organisées un peu partout en France et s'élancent cette après-midi pour dénoncer l'instauration du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour certaines professions. 


À Paris, trois cortèges différents ont été déclarés. Une manifestation de Gilets jaunes se dirige vers le Sacré-Cœur, un collectif de soignants est parti à proximité du ministère de la Santé et l’homme politique d’extrême-droite Florian Philippot a annoncé mener une marche au départ de la place du Palais Royal. 

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

EN DIRECT - Hospitalisations, soins critiques... Les indicateurs du Covid-19 de nouveau en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.