Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

RECORD DE VACCINATION EN INDE


L'Inde a réalisé vendredi 22 millions de vaccinations contre le Covid-19, un chiffre record atteint dans le cadre d'une campagne intensive organisée pour l'anniversaire du Premier ministre Narendra Modi.


Les autorités ont mis en place des centres de vaccination dans les stades, les galeries marchandes, les cliniques et autres sites afin d'accélérer une campagne de vaccination qui traîne en longueur, alors que le gouvernement indien espère vacciner 1,1 milliard de personnes d'ici la fin de l'année.


Le précédent record était l'administration de 14 millions de doses en un seul jour, en août.

SOMMET SUR LE COVID-19 AUX ÉTATS-UNIS


Le président américain Joe Biden organisera un sommet virtuel sur le Covid-19 mercredi, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, a annoncé la Maison Blanche ce vendredi.


"Cette réunion a pour but d'élargir et de renforcer nos efforts conjoints" et de "s'aligner sur une vision commune pour vaincre le Covid-19", a précisé Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué.

3E DOSE AUX ÉTATS-UNIS


Un comité consultatif de l'Agence américaine des médicaments (FDA) s'est prononcé vendredi en faveur d'une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer pour les personnes âgées de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie. 


Cette dose de rappel est recommandée par les experts américains à partir de six mois après la deuxième dose. Cette décision est intervenue peu après un premier vote, durant lequel le comité s'était dit opposé à une dose de rappel pour toutes les personnes dès 16 ans.

REVERS POUR JOE BIDEN


Un comité consultatif de l'Agence américaine des médicaments (FDA) s'est prononcé vendredi contre une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer pour toutes les personnes âgées de 16 ans et plus, une décision qui devrait largement être interprétée comme un revers pour l'administration de Joe Biden. Cette dernière a en effet annoncé une campagne de rappel pour tous les Américains ayant reçu leur deuxième dose huit mois auparavant, sous condition que la FDA l'approuve. 


Les experts américains ont estimé qu'une troisième dose pourrait se justifier pour une tranche d'âge plus restreinte, à savoir pour les personnes âgées. Les recommandations de ce comité ne sont pas contraignantes, mais il est très rare qu'elles ne soient pas suivies par la FDA.

EFFICACITÉ DES VACCINS


Les chercheurs des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont analysé un échantillon de près de 3700 adultes hospitalisés.

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

RECORD DE VACCINATION EN INDE


L'Inde a réalisé vendredi 22 millions de vaccinations contre le Covid-19, un chiffre record atteint dans le cadre d'une campagne intensive organisée pour l'anniversaire du Premier ministre Narendra Modi.


Les autorités ont mis en place des centres de vaccination dans les stades, les galeries marchandes, les cliniques et autres sites afin d'accélérer une campagne de vaccination qui traîne en longueur, alors que le gouvernement indien espère vacciner 1,1 milliard de personnes d'ici la fin de l'année.


Le précédent record était l'administration de 14 millions de doses en un seul jour, en août.

LE COVID AU ZOO


Les félins sont sont actuellement soignés.

Covid-19 : 6 lions et 3 tigres du zoo de Washington testés positifs

EFFICACITÉ DU VACCIN MODERNA


Le vaccin de Moderna offre une meilleure protection sur le long terme contre les effets graves du Covid-19, par rapport à celui de Pfizer, conclut une étude publiée ce vendredi par la principale agence sanitaire des États-Unis. 


Les chercheurs des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont analysé un échantillon de près de 3700 adultes hospitalisés pour un Covid-19 associé à des symptômes graves, entre le 11 mars et le 15 août 2021, soit une période qui précède et inclut la prédominance du variant Delta. Sur cette durée, le vaccin de Moderna s'est révélé efficace à 93% contre les hospitalisations, celui de Pfizer efficace à 88% et celui de Johnson & Johnson efficace à 68%.

CHIFFRES DU COVID 


7373 nouveaux cas ont été déclarés ces dernières 24h ( soit -26% par rapport à vendredi dernier). 9070 personnes sont actuellement hospitalisées pour avoir contracté le Covid, soit 227 personnes de moins qu'hier, dont 1891 en soins critiques, soit 61 de moins qu'hier. Le coronavirus a causé 66 décès ces dernières 24 heures. 

DES FAUVES POSITIFS AU COVID-19 


Six lions et trois tigres du zoo de Washington ont été testés positifs au coronavirus, a indiqué l’établissement dans un communiqué ce vendredi 17 septembre. Ils ne sont pas les premiers animaux à être contaminés : des primates avaient déjà été testés positifs dans plusieurs zoos du pays, comme les gorilles de la ville d'Atlanta en Géorgie. 


Les responsables du zoo ont souligné que le public n'était pas en danger, étant donné la distance considérable entre l'habitat des félins et les visiteurs. Les fauves contaminés sont soignés à l'aide d'anti-inflammatoires, de médicaments contre la nausée et d'antibiotiques contre le risque de pneumonie.


Plusieurs zoos américains, dont le zoo de Washington, ont annoncé mardi 14 septembre le lancement d'une campagne de vaccination des espèces animales susceptibles d'être infectées au Covid-19. 

L’ANGLETERRE ASSOUPLIT LES CONDITIONS DE VOYAGE POUR LES VACCINÉS


 Le gouvernement britannique a annoncé sur Twitter un assouplissement des conditions d'entrée en Angleterre pour les voyageurs vaccinés. Cette mesure était très attendue par les secteurs du tourisme et des transports, frappés de plein fouet par la pandémie.


À partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés n'auront plus besoin d'effectuer un test avant leur départ pour venir en Angleterre, s’ils viennent d’un pays qui ne figure pas sur la liste rouge. Fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l'arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique "moins coûteux". 

50 MILLIONS DE FRANÇAIS VACCINÉS


Le Cap des 50 millions de Français (soit environs trois quarts de la population) ayant reçu une première dose de vaccin a été atteint, a annoncé le Président Emmanuel Macron via une vidéo sur son compte Twitter ce 17 septembre.  C'est 17 jours plus tard que l'objectif fixé par le gouvernement à la fin du mois d'août. 


 "Le vaccin sauve des vies, le virus tue, c'est simple", déclare le chef de 

l'État à la fin de cette vidéo qui reprend des images de toute la campagne de 

vaccination, débutée fin décembre 2020. Sur près de 58 millions de personnes de plus de 12 ans éligibles, plus de 86% ont désormais reçu au moins une injection.

LA TROISIÈME DOSE "CONTRAIRE A L’ÉTHIQUE"


Le patron du géant mondial de la production de vaccins "Serum Institute of India", Adar Poonawalla, a estimé ce 17 septembre qu’il était "contraire à l’éthique" d’administrer une troisième dose dans les pays développés, alors que de nombreux pays en voient de développement ne disposent pas de première dose pour vacciner leur population. 


Certains pays comme la France ont commencé à administrer des troisièmes doses à des catégories spécifiques de la population, comme les personnes les plus âgées et celles au système immunitaire affaibli. 


Israël, l’Allemagne ou le Royaume-Uni ont aussi annoncé le lancement de campagnes de rappel. Les États-Unis devraient également débuter les injections le 20 septembre. Les pays qui optent pour une troisième dose invoquent une baisse de l'efficacité des vaccins contre l'infection, face au variant Delta. 


L'Organisation mondiale de la santé et une partie de la communauté scientifique dénoncent régulièrement l'inégalité criante dans l'accès à la vaccination. Ils estiment que des rappels sur l'ensemble de la population ne sont pas justifiés, car les vaccins restent très efficaces contre les formes graves et sauveront davantage de vie lorsqu’ils sont administrés aux populations qui ne sont pas encore protégées. 

REPRISE DE L'ÉPIDÉMIE EN UKRAINE 


Des experts du centre d'analyse de la santé publique ukrainien s'alarment de la reprise des contaminations et des morts liées au Covid, alors que la vaccination de la population prend du retard. 


Les contaminations ont atteint 27.000 nouveaux cas cette semaine, contre 17.000 la semaine précédente, et le nombre d'hospitalisations quotidiennes a passé la barre des 1200. 


"Cette vague sera la plus meurtrière. Nous avons très peu de gens vaccinés pour la retenir", a affirmé à l'AFP Pavlo Kovtoniouk, ex-vice-ministre de la Santé et fondateur du Centre. Seul 16% de la population ukrainienne a reçu une première dose. 


Selon lui,  la nouvelle vague pourrait atteindre son pic au cours de la deuxième moitié d'octobre, avec plus de 350 morts par jour, contre maximum 220 lors de la dernière vague au printemps. Le système de santé publique est toutefois "beaucoup mieux préparé" que lors des vagues précédentes, a assuré l'expert. 

JUSTICE


Le premier procès d'une longue série intentée par des familles endeuillées par le Covid-19 dans les Alpes autrichiennes au tout début de la pandémie s'est tenu vendredi à Vienne, avec une question au cœur des débats : les autorités auraient-elles pu éviter la formation d'un tel cluster ?


Plus de 6.000 personnes originaires de 45 pays affirment qu'elles ou leurs proches ont été contaminés dans la station d'Ischgl ou dans les environs en raison de négligences et d'une gestion chaotique en mars 2020. Au total, 32 personnes sont décédées, selon l'association de consommateurs VSV qui regroupe les procédures. 

SLOVÉNIE


La Slovénie a décrété ce vendredi une obligation de vaccination anti-Covid-19 pour ses employés de la fonction publique, une mesure qui vise à doper le taux d'immunisation et à prévenir une nouvelle vague de contaminations. La mesure, qui entrera en vigueur à compter de début octobre, concerne environ 31.000 personnes dans ce pays d'Europe centrale.


Fonctionnaires, policiers ou soldats risquent de perdre leur travail s'ils refusent de se faire vacciner, sauf s'ils ont déjà contracté le virus et peuvent fournir un certificat d'anticorps.


A ce jour, seulement 45% de la population slovène est vaccinée, un des taux les plus faibles de l'Union européenne, alors que le pays affiche une mortalité relativement élevée comparé à ses partenaires, avec près de 5.000 décès depuis l'émergence de la pandémie pour moins de deux millions d'habitants.

SUISSE


La Suisse a annoncé ce vendredi un durcissement des conditions d'entrée sur son territoire, rendant obligatoire la présentation d'un test négatif au Covid pour toutes les personnes non vaccinées. La mesure entrera en vigueur dès lundi prochain. Le Conseil fédéral (gouvernement) entend prévenir une augmentation du nombre d'infections.


Qui enfreindra ces règles encourra une amende de 200 francs suisses (183 euros) en cas d'entrée sans certificat de test et de 100 francs en cas de formulaire non rempli. Les frontaliers et les jeunes de moins de 16 ans sont dispensés de l'obligation de présenter un test.

RETARD 


Si les niveaux atteints au cours des dernières semaines se veulent satisfaisants et encourageants, ils sont aussi révélateurs d'une forme d'échec. 

Covid-19 : l'objectif des 50 millions de primo-vaccinés atteint avec 18 jours de retard

FRONTIÈRE ENTRE LA TUNISIE ET LA LIBYE


La Tunisie et la Libye ont rouvert vendredi leur frontière commune fermée depuis plus de deux mois en raison de la pandémie de coronavirus, ont constaté des correspondants de l'AFP au principal poste-frontière entre les deux pays.


Au premier jour de cette réouverture, décidée jeudi par les autorités tunisiennes et libyennes, le nombre de voyageurs restait faible dans les deux sens au poste-frontières de Ras Jedir, dans le sud-est de la Tunisie.

POUTINE À L'ISOLEMENT


Le président russe Vladimir Poutine a voté électroniquement ce vendredi aux législatives en Russie, étant à l'isolement du fait d'un important foyer de Covid-19 dans son entourage.


"Dans ces conditions de restrictions sanitaires, de quarantaine, j'ai effectué mon devoir citoyen en ligne", a dit le chef de l'Etat, selon des images diffusées à la télévision russe, appelant en outre les Russes à se rendre aux urnes ou à utiliser l'application électronique dans les sept régions où elle est disponible. 

DIDIER RAOULT


Une réunion des six membres fondateurs de l'IHU Méditerranée Infection, dirigé par Didier Raoult, se tenait ce vendredi dans les locaux de l'université Aix-Marseille sur fond de questionnement autour de la succession du professeur controversé, a appris l'AFP auprès de l'IHU.


Il s'agit d'une "simple réunion de travail des membres fondateurs de l'IHU" qui n'a "pas vocation à décider du maintien ou non de Didier Raoult à la tête de l'IHU", a précisé à l'AFP une porte-parole de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM), qui fait partie des membres fondateurs de l'Institut hospitalier universitaire (IHU).


Le nouveau directeur de l'AP-HM François Crémieux, dont fait partie l'IHU, avait confié au Monde en août sa volonté de lancer en septembre le processus de recrutement d'un successeur à Didier Raoult.

LE MARATHON DE TOKYO REPORTÉ EN MARS 2022


Le marathon de Tokyo, prévu le mois prochain, a été reporté au 6 mars 2022, en raison des restrictions liées au Covid-19 imposées dans la capitale japonaise, ont annoncé les organisateurs vendredi. La course devait initialement avoir lieu en mars et accueillir environ 38.000 participants. Elle avait déjà été décalée en octobre.


La Fondation du marathon de Tokyo ajoute dans un communiqué que l'édition 2022 est d'ores et déjà annulée. 

LA PANDÉMIE A RALENTI DANS LE MONDE CETTE SEMAINE


Avec 555.000 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur a baissé sensiblement (-6% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.


La pandémie gagnait de nouveau du terrain depuis la mi-juin, attisée par le très contagieux variant Delta devenu majoritaire dans de nombreux pays. Mais elle recule désormais depuis trois semaines. 


Cette semaine, la plupart des régions du monde voient leur situation s'améliorer: -20% en Asie, -14% en Afrique et au Moyen-Orient, -13% dans la zone Amérique latine/Caraïbes et -4% en Europe. Ailleurs, la situation se détériore dans la zone Etats-Unis/Canada (+12%) et légèrement en Océanie (+3%), où le coronavirus circule toutefois relativement peu.

CONFINEMENT PROLONGÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE


Le confinement en Nouvelle-Calédonie en vigueur depuis le 7 septembre est prolongé jusqu’au 4 octobre, de même que le couvre-feu, ont annoncé vendredi les autorités de l’archipel, alors que sept décès dus au Covid-19 ont été enregistrés pour la seule journée de jeudi.


Il s’agit du bilan journalier le plus lourd depuis la découverte des premiers cas autochtones de la maladie le 6 septembre. Il porte à 24 le nombre total de personnes décédées depuis cette date, a annoncé le président du gouvernement Louis Mapou (indépendantiste), lors d’une allocution conjointe avec le haut-commissaire de la République, Patrice Faure.

BILAN DE LA PANDÉMIE DANS LE MONDE


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.667.150 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles et mis à jour ce vendredi.


Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 670.009 décès pour 41.785.979 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. 


Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 589.240 morts et 21.069.017 cas, l'Inde avec 444.248 morts (33.381.728 cas), le Mexique avec 270.348 morts (3.549.229 cas), et le Pérou avec 198.891 morts (2.164.380 cas).

HAUSSE DES CHUTES POTENTIELLEMENT MORTELLES DANS LE MÉTRO LONDONIEN 


De peur d'attraper le Covid-19, de nombreux Londoniens rechignent à tenir la main courante des escalators des stations de métro. Résultat: une hausse de chutes potentiellement mortelles, s'inquiètent les transports londoniens, cités vendredi dans la presse britannique.


Douze personnes sont mortes ou ont été grièvement blessées dans le métro d'avril à juin, et 23 dans des bus. C'est plus que lors des autres trimestres de l'année 2020-2021, souligne le quotidien The Telegraph

LES MÉDECINS ET PHARMACIENS VONT POUVOIR COMMANDER DES DOSES DE PFIZER


Dès ce lundi, tous les médecins et pharmaciens vont pouvoir commander directement des doses du vaccin anti-Covid Pfizer. Les médecins pourront commander un maximum de deux flacons, les pharmaciens 4 flacons.


Les doses seront livrées entre le 1er et le 5 octobre.

GUADELOUPE : PLAINTES DÉPOSÉES POUR DES MENACES DE MORT


Les autorités sanitaires et la préfecture de Guadeloupe ont déposé une dizaine de plaintes face à la multiplication d'insultes et de menaces de mort pour leur gestion de la crise sanitaire.


Parmi les plaignants, Gérard Cotellon, directeur du CHU de la Guadeloupe, a "déposé trois plaintes" pour "menaces de mort" et pour "diffamation contre toutes les personnes qui disent qu'on pratique l'euthanasie à l'hôpital et qu'on tue les malades", explique-t-il à l'AFP.

ENQUÊTE 


Placé en garde à vue ce dimanche, le jeune homme a expliqué qu'il ignorait avant son arrestation qu'une qualification était requise pour réaliser ces tests. Il risque un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

Covid-19 : étudiant en architecture, il effectuait des tests antigéniques dans les rues de Paris

PAS DE RETOUR À LA NORMALE AVANT 2025-2027 POUR ADP


Invité de Radio Classique, le PDG du groupe ADP, qui gère les aéroports parisiens, affirmé qu'un retour à la normale ne se fera pas avant 2025-2027.


D'après Augustin de Romanet, si ADP a enregistré une hausse de son trafic de 10,8 millions de passagers sur le mois d'août, par rapport à l'année précédente, le chiffre ne représente que la moitié de celui de 2019.

LE CAMBODGE COMMENCE À VACCINER LES 6-11 ANS


Le Cambodge a commencé ce vendredi à vacciner les 6-11 ans contre le Covid-19, dans un pays où les écoles sont fermées depuis des mois.


Le Premier ministre Hun Sen a également annoncé que la vaccination des 3-5 ans était à l'étude avec les autorités sanitaires.

SEULS 25 CHEMINOTS ONT REFUSÉ LE PASS SANITAIRE


"On a 3500 contrôleurs qui travaillent dans ces trains longue-distance dont on a besoin pour fonctionner", a déclaré le PDG de la SNCF, ajoutant que "tous" les cheminots concernés par le pass sanitaire obligatoire sont vaccinés, sauf 25 personnes.


Les contrats de travail des salariés concernés n'ont néanmoins pas été suspendus, d'après Jean-Pierre Farandou. "Il n'y a pas de problème, on va les réaffecter. Ils peuvent contrôler sur d'autres trains, ils peuvent faire un travail au sol. Ça se passe très bien, et d'ailleurs on a supprimé aucun train depuis que le pass sanitaire est obligatoire pour les cheminots", a-t-il expliqué.

TRAINS : "99% DES VOYAGEURS CONTRÔLÉS" ONT UN PASS SANITAIRE, D'APRÈS FARANDOU


Selon le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, "99% des voyageurs contrôlés" à bord des trains longue distance ont un pass sanitaire. "Plusieurs millions de personnes" ont été contrôlés depuis l'été, a-t-il affirmé sur RMC-BFMTV.


"Aléatoires", ces contrôlés concernent "20 à 25%" des voyageurs.

Urgent

PRÈS DE 3300 CLASSES ACTUELLEMENT FERMÉES EN FRANCE


D'après le point de situation hebdomadaire communiqué par le ministère de l'Éducation, 3299 classes sont actuellement fermées en France, sur 527.000 (0,63%). Au total, 16 structures scolaires sont fermées, dont 15 écoles et 1 collège (0,027%).


Sur les sept derniers jours, 9748 cas de Covid-19 ont été recensés parmi les élèves, et 439 chez les personnels.


Depuis le 2 septembre, 1314 établissements ont proposé la vaccination aux élèves, sur un total de 10.700 collèges et lycées. 

LA MOBILISATION ANTI-PASS "S'ESSOUFFLE", JUGE LOUIS ALIOT (RN)


Pour le maire RN de Perpignan, la mobilisation anti-pass sanitaire "s'essouffle". "Il n'y a plus de sujet", a affirmé Louis Aliot au micro de Sud Radio, à la veille d'une nouvelle journée de manifestation. 


Concernant le pass sanitaire, il n'est "plus justifié". "Avec les incidences qu'il y a, il n'a plus raison d'être", a ajouté l'élu.

CORBIÈRE (LFI) DEMANDE LA LEVÉE DE LA SUSPENSION DES 3000 SOIGNANTS


"Je suis pour que soient levées les suspensions des 3000 personnels hospitaliers", a déclaré ce vendredi matin sur Public Sénat Alexis Corbière, député La France Insoumise. Ces derniers ont été suspendus pour ne pas avoir respecter l'obligation vaccinale.


"Nous avons besoin d'eux, cela va amener des déprogrammations médicales. Pourquoi pas tous les jours leur proposer un test PCR pour qu'ils puissent travailler ? Ces gens-là ne sont pas des délinquants, ils sont compétents. 

Qu'est-ce que c'est cette histoire où des gens ne vont plus toucher aucun salaire ?", s'est indigné l'élu.

"IL NE FAUT PAS BAISSER LA GARDE", ESTIME LA PRÉSIDENTE DU COMITÉ VACCIN COVID-19


Invitée de franceinfo ce vendredi matin, Marie-Paule Kieny, présidente du comité scientifique du vaccin Covid-19, a appelé à ne "pas tout à coup baisser la garde" face au virus. 


"Il reste encore 30% des 12-17 ans à vacciner et entre 10 et 15% des plus de 80 ans qu'il va vraiment falloir chercher parce qu'ils ont besoin de cette vaccination. C'est pour les protéger eux que nous nous sommes tous vaccinés", a-t-elle rappelé.

LA GESTION DE LA PANDÉMIE DEVANT LES TRIBUNAUX EN AUTRICHE


Vendredi s'ouvre à Vienne le premier procès d'une longue série intentée par des familles endeuillées par le Covid-19 dans les Alpes autrichiennes au tout début de la pandémie, et qui pointent la responsabilité des autorités.


Plus de 6.000 personnes originaires de 45 pays affirment qu'elles ou leurs proches ont été contaminées dans la station huppée d'Ischgl ou dans les environs en raison de négligences et d'une gestion chaotique en mars 2020.


Selon un rapport d'experts indépendants, une première alerte émise dès le 5 mars par l'Islande, qui s'alarmait du retour de touristes contaminés à Ischgl, a été ignorée. Les skieurs ont continué à s'entasser dans les cabines téléphériques, tandis qu'en soirée la fête battait son plein dans les vallées. 


Parmi les milliers de personnes touchées, environ 5% auraient souffert d'un Covid long, avec des maux de tête, des troubles du sommeil et un essoufflement. Au total, 32 personnes sont décédées, selon l'association de consommateurs VSV qui regroupe les procédures. 

PÉDAGOGIE


La Maison Blanche a proposé à la rappeuse de lui organiser un échange téléphonique avec l'un de ses médecins après que cette dernière a affirmé que le vaccin anti-Covid a rendu un proche impuissant.

Covid-19 : après ses propos anti-vax, Nicki Minaj invitée par la Maison blanche à parler à un médecin

VERS UN ASSOUPLISSEMENT DES RESTRICTIONS SANITAIRES ?


La quatrième vague du Covid est-elle bientôt terminée ? Les indicateurs sont presque tous au vert grâce à la vaccination massive. Ce jeudi, Emmanuel Macron a laissé entendre que les restrictions sanitaires pourraient être assouplies. Que faut-il donc comprendre ?

Covid-19 : la France proche du bout du tunnel ?

DÉCONFINEMENT PROGRESSIF EN POLYNÉSIE FRANÇAISE


Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président de la Polynésie française Edouard Fritch ont annoncé, jeudi à Papeete, le maintien du couvre-feu mais une levée progressive du confinement et la reprise des cours dès lundi dans cette collectivité d’outre-mer.


Le confinement sera maintenu le week-end dans les îles les plus peuplées, mais il sera levé en semaine. Les restaurants pourront rouvrir et le sport sera autorisé, en dehors des compétitions. Les musées, salles d’exposition et cinémas restent en revanche fermés. 


Les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits. Les croisières pourront reprendre, sous réserve que le personnel comme les passagers soient vaccinés.

OBLIGATION VACCINALE AU CHU DE GUADELOUPE


Le directeur général du CHU de Guadeloupe, où plus de 70% des agents ne sont pas vaccinés contre le Covid-19, a estimé jeudi être "dans l'impossibilité" de les suspendre, comme le prévoit la loi sur l'obligation vaccinale, entrée en vigueur mercredi.

 "Je ne peux pas appliquer la loi", a affirmé à l'AFP Gérard Cotellon, le directeur de l'établissement hospitalier où 74,19% du personnel non médical n'a pas encore entamé de parcours vaccinal. Une situation qui le met "dans l'impossibilité" de suspendre les agents non vaccinés, sous peine de pénaliser l'activité du CHU, a-t-il estimé.

"Je prends donc sur moi cette responsabilité de faire tourner l'hôpital, malgré la loi", a-t-il déploré. 

COLOMBIE 


La Colombie va proposer une troisième dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées de plus de 70 ans, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.  La mesure prendra effet à partir du 1er octobre. 

La Colombie a administré quelque 37,8 millions de doses de vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Janssen et Sinovac. Près de 16 millions de personnes sont complètement vaccinées dans ce pays d'environ 50 millions d'habitants. Toute personne âgée de plus de 12 ans est éligible.

BOLSONARO TOUJOURS PAS VACCINÉ 


Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, a assuré jeudi qu'il se rendrait à l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine à New York, où un certificat de vaccination sera pourtant obligatoire.

Mais, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a reconnu qu'il ne pouvait pas imposer cette contrainte aux chefs d'État.

Le président brésilien a dit qu'il se ferait vacciner "le dernier jour", lui qui a déjà répété plusieurs fois qu'il serait "le dernier Brésilien" à se faire administrer un vaccin anti-Covid.

VACCINATION


L'Afrique va recevoir près de 500 millions de doses de moins qu'initialement prévu, déplore ce jeudi l'OMS, qui regrette que "les pays riches s'emploient à écarter le dispositif Covax du marché".

Covid-19 : l'Afrique va recevoir 500 millions de doses de vaccin de moins que prévu, déplore l'OMS

ALLEMAGNE : FACEBOOK SUPPRIME DES COMPTES D'OPPOSANTS AUX RESTRICTIONS


Le géant américain des réseaux sociaux Facebook a annoncé ce jeudi la suppression de comptes, pages et groupes liés à la mouvance des "libres penseurs" en Allemagne, une mouvance hostile aux restrictions destinées à lutter contre le Covid-19. La mesure, qui intervient à dix jours des élections législatives en Allemagne, concerne aussi des comptes Instagram, propriété de Facebook, a-t-il précisé.


Le groupe californien a justifié sa décision par le fait que ces "libres penseurs" diffusaient notamment "des informations erronées sur la santé, des discours de haine et des incitations à la violence". 

CONFINEMENT ASSOUPLI EN MARTINIQUE


Le confinement en vigueur en Martinique sera assoupli à partir du lundi 20 septembre grâce à l'amélioration de la situation sanitaire, a annoncé ce jeudi le préfet de l'île antillaise. Plusieurs phases vont se succéder.


La première aura lieu à partir de lundi. Les déplacements seront autorisés dans un rayon de 10 km, au lieu d'1 km autour du domicile jusque-là. En revanche, les horaires du couvre-feu resteront inchangés : il sera toujours interdit de se déplacer entre 19h et 5h, sauf motif impérieux. L'accès aux plages sera de nouveau autorisé en mode dynamique. La navigation sera possible avec la règle de six passagers maximum pour les bateaux privés.


À partir du mercredi 22, les commerces non-essentiels pourront rouvrir en respectant l'obligation du port du masque et la jauge de 8 mètres carrés par personne. Les restaurants et les salles de sports pourront, eux aussi, lever le rideau, le pass sanitaire y sera obligatoire.

ITALIE : LE PASS SANITAIRE EXIGÉ AU TRAVAIL


Afin de se protéger d'une éventuelle nouvelle vague dans les prochaines semaines, l'Italie espère vacciner "tout le capital humain du pays". Pour y parvenir, le pass sanitaire sera obligatoire sur tous les lieux de travail à compter du 15 octobre.

Covid-19 : en Italie, le pass sanitaire sera désormais obligatoire au travail

PYRÉNÉES-ATLANTIQUES : FIN DU MASQUE OBLIGATOIRE DANS LES RUES DU LITTORAL


Le département des Pyrénées-Atlantiques a levé l'obligation du port du masque dans les rues de communes du littoral basque tout en maintenant son usage dans tous les lieux accueillant du public et sites soumis au pass sanitaire, a annoncé ce jeudi la préfecture.


Durant l'été, face à la reprise de l'épidémie, la préfecture avait rendu le masque obligatoire sur la voie publique dans des zones touristiques de la côte basque comme à Bayonne, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz.

LE TAUX DE POSITIVITÉ AU PLUS BAS DEPUIS DEUX MOIS


Le taux de positivité, qui mesure la proportion de cas positifs par rapport au nombre de personnes testées, est en baisse, à 1,8% contre 1,9% la veille, selon Santé publique France. Il atteint son plus bas niveau depuis le 17 juillet (1,6%).

"LE PASS SANITAIRE EST CONTRE-PRODUCTIF", SELON N. DUPONT-AIGNAN


"Je me réjouis que le pass sanitaire soit retiré progressivement", déclare sur LCI Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidentielle, alors qu'Emmanuel Macron a laissé entendre ce lundi que cette mesure pourrait être progressivement retiré. "Le pass sanitaire est mauvais pour l'économie et contre-productif sur le plan sanitaire. Tout le monde sait que même vacciné, vous transmettez le virus. "

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Covid-19 : avec 22 millions d'injections en un jour, l'Inde bat un record de vaccination

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

"Danse avec les stars" : qu’est devenu Jean-Baptiste Maunier, le petit héros des "Choristes" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.