Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Description du sujet digitial
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Live

BILAN DE LA DGS 


L'épidémie de coronavirus en France a fait plus de 6.500 morts, dont 5.091 à l'hôpital et au moins 1.416 dans les maisons de retraites et autres établissements médicaux sociaux, selon le dernier bilan officiel donné par le directeur général de la Santé ce vendredi.


Au cours des dernières 24 heures, 588 décès supplémentaires ont été enregistrés en milieu hospitalier, a indiqué Jérôme Salomon. 


Le bilan total depuis le 1er mars, avec les chiffres incomplets provenant de "plus de 3.000" autres établissements "médico-sociaux", s'établit à 6.507 morts.

PROTECTION


Donald Trump conseille aux Américains de se couvrir le visage à l'extérieur. Cette décision des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), autorité de santé nationale aux Etats-Unis, est "seulement une recommandation", a souligné M. Trump lors d'un point de presse.


"C'est (d'initiative) volontaire", a-t-il insisté. "J'ai choisi de ne pas le faire", a-t-il ajouté.

IVG EN PÉRIODE DE PANDÉMIE 


Les IVG médicamenteuses pourront être prescrites et réalisées sous forme de téléconsultation, a indiqué ce vendredi 3 avril le ministère de la Santé dans un communiqué. Les explications.

Les IVG médicamenteuses désormais possibles en téléconsultation

DANS LE GRAND EST 


Interrogé sur cette vague épidémique exceptionnelle en France et dans le monde, le docteur Marc Noizet a affirmé que depuis cinq jours, son service constatait une véritable régression des indicateurs d'activité. 


Le nombre d'appels au 15 a diminué, et moins de patients infectés au covid-19 se sont présentés aux urgences. Il a également constaté une réduction du nombre de malades relevant d'une prise en charge en réanimation.

Dr Marc Noizet : "Depuis cinq jours, nous constatons une véritable régression des indicateurs d'activité"

REPORT DES MATCHS DE FOOTBALL DE JUIN 


Un groupe de travail de la Fédération internationale de football (Fifa) recommande le report de tous les rencontres internationales prévues en juin en raison de la pandémie de coronavirus qui a stoppé la plupart des championnats nationaux de football à travers le monde.


"Le groupe de travail établi par le bureau du conseil de la Fifa pour évaluer les conséquences de la pandémie de Covid-19, et composé des dirigeants et secrétaires généraux de la Fifa et de toutes les confédérations continentales, a approuvé à l'unanimité une série de recommandations à l'issue de sa première réunion organisée par visio-conférence", a indiqué la Fifa dans un communiqué.


Parmi ses recommandations qui seront adoptées par la Fifa, figurent donc le report des rencontres, masculines et féminines, programmées en juin, une décision déjà prise mercredi par l'UEFA, l'instance qui chapeaute le football européen.

TRANSFERT DE PATIENTS 


L'armée de l'Air a mobilisé cinq hélicoptères et deux avions de transport pour pouvoir évacuer quotidiennement d'Ile-de-France jusqu'à 30 patients atteints du Covid-19 vers des régions moins touchées par le coronavirus, selon un communiqué publié vendredi par le ministère des Armées.


"Depuis le 1er avril, l'armée de l'Air a mis en place un plot avancé sur la base Aérienne 107 de Villacoublay (en région parisienne, ndr) pour soulager les hôpitaux d'Ile-de-France durement éprouvés" par l'afflux de patients contaminés, souligne ce communiqué. 


"Trois hélicoptères Caracal, deux hélicoptères Puma et un avion de transport Casa pourront prendre en charge, quotidiennement, jusqu'à 30 patients atteints du Covid-19 au centre médical d'évacuation d'Orly afin de les transférer, en coordination avec les autorités sanitaires régionales, vers des centres hospitaliers situés dans des régions moins touchées par le coronavirus", détaille le ministère.

GABON 


Libreville, la capitale gabonaise, va, à son tour, être confinée "dans les prochains jours" pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé vendredi le président Ali Bongo Ondimba. "Par mesure de précaution, j’ai instruit le Premier ministre de prendre toutes les mesures pour un confinement du grand Libreville dans les prochains jours", a déclaré le président lors d'un discours télévisé.


Le Gabon a enregistré officiellement 21 personnes infectées par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie. Toutes, sauf une, se trouvent dans la capitale, Libreville, qui regroupe une grande partie des deux millions d'habitants du pays d'Afrique centrale.

TRANSFERT DE PATIENTS EN IMAGES


L'Île-de-France s'attend à atteindre le pic de l'épidémie dans les prochains jours, si ce n'est ce week-end. Le transfert de malades s'est accéléré ces dernières heures. L'aéroport d'Orly sert de base au décollage des hélicoptères.

Evacuation de malades : l'Île-de-France se prépare au pic épidémique

TRANSFERT DE PATIENTS 


Quatre malades du coronavirus soignés dans des hôpitaux de région parisienne ont été transférés dans des établissements du centre de la France. Ils sont arrivés ce vendredi à l'aéroport d'Aulnat, près de Clermont-Ferrand, à bord d'un Airbus A400M utilisé pour la première fois à cette fin par l'armée française, a constaté un journaliste de l'AFP.


A l'atterrissage de l'appareil de transport militaire vers 20H30, un personnel médical protégé de la tête aux pieds par des blouses, masques, visières, charlottes et chaussons, a récupéré les malades et fait rouler les civières de la rampe arrière du quadrimoteur vers deux ambulances et deux hélicoptères du Samu/Smur et de la sécurité civile. Deux malades ont pris par la route la direction du CHU de Clermont-Ferrand, et les autres ont gagné par les airs des hôpitaux d'Aurillac (Cantal) et Moulins (Allier).

ULTIMATUM A MOUGINS 


Le nombre de décès dans un Ehpad de Mougins, près de Cannes, a encore augmenté et atteint 29 morts en lien avec le coronavirus, a indiqué vendredi le maire en lançant un "ultimatum" pour que résidents et personnel soient tous dépistés sans délai. 

BILAN MONDIAL 


Plus de 1.082.470 cas d'infection ont été off iciellement diagnostiqués dans 188 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. à partir de sources officielles.  Plus de 1.082.470 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 188 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.


Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 205.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Depuis le comptage réalisé la veille à 19H00 GMT, 5.757 nouveaux décès et 82.440 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

UN ÉVÉNEMENT RARISSIME 


La Reine Elizabeth II s'exprimera ce dimanche, au sujet de la crise sanitaire qui secoue le monde entier.

Coronavirus : la reine Elizabeth II s’exprimera dimanche à la télévision

PROTECTION DES JEUNES EXILES 


La préfecture des Hautes-Alpes va devoir assurer l'hébergement d'urgence de 23 jeunes exilés logeant dans un squat à Gap et soumis à un risque d'exposition au Covid-19, selon un jugement en référé le tribunal administratif de Marseille.


L'instance avait été saisie par trois associations, le Mouvement citoyen tous migrants, Soutien réseau hospitalité et Médecins du Monde, qui dénonçaient les carences de l'Etat pour protéger ces jeunes, qui faute d'alternative, ont trouvé refuge dans un squat "avec 70 personnes dans des conditions sanitaires déplorables". Ces jeunes migrants sont originaires d'Afrique de l'Ouest, et parmi eux se trouvent des Guinéens, des Maliens et des Ivoiriens, a indiqué à l'AFP Dominique Rougier, de l'association Réseau Hospitalité.

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE


A l'inverse de la doctrine du gouvernement qui semble avoir été dictée par la pénurie, l'Académie de médecine recommande le port obligatoire du masque. 

A l'inverse du gouvernement, l'Académie de médecine recommande le port obligatoire du masque

TRANSFERT DE PATIENTS 


Un TGV médicalisé parti, ce vendredi matin de Strasbourg avec 24 malades du Covid-19 est arrivé en fin de journée à Bordeaux, après un arrêt à Poitiers, pour une prise en charge dans des établissements de Nouvelle-Aquitaine, région moins touchée que le Grand-Est. Il a fallu plus d'une heure pour extraire onze malades du train, arrivé peu après 18h00 à Bordeaux. Sept devaient être dirigés vers deux sites du CHU de la ville, les quatre autres devant rejoindre les hôpitaux de Dax et Mont-de-Marsan (Landes).


Dans l'après-midi, 13 premiers patients avaient été pris en charge en gare du Futuroscope, près de Poitiers, pour être transportés vers le CHU de cette ville (7 patients) et des établissements hospitaliers à Limoges (2), La Rochelle (2) et Niort (2), selon l'Agence régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine.


Ces arrivées portent à 84 le nombre de patients accueillis en Nouvelle-Aquitaine depuis le début des transferts de malades du Covid-19, destinés à soulager les régions en tension, notamment le Grand-Est.

A L’HÔPITAL COCHIN DE PARIS 

LA CGT RÉCLAME LA FERMETURE DU HUB FEDEX DE ROISSY


La CGT demande la fermeture du "hub" de Fedex à Roissy, un des plus importants d'Europe avec près de 2.500 salariés, après le décès le 24 mars d'un intérimaire du covid-19 et "19 cas positifs". Selon la CGT, un autre salarié a été hospitalisé depuis, 137 sont placés en quatorzaine et 19 cas ont été diagnostiqués.


"Nous sommes face à un cluster du covid-19 et la responsabilité de la direction de Fedex est pleinement engagée", indique la CGT dans un communiqué, mettant en cause "un voyage en Italie fin février/début mars avec le CSE".


Au retour de ce voyage, les élus CGT avaient demandé une mise en quatorzaine des salariés ayant participé au voyage, et avaient essuyé un refus de la direction. La direction a précisé vendredi avoir "effectué un suivi de tous ces salariés", parmi lesquels aucun cas avéré n'a été rapporté.

VIDÉO 


L'allocution de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.

ONU - TRUMP ET MACRON PLAIDENT POUR UNE COOPÉRATION ACCRUE


Donald Trump et Emmanuel Macron ont exprimé ce vendredi leur volonté d'organiser une réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) pour accroître la coopération face au coronavirus, alors que cette instance est complétement bloquée.


Le président américain et son homologue français "ont évoqué l'organisation prochaine d'une réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité" pour accroître la coopération au sein de l'ONU afin de "vaincre la pandémie", selon un compte-rendu de la Maison Blanche.

MORTALITÉ "EXCEPTIONNELLE" EN SEINE SAINT DENIS 


Pour la première fois depuis le début de l'épidémie de covid-19, les autorités ont publié vendredi des chiffres montrant un "excès de mortalité exceptionnel" en Seine-Saint-Denis, territoire le plus pauvre de métropole où des pompes funèbres "débordées" disent "n'avoir jamais vu ça", même en période de canicule. 


Entre le 21 et le 27 mars, les décès ont bondi de +63% par rapport à la semaine précédente, dans ce département, très dense. Un niveau "exceptionnel", souligné jeudi soir par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Pour comparaison, la hausse atteint 32% à Paris et 47% dans le département voisin du Val-Oise.


Sollicitée par l'AFP, la direction de la Santé dit "ne pas avoir d'explication dans l'immédiat" quant à ces chiffres, d'autant plus étonnants que le nombre de décès à l'hôpital est plus faible en Seine-Saint-Denis que dans les autres territoires d'Ile-de-France.

AU GABON 


Le pays a interdit la vente et la consommation de pangolin et de chauve-souris, deux espèces soupçonnées d'avoir participé à la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé vendredi le ministère des Eaux et Forêts. Dans ce pays d'Afrique centrale recouvert à 88% par la forêt, la chasse et la consommation de viande de brousse sont très répandues. 


Même si le pangolin, animal menacé d'extinction, était déjà protégé par le code forestier, sa viande très appréciée des Gabonais était toujours disponible sur les marchés de la capitale, Libreville, en mars, tout comme les chauve-souris.


Le nouveau coronavirus, apparu en Chine, "est issu d'une recombinaison entre deux virus différents, l'un proche de la chauve-souris et l’autre plus proche du pangolin", explique le ministère des Eaux et Forêts, citant une étude scientifique publiée dans le journal Nature.


Alors que le Gabon compte officiellement 21 cas de personnes infectées par le coronavirus, et aucune infection par voie animale, le ministère affirme appliquer le principe de précaution.

IVG EN PÉRIODE DE PANDÉMIE ET DE CONFINEMENT 


Les IVG médicamenteuses pourront être prescrites et suivies entièrement par téléconsultation, indique ce vendredi le ministère de la santé, dans un communiqué. Le ministère "a saisi en urgence la Haute Autorité de Santé" sur la possibilité d'étendre le délai pour ces IVG de 7 à 9 semaines.


Plusieurs associations se sont récemment inquiété des difficultés d'accès à l'interruption volontaire de grossesse, alors que le système hospitalier est débordé par la crise du coronavirus, s'alarmant que des femmes dépassent le délai légal autorisé.


Sur cet allongement du "délai de réalisation des IVG médicamenteuses hors milieu hospitalier de 7 à 9 semaines d'aménorrhée", l'avis de la HAS "est attendu dès la semaine prochaine afin que l'ensemble de ces mesures rentrent en application dans les tout prochains jours, en lien avec les professionnels et acteurs concernés", assure le ministère de la Santé dans un communiqué, également signé par la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité Femmes/Hommes, Marlène Schiappa.

ENTRETIEN 


Invité dans le 20h de TF1, le Dr Marc Croizet, chef du samu et des urgences du GH de la région Mulhouse et Alsace, affirme que sur les cinq derniers jours, son hôpital a constaté une baisse d'activités covid dans son établissement. 


"Nous avons été tellement pris par ce flux incessant d'activités qu'il a été impossible de prendre le moindre jour de congé sur ce dernier mois", dit-il. "L'anticipation est la clé du système pour l'organisation de nos établissements. Notre système de santé n'était pas prêt pour cette crise", analyse le médecin. "Veillez à protéger les professionnels de santé", conseille-t-il. 

DÉCLARATION DE CHRISTOPHE CASTANER 


Dans une allocution, Christophe Castaner a tenu à rappeler les français à l'ordre : "Nous devons avoir en tête que la meilleure façon de combattre le virus c’est de faire en sorte que l’on assume le confinement. Des contrôles seront effectués. Il n’y aura aucun relâchement. Ceux que l’on aime, on les protège et pour cela, on se confine", a déclaré le ministre de l'Intérieur. 

BILAN DE LA DGS 


L'épidémie de coronavirus en France a fait plus de 6.500 morts, dont 5.091 à l'hôpital et au moins 1.416 dans les maisons de retraites et autres établissements médicaux sociaux, selon le dernier bilan officiel donné par le directeur général de la Santé ce vendredi.


Au cours des dernières 24 heures, 588 décès supplémentaires ont été enregistrés en milieu hospitalier, a indiqué Jérôme Salomon. 


Le bilan total depuis le 1er mars, avec les chiffres incomplets provenant de "plus de 3.000" autres établissements "médico-sociaux", s'établit à 6.507 morts.

A VENIR 


A 19h, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur devrait s'exprimer, alors que la zone C est en vacances scolaires. Puis quelques minutes plus tard, ce sera au tour de Jérôme Salomon, directeur général de la santé qui fera son point quotidien. 

BILAN EN EUROPE SELON L'AFP 


Selon le dernier comptage de l'AFP, plus de 40.000 personnes sont mortes en Europe depuis le début de l'épidémie. 

ANNONCE DU GOUVERNEMENT 


Dans un entretien accordé à Ouest France, Gérald Darmanin annonce le report des charges fiscales et sociales d’avril, "quelque soit la taille de l'entreprise". "Il en est de même pour les impôts : comme en mars, les entreprises qui subissent des difficultés financières liées à la crise sanitaire auront la possibilité de demander un report de leurs échéances d’impôts directs. En avril, cela concerne essentiellement la taxe sur les salaires", dit-il. 

BOURSE DE PARIS 


La Bourse de Paris a terminé la semaine en recul (-1,57%) vendredi, la hausse des prix du pétrole n'ayant pas réussi à relancer l'optimisme des investisseurs, déprimés par la montée du chômage en mars aux Etats-Unis.


L'indice CAC 40 a perdu 66,38 points à 4.154,58 points, dans un volume d'échanges nourri de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,33%.

VIOLENCES FAMILIALES 


Les 22.000 pharmacies du territoire français ont reçu la procédure pour accueillir et aider les victimes de violences, en augmentation depuis la mise en place du confinement, indique l'AFP. Désormais, sur le site de l'ordre national des pharmaciens, qui a élaboré le dispositif avec le gouvernement, les gestionnaires d'officines peuvent télécharger fiches pratiques pour accueillir les victimes, flyers et affiches avec les numéros d'urgences, a constaté l'AFP. L'hypothèse d'utiliser un "code" pour s'adresser à son pharmacien, évoquée par M. Castaner, ne figure pas dans les documents.

MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES 



L'agence française du médicament a autorisé l'utilisation de deux médicaments vétérinaires à base de propofol, pour la réanimation de malades humains. L'usage des médicaments et de ce type de produits fait face à une très forte augmentation de la demande mondiale. 


Cette mesure, autorisée par décret paru le 3 avril au Journal Officiel "dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire pour faire face à l'épidémie de Covid-19", est "une brique supplémentaire qui contribue à la couverture des besoins du nombre important de patients en réanimation" en raison de l'épidémie due au nouveau coronavirus, explique-t-on à l'ANSM. 


Cette dernière a de surcroit déjà "recensé sur le territoire français des stocks de propofol à usage humain chez des industriels" pour couvrir ces besoins, le propofol vétérinaire venant "en complément", explique l'agence sanitaire "mobilisée" aussi sur le front des importations de médicaments à usage humain pour la réanimation. 


"Pour certains produits utilisés en réanimation (curare, propofol, midazolam...), les besoins ont été augmenté de 2.000% en France et également dans le monde, en un temps très court", constate-t-elle. L'agence a néanmoins obtenu des importations de propofol et de curare à usage humain.

RAVITAILLEMENT DE MAYOTTE 


Quelque 20.000 litres d'oxygène liquide, 1.000 litres d’alcool pur pour fabriquer de la solution hydroalcoolique et des équipements de protection sont actuellement acheminés de La Réunion à Mayotte via un bâtiment de la Marine nationale des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), indique l'AFP. 


C'est à bord du Champlain, un bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer de la Marine nationale des FAZSOI qu'est partie, ce jeudi la cargaison depuis La Réunion. "Sauf aléas météorologiques" elle devrait atteindre Mayotte, lundi prochain, a annoncé vendredi un communiqué de la cellule communication des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien.


Le Champlain transporte notamment "une citerne d’oxygène liquide d’une capacité d’environ 20.000 litres" et 1.000 litres d’alcool pur en vue de fabriquer de la solution hydroalcoolique", qui sont destinés au centre hospitalier de Mayotte "afin de subvenir à ses besoins dans le cadre de la lutte contre le Covid-19".


En date du 3 avril, Mayotte fait face à 128 cas de covid, 14 patients sont actuellement hospitalisés dont 11 dans le service de médecine et 3 dans le service de réanimation. Deux personnes sont décédées.

QUESTION 


Pourquoi est-ce si difficile d'avoir le nombre exact de décès dans les Ehpads ? Eléments de réponse. 

ECONOMIE FLORALE 


Interflora annonce dans un communiqué que des fleuristes de son réseau pourront rouvrir. "Il existe une demande locale et internationale pour la fleur coupée et les plantes, pour les besoins du deuil, de l’achat pour soi, et de la transmission florale pour célébrer les événements familiaux", explique l'entreprise dans un communiqué. 


Il s'agira de réouverture de magasins, sur la base du volontariat, à compter du 7 avril prochain. "Les boutiques des fleuristes ne seront pas ouvertes au public. Les commandes seront possible uniquement sur le site www.interflora.fr. Les fleuristes livreront les bouquets en respectant toutes les recommandations d'hygiène, dans leurs boutiques et dans la remise du bouquet au destinataire qui se fera sans contact", détaille la société. Chaque bouquet livré représentera un don de 3 euros à la Fondation de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

AU POSTE 


L'ex-recordman du monde du marathon, Wilson Kipsang, a passé une nuit au poste de police pour avoir festoyé en groupe après l'heure du couvre-feu mis en place au Kenya. "Nous avons procédé à l'arrestation de Kipsang et neuf autres personnes, dont l'un des administrateurs du comté, au Keelu Resort en train de boire et jouer au billard à 22h00", a déclaré à l'AFP le commandant de la police du comté Yten, John Mwinzi. "C'est une infraction très grave. Ces personnes sont respectées et sont supposées montrer l'exemple et non pas aller contre les ordres du gouvernement", a-t-il ajouté.


Le Kenya a imposé un couvre-feu de 19h00 à 05h00 pour tenter d'infléchir la courbe de propagation du nouveau coronavirus. Kipsang, lui-même officier de police, a plaidé coupable devant la justice vendredi et a été remis en liberté contre une caution de 5000 schillings soit environ 43 euros.

TRANSMISSION EN PARLANT ?


Un haut responsable scientifique du gouvernement américain indique ce vendredi qu'il semble possible que le nouveau coronavirus se transmette quand les gens parlent et respirent. 


Cela fournirait une explication longtemps recherchée qui expliquerait la très haute contagiosité du virus, responsable de la pandémie de Covid-19, puisqu'il apparaît que les personnes infectées mais sans symptômes sont responsables d'une grande partie des contagions, à leur insu.


Le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump sur l'épidémie, a d'ailleurs évoqué sur Fox News des informations indiquant que "le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent".

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO 


Au moins un cas a été détecté à Béni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, un des épicentres de l'actuelle épidémie d'Ebola dont la fin doit être officiellement proclamée le 12 avril, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires.


Il s'agirait d'un cas "importé" de l'étranger annoncé par l'Institut national de recherche bio-médicale (INRB), qui fait état au total pour toute la RDC de 134 cas, dont 13 décès et trois guérisons dans son dernier relevé épidémiologique jeudi soir.


Les autorités locales de la ville-martyre de Beni font elle état de deux cas confirmés de coronavirus dans la cité marchande située à 350 km au nord de la capitale provinciale Goma.

TRANSFERT DE PATIENTS 


L'Airbus A330 Phénix de l'armée de l'Air est arrivé à Toulouse dans le cadre d'une nouvelle mission Morphée, avec à son bord six patients du Grand Est atteints de Covid-19.  Les malades, originaires de Metz, ont été transportés par ambulances et Smur depuis des hôpitaux publics et privés de Moselle jusqu'à l'aéroport du Luxembourg. Ils ont été embarqués entre 11H30 et 13H00 et "tout s'est bien passé", a indiqué à l'AFP le CHR de Metz-Thionville. L'avion a atterri à Toulouse vers 14H30.


Les six patients vont être admis dans les services de réanimation de CHU de Toulouse, de trois cliniques de l'agglomération toulousaine et du Centre hospitalier de Cahors, selon l'Agence régionale de santé (ARS).


Samedi, "six autres patients arriveront dans le Gard, dimanche ce sera à nouveau en Haute-Garonne et lundi dans l'Hérault", a indiqué à la presse le préfet de Haute-Garonne et d'Occitanie Etienne Guyot, présent sur le tarmac de l'aéroport. 

VIDÉO 


Les excuses de Didier Lallement, après ses déclarations, ce matin. 

DÉCLARATION DU PRÉFET LALLEMENT 


"Ces propos troublent le message que j'ai voulu placer dans mon action (...)Ce qui compte, c'est l'unité nationale. Je regrette d'avoir tenu ces propos, je comprends les réactions et je présente mes excuses à ceux que j'ai pu heurter", dit-il. Précisant qu'il va continuer à "honorer" ses fonctions et sa mission. 

DÉCLARATION DU PRÉFET LALLEMENT 


Dans son allocution, Didier Lallement s'est fendu d'excuses après ses déclarations tenues ce matin, lors d'une opération de contrôle. 


"Sur le fond, cela est faux et c'est une erreur que je regrette à plusieurs titres. Je sais avoir heurté de nombreuses personnes qui ont des proches en réanimation ou qui ont perdu récemment un des leurs. Nul ne devrait se sentir coupable de vivre un tel drame. Je n'avais pas l'intention de rajouter de la culpabilité à leur peine. Ensuite, (...) nombre de nos concitoyens sont encore visés par cette maladie (...) Je pense aux soignants, aux policiers, aux gendarmes, et à tout le service public qui assure la continuité de la nation. Je pense aux employés de commerce, taxis qui sont à nos côtés pour assurer cette continuité. Je veux leur dire mon profond respect (...)"

REGRETS


Le préfet de police de Paris va d'ailleurs, faire une allocution, d'ici quelques minutes. 

Didier Lallement "regrette" d'avoir lié le non-respect du confinement aux hospitalisations en réanimation

MAIRIE DE PARIS 


Anne Hidalgo annonce sur Twitter, une série de mesures prises pour lutter contre cette pandémie. La maire de Paris annonce notamment que deux Ehpads parisiens vont être testés afin de voir s'il est possible de généraliser ces tests aux autres établissements parisiens de même nature. 


Elle annonce également qu'en raison des vacances scolaires, les enfants des commerçants seront accueillis gratuitement dans les écoles, crèches et centres de loisirs de la capitale, sur présentation d'un justificatif. 

MICHELIN 


Les dirigeants du manufacturier français de pneumatiques Michelin annoncent qu'ils abaissaient leur rémunération pour être solidaires avec leurs salariés touchés par des mesures de chômage partiel à cause de l'épidémie de coronavirus.


"En manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin revoient à la baisse leur rémunération", a annoncé le groupe dans un communiqué. Cette décision survient après des mesures similaires prises par l'équipementier automobile Plastic Omnium et le groupe de restauration collective Sodexo.


Florent Menegaux et Yves Chapot, gérants du groupe Michelin, "ont choisi de diminuer d'environ 25% leur rémunération pour les mois d'avril et de mai", a détaillé Michelin. Pour les membres du comité exécutif, la baisse décidée est d'environ 10% durant la même période.

L'ACADÉMIE DE MÉDECINE RECOMMANDE LE PORT DU MASQUE


Le port d'un masque "grand public" ou "alternatif" aux masques médicaux en pleine pénurie devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant la période de confinement et lors de sa levée, recommande ce vendredi l'Académie de médecine. "Il est établi que des personnes en période d'incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d'un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur", estime l'institution, qui souligne que les masques chirurgicaux ou FFP2 plus protecteurs doivent, en ces temps de pénurie, aller en priorité aux professionnels et structures de santé.

AUSTRALIE 


Comme en France, la semaine dernière, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a décidé d'inciter ses concitoyens à aller travailler dans les fermes du pays. "Les Australiens qui souhaiteraient travailler dans le secteur agricole, allez-y ! Allez dans les fermes et travaillez, vous y trouverez de nombreuses
opportunités", a déclaré le Premier ministre australien lors d'une conférence de presse à Canberra vendredi.


La crise déclenchée par le coronavirus a provoqué la fermeture de tous les commerces non essentiels mais aussi poussé de nombreuses entreprises à la faillite. 580.000 Australiens pourraient se retrouver au chômage, d'après une estimation réalisée par Commonwealth Bank. La banque Westpac table elle sur une perte d'emploi pour 810.000 personnes.


Dans le même temps, les agriculteurs australiens s'inquiètent des conséquences que pourrait avoir la fermeture des frontières australiennes aux étrangers, une mesure qui doit durer six mois.

PLUS DE 3500 DÉCÈS AU ROYAUME UNI, LA REINE VA S'EXPRIMER 


Le Royaume-Uni a enregistré 684 morts supplémentaires de patients atteints par le nouveau coronavirus en une journée; Il s'agit un nouveau palier, marquant une accélération de l'épidémie qui a fait 3.605 morts dans le pays, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires. Jeudi, 569 décès supplémentaires avaient été dénombrés, après une hausse de 563 mercredi. Au total désormais, 38.168 cas positifs ont été recensés.


Signe de la gravité de la crise sanitaire, la Reine Elizabeth II s'adressera aux Britanniques et aux habitants des pays du Commonwealth ce dimanche à 19h GMT.

PAS DE VACANCES


"Le virus ne prend pas de vacances." Sur les routes ou dans le train, les forces de l'ordre accentuent les contrôles. Comme ici, dans un péage de Seine-et-Marne, où tous les véhicules sont contrôlés. 

CHÔMAGE AUX ETATS UNIS


C'est l'une des conséquences dramatiques de la pandémie de coronavirus dont nous vous parlions ici : le chômage explose aux Etats-Unis. Si bien que 701.000 emplois ont été détruits en mars, selon les données du département du Travail, et que le taux de chômage est remonté à 4,4%.


Il s'agit du nombre d'emplois détruits le plus important depuis mars 2009, pendant la grande crise. En février, le taux de chômage était tombé à 3,5%, le niveau le plus bas en 50 ans.

STAR INATTENDUE


Confiné, le comédien Noam Cartozo fait jouer ses voisins à sa version toute personnelle de "Questions pour un champion". Nous l'avons interrogé.

VIDÉO - Confiné, il fait le show avec "Questions pour un balcon"

DEUIL EN CHINE


Ce samedi, la Chine va organiser un moment de recueillement national de trois minutes à la mémoire des personnes décédées des suites de l'épidémie, a annoncé le gouvernement. A 10h locales (02H00 GMT), l'ensemble du pays se figera, tandis que les sirènes et klaxons des voitures, trains et bateaux retentiront en hommage aux victimes. Le drapeau national sera mis en berne. 


Ce moment de recueillement national sera également organisé à la mémoire des 14 personnes qualifiées jeudi par la Chine de "martyrs" de l'épidémie, parmi lesquelles figurent le docteur Li Wenliang.

Infos précédentes

Voir aussi

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent