Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

ASSURANCES


Sur LCI, Bruno Le Maire dit attendre de la part des assureurs "au moins un gel des primes d'assurance pour tout le secteur de l'hôtellerie, des cafés et de la restauration" d'ici lundi prochain. Si cela n'est pas fait dans les temps, le ministre indique que le gouvernement adoptera alors un amendement à l'Assemblée nationale pour le prélèvement d'1,2 milliards d'euros sur les assureurs. Il a déjà été voté par les sénateurs.


Il fustige d'autre part les assurances ayant envoyé à leurs clients des lettres leur précisant la réduction des garanties face à la crise sanitaire. "Je trouve que ces lettres sont très maladroites, très déplacées et j'ai eu l'occasion de le dire aux assureurs. Ce n'est pas parce qu'on travaille dans le secteur financier qu'il ne faut pas savoir faire preuve de cœur et de compréhension."

+ DE 2500 MORTS EN 24H AUX ÉTATS-UNIS


Selon les dernières données de l'université Johns Hopkins, 2562 décès liés au coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24h aux États-Unis tandis que près de 100.000 personnes sont actuellement hospitalisées dans le pays pour une infection à Covid-19.

SEINE-SAINT-DENIS


9 maires du département de Seine-Saint-Denis ont déposé un référé en justice pour réclamer la réouverture "immédiate" des bars et restaurants, rapporte France Bleu. Selon la radio publique, les élus craignent qu'un établissement sur deux ferme en raison des restrictions sanitaires instaurées par le gouvernement au minimum jusqu'au 20 janvier 2021.

SPRAY NASAL


Des chercheurs de l'université de Pennsylvanie travaillent, en association avec la société de biotechnologie Regeneron, sur le développement d'un spray nasal qui protègerait du coronavirus.

VACCINS AUX ÉTATS-UNIS


Selon un comité consultatif des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la vaccination contre le Covid-19 aux États-Unis devrait être offerte en priorité, dans la première phase, aux professionnels du secteur de la santé ainsi qu'aux résidents des maisons de retraite.

VERS UN ÉTALEMENT DES PROCHAINES VACANCES?


La députée LaREM Pascale Fontenel-Personne a proposé à la mi-novembre d'étaler davantage les vacances d'hiver et du printemps afin d'éviter une trop forte affluence dans les stations de ski et ainsi garantir l'ouverture de la saison des sports d'hiver au cours de ces vacances.

ANGLETERRE


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réussi à faire adopter ce mardi au Parlement de strictes restrictions après le confinement en Angleterre. Ainsi, la province britannique d'Angleterre retournera mercredi à son ancien système d'alerte locale à trois niveaux, malgré une rébellion de 55 députés conservateurs,  inquiets de leur impact, et l’abstention de 16 autres.


C'est la plus grosse rébellion subie par Boris Johnson depuis son élection, lui qui avait déjà dû faire face en octobre au mécontentement de 42 Tories lorsqu'il avait imposé un couvre-feu à 22H00 aux pubs et aux restaurants. 

ADAPTATION


Dans certaines stations, il sera possible de s'affranchir des remontées mécaniques, dès le confinement levé.

Fermeture des remontées mécaniques à Noël : une mesure moins déstabilisante pour les petites stations ?

BILAN QUOTIDIEN


Le nombre de patients hospitalisés en réanimation continue sa baisse ce mardi 1er décembre.

Covid-19 en France : 3594 patients en réanimation, la décrue se poursuit

RECHERCHES 


Le délai de mise au point des premiers candidats vaccins contre le Covid-19 a bouleversé tous les précédents de la médecine et amène à faire des comparaisons avec d'autres pathologies.

Comparer la course au vaccin contre le Sida et celle contre le Covid-19 est trompeur

BILAN DU JOUR

Covid-19 en France : 3594 patients en réanimation, la décrue se poursuit

VOYAGES


Si Bruno Le Maire réaffirme que les Français ne seront pas contraints de se faire vacciner pour voyager, il indique que le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, "travaille déjà sur des couloirs sanitaires avec des règles sanitaires permettant de garantir la sécurité sanitaire dans le transport aérien". "Plus on rassure le client, plus vite l'activité peut repartir. (...) Des centaines de milliers d'emplois sont en jeu et tout ce qui permettra de faire redémarrer cette économie, évidemment j'y suis favorable."


Concernant les difficultés auxquelles fait face Air France, le ministre exclut son rachat mais fait savoir que le gouvernement va lui "apporter un soutien financier supplémentaire".

CONGÉS PAYÉS


Concernant les restaurateurs, confrontés à l'accumulation des congés payés lors du chômage partiel, Bruno Le Maire dit que le gouvernement leur doit une solution et affirme qu'elle leur sera donnée "dans les jours qui viennent"

ASSURANCES


Sur LCI, Bruno Le Maire dit attendre de la part des assureurs "au moins un gel des primes d'assurance pour tout le secteur de l'hôtellerie, des cafés et de la restauration" d'ici lundi prochain. Si cela n'est pas fait dans les temps, le ministre indique que le gouvernement adoptera alors un amendement à l'Assemblée nationale pour le prélèvement d'1,2 milliards d'euros sur les assureurs. Il a déjà été voté par les sénateurs.


Il fustige d'autre part les assurances ayant envoyé à leurs clients des lettres leur précisant la réduction des garanties face à la crise sanitaire. "Je trouve que ces lettres sont très maladroites, très déplacées et j'ai eu l'occasion de le dire aux assureurs. Ce n'est pas parce qu'on travaille dans le secteur financier qu'il ne faut pas savoir faire preuve de cœur et de compréhension."

MONTAGNE


Intervenant sur LCI, Anne Marty, vice-présidente des domaines skiables de France a fait valoir les difficultés auxquelles doivent faire face les stations de sports d'hiver avec la fermeture des remontées mécaniques. Elle demande au ministre de l'Economie un "plan Marshall de la montagne".


"Le chiffre d'affaires des stations de ski sur la période de Noël est d'environ 20%. Si on prend le risque que l'épidémie reparte en janvier ou février, que l'on doit à nouveau confiner l'économie et que cette fois-ci les stations doivent fermer du mois de janvier au mois d'avril , on sera tous perdants. Ce sera 80% du chiffre d'affaires qui sera perdu", fait valoir Bruno Le Maire.


"Nous allons apporter des réponses et nous sommes ouverts à la discussion", dit-il. "Pour les remontées mécaniques, nous proposons un fonds d'indemnisation haddock dont nous voulons discuter les modalités et les montants avec les responsables des remontées mécaniques", annonce-t-il. "Sur tous les commerces de montagne, y compris ceux qui ne sont pas indemnisés aujourd'hui, comme le magasin de charcuterie d'une station de sports d'hiver (...), nous regardons si on ne peut pas les inclure dans le fonds d'indemnisation et de solidarité". Le ministre propose aussi que les moniteurs de ski soient inclus dans le fonds de solidarité avec un remboursement "jusqu'à 10.000 euros par mois".

SPORTS D'HIVER


"Vous comprenez bien que si nous prenons la décision de fermer les remontées mécaniques, si c'est pour qu'il y ait beaucoup de Français qui aillent skier à l'étranger, en Suisse par exemple, et qui nous fasse courir le risque, à tous, que le virus se remette à circuler, ça pose un problème", considère Bruno Le Maire, qui soutient les mesures de contrôles évoquées par Emmanuel Macron.

RESTAURATION


"Sur les allègements de charges, on fera toutes les exonérations nécessaires tant que les établissements seront fermés. Même chose sur le chômage partiel", explique Bruno Le Maire alors qu'il est interrogé sur la problématique des restaurateurs.

RESTAURATION


"Sur les allègements de charges, on fera toutes les exonérations nécessaires tant que les établissements seront fermés. Même chose sur le chômage partiel", explique Bruno Le Maire alors qu'il est interrogé sur la problématique des restaurateurs.


A la réouverture des établissements, le ministre fait savoir que ceux-ci continueront à être accompagnés par l'Etat tant qu'il y aura des contraintes sanitaires. "Je pense que ce serait une erreur stratégique de retirer les aides brutalement, parce que tout ce que nous avons réussi à sauver s'écroulerait du jour au lendemain, au risque d'avoir payé pour rien."

COURSES DE NOËL


Avec le report du Black Friday et les conditions sanitaires actuelles, Bruno Le Maire indique que la fréquentation dans les magasins a chuté de 20% par rapport à 2019, à la même période. "Mais c'est ce que nous voulions", souligne-t-il.

GESTION DE CRISE


"J'estime que nous avons été, sur la réponse à la crise et la protection des salariés et des entreprises, l'Etat le plus efficace en Europe", lance le ministre de l'Economie sur LCI. "Dès le jour où l'on a ouvert le fonds de solidarité, 186.000 entreprises se sont inscrites et elles ont touché l'aide 3 jours après. Simplicité, efficacité. Le chômage partiel, dispositif simple et efficace dont ont bénéficié des millions de salariés. Les exonérations de charges à 100%, des centaines de milliers d'entreprises en ont bénéficié. Simplicité et efficacité," énumère-t-il notamment.

ÉCONOMIE


Invité ce mardi soir de LCI, Bruno Le Maire affirme penser que notre économie "va aller beaucoup mieux dans les mois à venir". "Nous arrivons à mieux conjuguer vie économique et lutte contre le virus", estime-t-il. Il se dit confiant, avec l'arrivée des vaccins, pour l'année 2021. "Nous aurons en 2012 une forte croissance, que nous évaluons à 6%."

BILAN QUOTIDIEN


Selon le dernier bilan de Santé Publique France publié ce mardi, 8083 cas ont été avérés ces dernières 24h. 365 personnes en sont décédées à l'hôpital, portant le nombre total des victimes du Covid-19 à 53.506. 


Le taux de positivité des tests, lui, a chuté à 10,8%.


Sur les sept derniers jours, la baisse du nombre d'hospitalisations et de passages en réanimation se poursuit avec 9047 personnes personnes hospitalisées, dont 1309 en réanimation.

TEST SALIVAIRE


Dans un communiqué, le CNRS affirme que le test de diagnostic rapide salivaire EasyCOV est efficace à 86%. Les résultats de cette étude interviennent alors que la Haute Autorité de Santé a émis, le 27 novembre 2020, un avis positif sur l’utilisation et le remboursement de ce test chez les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable.

RECHERCHE


Les premiers résultats des études menées sont encourageants.

Covid-19 : la radiothérapie pour soigner les patients sévèrement atteints, une piste prometteuse

SOLDES


La Confédération des commerçants de France (CDF) et les Commerçants Artisans des Métropoles de France (CAMF) ont demandé dans un communiqué commun ce mardi au gouvernement de reporter l'ouverture des soldes d'hiver à fin janvier, en raison des perturbations subies dans leur activité à cause de la crise sanitaire. Ces deux fédérations voudraient les voir reporter au mercredi 27 ou éventuellement au mercredi 20.


"Les stocks de ces magasins sont au plus hauts et payés depuis des semaines aux fournisseurs. Il est donc vital pour ces commerces de pouvoir vendre au 'juste prix', sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d'hiver afin de pouvoir reconstituer de la trésorerie et assumer les charges leur incombant", expliquent la CDF et les CAMF.


Cette année, le gouvernement avait déjà décidé de reporter de trois semaines les soldes d'été en raison de la pandémie. 

MARINE LE PEN


Marine Le Pen a déploré mardi "une grande opacité" logistique sur la campagne de vaccination grand public, annoncée par Emmanuel Macron, qui doit avoir lieu entre avril et juin contre le Covid-19. "On reste encore dans une grande opacité (…) sur la manière dont vont se dérouler les vaccinations", a déclaré sur BFMTV la dirigeante d'extrême droite. "Vacciner des dizaines de millions de personnes, ça ne se fait pas en claquant des doigts".

ESPAGNE


Gigantesque, hors de prix et construit en un temps record : surnommé "l'hôpital des pandémies", l'hôpital public Isabel Zendal a été inauguré ce mardi à Madrid. Jusqu'à un millier de malades pourront être accueillis dans ses 80.000 mètres carrés, répartis en trois pavillons. L'établissement doit permettre de soulager le reste du réseau sanitaire de la ville. Il devrait pouvoir accueillir ses premiers patients "dès la semaine prochaine", a dit Enrique Ruiz Escudero, le responsable de la région de Madrid pour les affaires de santé, lors de son inauguration.


Mais en face de l'hôpital, plusieurs dizaines de soignants et de manifestants hostiles s'étaient réunis pour dénoncer un projet qu'ils jugent "inutile" et dont le coût final (au moins 100 millions d'euros, selon un chiffre provisoire fourni par les autorités) est le double du budget initial. "Il y a des lits inutilisés dans d'autres hôpitaux" et les ressources mobilisées pour cet hôpital auraient pu servir à "des choses vraiment nécessaires comme des traceurs (de contacts avec le Covid), du personnel et du matériel", s'exclame auprès de l'AFP Olga Álvarez, une technicienne de laboratoire à l'hôpital Gregorio Marañón de Madrid.

ISOLEMENT


En plein débat sur un possible isolement des personnes testées positives au Covid-19, la Fédération hospitalière de France (FHF) a jugé ce mardi "censé" et "crédible" de financer leur hébergement en hôtel "sur la base d'une prescription médicale". "Plusieurs acteurs importants du secteur ont proposé leurs services" et sont "prêts à ouvrir leurs chambres pour isoler les malades" du coronavirus, a fait savoir le président de la FHF, Frédéric Valletoux, lors d'une conférence de presse.


"Pour l'instant aucune réponse ne leur a été signifiée", a-t-il ajouté, s'étonnant "que cette solution ne soit pas portée davantage par les autorités". A "quelques dizaines d'euros" la nuit d'hôtel contre "plus de mille euros" à l'hôpital, "le calcul est vite fait", a souligné le président de la FHF, imaginant déjà les "économies considérables pour le système de santé, qu'on pourrait réaffecter ailleurs".

GOLF


Le Français Romain Langasque a annoncé mardi être positif au Covid-19 et précisé qu'il manquerait du coup le Dubai Championship comptant pour le circuit européen (EPGA) cette semaine et "sûrement" la finale de la Race la semaine prochaine.

ANGLETERRE


Avec la fin du confinement en Angleterre, un nouveau système entre en vigueur mercredi: les restrictions seront désormais imposées à l'échelle régionale, en fonction de l'incidence du virus, selon un système d'alerte à trois niveaux.Dans les régions placées au niveau 2, qui concernent 32 millions de personnes, les pubs ne pourront servir de l'alcool qu'aux côtés d'un "repas substantiel".


Mais la clientèle des pubs est plus habituée à boire des pintes de bière accompagnées d'un paquet de chips qu'avec un véritable dîner. Alors le "scotch egg", un œuf dur enveloppé dans de la chair à saucisse et de la chapelure, et autres snacks prisés des Anglais suffiront-ils à leur octroyer le droit de commander de l'alcool?


Appelé à dissiper les inquiétudes, le ministre de l'Environnement, George Eustice, a déclaré lundi que les "scotch eggs" constituaient bien un repas s'ils étaient servis à table. Mais Michael Gove, ministre chargé de coordonner l'action du gouvernement a lui semblé reléguer ce mardi cette spécialité britannique au grade de simple entrée. Faute de clarté, les restaurateurs s'en remettent parfois aux consignes des autorités locales, comme le confie la patronne d'un pub du nord de l'Angleterre.

POIGNANT 


Le cliché a fait le tour des réseaux sociaux ces derniers jours.

Médecin enlaçant un patient âgé touché par le Covid-19 : derrière la photo virale, un double symbole

NOËL : CHANGEMENT DE PROGRAMME POUR LA REINE ELIZABETH


En raison de l'épidémie, la reine Elizabeth II et son époux le prince Philip passeront cette année Noël "tranquillement" au château de Windsor, pour la première fois depuis plus de trente ans, annonce Buckingham Palace.


Le couple royal passe traditionnellement les fêtes de fin d'année dans leur résidence de Sandringhamn, dans le Norfolk (est de l'Angleterre), où il est rejoint par d'autres membres de la famille. Mais face à la situation sanitaire, la souveraine de 94 ans et son époux de 99 ans ont décidé de rester dans leur résidence située en périphérie de Londres.

BIENTÔT UN RETOUR DU PUBLIC DANS LES STADES ESPAGNOLS ?


Javier Tebas, le président de LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, souhaite un retour progressif du public dans les stades dès le début d'année prochaine. "Oui, on aura du public (en 2021). On commencera avec peu (de gens), puis on verra", a-t-il annoncé au micro de Jugones.


Interrogé sur la date du retour du public dans les stades de football professionnel, Tebas a répondu : "pour janvier, on l'espère". Depuis la fin du confinement du printemps dernier, le public n'est pas autorisé à assister à des matches dans des stades en Espagne. Et pour permettre le retour du public, LaLiga devra d'abord obtenir le feu vert du gouvernement.

THANKSGIVING


Les fêtes de Thanksgiving aux États-Unis la semaine dernière ont provoqué le plus important brassage de population depuis le début de la pandémie. Les autorités sanitaires craignent désormais une explosion des cas.

LE DÉBUT DE LA VACCINATION GRAND PUBLIC "ENTRE AVRIL ET JUIN" ?


Au cours d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre belge, Emmanuel Macron a évoqué une première phase de vaccination réservée "aux publics les plus sensibles" et une deuxième, "plus large", au printemps.

Vaccin contre le Covid-19 : Macron annonce une phase grand public "entre avril et juin"

L'ESPAGNE ACHÈTE 50 MILLIONS DE DOSES DE VACCIN


Le gouvernement espagnol a annoncé ce mardi avoir décidé l'achat de 50 millions de doses supplémentaires de vaccins auprès de trois laboratoires, portant ainsi à plus de 100 millions le nombre de doses qu'il a déjà réservées.


Lors de sa réunion de mardi, le Conseil des ministres a approuvé l'achat de 20,9 millions de doses du vaccin mis au point par Janssen, 8,3 millions du vaccin de Moderna et 23,5 millions de celui de CureVac, qui seront fournis dans le cadre des accords signés par l'Union européenne avec ces laboratoires.

SKI À NOËL


Le président de la République a déclaré ce mardi que le gouvernement allait se pencher sur "des mesures restrictives et dissuasives" à l'encontre des Français voulant aller skier à l'étranger à Noël. "Elles seront affinées dans les prochains jours", a-t-il annoncé.

Macron souhaite "des mesures restrictives et dissuasives" à l'encontre des Français souhaitant skier à l'étranger à Noël

BRUNO LE MAIRE, LES RÉPONSES À LA CRISE


Quelques jours après la réouverture des commerces, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire est l’invité d’Elizabeth Martichoux ce mardi soir sur LCI. Une émission spéciale à suivre dès 20h sur le canal 26, sur LCI.fr et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Le20HLCI.

Quelles réponses face à la crise ? Bruno Le Maire invité de LCI ce mardi à 20h

PATIENTS EN RÉANIMATION


1.600 à 2.600 patients devraient se trouver hospitalisés en réanimation à la mi-décembre, selon les dernières projections de l'Institut Pasteur transmises mardi à l'AFP. "À partir des différents scénarios que nous considérons, on s'attend à ce que le nombre de lits de soins critiques occupés par des patients Covid-19 se situe entre 1.600 et 2.600 lits le 15 décembre", résume cette étude de modélisation.


Une situation qui correspondrait alors aux objectifs du gouvernement. Emmanuel Macron a annoncé que le confinement serait remplacé au 15 décembre par un couvre-feu, à condition que la situation sanitaire s'améliore. Il avait fixé, à cette date, un nombre de nouvelles contaminations descendu à environ 5.000 par jour et un nombre de patients en réanimation ramené à une fourchette de 2.500 à 3.000. Les restrictions de déplacement seraient alors levées et les musées, cinémas et théâtres rouverts notamment.

RÉOUVERTURE DE LA TOUR EIFFEL


Fermée pour cause de reconfinement, la Tour Eiffel ouvrira ses portes au public dès le 16 décembre, lendemain de la levée du confinement.

DÉPISTAGE DU VIH


La pandémie de Covid-19 a entraîné une "forte" diminution du dépistage des infections par le virus du sida (VIH) avec, lors du premier confinement, une réduction du nombre de tests sanguins de 56% entre février et avril, alerte Santé publique France.


Le nombre de sérologies "a ensuite ré-augmenté en mai et juin, sans atteindre les niveaux observés en début d’année", note l'agence sanitaire à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, ce mardi 1er décembre.

SMS DU GOUVERNEMENT


Le gouvernement a envoyé un SMS à tous les utilisateurs de téléphones mobiles afin d'inciter à télécharger l'application TousAntiCovid. La loi l'y autorise dans un cadre précis, même si le recours à cette pratique est rare.

Le gouvernement a-t-il le droit de vous envoyer des SMS sans votre consentement ?

LE MAIRE VA DEMANDER AUX ASSUREURS "DAVANTAGE" D'EFFORTS


Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé ce mardi qu'il allait demander aux compagnies d'assurance d'en faire davantage pour soutenir le secteur de l'hôtellerie-restauration, très lourdement pénalisé par les mesures de confinement.


"S'agissant des assureurs, j'ai bien entendu sur les bancs de cette assemblée la volonté que les assureurs fassent plus, je les recevrai tout à l'heure, je leur demanderai de faire davantage", a déclaré le ministre lors d'une séance de questions à l'Assemblée nationale.

ESWATINI


Le Premier ministre du royaume africain d'Eswatini a été transporté ce mardi en Afrique du Sud pour des soins médicaux, plus de deux semaines après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19, a annoncé  son gouvernement. 


Ambrose Dlamini, Premier ministre de la dernière monarchie absolue du continent, a annoncé le 15 novembre avoir été testé positif. Il avait ajouté qu'il était "asymptomatique" et qu'il se sentait bien.

LE VACCIN PLUS EFFICACE CHEZ LES FEMMES ?


L'efficacité de la vaccination pourrait varier selon le sexe du patient. En cause ? Des gènes impliqués dans la réponse immunitaire qui se trouvent sur le chromosome X présent en double chez les femmes.

Covid-19 : le vaccin plus efficace chez les femmes ?

Urgent

VACCIN : LES RÉSIDENTS DES EHPAD PRIORITAIRES


Quelques minutes après qu'Emmanuel Macron ait indiqué que "la première phase" de vaccination concernera "les publics les plus sensibles", le Premier ministre Jean Castex a confirmé que les résidents des Ehpad seront prioritairement concernés par les premiers vaccins, conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé.


Une "catégorie" des personnels travaillant en Ehpad feront également partie de cette première vague de vaccination, a précisé Jean Castex lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

VERS DES "MESURES RESTRICTIVES" POUR LES FRANÇAIS VOULANT SKIER À L'ÉTRANGER


Au cours d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre belge depuis l'Elysée, le président de la République est revenu sur la fermeture des remontées mécaniques pour les fêtes de fin d'année. "Si des pays maintiennent leurs stations de ski ouvertes, nous aurons des mesures de contrôle pour dissuader nos concitoyens d'aller dans des zones où l'on considère qu'il y a des risques d'infection, et pour ne pas créer une situation de déséquilibre", annonce Emmanuel Macron. "Oui, nous aurons des mesures restrictives et dissuasives. Elles seront affinées dans les prochains jours."

VACCIN : MACRON ÉVOQUE "UNE PHASE GRAND PUBLIC" ENTRE "AVRIL ET JUIN"


Concernant les vaccins, "nous avons agi en européens, nous avons réservé les doses" et avons "les capacités de produire en Europe. Il y a une clé de répartition entre les États membres (de l'UE) en fonction de la population", rappelle Emmanuel Macron en marge d'une rencontre avec le Premier ministre belge.


En revanche, "la stratégie vaccinale sera déclinée nationalement. La Haute autorité de santé a donné des recommandations. Nous aurons dans les prochains jours à décliner cette stratégie. Il y aura une première phase, qui commencera le plus tôt possible, qui sera très ciblée, réservée sur les publics les plus sensibles. Il y aura une deuxième vague de vaccination, entre avril et juin, plus large et plus grand public", poursuit le président de la République, qui rappelle que le vaccin ne sera pas obligatoire.

MACRON APPELLE "À LA RESPONSABILITÉ"


À la suite d'une réunion avec le Premier ministre belge, le président de la République Emmanuel Macron rappelle qu'à l'issue du confinement, le 15 décembre, "il y aura un appel à la responsabilité", à savoir "ne pas avoir de déplacements au-delà du nécessaire".


Pour ce qui est des fêtes de fin d'année, "je sais l'angoisse des élus de la montagne et des professionnels", mais "nous faisons tout pour stabiliser économiquement les saisonniers", indique le président de la République. "Quand on regarde l'épidémie, peut-on légitimement recommander à nos concitoyens d'aller dans des stations, qui sont des lieux de brassage ? On cherche plutôt à l'éviter, c'est un élément de bon sens pour ne pas sacrifier les efforts" des dernières semaines.

LE PREMIER MINISTRE BELGE À L'ÉLYSÉE


Le Premier ministre de Belgique, Alexander De Croo, s'est rendu à l'Elysée ce mardi. "La coopération européenne renforcée sur le Covid-19" et les "plans de relance" sont au menu des discussions avec Emmanuel Macron, a-t-il indiqué.

MADRID INAUGURE "L'HÔPITAL DES PANDÉMIES"


Un nouvel hôpital public, surnommé "l'hôpital des pandémies", un énorme complexe pouvant accueillir jusqu'à un millier de malades et sorti de terre en quelques mois, a été inauguré ce mardi à Madrid.  Ce nouvel établissement situé près de l'aéroport de la capitale et portant le nom de Isabel Zendal a été inauguré par la présidente de la région de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, du Parti populaire (PP, conservaeur), qui a porté le projet.


Cet hôpital est "adapté à toutes les situations que nous pouvons connaître", qu'il s'agisse de "catastrophes" ou de "nouvelles épidémies", s'est félicité Mme Diaz Ayuso, affirmant qu'il disposerait de l'unité de soins intensifs "la plus avancée de Madrid".

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

EN DIRECT - Covid-19 : Le Maire demande le gel des primes d'assurance pour les restaurateurs

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier possiblement récupéré par une frégate le 7 décembre

Lire et commenter