Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

QUARANTAINE MAINTENUE EN GRANDE-BRETAGNE


La Grande-Bretagne a levé l'obligation de la quarantaine pour tous les pays de l'Union européenne et même pour les États-Unis, mais pas pour la France. "C'est excessif et incompréhensible", juge ce jeudi sur LCI Clément Beaune, secrétaire d'État aux Affaires européennes.


"On a été parfois en France dans une situation sanitaire difficile, on comprenait même si on le regrettait que certains de nos voisins appliquent des mesures dures à notre égard. Mais là, franchement... Au nom, en plus, du variant Bêta qui représente moins de 5% des cas en France et surtout dans des territoires d'Outre-mer", poursuit-il, estimant que cette décision n'est pas "fondée scientifiquement" et est "discriminatoire". "J'espère qu'elle sera revue le plus vite possible."

VACCINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ


"95% des médecins sont vaccinés, peut-être même que certains ne se sont pas fait vacciner à l'hôpital et que quand on découvrira leur résultat, ce sera 98%, 99% voire 100%", détaille Martin Hirsch ce jeudi. "Chez les infirmières, on est à deux tiers (66%) et chez les aides-soignants, brancardiers, agents hospitaliers, ça va plus lentement, on est un peu en dessous de la moitié." Mais, "on va tous les convaincre !" 

TESTS SALIVAIRES "PAS FIABLES" NE SERONT PAS REMBOURSÉS  


La Haute autorité de santé (HAS) a estimé ce mercredi que certains tests salivaires - pas suffisamment efficaces dans le dépistage anti-Covid - ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale. Mais des alternatives similaires existent. 

Les tests salivaires rapides ne sont pas assez fiables, juge la Haute autorité de Santé

ACCUEIL DE MALADES DE MARTINIQUE, GUYANE, GUADELOUPE... 


L'accueil dans les hôpitaux de la métropole des personnes infectées au Covid-19, en provenance de la Martinique, Guyane, Guadeloupe ou encore Saint-Martin et Saint-Barthélémy, est "en train de se préparer pour en accueillir quelque uns dans les prochains jours", a affirmé ce jeudi Martin Hirsch.


Le directeur général de l'Assistance publique a également annoncé sur RTL que des professionnels de santé des hôpitaux parisiens, originaires de ces territoires Outre-mer, "vont se voir proposer plusieurs jours de volontariat pour s'entraider dans ces situations compliquées." 

LES APPELS AU SAMU ONT TRIPLÉ 


Les appels au SAMU "ont triplé" en raison de la recrudescence épidémique, a indiqué Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), sur RTL ce jeudi. De la même manière, les passages aux urgences pour Covid ont augmenté. "On est très clairement dans une 4e vague, mais la grande différence, c’est que cette 4e vague, on peut l'arrêter en se vaccinant, et en utilisant le pass sanitaire", affirme-t-il par ailleurs. 

ÉLÈVES NON VACCINÉS ÉVINCÉS EN CAS CONTAMINATION DANS LA CLASSE


"Le principe, parce que ce serait une sorte de discrimination dramatique pour toute la jeunesse, ce serait de refermer les écoles; Donc on cherche des solutions pragmatiques qui préservent la santé de tous", indique sur LCI le secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune.

COMPARAISON D'EMMANUEL MACRON À HITLER


"On a franchit les bornes", estime sur LCI  le secrétaire d'État aux Affaires européennes au sujet d'un homme contre qui Emmanuel Macron a porté plainte pour avoir diffusé une affiche le comparant à Hitler. "Ce n'est pas ça, la liberté d'expression."

VOYAGES AUX ÉTATS-UNIS


De la même façon que pour la Grande-Bretagne, le secrétaire d'État aux Affaires européennes exprime son incompréhension quant à l'impossibilité pour les Français de se rendre aux États-Unis, alors que la France accueille les Américains à condition qu'ils soient vaccinés.


"Dans beaucoup de pays d'Amérique latine, les ressortissants peuvent se rendre aux États-Unis s'ils sont vaccinés alors que leur situation sanitaire est bien plus mauvaise qu'en France", fait remarquer Clément Beaune sur LCI. "Je pense que l'Europe aurait pu mener une négociation un peu plus dure ces dernières semaines", estime-t-il.

QUARANTAINE MAINTENUE EN GRANDE-BRETAGNE


La Grande-Bretagne a levé l'obligation de la quarantaine pour tous les pays de l'Union européenne et même pour les États-Unis, mais pas pour la France. "C'est excessif et incompréhensible", juge ce jeudi sur LCI Clément Beaune, secrétaire d'État aux Affaires européennes.


"On a été parfois en France dans une situation sanitaire difficile, on comprenait même si on le regrettait que certains de nos voisins appliquent des mesures dures à notre égard. Mais là, franchement... Au nom, en plus, du variant Bêta qui représente moins de 5% des cas en France et surtout dans des territoires d'Outre-mer", poursuit-il, estimant que cette décision n'est pas "fondée scientifiquement" et est "discriminatoire". "J'espère qu'elle sera revue le plus vite possible."

CONTRÔLES DANS LES AÉROPORTS


Invité sur LCI ce jeudi,  Clément Beaune, secrétaire d'État aux Affaires européennes, a réagi au tweet du député Bruno Fuchs, qui dénonce un manque de contrôle sanitaire dans les aéroports. "Je ne veux pas stigmatiser, parce que c'est difficile, mais on doit avoir des contrôles très rigoureux. Quand on voyage on a envie qu'on ait vérifié que son voisin en avion n'ait pas le Covid", fait-il remarquer.


"Le gouvernement fait des contrôles des compagnies et ce n'est pas parfait, mais ça s'est beaucoup amélioré", fait-il savoir en rappelant que les compagnies aériennes encourent des sanctions financières en cas de non-respect.

VOYAGES


"Nous avons une classification des pays européens pour les voyages et tous les pays ne l'Union européenne sont verts, donc on peut y aller", rappelle sur LCI Clément Beaune, secrétaire d'État aux Affaires européennes.


"Les zones où le virus circule le plus en Europe, c'est aujourd'hui l'Espagne, les Pays-Bas, le Portugal, la Grèce... Pour ces pays là, on peut voyager même quand on n'est pas vacciné même s'il faut faire un test. Et au retour de ces pays, nous exigeons un test de moins de 24h", ajoute-t-il.

ASTRAZENECA : PLUS D'UN MILLIARD DE DOLLARS DE RECETTES


Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca a annoncé ce jeudi que les ventes (319 millions de doses dans le monde) de son vaccin contre le Covid-19 avaient atteint 1,17 milliard de dollars au cours du premier semestre 2021. 


Les ventes ont représenté 572 millions de dollars en Europe, et 455 millions dans les pays émergents, selon un communiqué du groupe suédo-britannique

PASS SANITAIRE : LES TESTS AUGMENTENT DE 50% 


Le ministère de la Santé a fait état d'une augmentation de 50% du nombre de tests réalisés. Par ailleurs, 3,6 millions de tests ont été validés entre le 19 et le 25 juillet dernier par Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). 


"Sur l’ensemble des tests (RT-PCR et antigéniques) validés la semaine du 19 au 25 juillet 2021, la part des tests validés en moins de 24 heures s’élève à 97%", précise la Drees, "Si l’on considère le délai en journées, et non plus en heures, ce sont 99% des tests dont le résultat a été validé le jour ou le lendemain du prélèvement, comme la semaine précédente." 


Cette forte augmentation est liée en grande partie à l'instauration depuis du pass sanitaire dans les lieux de culture et de loisirs depuis le 21 juillet. 

INQUIÉTUDES


Alors que l'état d'urgence sanitaire a été décrété en Guadeloupe mercredi, l'agence régionale de santé alerte sur la progression "fulgurante" des contaminations dans le département.


"C'est violent. Nous avons plus qu'un triplement du nombre de cas d'une semaine sur l'autre, ça n'est jamais arrivé lors des vagues précédentes", a indiqué Valérie Denux, la directrice générale de l'ARS à l'AFP.


Le nombre de cas confirmés en Guadeloupe du 19 au 25 juillet s'élève à 1.072, contre 281 la semaine précédente.


Par ailleurs, les indicateurs montent en flèche, avec notamment un taux de positivité (proportion de cas positifs par rapport au nombre de personnes testées) qui était de 10% sur cette période et qui s'oriente encore à la hausse, à 15,6% sur les trois premiers jours de cette semaine.


L'inquiétude est d'autant plus forte que la couverture vaccinale est faible dans l'archipel, avec seulement 21% de la population qui a reçu une première injection.

EN SUISSE, UN CERTIFICAT OBLIGATOIRE POUR LES JOUEURS DE LA LSF


Au regard des incertitudes sur la pandémie de Covid-19, tous les joueurs et membres de la Ligue Suisse de Football (LSF) devront présenter un certificat Covid à partir du mercredi 4 août.

LE GUATEMALA ANNULE SON ACHAT DE VACCINS RUSSES


Pour compenser l'annulation d'achat de 8 millions de vaccins Spoutnik V, le Guatemala va négocier avec les laboratoires pharmaceutiques américains Johnson & Johnson, Moderna y Pfizer, a annoncé le président guatémaltèque Alejandro Giammattei.


Au total, la Russie devait fournir 16 millions de doses au Guatemala en deux livraisons de huit millions. La première de ces livraisons a déjà été payée pour 79,6 millions de dollars mais le Guatemala n'a pour l'instant reçu que 550.000 doses.

LA MARTINIQUE CONFINÉE


Le préfet de la Martinique annonce le reconfinement de l'île pour trois semaines. "Face à des indicateurs préoccupants", les autorités ont décidé de restreindre les déplacements "entre 5h et 19h dans une limite de 10 km", avec une attestation en cas de déplacement au-delà. Le couvre-feu a également été ramené à 19h. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur vendredi à 19h.


Selon les dernières données, la Martinique possède un taux d'incidence proche de 1000 cas pour 100.000 habitants, associé à un taux de vaccination de moins de 20%. Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 y est désormais supérieur aux pics des précédentes vagues.

AUX ÉTATS-UNIS, L'INCITATION VACCINALE PREND DE L'AMPLEUR


Aux États-Unis, certains États serrent la vis pour inciter à la vaccination. "L'État de New York va exiger que tous les employés de l'État soient vaccinés ou subissent un test de dépistage régulier. Nous travaillons avec les syndicats de l'État pour mettre en œuvre ce programme rapidement et équitablement. Il entrera en vigueur avant la fête du Travail", le "Labor Day" qui a lieu le 6 septembre, a tweeté le gouverneur Andrew Cuomo, se calant ainsi sur la Californie, qui a fait la même annonce cette semaine.


La semaine dernière, le maire de New York, Bill de Blasio, avait déjà annoncé qu'il exigerait que les 300.000 fonctionnaires de la ville soient vaccinés ou se fassent tester de manière hebdomadaire. Ce mercredi, il a ajouté que la ville offrirait, à partir de vendredi, 100 dollars à toute personne qui irait se faire injecter une dose de vaccin dans un centre déployé par la mairie, un cadeau qui s'ajoute à la panoplie de récompenses imaginées outre-Atlantique depuis le lancement de la vaccination.

QUAND LE COVID CHANTE


Le Dr Gilbert Deray, médecin à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), a présenté sur LCI le Covid-19 sous une forme surprenante, puisque le virus... chante ! Écoutez.

DÉCORRÉLATION ENTRE HOSPITALISATIONS ET TESTS POSITIFS


Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué mardi qu'un décalage, à attribuer à la vaccination, est observé entre les cas positifs et les nouvelles hospitalisations. Quelle différence avec les vagues précédentes ?

"Décorrélation entre hospitalisations et diagnostics" : que disent les chiffres des précédentes vagues ?

GOOGLE VA EXIGER LE VACCIN AUX EMPLOYÉS DE SES BUREAUX


Le géant internet Google a annoncé ce mercredi qu'il exigerait de tous ses employés amenés à se rendre dans ses locaux qu'ils soient vaccinés, une mesure annoncée alors que de plus en plus d'organismes publics franchissent le pas aux États-Unis.


L'obligation sera mise en place "dans les prochaines semaines" outre-Atlantique, avant d'être étendue à d'autres régions du monde "dans les prochains mois", a indiqué le directeur général, Sundar Pichai, dans un communiqué, tout en précisant qu'elle ne s'appliquerait pas dans les pays où le vaccin n'est pas encore accessible facilement.

ROSELYNE BACHELOT FAIT LE POINT


Pass sanitaire, aides aux secteurs les plus touchés, fréquentation des cinémas... La ministre de la Culture Roselyne Bachelot fait le point sur LCI.

ROSELYNE BACHELOT "PAS FAVORABLE" À LA VACCINATION OBLIGATOIRE POUR TOUS


"Je ne suis pas favorable" à la vaccination obligatoire pour toute la population, indique Roselyne Bachelot sur LCI. "Nous n'en sommes pas là dans la pandémie. Il y a un débat sur les libertés individuelles qui est légitime, il mérite d'être posé. Les mesures actuelles sont un juste équilibre, dans l'état actuel de la pandémie."

"NOUS AIDERONS LES SECTEURS CULTURELS À TRAVERSER CE TROU D'AIR"


"Nous sommes le pays qui a le plus aidé le secteur culturel et nous allons continuer", affirme la ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur LCI. "D'abord, en maintenant les aides transversales, en établissant des aides secteur par secteur si c'est utile, et nous sommes en train de réfléchir sur les prêts garantis par l'État pour étaler les remboursements. Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d'air."

BAISSE DE FRÉQUENTATION DES LIEUX DE CULTURE "DE 41%" DEPUIS LE PASS SANITAIRE


"Nous sommes sur une baisse de 41%" de fréquentation des lieux de culture depuis la mise en place du pass sanitaire, indique Roselyne Bachelot sur LCI. "C'est une baisse très importante qui impacte une saison cinématographique qui avait très bien démarré. Il faut voir comment ces chiffres évoluent. Il y aura une clause de revoyure le 30 août."

"IL Y A SIX MOIS, NOUS AURIONS FERMÉ LES LIEUX DE CULTURE"


"Le ministre de la Santé rappelait les chiffres : même s'il y a une décélération dans l'augmentation, il ne s'agit pas de relâcher la garde", avertit la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, sur LCI. "Ce qui a changé et ce qui est positif, c'est qu'il y a six mois, on aurait fermé les lieux de culture et d'éducation. Là, avec la vaccination et le pass sanitaire, nous pouvons affronter une épidémie grave en laissant les lieux de culture ouverts."

NOUVELLES MESURES EN CORSE ET DANS LE VAUCLUSE


Le préfet de Corse-du-Sud, Pascal Lelarge, a décidé de rendre à nouveau obligatoire le port du masque à Ajaccio, dans la station balnéaire de Porticcio et à Baléone qui rassemble plusieurs centres commerciaux de la périphérie d'Ajaccio, à l'exception des espaces naturels et des plages. Cette mesure, en vigueur jusqu'au 18 août, ne s'applique pas aux personnes pratiquant une activité physique ou disposant d'un certificat médical justifiant de cette dérogation.


Même mesure dans le Vaucluse, département touristique, où la préfecture a décidé d'étendre l’obligation du port du masque pour toutes les personnes de onze ans et plus dans les rassemblements publics, les transports publics, les lieux de culte, les rues et espaces publics où la distanciation physique d'au moins deux mètres ne peut être respectée.

JEAN-MICHEL BLANQUER FAIT LE POINT


Vaccination des professeurs et des élèves, rentrée scolaire... Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, fait le point sur TF1 et LCI.

PLUS DE 90% DES PROFESSEURS VACCINÉS À LA RENTRÉE ?


"À la rentrée, d'après les enquêtes, au moins 90% des professeurs seront vaccinés", estime Jean-Michel Blanquer sur TF1 et LCI. "Il faudra tendre vers 100%. Je pense que nous n'aurons pas besoin d'avoir recours à l'obligation vaccinale pour les professeurs."

"PAS DE PASS SANITAIRE À L'ÉCOLE"


"Il n'y aura pas de pass sanitaire à l'école", rappelle le ministre de l'Éducation nationale sur TF1 et LCI. "Tous les élèves seront accueillis à la rentrée. Les parents seront associés et doivent signer une autorisation de vaccination des élèves."

EN CAS DE CONTAMINATION, "LES ÉLÈVES NON VACCINÉS RESTERONT CHEZ EUX"


"Dans l'enseignement secondaire, grâce à la vaccination, nous aurons peu de contaminations", prévoit Jean-Michel Blanquer sur TF1 et LCI. "Dès qu'il y aura une contamination, les élèves non vaccinés resteront chez eux, tandis que les vaccinés pourront être en classe. Cette formule nous permet d'assurer la continuité pédagogique."

"AU MOINS 600.000 TESTS SALIVAIRES" DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES


Jean-Michel Blanquer indique qu'il y aura "au moins 600.000 tests salivaires par semaine dans les écoles primaires" à partir de la rentrée. Il y aura toujours fermeture de la classe en cas de contamination.

BLANQUER VEUT UNE "RENTRÉE LA PLUS NORMALE POSSIBLE"


"La rentrée scolaire doit être la plus normale possible", affirme le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, sur TF1 et LCI. "L'objectif est que les enfants aillent le plus possible à l'école. Cela doit aussi être une rentrée pragmatique : nous nous adaptons à la situation. C'est pour cette raison que nous faisons un protocole sanitaire."

61,1% DES FRANÇAIS ONT REÇU UNE INJECTION


Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 41.188.399 personnes ont reçu au moins une injection (soit 61,1% de la population totale), selon les chiffres communiqués ce mercredi par le ministère de la Santé.


Plus de 34 millions de Français ont désormais un schéma vaccinal complet, soit 51% de la population totale.


Ce mercredi, 765.797 nouvelles injections ont été réalisées, dont plus de 460.000 premières doses.

VACCINATION AU ZIMBABWE


Le Zimbabwe a approuvé le vaccin américain Johnson & Johnson pour une utilisation d'urgence, premier vaccin produit par un pays occidental à être autorisé dans le pays, en proie à une troisième vague.


Seuls des vaccins chinois, indien et russe ont été approuvés jusqu'à présent dans ce pays de l'Afrique australe, qui entretient des relations peu amicales avec les pays occidentaux.

ISOLEMENT AUX JEUX OLYMPIQUES


Testées positives, placées en quarantaine dans un hôtel et privées de compétition à Tokyo, des sportives néerlandaises ont exprimé leur grande frustration, dénonçant ce qu'elles qualifient de "prison olympique", et ont exigé davantage de temps à l'air libre.


Tous les sportifs venus au Japon pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo sont soumis à des tests quotidiens et s'ils sont positifs, doivent s'isoler ou être hospitalisés. Mardi, l'organisation olympique néerlandaise avait déjà fustigé les conditions d'isolement "inacceptables" de six membres de sa délégation à Tokyo, enfermés dans de "très petites pièces" sans aération ni lumière du jour.

DÉCÈS D'UN JEUNE HOMME APRÈS UNE INJECTION DE VACCIN


Un jeune homme âgé de 22 ans est décédé lundi, quelques heures après une première injection du vaccin Pfizer. Une enquête a été ouverte "en recherche des causes de la mort".

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

VACCINATION EN OUTRE-MER


En Outre-mer, plus de 1,8 million de doses de vaccin ont été livrées depuis le début de la campagne, dont plus de 1,3 million injectées.

FIN DE LA QUARANTAINE EN ANGLETERRE : LA FRANCE ÉCARTÉE


Le ministère britannique des Transports a annoncé que les citoyens de l'Union européenne ainsi que les Américains pleinement vaccinés seront désormais exemptés de quarantaine à leur arrivée en Angleterre. Une mesure qui ne s'applique pas pour la France.

Angleterre : les Européens vaccinés contre le Covid-19 exemptés de quarantaine… sauf les Français

ISRAËL AUTORISE LA VACCINATION DES 5-11 ANS VULNÉRABLES


Les enfants âgés de 5 à 11 ans risquant des complications graves liées au Covid-19 pourront être vaccinés dès le 1er août en Israël, ont indiqué ce mercredi des responsables de la santé de l'État hébreu.


"Il s'agit d'une autorisation spéciale et chaque vaccination sera étudiée au cas par cas", a précisé un porte-parole du ministère à l'AFP. "La vaccination de (tous les) enfants âgés de 5 à 11 ans n'est pas recommandée à ce stade."

POURQUOI L'EXÉCUTIF DURCIT LE TON EN GUADELOUPE


En raison de taux d'incidence qualifiés de "stratosphériques" par Gabriel Attal, la Guadeloupe sera à nouveau placée en état d'urgence sanitaire ce mercredi. Le Plan blanc a également été déclenché au CHU, face à un afflux important de malades.

Faible couverture vaccinale, taux d'incidence "stratosphériques"... Pourquoi l'exécutif durcit le ton en Guadeloupe

LES HOSPITALISATIONS ENCORE EN HAUSSE


Des indicateurs toujours dans le rouge. Selon les dernières données, 7208 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19 dans le pays, soit 71 de plus en 24 heures. 992 se trouvent en réanimation, soit une hausse de 14 patients en une journée.


En outre, 27.934 nouveaux cas ont été recensés au cours des dernières 24 heures, soit une hausse de 29% par rapport à mercredi dernier.


40 nouveaux décès sont également à déplorer ces dernières 24 heures, portant le bilan total à plus de 111.700 depuis le début de la pandémie.

Urgent

LE VACCIN MODERNA AUTORISÉ POUR LES 12-17 ANS


La Haute autorité de santé (HAS) approuve l'utilisation du vaccin Moderna pour les 12-17 ans.


"Dans le contexte d'une circulation forte du variant Delta, la HAS valide l'intégration du vaccin Moderna dans la stratégie vaccinale", élargie aux adolescents depuis la mi-juin avec l'autorisation donnée à une vaccination avec le produit Pfizer-BioNTech, a annoncé l'instance publique indépendante, dans un communiqué.

LA QUATRIÈME VAGUE EN COURBES


Le fondateur de CovidTracker, Guillaume Rozier, a publié des courbes comparant la situation sanitaire actuelle avec le début de la deuxième vague, observée il y a un an.


Les admissions à l'hôpital, en réanimation et les décès sont actuellement à un niveau similaire à l'été 2020. Un décrochage est toutefois observé avec les nouveaux cas, bien plus importants qu'il y a un an.

LES VÉRIFICATEURS


Jean-Michel Claverie a assuré samedi sur LCI qu'il ne fallait pas s'inquiéter du variant Delta. Une position jugée contraire à la raison scientifique par la Société française de virologie.

Covid-19 : la Société Française de Virologie se désolidarise d'un virologue qui minimise l'épidémie

DEUX RENCONTRES DE LIGUE 2 REPORTÉES


La Ligue de football professionnel a décidé de reporter deux matchs de Ligue 2 du Sporting club de Bastia qui compte plusieurs joueurs positifs. "Après avis de la commission nationale Covid de la Fédération française de football concernant le nombre de joueurs du SC Bastia testés RT-PCR positifs et absents de manière certaine pour les matchs contre Quevilly Rouen et l'AS Nancy Lorraine", la Ligue a décidé de reporter ces deux matchs, explique-t-elle dans un communiqué.


Mardi, le club bastiais, qui vient de faire son retour en Ligue 2, avait annoncé cinq nouveaux cas parmi les membres de l'équipe première, portant "à 9 le nombre total de personnes positives".

PRÈS DE 250.000 NOUVEAUX RENDEZ-VOUS


Mardi, plus de 245.000 personnes ont pris rendez-vous pour une première dose sur Doctolib, indique la plateforme. 80% de ces rendez-vous concernent des moins de 50 ans.

DES TESTS SALIVAIRES PAS ASSEZ FIABLES


La Haute autorité de santé (HAS) estime ce mercredi que les tests salivaires rapides de dépistage "présentent des performances trop hétérogènes", et "suspend" donc sa recommandation de prise en charge de ces dispositifs par la Sécurité sociale.


De "nouvelles données disponibles révèlent une grande variabilité des résultats obtenus, remettant en cause leur efficacité. Par ailleurs, des alternatives fiables présentant les mêmes niveaux d'acceptabilité ou de rapidité existent désormais", explique la HAS dans un communiqué. Ces tests, dits "intégrés", donnent un résultat sur la présence ou non du virus en quarante minutes environ, à partir d'un échantillon de salive.

ENTRÉE EN VIGUEUR DU PASS SANITAIRE


Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué ce mercredi que le pass sanitaire élargi aux trains ou aux restaurants, notamment, entrera en vigueur le 9 août prochain. Il a toutefois promis "un temps de tolérance".

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

INFORMATION JUDICIAIRE OUVERTE APRÈS LE DÉCÈS D'UN JEUNE VACCINÉ


Une information judiciaire en "recherche des causes de la mort" a été ouverte après le décès lundi d'un Sétois de 22 ans, vacciné quelques heures auparavant, mais qui aurait aussi ingéré un aliment auquel il était allergique, a appris l'AFP de source judiciaire. Une autopsie sera réalisée à l'initiative du juge d'instruction, a ajouté le parquet de Montpellier. 


Mais selon le parquet, "l'autopsie ne sera sans doute pas conclusive". "En effet, même s'il est établi à l'issue que le décès résulterait d'une allergie, il est d'ores et déjà fait état de ce que le jeune homme aurait absorbé peu avant son décès un aliment pour lequel il avait une allergie connue", a-t-il poursuivi. Des investigations complémentaires seront "sans doute nécessaires".

50 MILLIONS DE VACCINÉS FIN AOÛT ?


Selon les prévisions de la plateforme Doctolib, 49,95 millions de Français (soit 74,1% de la population totale) auront reçu au moins une dose de vaccin le 31 août prochain. Parmi eux, près de 43,5 millions (soit 64,5%) seront pleinement vaccinés.


Pour rappel, le gouvernement vise 50 millions de primo-vaccinés fin août.

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Quarantaine pour les Français vaccinés au Royaume-uni : "C'est excessif", dénonce Beaune

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.