Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

BILAN QUOTIDIEN


La pression hospitalière se relâche un peu, ce samedi. 24.989 personnes sont actuellement hospitalisées, avec un solde négatif de 141 patients en moins. Les effectifs en réanimation sont également à la baisse, avec huit personnes de moins hors de ses unités. Enfin, le nombre de morts ces dernières 24 heures s'est élevé à 186. 

On observe en revanche toujours une hausse du nombre de cas quotidiens sur une semaine. 23.996 ont été recensés ce samedi, contre 22.371 le 20 février.

RUGBY FÉMININ


L'équipe de France féminine de rugby à VII s'est retirée du tournoi de Madrid, programmé samedi et dimanche, après "deux cas suspicieux à la Covid-19", qui se sont avérés négatifs après de nouveaux tests, a précisé ce soir la Fédération française de rugby (FFR). "Suite à la détection de deux cas suspicieux au sein de l’effectif, de nouveaux tests RT-PCR ont été réalisés cet après-midi. Les deux cas identifiés sont testés négatifs à la Covid-19", a fait savoir la FFR dans son communiqué.

"L’équipe de France rentre lundi 1er mars et reprendra l'entraînement collectif le lundi 8 mars, en prévision de la préparation du Tournoi de Qualification Olympique (TQO) de Monaco" a ajouté la Fédération. Après l'annonce dans la journée de "deux cas suspicieux à la Covid-19", l'encadrement et les joueuses avaient été placés à l'isolement conformément au protocole sanitaire, dans l'attente de  tests complémentaires.

UN GYMNASE TRANSFORMÉ EN CANTINE


En vue de la rentrée dès ce lundi, la mairie de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) a décidé d'adapter son protocole sanitaire pour accueillir au mieux les écoliers. Ainsi, une partie de l'un de ses gymnases sera transformé en cantine scolaire, rapporte France Bleu. Deux écoles se partageront une semaine sur deux ce réfectoire improvisé et aéré pour l'occasion. S'agissant des autres écoles, les cantines seront aménagées pour permettre une distance de 2 mètres entre les élèves. "À Villetaneuse, nos services se sont organisés pour que dès la rentrée, chaque enfant puisse continuer à se restaurer avec un repas complet, chaud, équilibré et dans des conditions de confort similaires à celles proposées habituellement", a indiqué la ville à nos confrères.

ON FAIT LE POINT


Tandis que les régions de Nice et de Dunkerque sont confinées pour le week-end et celui d'après, le reste du pays écope "seulement" d'un couvre-feu à 18h. Mais ces mesures sont-elles vraiment efficaces pour freiner la circulation du virus ? 

LE NONCE DU VATICAN EN IRAK POSITIF


Le nonce du Vatican en Irak (son ambassadeur) Mgr Mitja Leskovar a été testé positif au Covid-19, ce qui a été confirmé par le Vatican lui-même. Une nouvelle qui tombe mal puisqu'il était censé accueillir le pape François à Bagdad le 5 mars prochain. 

PAS DE RENTRÉE LUNDI 


Près de 1.200 élèves de maternelle, du primaire et du collège ne reprendront pas les cours ce lundi 1er mars, suite à la découverte de 13 cas du variant sud-africain dans la petite commune de Chambourcy.

Variant sud-africain du Covid-19 : aucune école ne rouvrira lundi à Chambourcy, dans les Yvelines

BILAN QUOTIDIEN


L'incidence dans l'agglomération dunkerquoise continue son ascension, puisqu'elle dépasse désormais les 1000 cas pour 100.000 habitants. Par ailleurs, celle-ci continue d'augmenter fortement dans les territoires en alerte que sont la Seine-Saint-Denis, le Val d'Oise, la Seine-et-Marne et l'Essonne.

MOSELLE


Les règles s'apprêtent à de nouveau changer en Moselle. D'après les informations du Républicain Lorrain, citant l'élue Christine Herzog suite à une réunion avec le secrétaire d'État Clément Beaune, tout résident mosellan souhaitant entrer en Allemagne pourrait se voir imposer la présentation d'un test PCR négatif de moins de 48 heures, travailleur frontalier ou non, et ce dès le mardi 2 mars. Une règle qui vient durcir celle qui devait entrer en vigueur, lundi 1er mars, avec un test PCR de 72 heures, à l'exception des travailleurs frontaliers.

BILAN QUOTIDIEN


La pression hospitalière se relâche un peu, ce samedi. 24.989 personnes sont actuellement hospitalisées, avec un solde négatif de 141 patients en moins. Les effectifs en réanimation sont également à la baisse, avec huit personnes de moins hors de ses unités. Enfin, le nombre de morts ces dernières 24 heures s'est élevé à 186. 

On observe en revanche toujours une hausse du nombre de cas quotidiens sur une semaine. 23.996 ont été recensés ce samedi, contre 22.371 le 20 février.

REPORTAGE


Des rues et des plages globalement désertes, quelques récalcitrants... Retour sur les premières heures du confinement dans les deux villes.

Contrôles et rues désertes... comment se déroule ce week-end reconfiné à Nice et à Dunkerque ?

MANIFESTATION ANTI-CONFINEMENT À DUBLIN


Des centaines de personnes ont manifesté ce samedi à Dublin pour protester contre le prolongement du confinement jusqu'à fin avril en Irlande. Parmi eux, beaucoup ne portaient pas de masque, a relevé l'Associated Press. La police a procédé à des arrestations après que des affrontements ont eu lieu dans le centre-ville. Sur Twitter, le ministre de l'Enseignement supérieur Simon Harris a condamné ce rassemblement, parlant de "pure brutalité dans les rues de Dublin aujourd'hui" et d'"attaque contre notre effort national". 

NOUVEAU GUIDE DANS LES ÉCOLES AMÉRICAINES 


Aux États-Unis, les CDC, centre de contrôle et de prévention des maladies, ont publié un nouveau guide à l'intention des établissements scolaires. Les autorités sanitaires vont vers une évolution des mesures pour mieux purifier l'air et limiter la circulation du virus dans les classes. Ils recommandent notamment d'"ouvrir les fenêtres, utiliser des purificateurs d'air portables, améliorer la filtration à l'échelle du bâtiment". Les CDC expliquent aussi que "le simple fait d'ouvrir une fenêtre ou une porte contribue à augmenter le flux d'air extérieur, ce qui réduit la concentration potentielle de particules virales dans l'air". 

APPEL A LA FERMETÉ 


Ce samedi 27 février, le Premier ministre a demandé aux préfets des 20 départements en alerte à ce que les contrôles soient renforcés durant le couvre-feu. Avec toujours le même objectif : "tout faire pour éviter un confinement national".

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

UNE PRISON BELGE EN QUARANTAINE


Contaminée, la prison de Namur, dans le sud-est de la Belgique, a été placée en quarantaine et les détenus ont été confinés dans leur cellule, a annoncé l'administration pénitentiaire. C'est plus de la moité des 132 détenus et une soixantaine de membres du personnel sur 115 qui ont été testés positifs depuis la découverte d'un premier cas en début de semaine dernière. Un détenu a également été hospitalisé, a précisé la porte-parole de l'administration Kathleen De Vijver, qui a jugé la situation "très sérieuse". 

L'administration a décidé de confiner les détenus dans leurs cellules et d'instaurer une quarantaine préventive. Des produits d'hygiène leur sont distribués et ils reçoivent un repas chaud par jour. Mais ils sont privés de promenades, de visites et ne peuvent plus accéder aux salles de douches.

MAIRIE DE BORDEAUX 


En direct sur LCI, le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic a expliqué pourquoi il demande aujourd'hui à repousser le couvre-feu à 20h dans la ville. Là-bas, la situation sanitaire s'améliore avec un taux d'incidence en Gironde de 129 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les 7 derniers jours contre celui de 214 pour 100.000 habitants à l'échelle nationale.

VACCINATION DANS LE MONDE 


Où en est la vaccination dans le monde en cette fin février ? Sans surprise, c'est toujours Israël qui est en tête et qui atteint 38,1% de sa population immunisée contre le Covid-19, selon la base de données Our world in data. La Serbie arrive en deuxième position avec 7,5% d'habitants ayant reçu les deux doses d'un vaccin, suivie des États-Unis avec 6,8% de sa population. La France, elle, a vacciné 2,2% de personnes, selon le bilan du 25 février.

LES VÉRIFICATEURS


Le Premier adjoint à la maire de Paris a proposé ce jeudi l'option d'un reconfinement total de la capitale pour "trois semaines" afin d'éradiquer le Covid-19. Une mesure impossible au délai bien trop court, selon les experts interrogés.

3 semaines de confinement à Paris : y a-t-il vraiment "un consensus scientifique"?

CHAMBOURCY RETARDE LA RENTRÉE


La mairie de Chambourcy, dans les Yvelines, a décidé de retarder d'une semaine la rentrée scolaire, prévue lundi, après la découverte de "nombreux cas" de variants brésilien et sud-africain du virus, selon France Télévisions. Ainsi, les crèches et les établissements scolaires resteront fermés une semaine de plus, a indiqué le maire Pierre Morange. La mairie compte proposer des tests de dépistage aux habitants qui le veulent dans un gymnase de la commune ce week-end et opérer un séquençage des échantillons positifs pour identifier les éventuels variants.

L'ITALIE SERRE LA VIS ET ÉPARGNE LA SARDAIGNE 


Davantage de restrictions ont été prises dans plusieurs régions italiennes en raison de la situation sanitaire. Dans le même temps, la Sardaigne est passée en zone blanche pour la première fois après moins de 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants ces trois dernières semaines. La grande majorité des restrictions ont été levées dans la région, sauf celles concernant le port du masque en toute circonstance et la distanciation sociale. Mais la Sardaigne a décidé cependant une ouverture prudente de ses activités, "surveillée", a déclaré à l'agence AGI le responsable de la santé en Sardaigne Mario Nieddu.

Le 1er mars, la Lombardie, le Piémont et les Marches passeront, elles, de jaune à orange. Dans les zones oranges, les bars et restaurants ferment, ne pouvant vendre que de la nourriture à emporter, de même que les musées. Les régions de la Basilicate et du petit Molise vont passer en zone rouge où tout est fermé, sauf les magasins vendant des biens de première nécessité (alimentaire, pharmacie) et où les déplacements sont interdits sauf pour raison de travail ou de santé.

LA FINLANDE ENVISAGE DES COUVRE-FEUX


Le gouvernement finlandais a dit envisager l'introduction de couvre-feux en cas de nouvelle dégradation de l'épidémie de coronavirus, ainsi que le report d'élections locales prévues en avril. Il s'agirait de restrictions de mouvement localisées, limitées à certains secteurs et à certaines heures, mais pas d'un vaste couvre-feu général, a expliqué la ministre de la Justice Anna-Maja Henriksson.

"Pour le moment c'est encore dans le tiroir", a-t-elle affirmé dans une interview à la télévision publique Yle, mais le cabinet de la Première ministre Sanna Marin "se prépare au pire par précaution". Le gouvernement s'interroge également sur le maintien d'élections municipales prévues le 18 avril, selon la ministre, qui a rencontré vendredi les responsables des partis. Quoi qu'il en soit, "la décision doit être prise la semaine prochaine". 

La Finlande a déjà annoncé jeudi durcir ses mesures et fermer notamment ses bars et ses restaurants pendant trois semaines à compter du 8 mars dans les régions où le virus progresse.

COMMERCES ESSENTIELS


Alors que Dunkerque et Nice se reconfinent les week-ends, en raison d'une flambée épidémique, la liste des commerces dits "essentiels" s'est allongée vendredi 26 février. Les libraires et les disquaires, fermés durant les précédents confinements nationaux, pourront désormais échapper à ces mesures.

Classés parmi les "commerces essentiels", les libraires et les disquaires ne fermeront plus en cas de reconfinement

RUGBY FÉMININ


L'équipe de France féminine de rugby à VII s'est retirée du tournoi de Madrid, programmé samedi et dimanche, après "deux cas suspicieux à la Covid-19", a annoncé la Fédération française de rugby (FFR). "Deux cas suspicieux à la Covid-19 ont été détectés au sein l'équipe", a expliqué la FFR dans un communiqué.

"L'encadrement et les joueuses, sous contrôle médical du médecin de l'équipe, ont été placés à l'isolement conformément au protocole sanitaire. Des tests complémentaires seront réalisés dimanche 28 février", a ajouté la FFR, en précisant que les Bleues sont depuis 15 jours en Espagne. Elles devaient affronter la Pologne ce matin pour leur premier match de ce deuxième week-end de tournoi qui sert de préparation aux qualifications olympiques programmées en juin à Monaco, mais elles ne se sont pas présentées au stade.

LE VACCIN JOHNSON & JOHNSON EN AFRIQUE DU SUD


L'Afrique du Sud a reçu ce samedi une deuxième livraison de vaccins Johnson & Johnson contre le Covid-19, a indiqué le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize, alors que le pays le plus touché par le virus en Afrique s'efforce d'accélérer sa campagne de vaccination.

Quelque 80.000 vaccins sont arrivés de Bruxelles via un vol de la South African Airways, selon les médias locaux. "Cela arrive alors que la majorité des doses initiales reçues il y a deux semaines ont été administrées aux travailleurs de santé", a précisé le ministre. Selon le ministère, plus de 63.600 personnels de santé du secteur public et privé ont été vaccinés depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination il y a 11 jours.

MOBILISATION DES POMPIERS


En déplacement à Marseille ce samedi, Gérald Darmanin a rendu visite aux sapeurs-pompiers du SDIS des Bouches-du-Rhône. Leur témoignant sa "reconnaissance" dans un tweet, il rapporte que ceux-ci ont, depuis le 1er février, réalisé "près de 4000 interventions liées à la Covid-19".

NON RESPECT DES GESTES BARRIÈRES


Selon le journal du Dauphiné Libéré, un adolescent de 16 ans a été contrôlé vendredi Saint-Martin-d'Hères (Isère) pour la huitième fois en un mois sans masque. Il a été placé en garde à vue.

BORDEAUX


Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, souhaite que le couvre-feu soit repoussé à 20 heures dans sa ville. Sur Europe 1, il affirme que la situation sanitaire locale n'est pas la même que celle de Nice ou Dunkerque et que cela permettrait de désengorger les commerces. "Les gens sont obligés de faire leurs courses entre 17h30 et 18h, ils sont agglutinés dans les commerces et cela me paraît contre-productif eu égard à la distanciation physique exigée pour lutter contre la pandémie", déclare-t-il.

NOUVELLE-ZÉLANDE


Auckland, la principale ville de Nouvelle-Zélande, va être reconfinée à partir de dimanche pour au moins sept jours après la découverte de nouveaux cas de Covid-19, a annoncé samedi la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, alors que la prestigieuse Coupe de l'America de voile doit y débuter le 6 mars. Ce nouveau confinement intervient moins de deux semaines après un confinement de trois jours dans cette ville de 1,7 million d'habitants.

Le reste du pays sera soumis à des restrictions de niveau deux qui interdisent les rassemblements de plus de 100 personnes et exigent le port du masque dans les transports publics.

BILAN QUOTIDIEN


La pandémie a fait au moins 2.518.080 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019. Plus de 113.374.410 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 69.506.100 sont aujourd'hui considérés comme guéris. 

"MESURES TERRITORIALISÉES", MAIS RENFORCÉES


Jean Castex a réuni samedi matin en visioconférence les ministres Gérald Darmanin et Olivier Véran, les préfets des vingt départements placés sous surveillance renforcée et les directeurs généraux des ARS concernées. 

Le Premier ministre a rappelé à cette occasion son objectif, "tout faire pour éviter un confinement national et adopter des mesures territorialisées", a indiqué Matignon à LCI.

Le Premier ministre a aussi appelé les préfets "à prendre des mesures à caractère immédiat", dont le renforcement des contrôles et "l'optimisation de la campagne vaccinale", appelant à "agir dans l’unité et en parfaite complémentarité", a précisé cette source. 

LE VACCIN ASTRAZENECA POUR LES PLUS DE 65 ANS ?


La Commission de vaccination allemande (Stiko) envisage de recommander le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca pour les plus de 65 ans après une étude en Ecosse montrant son efficacité pour les plus âgés, a indiqué son président. La commission "va très prochainement publier une nouvelle recommandation actualisée", a-t-il précisé, ajoutant être encore dans l'attente de précisions des auteurs de l'étude, dirigée par l'Université d'Edimbourg et rendue publique il a y une semaine. Jusqu'ici, ce vaccin, moins efficace que ses concurrents à ARN messager, est recommandé pour les moins de 65 ans, une décision qui a suscité la méfiance de la population en Allemagne. 

"TOUT FAIRE" POUR ÉVITER LE CONFINEMENT


"La question n’est pas d’être pour ou contre le confinement mais de tout faire pour l’éviter", a indiqué Jean Castex samedi sur son compte Twitter. "Les préfets réunis en visioconférence ce matin travaillent main dans la main avec les élus locaux pour renforcer territoire par territoire notre stratégie de lutte contre le Covid-19."

CONFINEMENT DANS LES ALPES-MARITIMES


La préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé ce samedi l'ouverture d'une cellule information au public. Destinée à avoir des informations au sujet des mesures complémentaires mises en place dans le cadre de l'épidémie de Covid-19, elle est joignable au 09 70 80 90 40.

JO DE TOKYO


La nouvelle présidente du comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo, Seiko Hashimoto, souhaite qu'il y ait du public pendant les épreuves, malgré les inquiétudes quant à la pandémie de Covid-19.


"Quand nous envisageons la possibilité de Jeux olympiques sans public en tribunes, les athlètes vont se demander pourquoi il n'y a personne aux Jeux olympiques et paralympiques alors que d'autres compétitions autorisent les spectateurs", a-t-elle dit selon le journal Asahi Shimbun. La décision finale dépendra de l'évolution de l'épidémie, a toutefois souligné l'ancienne athlète et ministre, propulsée à la tête de l'organisation des Jeux après la démission de Yoshiro Mori, auteur de propos sexistes.

TRANSPORTS EN COMMUN FRANCILIENS


Tandis que la fréquentation des transports en commun a diminué de moitié en Île-de-France en raison de l'épidémie de Covid, Ile-de-France Mobilités va réduire de 10% en moyenne l’offre dès ce lundi, en journée, indique Le Parisien. Seules les lignes 7, 13 et le RER B continueront à circuler à la même fréquence.

DÉPLACEMENTS EN CONFINEMENT


Voici une carte qui vous permettra de calculer ce périmètre depuis votre domicile.

CARTE - Confinement ce week-end à Nice et Dunkerque : visualisez le périmètre de 5 km autorisé autour de votre domicile

POLÉMIQUE 


En faisant cette proposition, le premier adjoint à la mairie de Paris s'est exposé à un feu de critiques, et ce jusqu'au sommet de l'État.

Confiner Paris pour 3 semaines ? La suggestion de la mairie de Paris qualifiée de "fadaises" par Jean Castex

VERBALISATIONS


Selon nos informations, les forces de l'ordre sont intervenues vendredi soir pour mettre fin à une fête clandestine et dans plusieurs bars à chichas et restaurants à Puteaux, Villeneuve la Garenne, Saint Ouen et Ivry sur Seine. Au total 173 verbalisations et quatre personnes, parmi lesquelles des gérants et des organisateurs, ont été interpellées.

LIBRAIRIES


Alors qu'un nouveau confinement a été décrété pour Nice et Dunkerque, les librairies sont cette fois considérées comme des "commerces essentiels", et peuvent donc rester ouvertes. "C'est une victoire collective", se réjouit après de LCI l'écrivain Alexandre Jardin, qui s'est beaucoup exprimé dans les médias et s'est battu contre le gouvernement pour dénoncer ce qu'il qualifiait de "honte pour la France". Il salue aujourd'hui la mobilisation générale, qui a permis de "réaffirmer les valeurs" du pays et de mettre fin à l'"hypocrisie".

COUP DUR POUR LES COMMERÇANTS NIÇOIS


"Le ressenti de nos commerçants et de nos restaurateurs, c'est l'inquiétude", affirme sur LCI Hervé Martinez, représentant de l'Association du Port de Nice, qui représente environ 200 professionnels, alors que la ville est désormais confinée. "C'est un nouveau coup dur, mais il est évident que l'on ne peut pas passer à travers cette résolution que nous avons prise : Monsieur le maire a demandé depuis des mois au gouvernement de pouvoir prendre des décisions parce que la situation sanitaire à Nice devenait inquiétante. Il fallait vraiment prendre des mesures qui sont aujourd'hui nécessaires. On ne peut pas mettre l'économie avant la santé", ajoute-t-il.

L'OPINION DE MAZEROLLE


"Le Premier ministre est sur la défensive. Il est incapable de faire appliquer les décisions qu'il édicte", critique Olivier Mazerolle.

Virus : les Français en manque de cap

VACCINATION EN ENTREPRISE


"300 médecins du travail autonomes (internes à l'entreprise) ou des services de santé au travail inter-entreprises sur un peu plus de 4.000 au total en France ont demandé à vacciner la semaine prochaine et réservé les vaccins auprès des pharmacies d'officine, contre une centaine cette semaine", a indiqué vendredi à l'AFP le secrétariat d'Etat chargé de la santé au travail. Plusieurs médecins de services de santé au travail ont néanmoins indiqué à l'AFP qu'ils devaient retarder la vaccination faute d'avoir pu s'approvisionner en vaccins.

En raison des délais d'information et d'organisation et d'un approvisionnement restreint, la vaccination en entreprise contre le Covid-19 a démarré au ralenti cette semaine, selon des acteurs des services de santé au travail contactés par l'AFP.

VACCINATION


Un comité d'experts a approuvé vendredi sa mise sur le marché aux États-Unis, ouvrant la voie, lorsque l'autorisation en urgence sera confirmée par les autorités sanitaires, à la distribution de plusieurs millions de doses dans le pays.

Le vaccin Johnson & Johnson en passe d'être approuvé aux États-Unis

PAS DE PÉDAGOGIE DANS LES ALPES-MARITIMES


Dans les 63 communes confinées dans les Alpes-Maritimes, la pédagogie n'est pas à l'ordre du jour pour les forces de l'ordre. "A un moment donné, il faut que chacun prenne ses responsabilité", affirme ce samedi sur LCI Laurent Martin de Frémont, secrétaire de l'unité SGP-Police de la région. "Vous avez connu des policiers, sur le premier et le deuxième confinement, qui étaient plutôt dans la pédagogie. Je vous l'annonce très officiellement : il n'y aura pas de pédagogie. On ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs", ajoute-t-il.

PÉROU


Une première cargaison d'oxygène à usage médical a été envoyée par le Chili pour les malades du Covid-19 à son voisin du Pérou, où la demande pour ce gaz a explosé à l'image de plusieurs pays d'Amérique latine durant la deuxième vague de la pandémie.

Près de 200 personnes par ont succombé à la maladie, soit quatre fois plus qu'en décembre, au Pérou où les pénuries d'oxygène ont entrainé un délai de quatre jours d'attente pour obtenir des recharges. La demande pour ce gaz a augmenté de 200% depuis le début de la deuxième vague.

Le Pérou compte actuellement près de 100.000 personnes malades du Covid-19, dont 15.000 sont hospitalisés, provoquant une saturation des services de santé dans ce pays de 33 millions d'habitants où quelque 1,3 million de cas de contamination avérée et plus de 45.000 décès ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, selon des chiffres officiels.

PLAN DE RELANCE AMÉRICAIN


Le vaste plan de relance de 1.900 milliards de dollars voulu par Joe Biden a été adopté ce samedi à la Chambre des représentants grâce aux seules voix des démocrates. Il s'agit d'une première étape décisive. Il sera ensuite envoyé, la semaine prochaine, au Sénat. S'il y est à son tour adopté sans hausse du salaire, ce texte repartira à la Chambre pour un vote sur une version finale harmonisée. 

Dans le détail, le plan Biden prévoit plusieurs dizaines de milliards de dollars pour l'accélération du rythme des vaccinations et le déploiement de tests mais aussi 130 milliards de dollars pour aider les écoles et lycées à rouvrir malgré la pandémie. De nouveaux chèques d'aide d'un montant de 1.400 dollars devraient être envoyés aux Américains, selon leur niveau de revenus, et la durée de versement des allocations chômage prolongée jusqu'au 30 septembre 2021.

NICE ET DUNKERQUE CONFINÉES


Les deux villes sont désormais désertes (ou presque).

MESSES DANS LES ALPES-MARITIMES


Après avoir dans un premier temps interdit les messes dans les communes confinées, le préfet des Alpes-Maritimes a finalement répondu favorablement à l'appel de l'évêque de Nice, Mgr André Marceau, qui demandait la tenue des messes en format réduit.


Les fidèles pourront donc participer à la messe dominicale, qui verra sa durée limitée à 30 minutes, afin que la durée du déplacement et de la participation à la messe n'excède pas l'heure de sortie permise, rapporte ce samedi Nice Matin. Sur les attestations de sortie, une case réservée au culte sera ajoutée.

AVANCÉE DU VIRUS


Au niveau national, le nombre de contaminations reste élevé, avec 25.207 nouveaux cas détectés en 24 heures, plus de 1000 par rapport au vendredi précédent.

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

VACCIN JOHNSON ET JOHNSON AUX ÉTATS-UNIS


Un comité d'experts a recommandé ce vendredi la mise sur le marché du vaccin unidose de Johnson & Johnson aux Etats-Unis. Les membres de ce panel - une vingtaine de scientifiques indépendants - ont tous estimé, lors d'un vote, que les bénéfices du vaccin pour les personnes âgées de 18 ans et plus l'emportaient sur les risques de son utilisation.


Le feu vert final devra maintenant être donné par l'Agence américaine des médicaments, la FDA. Pour Pfizer et Moderna, les deux remèdes déjà approuvés aux Etats-Unis, l'autorisation avait été accordée dès le lendemain du rendu de l'avis favorable du comité.

SCANDALE AU CANADA


Le chef du principal fonds de pension au Canada, Mark Machin, a démissionné après s'être rendu aux Émirats arabes unis pour se faire vacciner, malgré les recommandations du gouvernement d'éviter les voyages à l'étranger, a annoncé vendredi son employeur. L'information avait été révélée par le Wall Street Journal, qui avait rapporté que Mark Machin, 54 ans et PDG du fonds depuis 2016, avait reçu une dose du vaccin Pfizer-BioNTech en février aux Émirats arabes unis.


Ce scandale intervient au même moment où, à Toronto, une femme de 94 ans fait les gros titres pour avoir affiché devant sa maison une banderole avec un message mêlant humour et indignation : "J'ai 94 ans aujourd'hui! Pas de cadeaux, juste le vaccin, SVP." La campagne de vaccination au Canada, pour l'instant réservée aux personnes âgées et aux soignants, a pris du retard suite à des problèmes de livraison des vaccins Pfizer et Moderna.

TAUX D'INCIDENCE À PARIS


La ville de Paris sera-t-elle confinée dans les jours à venir ? Après l'hypothèse formulée par la mairie de Paris, tous les yeux sont désormais tournés vers les indicateurs. Et certains montrent une dégradation de la situation sanitaire.


Mercredi, à la veille de la conférence de presse de Jean Castex, le taux d'incidence dans la capitale était de 304 cas pour 100.000 habitants. Ce vendredi, il est désormais fixé à 327, selon les données recensées par CovidTracker (contre 219 pour la moyenne nationale). Le nombre de personnes à l'hôpital et en réanimation reste toutefois stable.


Plus généralement, les taux d'incidence dans l'ensemble des départements d'Île-de-France restent en hausse.

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter