Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

BILAN MONDIAL


La pandémie de coronavirus a fait au moins 556.140 morts dans le monde depuis l'apparition de la maladie, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à 19 heures. Plus de 12.361.580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires, dont au moins 6.593.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Après les États-Unis (133.542 décès pour 3.144.472 cas), les pays les plus touchés sont le Brésil avec 69.184 morts pour 1.755.779 cas, le Royaume-Uni avec 44.650 morts (288.133 cas), l'Italie avec 34.938 morts (242.639 cas), et le Mexique avec 33.526 morts (282.283 cas).

ÉTATS-UNIS


La barre des 3 millions de cas a été franchie aux États-Unis, où les hôpitaux semblent au bord de la rupture. Mais la plupart des États les plus touchés ne prennent aucune mesure sérieuse de reconfinement. ↓

COMMENT EXPLIQUER LE RELÂCHEMENT ?


Masques et gestes barrières sont de plus en plus aux abonnés absents, laissant craindre un rebond de l'épidémie. Besoin impérieux de se toucher après un long confinement, amnésie collective ou tragique absence de civisme ? Des psychologues nous éclairent.

Coronavirus : gestes barrières oubliés, masques délaissés... comment expliquer un tel relâchement ?

LES FRANÇAIS PEUVENT SE RENDRE EN NORVÈGE


La Norvège va rouvrir mercredi ses frontières aux touristes de la plupart des pays européens où le niveau d'infection au Covid-19 est jugé "satisfaisant", et dont fait partie la France, a annoncé le gouvernement norvégien.


Si les restrictions de voyage - parmi les plus sévères d'Europe - seront bientôt levées pour la majorité des résidents européens entrant sur le territoire norvégien, les voyageurs venant du Portugal, du Luxembourg, de Hongrie, de Roumanie, de Croatie, de Bulgarie et de la plupart des régions de Suède y resteront soumis. Elles prévoient notamment une quarantaine de dix jours pour les arrivants.

D’OÙ VIENT LE CORONAVIRUS ?


Un épidémiologiste et un spécialiste de la santé animale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) se rendent en Chine pour une mission exploratoire visant à déterminer l'origine du coronavirus, a indiqué l'organisation vendredi.


"L'une des plus grandes questions est de savoir si le virus a été transmis à l'homme par un animal, et de quel animal s'agit-il", a déclaré lors d'un briefing virtuel la porte-parole de l'OMS, Margaret Harris. "Nous savons que le coronavirus est très similaire à un virus présent chez les chauve-souris, mais est-il passé par un animal intermédiaire ? C'est une question que devons voir résolue", a-t-elle poursuivi.

RUÉE VERS LES TESTS


De nombreux laboratoires connaissent ces jours-ci un afflux de demandes de rendez-vous pour des tests Covid-19. Entre les départs en vacances et les opérations chirurgicales reportées pendant le confinement, la demande a doublé au cours des deux dernières semaines.

Avant les grands départs en vacances, la ruée vers les tests

RUSSIE


Des chiffres officiels diffusés vendredi par l'agence russe des statistiques font état de la mort d'au moins 7.444 personnes à cause du coronavirus en mai, soit plus de deux fois plus que le nombre jusqu'ici annoncé par les autorités (3.633 entre le 2 mai et le 1er juin).


La Russie est critiquée depuis des mois pour ses chiffres officiels sur les décès provoqués par le coronavirus, largement inférieurs à ceux des autres pays européens. Si certains soupçonnent des manipulations, les autorités assurent qu'il s'agit du résultat d'une politique de dépistage massive et de mesures fortes prises dès le début de l'épidémie.

BILAN MONDIAL


La pandémie de coronavirus a fait au moins 556.140 morts dans le monde depuis l'apparition de la maladie, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à 19 heures. Plus de 12.361.580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires, dont au moins 6.593.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Après les États-Unis (133.542 décès pour 3.144.472 cas), les pays les plus touchés sont le Brésil avec 69.184 morts pour 1.755.779 cas, le Royaume-Uni avec 44.650 morts (288.133 cas), l'Italie avec 34.938 morts (242.639 cas), et le Mexique avec 33.526 morts (282.283 cas).

SIGNAUX ROUGES


En France, l'épidémie est-elle en train de repartir ? Quels signaux virent au rouge ? Notre décryptage. ↓

FOYER MAÎTRISÉ


La circulation du coronavirus parmi des travailleurs agricoles étrangers détachés dans les champs de Provence est "maîtrisée", ont indiqué vendredi les autorités françaises, la plupart des quelque 300 malades étant rétablis.


Sur les 292 cas positifs recensés après une campagne de plus de 6.000 tests, "289 personnes sont rétablies et seulement trois demeurent en quatorzaine", ont précisé la préfecture des Bouches-du-Rhône et l'Agence régionale de santé dans un communiqué. Elles appellent toutefois à maintenir les gestes barrières et des mesures de distanciation.

RÉOUVERTURE DU PARLEMENT EUROPÉEN


Le Parlement européen à Strasbourg, fermé en raison de l'épidémie de coronavirus et transformé quelques semaines en centre de dépistage du Covid-19, rouvrira ses portes aux visites du public mercredi, a annoncé vendredi l'institution.


"Les visiteurs individuels pourront à nouveau visiter le Parlement européen à Strasbourg à partir du 15 juillet, sous réserve de la distance et des mesures d'hygiène nécessaires pour garantir une visite sûre et agréable, conformément aux directives officielles sur le coronavirus", est-il expliqué dans un communiqué.

NO VAX


Le Royaume-Uni a indiqué vendredi qu'il ne participerait pas au programme de l'Union européenne, qu'il a quittée fin janvier, en vue de s'approvisionner en vaccins potentiellement efficaces contre le nouveau coronavirus.  La Commission européenne "a confirmé qu'il n'est pas possible pour le Royaume-Uni de poursuivre en parallèle des négociations avec des fournisseurs potentiels de vaccins", souligne l'ambassadeur britannique auprès de l'UE, Tim Barrow, dans une lettre adressée à l'exécutif européen. 


Outre de devoir abandonner ses propres efforts pour s'approvisionner en vaccins, Londres n'aurait pas non plus eu son mot à dire sur les conditions d'acquisition des vaccins, notamment "le prix, le volume et le calendrier de livraison", a-t-il ajouté.  Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, avait également souligné sur Times Radio, vendredi, que le Royaume-Uni est "en avance" sur l'UE en termes de négociations avec des producteurs de vaccins. 


Le pays soutient à coups de millions de livres sterling les efforts des chercheurs britanniques dans la quête mondiale d'un vaccin, notamment ceux de l'Imperial College de Londres et de l'université d'Oxford - en association avec le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca.  

BILAN QUOTIDIEN


 Avec 25 nouveaux décès enregistrés en 24 heures dans les hôpitaux, la France a franchi vendredi le cap des 30.000 décès liés au Covid-19, a annoncé la Direction générale de la Santé (DGS). Cette annonce intervient alors que l'agence sanitaire Santé publique France  (SpF) a relevé une "nouvelle tendance à l'augmentation de la circulation du virus SARS-CoV-2" en France métropolitaine et que les autorités ont appelé vendredi à "la vigilance" face au risque d'une deuxième vague de l'épidémie.

RECORD QUOTIDIEN D'INFECTIONS EN ISRAËL


L'Etat hébreu a enregistré un record d'infections au nouveau coronavirus avec quelque 1.500 nouveaux cas dénombrés sur une période de 24 heures, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.  Entre mercredi minuit (21H00 GMT) et jeudi minuit, la ministère de la Santé a enregistré 1.504 nouvelles contaminations.


Un responsable du ministère a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait d'un record d'infections quotidien dans l'Etat hébreu, qui a enregistré plus de 36.000 cas, dont 351 décès, depuis l'annonce du premier cas sur son sol le 21 février.


Jusqu'à récemment, le pays, qui compte environ neuf millions d'habitants, se vantait de sa gestion de la pandémie, mais le nombre de nouvelles contaminations est reparti à la hausse au fur et à mesure du déconfinement.

L'OPTIMISME DE L'OMS


L'Organisation mondiale de la santé a assuré vendredi qu'il était encore possible de ramener l'épidémie de Covid-19 sous contrôle, même si le nombre de cas a "plus que doublé ces six dernières semaines". "Il existe de nombreux exemples dans le monde entier qui ont montré que même si l'épidémie est très intense, elle peut encore être ramenée sous contrôle", a déclaré aux médias le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en citant les cas de l'Espagne, de l'Italie et de la Corée du Sud.

TENNIS : WIM' DÉDOMMAGE LES JOUEURS


Un prize money pour l'édition 2020 de Wimbledon, annulée pour cause de pandémie de coronavirus, sera néanmoins distribué aux joueurs en fonction de leur classement, ont annoncé vendredi les organisateurs. Fort de son assurance pour l'annulation (10 millions de livres, soit plus de 11 millions d'euros), le All England Lawn Tennis Club (AELTC) "est heureux d'annoncer être en mesure de verser un prize money aux 620 joueurs auxquels le classement aurait permis de jouer les qualifications ou d'entrer directement dans le tableau principal" de Wimbledon cette année, selon un communiqué.


Pour les simples messieurs et dames, les 256 joueurs qui seraient entrés directement dans le tableau principal recevront chacun 25.000 livres (27.940 euros), tandis que les 224 qui auraient participé aux qualifications toucheront 12.500 livres chacun (13.970 euros). A titre de comparaison, en 2019, un perdant au premier tour avait touché 45.000 livres (50.000 euros).


Pour le tournoi de double, la prime sera de 6.250 livres (6.984 euros) pour chacun des 120 engagés. Enfin, elle sera de 6.000 livres (6.705 euros) pour chacun des 16 joueurs du tournoi de tennis fauteuil et de 5.000 livres (5.588 euros) pour chacun des quatre joueurs de quad.

IRAK : HAUSSE DE 600% DES CAS EN JUIN


Le pays a constaté une hausse de 600 % des cas de COVID-19 en mois de juin d'après l'ONG International Rescue Committee. Le ministère de la Santé a de son côté évalué le nombre de cas à 70.000 personnes positives dont 3.000 décès. 


Une députée de 46 ans est décédée aujourd'hui du coronavirus et au moins une vingtaine de ses collègues seraient également touchés d'après le président de l'Assemblée. 


La situation est très préoccupante pour le pays puisque des centaines de médecins sont contaminés, les hôpitaux sont saturés, et le personnel soignant manque cruellement de matériel (médicaments, lits d’hôpitaux, oxygène ...). 

JEAN CASTEX SE DÉPLACE EN GUYANE DIMANCHE


Le Premier ministre se rendra dimanche en Guyane pour la journée, accompagné de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer et d'Olivier Véran, le ministre de la Santé.


L'objectif du gouvernement est de rappeler que la "Guyane est un territoire de la République comme un autre", où "les services de l'Etat et le gouvernement sont mobilisés", explique Matignon. Les trois membres du gouvernement vont aller à Cayenne, où un centre interministériel de crise vient d'être installé. 


La région, particulièrement touchée par le coronavirus, dénombre 5.558 cas confirmés dont 128 hospitalisations et 29 personnes en réanimation. Des membres de la réserve sanitaire se sont rendus sur place pour venir en aide aux soignants et plusieurs transferts de patient ont été réalisés vers la Guadeloupe et la Martinique. D'autres évacuations sanitaires sont à prévoir, mais cette fois-ci vers la France métropolitaine. 

6,7 % DES FRANÇAIS DÉJÀ TOUCHÉS PAR LE CORONAVIRUS


D'après le point épidémiologique de Santé publique France, 4.368.000 de personnes en France ont été infectées par le coronavirus avant mi-avril. Cela représente 6,7 % de la population française. "On a une tendance à l'augmentation des nombres de nouveaux cas confirmés, mais qui reste modérée", ajoute-t-elle. "On ne parle pas d'explosion de cas, mais il y a un frémissement qui appelle à la vigilance". 

NOUVEAUX CLUSTERS EN FRANCE 


Treize clusters ont été identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes dont un entre les départements de l'Allier et du Puy-de-Dôme d'après La Montagne. Deux entreprises dans la Drôme et en Ardèche sont concernées ainsi que trois écoles en Rhône-Alpes. 


Neuf personnes ont été testées positives au coronavirus dans une salle de sport de Carpentras d'après le journal régional La Provence. La ville a décidé d'annuler le feu d'artifice prévu pour le 14 juillet et le préfet appelle à "la prudence de chacun et chacune en respectant vigoureusement les gestes barrières et la distanciation physique". 


Vingt-trois personnes positives au coronavirus ont été placées en isolement suite à la découverte d'un foyer de contamination dans une centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, dans le Cher. Une large campagne de dépistage a été menée et 523 personnes ont été testées. 

CISJORDANIE : 331 NOUVEAUX CAS ET 5 DÉCÈS EN 24 HEURES 


La seconde vague du coronavirus touche actuellement la Cisjordanie qui a dénombré en 24 heures, 331 nouveaux cas et 5 décès. Le ministre de la Santé a déclaré ne "plus avoir le contrôle sur le virus" et le nombre de cas est actuellement plus élevé que jamais. L'Autorité palestinienne compte 4.977 personnes positives au COVID-19.

RENFORCEMENT DES CONTRÔLES A LA FRONTIÈRE TERRESTRE EN GRECE


Face à la recrudescence du nombre de cas de coronavirus dans les Balkans, la Grèce a pris la décision de renforcer les tests "pour les ressortissants de pays voisins arrivant par la frontière terrestre". Les touristes doivent désormais remplir un questionnaire 24 heures avant leur arrivée dans le pays, ce qui déterminera s'ils doivent ou non être testés. "Le nombre de tests réalisés va être renforcé. Jusqu'à dimanche, plus de 300 contrôles seront réalisés en Grèce", a assuré le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas. 

LA SLOVÉNIE VEUT IMPOSER UNE APPLICATION DE TRAÇAGE


Le gouvernement veut contraindre les Slovènes qui ont été testés positifs au coronavirus ou placés en quarantaine, d'utiliser une application mobile de traçage de contacts. Le gouvernement prévoit d'infliger une amende allant jusqu'à 600 euros pour toute entrave à cette directive. Toujours en cours de création, elle devrait être prête dans quelques semaines et sera similaire à celles utilisées dans d'autres pays de l'Union européenne.

ASIE


Le Kazakhstan a démenti vendredi des affirmations de l'ambassade chinoise selon laquelle une pneumonie, un nouveau virus plus mortel que le Covid-19, se répand dans plusieurs régions de ce gigantesque pays d'Asie centrale.

L'ITALIE VEUT PROLONGER L'ETAT D'URGENCE


Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte envisage de prolonger l'état d'urgence qui doit expirer le 31 juillet prochain. Le gouvernement italien veut l'étendre pour faciliter la prise de décisions et les mesures pour "tenir sous contrôle le virus". L'Italie a été un des pays les plus touchés par l'épidémie avec près de 35.000 morts et 242.000 contaminations. Il dénombre 12 décès ces dernières 24 heures mais le nombre de cas recensés a augmenté pour le deuxième jour consécutif. 

BILAN MONDIAL DE L’ÉPIDÉMIE


D'après un bilan de l'AFP, le coronavirus a fait 555.036 morts dans le monde depuis fin décembre. Plus de 12.289.840 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 6.565.600 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Le pays le plus touché par l'épidémie reste les Etats-Unis avec 3.118.168 cas dénombrés et 133.291 décès. Après les Etats-Unis, le Brésil, le Royaume-Uni, l'Italie et le Mexique sont les pays les plus touchés.

CONSÉQUENCES ECONOMIQUES 


La dette publique mondiale va atteindre un pic historique en 2020. Elle va représenter 101,5 % du PIB mondial, soit plus qu'à l'issue de la Seconde Guerre mondiale d'après le Fonds monétaire international. Les gouvernements ont dépensé 11.000 milliards d'euros pour venir en aide aux ménages et aux entreprises touchés par la crise sanitaire et notamment le confinement. 

LES AMÉRICAINS CONTRE LA GESTION DU COVID-19 PAR DONALD TRUMP


Seulement 33 % des Américains approuvent la gestion du coronavirus par Donald Trump d'après un sondage de la chaîne télévisée ABC News, un record depuis le début de l'épidémie. Pour la majorité des personnes interrogées, la reprise de l'économie a été trop rapide. 

NOUVEAU RECORD DE CONTAMINATIONS EN ISRAËL


Israël a enregistré 1.464 nouveaux cas ces dernières 24 heures a indiqué le ministre de la Santé. Depuis le début de la pandémie, le pays dénombre 35.533 cas et 350 décès. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a admis jeudi soir, lors d'une conférence de presse, que le pays se trouve "au milieu d'une deuxième vague".  D'après ses déclarations, le déconfinement a eu lieu "trop tôt" mais il en prend "la responsabilité". 


Depuis mardi, de nouvelles mesures sanitaires ont été mises en place : les bars et les salles de sport sont fermés, limitation du nombre de personnes dans les lieux publics et augmentation de l'amende pour les personnes ne portant pas de masques en public.

HONG KONG FERME SES ECOLES ET SES CRÈCHES 


Face à une recrudescence du nombre de cas à Hong Kong, les autorités ont annoncé fermer des écoles et des crèches pour limiter la contamination. 

Le territoire indépendant a recensé 38 nouveaux cas, soit le nombre d’infections le plus élevé pour la ville en une journée. Les règles sanitaires ont été renforcées dans les centres sportifs, les bars et les restaurants. Depuis le début de l'épidémie, Hong Kong recense 1.403 cas et 7 décès. 

POINT SUR L’ÉPIDÉMIE EN FRANCE


Dans son rapport, Santé publique France, note une "augmentation de la circulation du virus SARS-COV-2, mais le maintien de la circulation virale à un niveau bas".  


Concernant les clusters en France, on en dénombre 333 depuis le 9 mai. Ils sont 313 en France métropolitaine et 20 dans les régions d'outre-mer. Mais ce chiffre reste stable sur les 5 dernières semaines. En Mayenne, le nombre de nouveaux cas est en augmentation et le département a renforcé les mesures sanitaires comme le dépistage. 


En Guyane, une "augmentation de la circulation du SARS-CoV-2 à un niveau élevé et avec diffusion communautaire" est observée.  "À Mayotte, diminution de l’épidémie mais maintien de la circulation du SARS-CoV-2 à un niveau élevé", selon la DGS.


Le rapport mentionne aussi la diminution des mesures de prévention et des gestes barrières : "garder une distance d’au moins 1 m, saluer sans serrer la main, arrêter les embrassades". Mais ils notent une "stabilisation des mesures d’hygiène et port du masque". 

LA PRÉSIDENTE BOLIVIENNE POSITIVE AU COVID-19


La présidente par intérim de la Bolivie, Jeanine Añez a annoncé avoir été testée positive au COVID-19. Sur Twitter, elle se veut rassurante , "ensemble nous allons aller de l'avant" et annonce se mettre en quarantaine pendant deux semaines. 

Urgent

CONSÉQUENCES ECONOMIQUES


Le parquet de Paris enquête sur des fraudes "massives" au chômage partiel. Elles concernent des "flux financiers internationaux" avec des préjudices financiers estimés à "plus de 1,7 millions d'euros". 


"Les demandes frauduleuses de versement d'indemnités se faisaient par télédéclaration en usurpant la raison sociale et le numéro d'identification SIRET d'entreprises existantes qui ne demandaient pas à bénéficier des aides à l'activité partielle" explique le parquet de Paris dans un communiqué. 

DJEBBARI RÉPOND À PÉCRESSE SUR LES TRANSPORTS


Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a invité ce vendredi la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse à "se mettre autour de la table" pour discuter des compensations apportées par l'État pour les transports franciliens. Île-de-France Mobilités (IDFM), dont elle assure également la présidence, a décidé mercredi de ne plus payer la RATP et la SNCF qui font circuler trains, métros, trams et bus dans la région jusqu'à ce que l'État compense les pertes de recettes dues à la crise du coronavirus.


Dans l'immédiat, "les métros, les bus, les RER vont continuer à rouler en Île-de-France, l'État y veillera. Chacun doit assurer sa responsabilité", a martelé le ministre délégué chargé des Transports, invité sur Cnews. "Depuis le début de la crise (sanitaire), nous avons regardé les pertes - de fiscalité d'un côté, de recettes tarifaires de l'autre - (...) et nous avons déjà compensé toute une partie de la perte sur la fiscalité, un milliard (d'euros) pour l'ensemble des régions, dont la moitié pour l'Île-de-France", a-t-il argumenté.

L'AUSTRALIE FILTRE L'ENTRÉE DE SES RESSORTISSANTS


L'Australie va réduire de moitié le nombre de ses ressortissants autorisés à rentrer depuis l'étranger dans le pays, au moment où Melbourne connait une résurgence des cas de coronavirus, ont annoncé ce vendredi les autorités. A partir de lundi, seuls 4000 ressortissants ou résidents permanents australiens seront autorisés à rentrer chaque jour dans le pays, contre environ 8000 actuellement, a annoncé le Premier ministre Scott Morrison.


Les autorités australiennes ont recensé 288 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, soit le chiffre le plus élevé depuis l'apparition de l'épidemie mi-juin à Melbourne. 

BOLSONARO FAIT LA PROMOTION DE LA CHLOROQUINE


Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui a contracté le coronavirus, a assuré jeudi sur Facebook qu'il allait "très bien". Il a de nouveau préconisé l'usage de l'hydroxychloroquine, un médicament controversé.

Testé positif au Covid-19, Bolsonaro va "très bien" et prêche pour l'hydroxychloroquine

LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN REPLI


La Bourse de Paris a ouvert sur un nouveau repli (-0,59%) vendredi, l'aversion aux risques gagnant du terrain face à la dégradation de la situation sanitaire qui menace la reprise économique en cours. À 9h, l'indice CAC 40 reculait de 29,4 points à 4.891,61 points. La veille, il avait fini en repli de 1,21%, marquant une troisième séance consécutive de baisse.

LE RAS-LE-BOL COLLECTIF DES SOIGNANTS


À Toulouse, les urgences flambent... Vingt-cinq médecins urgentistes du CHU ont annoncé qu'il allait démissionner, en bloc de leur fonction. La raison ? Le manque de moyens pour leur service.

Démission collective de 25 urgentistes du CHU de Toulouse, faute de moyens

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE REBONDIT EN MAI


La production industrielle en France a rebondi de 19,6% en mai, regagnant presque ce qu'elle a perdu en avril (-20,6%), selon les chiffres publiés par l'Insee ce vendredi. Sur les mois de mars à mai, par rapport aux trois mois précédents, la production industrielle s'est effondrée de 23,4% plombée par la crise sanitaire et le confinement, a encore rapporté l'Institut national des statistiques. 

OLIVIER VÉRAN : "LES VOYAGEURS DES PAYS À RISQUES SERONT TESTÉS"


Invité ce vendredi sur RMC et BFMTV, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que "tous les voyageurs qui viendront de pays à risques seront testés." 

PAS DE RECONFINEMENT HORS DE L'ÉTAT D'URGENCE


 Le Conseil constitutionnel a validé jeudi la loi organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire à partir de samedi. Mais les Sages se sont opposés à tout reconfinement, en dehors du régime d'exception.

Tout reconfinement, même localisé, devra passer par un nouvel état d'urgence sanitaire, affirme le Conseil constitutionnel

OLIVIER VÉRAN : "PAS LIEU D'ENVISAGER UN RECONFINEMENT"


Invité ce vendredi sur RMC et BFMTV, le ministre de la Santé Olivier Véran a réaffirmé son souhait de ne pas voir les Français relâcher les gestes barrière. "Par nature je ne suis pas inquiet mais je suis observateur. J'observe qu'il y a un relâchement dans tous les milieux", a-t-il noté. "C'est un effort de vigilance au quotidien que les Français doivent appliquer durant l'été."


L'hypothèse d'un reconfinement n'est toutefois pas retenue à ce stade par le ministre de la Santé. "Il n'y a pas lieu de l'envisager puisque nous sommes en train de maîtriser la circulation du virus", a-t-il ajouté.

LE MEXIQUE FAIT FACE À UN RECORD DE CONTAMINATION


Le Mexique a enregistré jeudi un nouveau record quotidien de contaminations au Covid-19, avec 7280 nouveaux cas au cours des 24 heures précédentes, selon les chiffres du secrétariat à la Santé. D'après le point quotidien du secrétariat à la Santé, le pays d'Amérique centrale compte 282.283 cas positifs et 33.526 décès depuis que le premier cas a été enregistré dans le pays le 28 février. Le nombre des nouveaux décès au cours des dernières 24 heures est de 730.

LE NUMÉRO 2 DU VÉNÉZUELA TESTÉ POSITIF


Le numéro deux du régime vénézuélien, Diosdado Cabello, a annoncé jeudi avoir été testé positif au nouveau coronavirus et s'être placé en isolement. "Je tiens à vous informer qu'après avoir constaté les symptômes correspondants, j'ai été testé positif au Covid-19, par conséquent je me suis déjà placé à l'isolement en concordance avec les recommandations", a tweeté le président de l'Assemblée nationale constituante, entièrement acquise au pouvoir chaviste. Il avait interrompu mercredi son émission hebdomadaire, précisant être "en train de lutter contre une forte allergie".

BOLSANARO VA "TRÈS BIEN" ET VANTE L'HYDROXYCHLOROQUINE


Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui a annoncé mardi avoir contracté le Covid-19, a déclaré jeudi sur Facebook qu'il allait "très bien" dans sa communication hebdomadaire en direct sur Facebook, réalisée dans sa résidence officielle. "Je le dis bien clairement", a déclaré M. Bolsonaro dans sa vidéo. "J'ai pris (de l'hydroxychloroquine) et ça a marché, et je vais très bien, grâce à Dieu. Et que ceux qui la critiquent proposent au moins une alternative". Il a toutefois nié faire "de la propagande pour l'hydroxychloroquine".

LE PANAMA AU BORD DE L'EFFONDREMENT


Les hôpitaux de Panama sont au bord de l'effondrement face à la progression galopante de l'épidémie de Covid-19 dans ce pays où est relevé officiellement le plus grand nombre de cas de contamination en Amérique centrale. "La quantité de patients infectés n'a pas cessé d'augmenter jusqu'à dépasser le millier par jour", explique à l'AFP le docteur David Villalobos, chef de l'unité de soins intensifs du centre hospitalier Arnulfo Arias Madrid de la capitale.


Le Panama et ses 4 millions d'habitants sont passés ces dernières semaines de quelque 200 cas recensés par jour à environ 1100. Les statistiques officielles faisaient état jeudi de plus de 41.000 cas, soit le pire chiffre de l'Amérique centrale. Le pays compte également plus de 800 morts.

SÉNÉGAL


Le président sénégalais Macky Sall a mis fin jeudi à deux semaines de quarantaine après avoir été testé négatif au coronavirus, a annoncé la présidence de ce pays d'Afrique de l'Ouest.


Le dirigeant sénégalais s'était mis en isolement le 24 juin après avoir été en contact avec une personne atteinte du Covid-19. Le président Sall "a été suivi régulièrement durant ces quinze jours et les résultats des derniers tests sont restés négatifs", a indiqué jeudi un communiqué de la présidence sénégalaise.

"UNE GRANDE TEMPÊTE"


Le Dr. Anthony Fauci a alerté sur les risques liés au coronavirus. Le directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses a pris la parole lors d'un événement organisé par le journal The Hill, ce jeudi. "Je ne veux pas être hyperbolique - c'est réellement une grande tempête, une maladie infectueuse et le plus grand cauchemar de la santé publique. L'efficacité avec laquelle elle se transmet est frappante", a-t-il plaidé.


Il a expliqué que le panel de personnes contaminées fait que "la situation est trop complexe pour parvenir à la contrôler".

ETATS-UNIS


Un nouveau record fait état de plus de 65 000 cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures aux Etats-Unis. Le nombre total de cas enregistrés dans le pays depuis le début de la pandémie est désormais de plus de 3,11 millions. Le précédent record datait de mardi, avec plus de 60.200 nouveaux cas en une journée.

HAUSSE DES APPELS À SOS MÉDECINS


Selon le communiqué de la Direction générale de la santé ce jeudi, le nombre d'interventions de SOS médecins pour suspicion de Covid-19 est en hausse. 326 interventions ont été réalisées mercredi, contre 243 mardi et 244 lundi. Il y a une semaine, ce chiffre était de 207.

MASQUES


Deux mois après la fin du confinement, les Français semblent de moins en moins porter le masque, en dépit des recommandations du Conseil scientifique. ↓

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent