Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Lire aussi

Live

UN CLUSTER AU FESTIVAL HOLA CUBA ?


Une chaîne de contamination au Covid-19 a été identifiée au Holà Cuba Festival qui a eu lieu au Bascala à Bruguières le 8 octobre puis à l’hôtel Palladia à Toulouse les 9 et 10 octobre. Cette manifestation soumise au pass sanitaire fait néanmoins l’objet de deux cas de contamination, indique l'ARS Occitanie ce samedi 16 octobre.


"Malgré une première phase de contact tracing, les pouvoirs publics recommandent à l’ensemble des personnes ayant participé à cet évènement au moins l’un des 3 jours de bien vouloir se mettre en rapport rapidement avec l’ARS par mail à ars31-alerte@ars.sante.fr afin de pouvoir bénéficier d’un dépistage gratuit dans les meilleurs délais, quel que soit son statut vaccinal", précise l'ARS dans un communiqué.

UN CLUSTER AU FESTIVAL HOLA CUBA ?


Une chaîne de contamination au Covid-19 a été identifiée au Holà Cuba Festival qui a eu lieu au Bascala à Bruguières le 8 octobre puis à l’hôtel Palladia à Toulouse les 9 et 10 octobre. Cette manifestation soumise au pass sanitaire fait néanmoins l’objet de deux cas de contamination, indique l'ARS Occitanie ce samedi 16 octobre.


"Malgré une première phase de contact tracing, les pouvoirs publics recommandent à l’ensemble des personnes ayant participé à cet évènement au moins l’un des 3 jours de bien vouloir se mettre en rapport rapidement avec l’ARS par mail à ars31-alerte@ars.sante.fr afin de pouvoir bénéficier d’un dépistage gratuit dans les meilleurs délais, quel que soit son statut vaccinal", précise l'ARS dans un communiqué.

FLAMBÉE ÉPIDÉMIQUE EN RUSSIE


La Russie enregistre 1002 décès du Covid-19 en 24 heures, dépassant pour la première fois la barre du millier de morts en une journée depuis le début de la pandémie. 


Selon le décompte officiel du gouvernement, 33.208 nouvelles contaminations ont également eu lieu en l'espace de 24 heures, alors que la campagne de vaccination du pays est au point mort : 31% seulement des Russes sont pleinement vaccinés, selon le site web spécialisé Gogov.


Il s'agit d'un record à la fois pour les décès et pour les nouveaux cas enregistrés.

FIN DE LA GRATUITÉ DES TESTS


Les réfractaires à la vaccination vont-ils payer les tests depuis la fin de leur gratuité, ou finalement recevoir leur première dose ?

GUYANE : PRISON FERME POUR DÉGRADATION DE LA PRÉFECTURE


Quatre hommes ont été condamnés à de la prison ferme en correctionnelle pour "dégradation ou détérioration par incendie" de la façade de la préfecture de Cayenne en Guyane, en juillet, lors d'une manifestation, a appris l'AFP auprès du parquet.


Les réquisitions se sont appuyées sur "l'atteinte portée au patrimoine, à la sécurité des fonctionnaires présents dans la préfecture, à la sécurité des Guyanais [...] à la santé publique puisque la préfecture est le cœur battant de la lutte contre la crise Covid-19 et enfin l'atteinte à l'autorité de l'État", a déclaré le procureur Samuel Finielz.


Les faits ont eu lieu le 21 juillet dernier en marge d'une manifestation d'une centaine de personnes demandant davantage de moyens dans la lutte anti-Covid.

4,87 MILLIONS DE MORTS DANS LE MONDE 


La pandémie a fait au moins 4.878.719 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi en milieu de journée. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 721.567 morts, suivis par le Brésil (602.099), l'Inde (451.814), le Mexique (283.574) et la Russie (221.313).


L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

UNE DEUXIÈME DOSE POUR LE VACCIN JOHNSON & JOHNSON ?


Un comité d'experts médicaux américains a voté à l'unanimité vendredi pour recommander l'autorisation d'une seconde dose du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson. La décision pourrait aider à atténuer le sentiment d'incertitude de certains des 15 millions d'Américains qui avaient reçu une première dose, mais se demandaient si elle suffirait à les protéger, particulièrement avec l'émergence du variant Delta.


Les membres du comité, rassemblés par l'Agence américaine du médicament, la FDA, ont convenu que les preuves de sûreté et d'efficacité allaient dans le sens de l'injection d'une seconde dose, comme l'affirmait le géant pharmaceutique.

FRONTIÈRES AMÉRICAINES


La Maison Blanche a annoncé ce vendredi rouvrir ses frontières à tous les visiteurs vaccinés à partir du 8 novembre prochain.

Covid-19 : les États-Unis rouvrent leurs frontières aux touristes vaccinés le 8 novembre

LES CONTAMINATIONS EN HAUSSE, LES HOSPITALISATIONS EN BAISSE


Selon les derniers chiffres communiqués par Santé Publique France, 6099 personnes ont été testées positives en 24 heures, un chiffre en hausse de 36% par rapport à vendredi dernier. 


6470 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 53 de moins qu'hier. Parmi elles, 1051 sont en service de soins critiques, soit 24 de moins que la veille. 


34 décès ont été recensés ces dernières 24 heures. 

MOBILISATION ANTI-PASS SANITAIRE EN ITALIE


Des milliers d'opposants à l'obligation du pass sanitaire pour travailler, entrée en vigueur vendredi en Italie, se sont mobilisés à travers le pays pour manifester et bloquer l'entrée des ports ou des entrepôts, sans incidents majeurs à déplorer après les violences du week-end dernier.


À partir de ce vendredi, tout employé n'ayant pas été vacciné ou n'ayant pas récemment guéri du Covid-19 doit montrer à son employeur la preuve d'un test négatif qu'il a lui-même payé, sous peine d'être déclaré absent et privé de salaire. Un employé qui parviendrait à se rendre sur son lieu de travail sans son pass encourt jusqu'à 1.500 euros d'amende. 

TRAITEMENT


La campagne de recrutement lancée par l'Institut Pasteur de Lille (IPL) pour mesurer l'efficacité du clofoctol contre le Covid-19 est momentanément à l'arrêt, faute de candidat. Face à la difficulté de trouver des patients répondant aux critères de sélection, l'IPL devrait déplacer son étude clinique aux Antilles.

Covid-19 : faute de candidats, l'essai sur le clofoctol cherche des patients aux Antilles

86% DE VACCINÉS AUX ÉMIRATS ARABES UNIS


Selon les chiffres de l'AFP, les Émirats arabes unis sont le pays le plus vacciné au monde, où 86% de la population est complètement vaccinée, devant le Portugal (85%), l’Espagne et Singapour (78% chacun).


Les pays qui vaccinent le plus vite cette semaine se situent principalement en Amérique latine, en Asie et en Océanie. Cuba reste au sommet du podium en administrant des doses à 1,92% de sa population chaque jour. Suivent, parmi les pays de plus d'un million d'habitants, l'Iran (1,57%), la Nouvelle-Zélande (1,46%), le Liban (1,24%), la Corée du Sud (1,22%) et le Vietnam (1,20%).

DOSE DE RAPPEL 


En attendant l'avis de l'Agence européenne du médicament sur le vaccin Moderna, la Haute Autorité de Santé recommande seulement le vaccin Pfizer pour les doses de rappel contre le Covid-19.

Covid-19 : la HAS ne recommande plus le vaccin Moderna pour les rappels

LA PANDÉMIE RALENTIT DANS LE MONDE


Avec 403.300 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur est en baisse de 5% par rapport à la semaine précédente, selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi. La plupart des régions ont vu leur situation s'améliorer sauf l'Europe (+13%) et l'Océanie (+11%). La pandémie recule depuis la fin du mois d'août.

VACCINATION DES 5-11 ANS


Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé vendredi avoir transmis au régulateur européen des résultats d'essais cliniques de leur vaccin contre le Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans en vue d'une autorisation. Les deux entreprises ont soumis à l'Agence européenne des médicaments (EMA) "des données en faveur d'une vaccination" de cette tranche d'âge pour laquelle aucun sérum n'a pour l'instant été autorisé.


L'alliance germano-américaine a déjà demandé une homologation aux États-Unis après avoir annoncé fin septembre que le vaccin était bien toléré chez ces enfants et déclenchait une réponse immunitaire "robuste", "comparable" à celle observée chez les 16 à 25 ans.

MISE EN EXAMEN D'UN MÉDECIN À LA RÉUNION


Un médecin généraliste de l'île de la Réunion a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire "pour l'établissement d'au moins une centaine de faux pass sanitaires", a indiqué vendredi la procureure de Saint-Pierre.


Une obligation de verser une caution et une interdiction d'exercer sa profession de médecin lui ont été signifiés.

FIN DE L'OBLIGATION DU MASQUE À LA RÉUNION LUNDI


L'obligation de porter un masque systématiquement sur la voie publique sera levée à La Réunion à compter de lundi, a annoncé le préfet vendredi, jour où prend fin l'état d'urgence sur cette île de l'océan Indien.


Le masque reste toutefois obligatoire "lors des manifestations publiques générant une densité de personnes qui ne permet pas la distanciation physique", a précisé le préfet Jacques Billant dans un communiqué. Les marchés, le lieu de travail, les commerces, les transports ou encore les manifestations sportives et culturelles restent concernés par le port systématique du masque.

LEVÉE DES FRONTIÈRES AMÉRICAINES LE 8 NOVEMBRE POUR LES VACCINÉS 


Les États-Unis lèveront le 8 novembre, pour les personnes vaccinées, les restrictions en place depuis mars 2020 sur les voyages internationaux, dont le maintien agaçait nombre de leurs partenaires, Européens en tête.


"La nouvelle politique américaine sur les voyages, qui exige la vaccination pour les voyageurs étrangers se rendant aux États-Unis, entrera en vigueur le 8 novembre", a annoncé vendredi la Maison Blanche dans un communiqué précisant la date de cette levée, qui avait déjà été annoncée le mois dernier.

PASS SANITAIRE


Les députés ont momentanément allégé vendredi les conditions de mise en œuvre du controversé pass sanitaire, prenant ainsi le gouvernement à rebrousse poil, avant le passage du projet de loi "vigilance sanitaire" dans l'hémicycle, mardi. 


Contre toute attente, les députés, qui examinaient cet énième texte sur l'état d'urgence sanitaire en commission des Lois, ont adopté un amendement du député LaREM Pacôme Rupin, opposant de longue date à cet outil qu'il juge "dangereux" pour les libertés publiques.


Cette modification sera "revue" lors de l'examen du texte en séance, a pronostiqué auprès de l'AFP une source parlementaire LaREM. 

GRECE


Le PIB de la Grèce s'est contracté de 9% en 2020, selon des statistiques officielles révisées publiées vendredi, soit plus qu'annoncé initialement, l'impact de la pandémie sur l'économie ayant été pire qu'attendu. Une première estimation en mars faisait état d'un recul de 8,2% du PIB pour 2020.


L'institut de statistiques grec indique que cette révision à la baisse "reflète l'impact sur la croissance de la pandémie de Covid-19 et des mesures de restriction mises en place".


Le gouvernement grec table sur un solide rebond du PIB cette année grâce aux bonnes performances du secteur touristique.

DANEMARK


Au Danemark, où les restrictions pour lutter contre la pandémie ont été levées début septembre, les autorités sanitaires vont proposer à tous une troisième dose de vaccin anti-Covid, a indiqué vendredi le ministre de la Santé. 


"Nous avons un plan pour le déploiement de la troisième injection de vaccin. Les Danois seront invités six mois et 14 jours après avoir reçu la deuxième dose", a dit à la télévision publique DR le ministre de la Santé, Magnus Heunicke.


Parmi les meilleurs élèves de l'Union européenne en terme de campagne vaccinale anti-Covid, le royaume scandinave a lancé en septembre, à l'instar de nombreux pays, une campagne de rappel concernant avant tout les plus vulnérables, face à la perte d'efficacité des vaccins injectés en début d'année.

FINALEMENT, LA HAS NE RECOMMANDE PLUS LE RAPPEL AU MODERNA


Après l'alerte de plusieurs pays scandinaves il y a une semaine sur les cas de myocardites chez les moins de 30 ans après la vaccination avec Moderna, et en attendant que l'Agence européenne du médicament ne se prononce sur la question, la Haute Autorité de Santé est revenue ce vendredi sur son dernier avis en recommandant de n'administrer les doses de rappel qu'avec le sérum de Pfizer.

TESTS DE CONFORT EN GUYANE ET A MAYOTTE


Les tests Covid de confort resteront gratuits dans les territoires ultramarins en état d'urgence sanitaire, dont les Antilles, la Guyane et Mayotte, alors qu'ils sont devenus payants dans le reste de la France, selon un décret paru vendredi au Journal officiel.


Le décret rendant les tests de confort payants au 15 octobre énonce que "les dispositions du présent arrêté ne sont pas applicables à Mayotte", ni dans les "territoires dans lesquels l'état d'urgence sanitaire est déclaré à cette date".


Ces dispositions entreront "en vigueur à la date de fin de l'état d'urgence sanitaire". L'Etat d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 15 novembre en Guadeloupe, à la Martinique, à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, ainsi qu'en Guyane, à La Réunion, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie. Toutefois, l'état d'urgence sanitaire a été levé mercredi à La Réunion.

RUSSIE


La Russie lance vendredi le troisième recensement depuis la chute de l'URSS, qui doit permettre de dresser le portrait de la population et de la crise démographique qui ronge le pays, aggravée par le Covid.


Le président russe Vladimir Poutine a fait de la relance démographique une priorité depuis son arrivée au pouvoir et si l'espérance de vie s'est allongée, le pays n'est jamais sorti d'une crise entamée à l'époque soviétique.


Ce recensement, qui se tient du 15 octobre au 14 novembre, est le troisième de l'histoire post-soviétique de la Russie après ceux de 2010 et 2002. Pour la première fois, il se fera en grande partie en ligne après avoir été reporté plusieurs fois à cause de la pandémie.

DEREMBOURSEMENT DES TESTS


"Des tests uniquement faits pour aller au concert ou au restaurant, l'assurance maladie n'est pas faite pour ça", a déclaré ce vendredi 15 octobre sur franceinfo Thomas Fatome, directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie, rappelant que les tests ont couté "2,5 milliards en 2020" aux comptes de la Sécu en 2020 et "plus de 6 milliards en 2021."


"Je ne pense pas qu'on aura une chute drastique", a-t-il expliqué concernant la baisse conséquente redoutée du nombre de dépistages. Et de poursuivre : "On aura sûrement une petite baisse, mais je crois que le ministre des Solidarités et de la Santé, y compris il y a 48 heures, disait autour de deux millions de tests sans doute qui vont rester mis en oeuvre chaque semaine."

MOINS DE 1200 CLASSES FERMEES EN FRANCE


1180 classes étaient fermées jeudi 14 octobre à cause du Covid-19. Un chiffre à nouveau en baisse sur une semaine et qui représente 0,22% des classes du pays, a annoncé ce vendredi le ministère de l'Éducation nationale. 


Depuis maintenant plus de quatre semaines, le nombre de classes fermées en raison de l'épidémie de Covid-19 ne cesse de diminuer. A titre de repère, le 7 octobre, 1.254 étaient étaient fermées, contre 1692 une semaine plus tôt, et respectivement 2366 et 3299 les deux précédentes.


Dans son point hebdomadaire, le ministère de l'Éducation nationale indique par ailleurs que six structures scolaires (cinq écoles primaires, un collège et aucun lycée) sont fermées à cause de l'épidémie, soit 0,007% des établissements. 

UN CLUB DE BELOTE DES DEUX-SEVRES SE TRANSFORME EN CLUSTER


Une vingtaine de joueurs de belote du club de l'Amitié de Secondigny, dans les Deux-Sèvres, ont été testés positifs au Covid depuis le début du mois d'octobre, formant un véritable cluster, a relayé France Bleu Deux-Sèvres ce jeudi. Les premiers contaminations auraient eu lieu lors d'un thé dansant où les seniors se pressent depuis la levée des restrictions sanitaires.

DERNIER ATTERRISSAGE POUR ALITALIA


Alitalia a éteint ses moteurs après 74 années de vol mouvementées pour laisser piste libre à une jeune start-up, ITA, née de ses cendres, dans un marché aérien qui peine à se relever des turbulences de la pandémie de coronavirus.


Le premier vol d'Italia Trasporto Aereo a décollé vendredi matin de Milan-Linate en direction de Bari dans le sud du pays, sept heures après le dernier atterrissage d'Alitalia la veille à Rome, en provenance de Cagliari.

CE QUI CHANGE CE VENDREDI


Les tests PCR et antigéniques octroyant un pass sanitaire valide ne seront plus remboursés à partir de ce vendredi 15 octobre pour les personnes non vaccinées ne disposant pas d'une ordonnance. Les autotests, quant à eux, ne permettront plus d'obtenir le fameux sésame.

Pass sanitaire et tests : les règles changent ce vendredi

NOUVEAUX DONS DE VACCINS AMERICAINS POUR L'AFRIQUE


Joe Biden a reçu jeudi à Washington son homologue kenyan, Uhuru Kenyatta, premier chef d'Etat africain à être invité à la Maison Blanche par le président démocrate, qui en a profité pour annoncer de nouveaux dons de vaccins.


Les Etats-Unis vont ainsi envoyer 17 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson à l'Union africaine, en plus des 50 millions de doses déjà envoyées à l'organisation, a fait savoir le président démocrate, dans le Bureau ovale, avant son entretien avec son hôte.


Washington a promis de faire don au total de plus de 1,1 milliard de doses de vaccin contre le Covid-19 aux pays les plus pauvres. "Je suis décidé à renforcer nos liens avec le Kenya et les pays d'Afrique de manière générale", a dit Joe Biden.

SOUS-ESTIMATION


Le nombre réel des contaminations au Covid-19 en Afrique est sept fois plus élevé que selon les chiffres officiels, explique l'OMS.

Covid-19 en Afrique : six infections sur sept ne sont pas détectées, selon l'OMS

NOUVELLE-CALEDONIE


Un confinement strict de la population sera rétabli durant ce week-end en Nouvelle-Calédonie, où le recul de l'épidémie de Covid-19 est jugé insuffisant pour espérer éviter un rebond, a annoncé vendredi le gouvernement local.      


L'archipel est confronté depuis six semaines à une violente première vague de coronavirus, qui a fait 231 morts en six semaines dont 5 au cours des dernières 24 heures, et a contaminé près de 10.000 personnes.     


Après cinq semaines de confinement strict, des mesures d'adaptation sont en place depuis lundi: ouvertures des commerces non essentiels, des restaurants avec pass sanitaire, des collèges et lycées. Mais elles ont engendré "trop de relâchement", selon le président du gouvernement local.     

BOND DU TEMPS DE TRAVAIL DES AGENTS PUBLICS HOSPITALIERS EN 2020


Le temps de travail déclaré par les agents publics hospitaliers a bondi de 64 heures pour s'établir à 1.670 heures en 2020, année marquée par la pandémie de Covid-19, selon un rapport annexé au projet de loi de finances pour 2022.


"En raison de leur mobilisation pendant la crise sanitaire, les agents de la fonction publique hospitalière (FPH) ont vu leur durée de travail augmenter, passant de 1.606 heures à 1.670 heures en 2020", est-il détaillé dans le rapport annuel sur l'état de la fonction publique et les rémunérations.


"La hausse de la durée annuelle effective des agents de la FPH en 2020 s'explique par une augmentation du nombre d'heures supplémentaires par rapport à 2019 (+10,3 heures), mais aussi par la baisse du nombre de congés pris au cours de l'année (-5 jours)", est-il encore précisé.

LETTONIE 


Le président letton Egils Levits a contracté le Covid-19 bien qu'il ait été complètement vacciné au printemps, a annoncé jeudi son chef de cabinet. À son retour d'une visite au Danemark et en Suède, M. Levits a passé le test PCR, qui s'est avéré positif. 


"Les symptômes sont minimes et le président se sent bien, mais la procédure exige que le président travaille à distance", a indiqué Andris Teikmanis, chef de cabinet de la chancellerie présidentielle, dans un communiqué. La nouvelle a obligé le président finlandais Sauli Niinisto à s'isoler aussi, étant donné qu'il a déjeuné la veille avec M. Levits. La maladie a bouleversé un agenda diplomatique chargé du chef de l'Etat letton.

POLLUTION DE L'AIR


La pollution de l'air, fléau qui fait 40.000 morts par an en France, a baissé en 2020, notamment sous l'effet des confinements, mais certaines agglomérations ont connu des dépassements des niveaux autorisés par l'UE, selon un bilan publié jeudi.


"Le nombre d’agglomérations présentant des dépassements des seuils réglementaires de qualité de l’air est le plus faible jamais mesuré", pour les particules PM10 (diamètre inférieur ou égal à 10 microns) et/ou de dioxyde d'azote (NO2, notamment associé au trafic routier), selon ce "bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2020", basé sur les données des associations de surveillance locales (AASQA) et mis en ligne par le ministère de la Transition écologique.

MANIFESTATIONS ET BLOCAGES EN ITALIE


L'Italie se préparait vendredi à des manifestations, blocages et perturbations potentielles de l'économie, avec l'entrée en vigueur du pass sanitaire obligatoire pour tous les travailleurs. Toute personne n'ayant pas été vaccinée ou n'ayant pas récemment guéri du Covid-19 doit montrer à son employeur la preuve d'un test négatif qu'elle a elle-même payé, sous peine d'être déclarée absente et privée de salaire.


Plus de 85% des Italiens âgés de plus de 12 ans ont reçu au moins une dose, mais jusqu'à trois millions d'autres, non vaccinés, risquent de se voir refuser l'accès à leur lieu de travail.


Des milliers de personnes se sont rassemblées à Rome samedi dernier lors de manifestations qui ont dégénéré en affrontements violents dans le centre historique, et d'autres mobilisations sont prévues dans toute l'Italie vendredi et samedi.

DEMARAGE DE L'EDITION POST-COVID DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE HYERES


Le festival de Hyères, le plus ancien et prestigieux concours international de mode, tremplin pour les jeunes créateurs, a inauguré jeudi sa 36e édition, préparée en pleine crise sanitaire du Covid-19. 


Jusqu'à dimanche, les jurys présidés par la Britannique Louise Trotter, styliste de Lacoste (mode), le Français Christian Louboutin (accessoires) et la photographe française Dominique Issermann vont départager les 10 finalistes dans chaque catégorie. 


Pour le fondateur et directeur général du festival Jean-Pierre Blanc, la période de confinements pendant laquelle cette édition avait été préparée est "sûrement la plus difficile" depuis l'existence du festival qui a lancé plus d'une carrière dans la mode en 35 ans.

OPEN D'AUSTRALIE 


Les tournois de golf masculin et féminin de l'Open d'Australie ont été annulés en raison des restrictions de voyage liées à la pandémie de coronavirus, a annoncé jeudi 14 octobre la fédération australienne.


"Cette décision n'a pas été prise à la légère, mais nous pensons qu'elle est la bonne dans les circonstances actuelles", a déclaré le président de Golf Australia, James Sutherland. "Le facteur international signifie des changements de quarantaines et des restrictions de voyage désastreux en termes d'organisation", a-t-il ajouté.


La fédération australienne de golf avait déjà repoussé le tournoi masculin de novembre qui devait se dérouler à Sydney à fin janvier ou février. Elle l'a maintenant complètement annulée, tout comme le tournoi féminin de 2022 qui devait se dérouler à Adélaïde en février. 

OBLIGATION VACCINALE POLYNÉSIE 


Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a annoncé le report de deux mois de l'application de la loi sur l'obligation vaccinale pour les personnes en contact avec le public dans cette collectivité d'outremer. La loi, votée le 23 août par l'Assemblée de la Polynésie française, devait s'appliquer le 23 octobre.


L'obligation vaccinale concernera toutes les personnes qui travaillent en contact avec du public. A partir du 23 décembre, ces personnes devront être vaccinées ou s'acquitter d'une amende de 1.500 euros.


Selon le président polynésien, l'obligation concerne "entre 20.000 et 25.000 personnes" sur les 60.000 salariés polynésiens. Il a précisé qu'aucun retraité, ni aucun enfant, n'était concerné.

HAITÏ PEINE À VACCINER


Seules 27.000 personnes ont été entièrement vaccinées contre le coronavirus en Haïti, où la faible virulence de l'épidémie n'attire pas les habitants dans les centres de vaccination, à tel point que les autorités entendent renvoyer les stocks non utilisés de vaccins vers des pays où la demande est plus pressante.


"On n'a pas besoin de vaccins pour le moment mais de gens à vacciner", a résumé Lauré Adrien, directeur général du ministère de la Santé publique et de la population.


Le pays des Caraïbes n'avait reçu un premier lot de 500.000 doses qu'en juillet mais depuis, selon les données du ministère, seuls un peu plus de 27.000 Haïtiens sur 11 millions d'habitants ont été pleinement vaccinés, et 43.000 autres ont reçu une première dose.

PASSE SANITAIRE ITALIE 


Le pass sanitaire devient obligatoire à partir de vendredi en Italie pour tous les employés du public comme du privé, une mesure censée encourager la vaccination mais qui se heurte à l'opposition de millions de salariés.


Premier pays européen à avoir été touché par l'épidémie en février 2020, l'Italie a payé un lourd tribut avec plus de 130.000 morts. Rome a lancé sa campagne vaccinale en décembre de la même année et plus de 80% des personnes âgées de plus de 12 ans sont désormais complètement vaccinées (85% en comptant celles ayant reçu une première dose).


Le vaccin est déjà obligatoire pour les personnels soignants et le pass sanitaire pour les enseignants.

3E DOSE 


Au sujet de la perte du pass sanitaire pour les Français qui refusent la 3e dose, la ministre du Travail Elisabeth Borne a déclaré sur Europe 1 ce matin que "c'est quelque chose que l'on regarde, ça n'est pas décidé". "Il faut absolument faire cette troisième dose" pour les personnes âgées et vulnérables en particulier, a-t-elle affirmé.


"Quand on a reçu sa deuxième dose il y a plus de six mois, on le voit dans d'autres pays, l'immunité baisse, a-t-elle expliqué. L'objectif est de rester protégé avec ce vaccin."

L'US NAVY RENVOIE LES MARINS NON-VACCINÉS


L'US Navy a prévenu jeudi que les marins qui refuseraient de se soumettre à la vaccination désormais obligatoire dans l'armée américaine contre le Covid-19 seraient renvoyés à la vie civile, une menace que le Pentagone avait jusque-là évité de brandir. "Les vaccins contre le Covid étant désormais obligatoires pour tous les militaires, la Navy a annoncé ses plans pour renvoyer à la vie civile ceux qui refusent la vaccination sans qu'une demande d'exemption n'ait été déposée ou approuvée", a-t-elle indiqué dans un communiqué.


C'est la première fois qu'une telle menace est brandie par le Pentagone. Jusqu'ici, les responsables militaires évitaient soigneusement de répondre aux questions sur les sanctions auxquelles s'exposeraient les réfractaires au vaccin. L'US Navy a précisé que 98% de ses 350.000 membres en service actif étaient au moins partiellement vaccinés, ce qui laisse environ 7.000 marins potentiellement concernés par un renvoi.


Selon le vice-amiral John Nowell, chef du personnel de l'US Navy, le Covid-19 a fait 164 morts dans la marine américaine, militaires en service actif, réservistes, employés civils, familles et sous-traitants compris. Sur ce nombre, 144 n'étaient pas vaccinés et le statut des 20 autres est inconnu. La Navy donne désormais jusqu'au 28 novembre à tous les marins d'active pour être pleinement vaccinés, c'est-à-dire qu'il devront avoir reçu leur dernière dose le 14 novembre au plus tard.

VACCINÉ MAIS CONTAMINÉ


Le président letton Egils Levits a contracté le Covid-19 bien qu'il ait été complètement vacciné au printemps, a annoncé jeudi son chef de cabinet. À son retour d'une visite au Danemark et en Suède, M. Levits a passé le test PCR, qui s'est avéré positif. Présentant peu de symptômes, il va travailler à distance, a indiqué le chef de cabinet de la chancellerie présidentielle dans un communiqué.


La Lettonie, un pays de 1,9 million d'habitants, a enregistré jeudi un nombre record de 2.408 contaminations journalières au coronavirus. Le pays a rétabli l'état d'urgence depuis cette semaine.

DOSE DE RAPPEL DE MODERNA 


Un comité d'experts a recommandé jeudi une dose de rappel du vaccin anti-Covid de Moderna aux États-Unis pour certaines catégories de populations, un mois après avoir pris la même décision pour le vaccin de Pfizer.  L'avis de ce comité consultatif de l'Agence américaine du médicament, composé de chercheurs, d'épidémiologistes, et de spécialistes des maladies infectieuses, n'est pas contraignant, mais il est rare qu'il ne soit pas suivi par l'institution. 


Trois catégories de personnes seraient concernées : toutes celles âgées de plus de 65 ans, et, entre 18 et 64 ans, celles présentant un "haut risque" de développer une forme grave de la maladie, ainsi que celles dont le travail ou la situation implique une exposition "fréquente" au virus. Les mêmes définitions avaient été adoptées pour le rappel de Pfizer. La dernière catégorie inclut les employés de supermarchés, les travailleurs de santé ou encore les prisonniers et les personnes accueillies dans des refuges pour sans-abri. 


Cette dose de rappel pourra être administrée à partir de six mois après la deuxième injection du vaccin de Moderna. Le dosage est de 50 microgrammes, soit la moitié du dosage des injections initiales. Près de 70 millions d'Américains sont entièrement vaccinés avec Moderna.

AFRIQUE : LES CHIFFRES OFFICIELS LARGEMENT SOUS-ESTIMÉS


Le nombre réel des contaminations au Covid-19 en Afrique est sept fois plus élevé que selon les chiffres officiels, qui ne prennent pas en compte des sujets asymptomatiques non détectés faute de tests, a estimé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué.


"Au 10 octobre 2021, le nombre cumulé de cas d'infection par la Covid-19 était estimé à 59 millions en Afrique, un chiffre sept fois plus élevé que les plus de huit millions de cas officiellement notifiés" sur le continent, selon de nouvelles estimations de l'OMS.


"Depuis le début de la pandémie, et ce jusqu'au 10 octobre, les pays africains ont enregistré plus de 70 millions de tests de dépistage de la Covid-19, ce qui représente une infime portion des 1,3 milliard d'habitants du continent", note l'OMS déplorant qu'"avec un nombre limité de tests, nous continuons d'ignorer la situation réelle". 

LES CHIFFRES DE L'ÉPIDÉMIE 


Selon Santé Publique France, 6523 malades du Covid-19 restent hospitalisés ce jeudi en France, soit 78 de moins que la veille. Parmi eux, 1075 patients se trouvent en soins critiques (-16). On déplore en outre 38 décès supplémentaires.


5187 nouveaux cas ont par ailleurs été enregistrés ces dernières 24 heures (+12% par rapport à jeudi dernier).

LE PR DELFRAISSY "ASSEZ OPTIMISTE" POUR LA SUITE


"Nous n’avions pas prévu que la quatrième vague se ralentirait aussi vite", reconnaît le professeur Jean-François Delfraissy ce jeudi dans une interview au journal Le Monde. Une situation que le président du Conseil scientifique explique par "le très haut niveau de vaccination en France" et "la très grande efficacité des vaccins, d’ampleur inattendue", tout en concédant l'existence "d’autres facteurs qui nous échappent un peu".


Quid des semaines à venir ? "Assez optimiste, même si l’on ne peut totalement exclure la survenue d’un nouveau variant", le Pr Delfraissy anticipe "deux scénarios" : "Soit une petite vague du variant Delta, avec un impact contenu sur le système de soins, soit une augmentation sensible de la circulation virale, mais sans impact majeur sur le système de soins." 


"À condition de conserver les gestes barrières, nous devrions pouvoir faire face à une reprise", poursuit l'immunologue selon qui, "à moyen terme, le virus pourrait devenir endémique, voire saisonnier, à la fois parce que le variant Delta est contenu par le vaccin et parce que sa capacité à évoluer est limitée". À moins qu'une nouvelle mutation du virus ne vienne perturber les choses. "L’autre possibilité est l’émergence d’un variant encore plus transmissible ou qui échapperait à l’immunité conférée par le vaccin. Sur le long terme, évidemment, la crise n’est pas terminée", prévient-il.

L'EUROPE EXAMINE UN COCKTAIL D'ANTICORPS D'ASTRAZENECA


L'Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué jeudi avoir commencé à évaluer un cocktail d'anticorps d'AstraZeneca contre le Covid-19, ouvrant la voie à une éventuelle autorisation pour l'utilisation du médicament dans l'Union européenne. Le laboratoire assure qu'il peut être efficace en prévention du Covid chez les patients fragiles.


Des essais ont montré que le médicament AZD7442, une combinaison d'anticorps, réduit les symptômes graves et les décès dus au  Covid-19, a déclaré lundi le groupe suédo-britannique AstraZeneca.


La décision de lancer un examen continu du cocktail d'anticorps, aussi appelé Evusheld, "est basée sur des résultats préliminaires d'études cliniques, qui suggèrent que le médicament peut aider à protéger contre la maladie", a déclaré dans un communiqué l'Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam. Il peut s'écouler plusieurs mois entre le début d'un examen continu par l'EMA et un éventuel feu vert.

HAUSSE DES DÉCÈS DUS À LA TUBERCULOSE


Les décès dus à la tuberculose sont repartis à la hausse pour la première fois depuis plus de dix ans en raison de la pandémie de Covid qui perturbe l'accès aux services de santé, a indiqué l'OMS jeudi.


"Il s'agit d'une nouvelle alarmante qui doit servir de signal d'alerte mondial quant au besoin urgent qu'il y a à investir et innover pour combler les lacunes en matière de diagnostic, de traitement et de soins pour les millions de personnes touchées par cette maladie ancienne mais évitable et traitable", a souligné le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, dans un communiqué.

DELTA PREDOMINANT DANS LES PROCHAINS MOIS


L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) prévoit que le variant Delta, très contagieux et qui est d'ores et déjà à l'origine de plus des trois quarts des nouveaux cas de Covid dans de nombreux grands pays, soit prédominant dans les prochains mois.

Infos précédentes

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.