Coronavirus : un médecin hospitalier de Moselle est décédé

Description du sujet digitial
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 continue de propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec un nombre de cas en forte hausse. En France, où la population connaît son 14e jour de confinement ce lundi 30 mars, l'évacuation des patients des régions les plus touchées se poursuit.

Un médecin hospitalier est mort du Covid-19, a annoncé la directrice générale du centre hospitalier régional de Metz (Moselle).  Sixième de cette profession à succomber au coronavirus, il comptait parmi "un peu plus de quarante personnels hospitaliers" de cet hôpital à être infecté, a noté Marie-Odile Saillard, lundi 30 mars. Parmi eux, des personnes placés aussi en réanimation, mais "aussi des gens malades, mais pas gravement malade".

Il s'agit du sixième médecin hospitalier à mourir du Covid-19, huit jours après qu'un urgentiste de Compiègne, deux médecins (un gynécologue et un généraliste) du Haut-Rhin, et deux généralistes de Moselle et de Haute-Saône avaient été tués.

Live

ESPAGNE


Comme en Italie la veille, le bilan du coronavirus repart à la hausse en Espagne ce mardi, avec 743 morts recensés ces 24 dernières heures.


Le pays avait pourtant enregistré des chiffres en baisse pendant quatre jours de suite. Le nombre total de morts s'élève désormais à 13.798.

UNION (?) EUROPENNE


Les ministres des Finances de l'UE espèrent surmonter leurs divisions pour s'entendre ce mardi sur de premières mesures économiques face au coronavirus, mais l'absence de consensus sur un emprunt commun, réclamé par Paris, Rome et Madrid, jette une ombre sur les chances d'un accord.


Cette réunion, en visioconférence à partir de 15h, est un test décisif pour l'unité des 27, qui ne peuvent se permettre d'étaler une nouvelle fois leurs divisions, après l'échec d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement consacré à la crise le 26 mars.


Face à la pandémie, la réponse européenne devrait s'orienter selon trois axes : des prêts du fonds de secours de la zone euro, un fonds de garantie pour les entreprises et un soutien au chômage partiel. 


Il y a de bonnes chances que ces trois leviers soient acceptés par les ministres réunis. Mais les pays les plus affectés par la pandémie continuent de réclamer la création d'un instrument de dette commun, sous la forme d'euro-obligations parfois appelées "coronabonds" ou "eurobonds", face à la récession d'ampleur qui s'annonce. Et ils menacent de bloquer un accord...

ESPAGNE


Comme en Italie la veille, le bilan du coronavirus repart à la hausse en Espagne ce mardi, avec 743 morts recensés ces 24 dernières heures.


Le pays avait pourtant enregistré des chiffres en baisse pendant quatre jours de suite. Le nombre total de morts s'élève désormais à 13.798.

CRACHATS


Le maire de Marcq-en-Baroeul, commune du Nord a pris un arrêté interdisant aux habitants de cracher sur la voie publique, d'y abandonner des masques ou des gants, ou encore d'éternuer sans se couvrir le visage, sous peine d'une amende de 68 euros. "C'est un rappel au civisme, insiste le maire de la ville, Bernard Gérard, dans les colonnes de La Voix du Nord. On est tous contraints de revoir des choses qui étaient de l'ordre du réflexe."

JAPON


Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré ce mardi l'état d'urgence, d'une durée initiale d'un mois, pour Tokyo et six autres régions de son pays, face à une récente accélération du nombre de cas de Covid-19 dans l'archipel.


L'état d'urgence ne permet pas aux autorités japonaises d'imposer un confinement strict comme dans d'autres pays, mais offre aux gouverneurs régionaux la possibilité d'insister auprès de la population afin qu'elle reste chez elle, ainsi que de demander la fermeture temporaire de commerces non essentiels.

EMMANUEL MACRON


"Le Président de la République se rendra aujourd’hui mardi 7 avril en début d’après-midi en Seine Saint-Denis (93), pour visiter la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin (15h40), où il échangera avec les professionnels de santé en charge de l’animation de la structure (Médecins généralistes, infirmières, sages-femmes) et la directrice de la CPAM", annonce l'Elysée dans un communiqué.


"Ce déplacement mettra en exergue le recours massif à la télé médecine depuis le début de la crise du COVID-19 et les synergies positives créées entre la médecine de ville et l’hôpital en réponse à la crise sanitaire, dans un département francilien particulièrement éprouvé par la crise du COVID-19", y est-il précisé.


Emmanuel Macron se rendra ensuite à La Courneuve, pour une visite du CCAS (17h), à l’occasion de laquelle il échangera avec les professionnels et les volontaires mobilisés par les autorités municipales pour assister les personnes âgées les plus vulnérables.

GENEROSITE


Les ministres et hauts fonctionnaires rwandais ne toucheront pas de salaire ce mois-ci et le verseront à des programmes sociaux pour aider les plus pauvres à résister à l'impact de la crise économique liée au coronavirus. Le Rwanda a été l'un des premiers pays africains à imposer, le 21 mars, un strict confinement, en fermant tous les magasins sauf ceux absolument essentiels

PRIX NOBEL


Une pétition a été lancée pour décerner le prix Nobel de médecine aux "personnels soignants des hôpitaux, médecins, infirmières, aides soignants, courent tous les risques, en première ligne pour sauver des vies". Pour la signer, cliquez ici.

MASQUES


Air France a suspendu ses vols de fret transportant du matériel médical et des masques entre Paris-Charles-de-Gaulle et Shanghai à la suite du durcissement des contrôles sanitaires en Chine, a indiqué ce mardi la compagnie. Un pilote du dernier vol cargo assuré par Air France a été diagnostiqué la semaine dernière comme étant atteint par le Covid-19 et a été placé en observation dans un centre médicalisé en Chine, a précisé un porte-parole de la compagnie, qui a ajoute : "Air France travaille avec les autorités chinoises et le consulat de France pour le rapatrier", a-t-il ajouté.  


"Des discussions sont actuellement en cours avec les autorités chinoises afin de mettre en place une solution permettant une reprise rapide des opérations de transport de fret de et vers la Chine, à raison d'un vol par jour,  dans un contexte d'urgence sanitaire mondiale", selon la même source.

JOGGING


Comme nous vous l'annoncions un peu plus tôt, le jogging sera interdit à Paris entre 10h et 19h à partir de demain, via un arrêté conjoint de la préfecture de police et de la mairie de Paris.


"Le préfet de police a décidé, en accord avec la maire de Paris, de réguler l’accès à l’espace public en réduisant certaines possibilités de sortie en cours de journée. Ainsi, à compter du 8 avril 2020, les sorties pour des activités sportives individuelles ne seront plus autorisées entre 10h et 19h sur l’ensemble du territoire de Paris. Elles restent donc autorisées de 19h à 10h, au moment où l’affluence dans les rues est la plus faible", peut-on en effet y lire.

LETTRE OUVERTE


Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), adresse ce mardi un courrier au chef de l'Etat, Emmanuel Macron. "La priorité de votre gouvernement doit être, avant tout, de garantir la stricte protection de tous les salariés qui, assurant des activités essentielles dans le secteur public et privé, doivent continuer à travailler. Ainsi, il est de votre responsabilité de veiller à ce que tout salarié puisse exercer son droit de retrait en l’absence de protection ou face à un danger grave et imminent. C’est d’ailleurs le sens du préavis de grève dans les services publics, afin de protéger les personnels travaillant dans des collectivités où les règles ne sont pas appliquées, tout comme dans les autres secteurs. D’autre part, les codes de bonnes pratiques même unanimes, sont remis en cause ou restreints par les ministères comme c’est le cas dans le BTP. De nombreux salariés sont déjà contaminés, malades voire décédés parce qu’exposés au virus sur leur lieu de travail. Cela pose, dès maintenant, la question de la réparation et ainsi du classement automatique en maladie professionnelle pour les soignants, bien entendu, mais aussi pour tous les travailleurs", écrit-il notamment.

CONFINEMENT


Après un premier départ avorté, la plateforme de la marque aux grandes oreilles se lance dans l'Hexagone dès ce mardi 7 avril avec pléthore de classiques à voir et à revoir. Mais aussi des contenus crées spécialement pour Disney+. Survol.

Disney+ débarque enfin en France : 5 programmes inédits à regarder en famille

Urgent

INTERDICTION


Le jogging sera interdit à Paris entre 10h et 19h à partir de demain, selon les informations de LCI. Il s'agit d'un arrêté conjoint de la préfecture de police et de la mairie de Paris.

NUMERO VERT


"En lien étroit avec la Croix-Rouge, nous sommes en train de monter un numéro vert gratuit à disposition des personnes âgées à domicile et des proches aidants", a annoncé le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran sur RMC ce mardi matin, ajoutant : "Le message à la population, c'est : téléphonez, téléphonez et téléphonez. Vous avez forcément des personnages âgées à domicile (dans votre entourage). N'hésitez pas à les appeler pour leur demander si elles ont besoin de quelque chose, pour vérifier si elles vont bien, si elles ont le moral."

RUSSIE


La Russie a enregistré 1.154 nouvelles contaminations au coronavirus entre lundi et mardi, franchissant ainsi le seuil du millier pour la première fois, ont annoncé ce mardi les autorités sanitaires. Au total, le pays dit avoir enregistré 7.497 contaminations et 58 décès, soit 11 de plus que la veille.

PENURIE


Dans l'attente d'un vaccin contre le Covid-19, certains médicaments utilisés pour traiter les symptômes de la maladie risquent de manquer cruellement en Europe, continent le plus endeuillé.


La pandémie dévore les stocks, des sédatifs administrés pour l'intubation de patients qui luttent pour respirer, jusqu'aux médicaments antipaludéens dont l'utilisation a été encouragée par le président américain Donald Trump.


"La disponibilité continue des médicaments, en particulier ceux utilisés pour les patients atteints de covid-19, est une préoccupation majeure", a ainsi déclaré l'Agence européenne du médicament (EMA), basée à Amsterdam.

JOGGING


Anne Hidalgo envisage de limiter les horaires de sortie pour faire son footing à Paris, pour "éviter que trop de gens se croisent". Un projet d’arrêté commun entre la mairie et la préfecture de Paris pour interdire le jogging de 10h à 19h est en préparation, a même annoncé la maire de Paris ce mardi matin sur France Info : "Il faut absolument que le confinement fonctionne, a-t-elle insisté. On est loin d'être sorti de la crise."

INFO PRATIQUE


Confinement oblige, les coiffeurs sont fermés depuis plus de trois semaines. Résultat : vos cheveux commencent à montrer quelques signes de laisser-aller, poussant certains à prendre les choses en main. "Halte-là !", préviennent les pros qui ont décidé de partager leurs astuces sur les réseaux sociaux.

Les meilleurs tutos pour se couper les cheveux, la frange, faire une couleur... seul à la maison

COLERE


Sur les ondes de France Bleu Paris, Olivier Dosne, maire de Joinville-Le-Pont affirme que le décès de son premier adjoint, Jean-Jacques Gressier, samedi après avoir contracté le Covid-19, est "un scandale d'Etat". 


"Des cas ont commencé à être identifiés la semaine d'avant les élections, et selon moi, l’Etat et l’ARS étaient très informés de la présence de la maladie sur le territoire. Bien avant l’élection qu’il aurait fallu annuler", argue-t-il.

COUP DE GUEULE


Le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau dénonce ce mardi matin les réquisitions par le gouvernement de masques commandés par les collectivités, fustigeant "un problème de la bureaucratie française".

ALLEMAGNE


L'Allemagne a enregistré un léger rebond du nombre de nouvelles contaminations au coronavirus en l'espace de 24 heures après quatre jours de baisse, a annoncé ce mardi l'Institut fédéral Robert Koch. Au total, l'Allemagne compte 99.225 cas, soit 3.834 de plus que dans le bilan de la veille. 

L'EDITO APHATIE


 Le gouvernement envisage la piste du traçage de téléphones. Il s'agit de l'une des conditions importantes pour aller vers le déconfinement selon les spécialistes. Jean-Michel Aphatie consacre sa chronique du jour à ses enjeux.

ETATS-UNIS


Le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, avait reporté le scrutin prévu aujourd'hui au 9 juin à cause de la propagation du coronavirus. La Cour Suprême locale et la Cour Suprême nationale, à majorité conservatrice, l'ont déjugé cette nuit. Et dans les tweets ci-dessous, Donald Trump s'en réjouit.

FAKE NEWS 


Une carte censée représenter le déconfinement progressif à venir de la France circule sur les réseaux sociaux. C'est un faux.

Une fausse carte de déconfinement circule sur les réseaux sociaux

ANNE HIDALGO


La maire de Paris, sur France Info ce mardi matin, a, elle, promis que "deux millions de masques en tissu" vont être "offerts" aux Parisiens "dans les prochains jours". 


"Nous travaillons pour mettre en place une distribution de gel hydroalcoolique aux arrêts de bus et aux entrées de métro", a-t-elle ajouté, indiquant par ailleurs : "Nous avons lancé dès hier (lundi) une première vague de tests de dépistage dans deux EHPAD de la capitale."

OLIVIER VERAN


"Face à une épidémie qu'on ne connaît pas, il faut être humble et être capable de dire qu'il y a des choses que nous ne savons pas. Vous dire l'effet du confinement d'ici à dix jours, je ne suis pas en mesure de le faire. Le confinement durera aussi longtemps que nécessaire. Mais il n'y a pas lieu de prendre des mesures supplémentaires par rapport à celles annoncées", a déclaré ce mardi matin le ministre de la Santé sur RMC, assurant au passage que "les tests (sérologiques) seront pris en charge par la sécurité sociale", car ils constituent "un enjeu majeur dans la perspective du déconfinement".

ONU


Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra jeudi sa première réunion sur la pandémie après des semaines de tergiversations. Confinement oblige, la réunion se tiendra à huis clos par visioconférence.

CHLOROQUINE


L'Inde a annoncé ce mardi une levée partielle de son interdiction d'exportation d'hydroxychloroquine, un traitement antipaludéen potentiellement prometteur dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, après la menace de "représailles" du président américain Donald Trump.


Au nom de ses besoins nationaux, le pays d'Asie du Sud, producteur majeur de médicaments, avait banni samedi l'exportation d'hydroxychloroquine, un dérivé de la chloroquine prescrite depuis plusieurs décennies contre le paludisme.


En l'absence de remède contre le coronavirus, un vif débat anime actuellement la communauté médicale sur le bien-fondé du recours à la chloroquine et l'hydroxychloroquine pour traiter les malades du Covid-19. Malgré les appels à la prudence de nombreux scientifiques, Donald Trump a qualifié ce médicament de "don du ciel".

ROYAUME-UNI


Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a passé la nuit en soins intensifs après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19, a reçu de l'oxygène mais ne se trouve pas sous respirateur, affirme ce mardi un ministre de premier plan, Michael Gove. "Le Premier ministre a reçu un soutien en oxygène et il reste sous étroite surveillance", mais il n'a "pas été placé sous respirateur", a en effet indiqué le nouveau numéro deux du gouvernement, sur la radio LBC. 

DURCISSEMENT


Alors que la France entre dans sa troisième semaine de confinement, le ministre de l’Intérieur a annoncé que les préfets, "en lien avec les maires", auront désormais la possibilité de "durcir les mesures là où des signes de laisser-aller se feraient jour".

SEINE-SAINT-DENIS


"La Région Île-de-France, annonce celle-ci dans un communiqué, a donné au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, département qui paye un lourd tribu à la maladie qui y progresse plus rapidement que partout ailleurs dans la région, 100.000 masques pour faire face aux demandes du secteur social et médico-social (soins aux personnes handicapées, aide sociale à l'enfance, services d'aide à domicile). La Région a également distribué à tous les maires de Seine-Saint-Denis 320.000 masques (soit 20% de leur population) pour qu'ils puissent équiper leurs services publics de proximité et leurs soignants."

POLEMIQUE 


Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le Conseil français du culte musulman (CFCM) ont répondu à Marine Le Pen, qui a accusé des mosquées de profiter du confinement pour faire retentir leur appel à la prière.

"Appel à la prière" des mosquées : Castaner et le CFCM dénoncent la polémique initiée par Marine Le Pen

MASQUES


Selon RTL, 16 millions de masques destinés à la France sont actuellement bloqués à Shanghai. Les deux dernières liaisons du pont aérien entre les deux pays ont été annulées en raison de nouveaux contrôles sanitaires effectués par les autorités chinoises pour éviter une nouvelle vague de contaminations.

ETATS-UNIS


Selon le New York Times,  Donald Trump détient des actions dans le capital de Sanofi, qui fabrique la chloroquine.

TEMOIGNAGE

TRAITEMENT


Interrogé par Elizabeth Martichoux sur LCI, Pascal Morel, directeur de l'établissement français du sang, évoque le transfert de plasma, dit "plasma thérapeutique", possible traitement contre le Covid-19, dont le principe est de"faire bénéficier à un malade des facteurs de guérison qui ont permis à un autre malade de guérir". "C'est quelque chose qui a déjà bien fonctionné par le passé, notamment pour la grippe ou le virus Ebola, mais il est aussi arrivé que ce traitement ne fonctionne pas, prévient-il cependant. C'est un espoir mais il faut rester extrêmement prudent." Concrètement, il s'agit d'"isoler le plasma du sang, pour protéger certaines cellules et les molécules nécessaires au fonctionnement de l'organisme, par exemple les anticorps", puis de le transférer "à plusieurs patients", "avant que la maladie devienne sévère", soit "six jours environ après l'apparition des symptômes". Une étude clinique en ce sens, menée avec l'AP-HP, débute ce mardi, et devrait arriver à son terme autour du 20 avril.

ROYAUME-UNI

MASQUES


Focus sur ces villes où leur port va devenir obligatoire.

CONFINEMENT


Selon un sondage Odoxa-CGI pour France Info et France Bleu, les Français sortent en moyenne deux fois par semaine en cette période de confinement. Ils s'occupent principalement avec la télévision, internet et le sport. Surtout, ils ne se sentent globalement pas déprimés.


Il est à noter que 85% des confinés ayant des enfants affirment passer de bons moments en famille. En revanche, un tiers des parents trouve tout de même leurs enfants nerveux, ce qui est particulièrement le cas des familles qui vivent dans moins de 30m2 et/ou dans des quartiers défavorisés.

MASQUES


En direct sur LCI, Renaud Muselier, le président LR de la région Paca, s'est dit "favorable à l'obligation de porter un masque" comme à Nice, car c'est "l'un des seuls moyens dont nous disposons de freiner la contamination". "Je me suis entretenu avec Christian Estrosi (le maire de Nice) pour savoir comment il allait se procurer ces masques et si on pouvait le faire à l'échelle de toute notre région", a-t-il aussi confié.

CONFINEMENT


Un archéologue et neuf de ses étudiants ont été arrêtés par la police au Pérou  pour avoir effectué des fouilles dans un cimetière pré-hispanique pendant le confinement. Plus de 51.000 Péruviens ont déjà été interpellés, puis relâchés, pour avoir enfreint l'interdiction de quitter leur domicile, selon le président du pays Martin Vizcarra.

PORTRAIT


Avocat spécialisé en droit international, ancien ministre du Brexit nommé aux Affaires étrangères en juillet dernier... Qui est Dominic Raab, ce Britannique de 46 ans nommé par Downing Street pour remplacer le Premier ministre Boris Johnson, admis en soins intensifs après avoir contracté le coronavirus ?

Qui est Dominic Raab, le ministre qui assure l'intérim de Boris Johnson depuis son transfert en soins intensifs ?

LA REUNION


Focus sur les conséquences du confinement sur l'île.

ENGAGEMENT


Bill Gates, cofondateur de Microsoft et milliardaire philanthrope, a investi "des milliards de dollars" dans le soutien à sept des laboratoires qui, dans le monde, planchent sur les vaccins les plus prometteurs contre le Covid-19, nous apprend le Wall Street Journal.

INQUIETUDES


"Cela ne fait aucun doute que la tournure prise par les événements signifie que Boris Johnson est gravement malade", estimait lundi soir Derek Hill, professeur d'imagerie médicale à l'University College de Londres, cité par Science Media Centre. Plusieurs médias britanniques s'interrogent en tout cas sur l'état de santé du Premier ministre, et sur la communication du gouvernement à ce sujet, tant l'annonce de son placement en soins intensifs "était inattendue", d'après le Telegraph. Les unes des journaux britanniques ce mardi sont presque toutes barrées des mêmes mots : "Soins intensifs". Le Daily Mirror et le Daily Star vont plus loin, parlant de "combat pour sauver sa vie".


D'après une source gouvernementale, le Premier ministre reste "conscient" et son transfert, intervenu vers 19h, a été décidé "par précaution au cas où il aurait besoin d'un respirateur".

AUTOMEDICATION


Un entrepreneur a été placé en garde à vue, soupçonné d'avoir proposé de délivrer de la chloroquine importée d'Inde aux salariés de sa société basée dans la Loire...

"Trump a préconisé ce produit" : un entrepreneur en garde à vue pour avoir proposé de la chloroquine à ses salariés

ÉTATS-UNIS


Les Etats-Unis, qui ont dépassé les 10.000 morts du nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, ont recensé 1150 décès supplémentaires en 24H, selon le comptage lundi soir à 20H30 de l'université Johns Hopkins. Le pays dénombre officiellement plus de 366.000 cas d'infection (quasiment 30.000 cas supplémentaires en 24H) et déplore 10.783 décès au total, selon cette base de données actualisée en continu.

CHINE


La Chine n'a recensé aucun nouveau décès quotidien pour la première fois depuis que sont publiées les statistiques de victimes du coronavirus, démarrées en janvier, ont annoncé mardi les autorités sanitaires.


Les nouveaux cas de contamination en Chine continentale diminuent depuis mars, mais le pays est confronté à une deuxième vague d'infections importées de  l'étranger, avec un millier de cas selon la commission nationale de santé.

BORIS JOHNSON EN SOINS INTENSIFS 


Donald Trump exprime à son tour son soutien à son "ami" Boris Johnson. "Nous avons été très tristes d'apprendre qu'il avait été placé en soins intensifs il y a peu de temps. Tous les Américains prient pour son rétablissement", a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche. "Lorsque vous êtes placé en soins intensifs, c'est très très grave avec cette maladie", a-t-il ajouté, précisant que la Maison Blanche était en contact avec ses médecins. "Nous verrons si nous pouvons aider", a-t-il ajouté, sans autres précisions.

BORIS JOHNSON EN SOINS INTENSIFS 


La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a elle aussi souhaité un "prompt rétablissement" à Boris Johnson, après son admission en soins intensifs. "Mes pensées vont au Premier ministre Boris Johnson et sa famille ce soir. Je lui souhaite un prompt et total rétablissement", a-t-elle tweeté. 

LIVRAISON DE MASQUES EN FRANCE 


Les masques commandés par la France en Chine seront livrés par toute une série de vols d'ici la fin juin, a affirmé  le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. L'importation sera échelonnée. 


"Aujourd'hui la Chine est l'atelier du monde pour les masques et le rôle de la diplomatie française c'est d'être le porte-parole, l'acteur sur le terrain des commandes qu'organise le ministère de la santé", a relevé Jean-Yves Le Drian. "Je suis d'une certaine manière le courtier d'Olivier Véran. Je fais en sorte qu'on identifie les entreprises chinoises sur leur honorabilité, sur la qualité de la prestation, sur la sécurité de l'approvisionnement et toutes nos équipes (...) sont mobilisées pour que les masques arrivent bien", a-t-il expliqué.


Jean-Yves Le Drian espère également que des leçons seront tirées de la crise au plan international et que le monde "ne repartira pas comme avant". "Cette pandémie doit permettre un sursaut, doit permettre de revisiter, de refonder la relation que les Etats ont entre eux face à de nouveaux dangers, de nouvelles menaces, de nouveaux enjeux, de nouveaux défis que sont les biens publics mondiaux, au cœur desquels il y  a la santé et le climat", a-t-il dit.


"Ce qu'il faut éviter c'est qu'après la crise on considère que nous avons vécu une parenthèse, on soit victime d'amnésie et que tout reparte comme avant", a-t-il insisté.

Infos précédentes

Voir aussi

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent