La barre des 3 millions de morts du Covid-19 dans le monde franchie

La barre des 3 millions de morts du Covid-19 dans le monde franchie

BILAN - Malgré les campagnes de vaccinations déployées aux quatre coins de la planète, les morts du Covid-19 s'additionnent toujours. Selon le comptage effectué par l'AFP, plus de 3 millions de personnes seraient désormais décédées du virus.

En un peu plus d'une année de pandémie, plus de 3 millions de personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde. Ce décompte, réalisé par l'AFP à partir de sources officielles, n'est pas encore prêt de s'arrêter. Après une légère accalmie en mars, le nombre de décès quotidiens est de nouveau en hausse sur la planète, avec en moyenne plus de 12.000 morts par jour la semaine passée, approchant des 14.500 décès quotidiens recensés fin janvier, au plus haut de l’épidémie.

Mardi, la responsable technique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Maria Van Kerkhove, a alerté mardi sur une pandémie "en pleine expansion", qui "croît de manière exponentielle". Pour l'OMS, la pandémie est arrivée à "un point critique", entre des pays qui parviennent à l’endiguer grâce à une campagne de vaccination massive et d'autres qui subissent une fulgurante hausse des contaminations et des décès.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Des pays voient le bout du tunnel grâce à la vaccination

En Israël, 6 personnes sur 10 ont reçu au moins une dose de vaccin. Si bien que le pays ne déplore plus que 6 à 7 décès par jour, presque 10 fois moins que fin janvier, au plus fort de la pandémie.

Les bénéfices de la vaccination sont également visibles au Royaume-Uni. Pays d’Europe le plus endeuillé par le Covid-19 (127.225 décès), il ne déplore plus aujourd’hui qu’une trentaine de décès chaque jour, après un pic à plus de 1200 morts quotidiennes fin janvier. Le pays, qui est sorti lundi de plus de trois mois de confinement, a lancé dès début décembre une campagne de vaccination massive qui a permis d’administrer au moins une dose à 60% de sa population adulte.

De même, les États-Unis, pays le plus touché du monde avec 566.224 décès, ont vu l’épidémie fortement reculer depuis fin janvier, même si les chiffres sont de nouveau à la hausse dans certains États.

Le Brésil et l'Inde, loin de sortir la tête de l'eau

À l’inverse, plusieurs pays peinent à endiguer une forte flambée épidémique. Au Brésil, deuxième pays le plus endeuillé au monde avec 368.749 morts, quelque 3000 décès sont annoncés chaque jour, soit près du quart des décès annoncés quotidiennement dans le monde. Ce chiffre a plus que doublé depuis la mi-février et le pays est depuis le 7 mars celui qui déplore chaque jour le plus de décès dans le monde. Malgré tout, le gouvernement se refuse toujours à un confinement de la population.

La hausse des décès est également extrêmement rapide en Inde. Plus de 1000 décès quotidiens sont recensés dans ce pays d’1,3 milliard d’habitants, soit neuf fois plus que début mars, une hausse similaire à celle des contaminations (plus de 188.000 par jour contre 15.000 début mars). Les autorités étudient un lien entre cette reprise épidémique à l'apparition d'un nouveau variant dans le pays. Selon de premières études rapportées par la BBC, celui-ci serait plus de 50% plus contagieux et 60% plus mortel et pourrait menacer l'immunité acquise par une personne via la vaccination ou la maladie et provoquer une réinfection. 

Lire aussi

Se fondant sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques, les chiffres des décès dans le monde annoncés par l'AFP sont globalement sous-évalués, précise l'agence de presse.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Injecter le vaccin AstraZeneca sans limite d'âge : la France ferait-elle cavalier seul dans l'UE ?

Déconfinement : la situation sanitaire est-elle vraiment pire qu'il y a un mois ?

Déconfinement : voici ce que vous pourrez faire (ou non) pour les ponts du mois de mai

INFO LCI - Nanterre : sa fille est harcelée sexuellement dans la rue, il tire au 9 mm

EN DIRECT - Les indicateurs sanitaires en voie d'amélioration, mais la pression est toujours forte à l'hôpital

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.