La Corse sous tension, un patient Covid-19 évacué de Bastia vers Marseille

La Corse sous tension, un patient Covid-19 évacué de Bastia vers Marseille

ÉVACUATION - Un patient Covid nécessitant un traitement particulier a été évacué jeudi en fin d'après-midi de l'hôpital de Bastia vers Marseille à bord de l'hélicoptère Puma de l'armée.

Il s'agit de la première évacuation vers le continent depuis le déclenchement du "plan blanc" ce mardi. Un patient Covid nécessitant un traitement particulier a été évacué jeudi en fin d'après-midi de l'hôpital de Bastia vers Marseille à bord de l'hélicoptère Puma de l'armée, ont indiqué l'hôpital de Bastia et l'Agence régionale de santé (ARS) de Corse.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

À 17H25, l'hélicoptère militaire s'est posé sur l'héliport de l'hôpital de Bastia avec une équipe médicale à bord, a observé l'AFP sur place. Il a ensuite redécollé et est revenu une heure après chercher le patient avec lequel il est reparti à 19H35.

Besoin d'"un traitement particulier"

"Ce patient nécessite un traitement particulier qu'on ne peut pas gérer ici. On initie ce traitement mais ensuite il faut une prise en charge sur le continent", a précisé à l'AFP André De Caffarelli, directeur médical des unités Covid du centre hospitalier de Bastia. "Il s’agit d’un patient atteint d’une forme grave de Covid-19, actuellement placé sous assistance respiratoire extra-corporelle (ECMO)", a détaillé l'ARS en précisant que l'équipe médicale l'accompagnant était du centre hospitalier d’Ajaccio.

"Ce transfert s’intègre dans le cadre de l’activation mardi du plan blanc régional, et permet de relâcher temporairement la tension des services de réanimation régionaux", a ajouté l'ARS, dans un contexte de forte circulation du virus et avec "une augmentation très nette de patients justifiant d’une hospitalisation". "Si on peut transférer un ou deux patients, ça serait bien", les cinq lits de réanimation Covid bastiais étant actuellement occupés, a de son côté indiqué à l'AFP Jean-Mathieu Defour, directeur de l'hôpital.

Le "plan blanc" déclenché jeudi

L'ARS a déclenché mardi le "plan blanc" permettant aux hôpitaux d'augmenter leurs capacités alors que l'île de Beauté est actuellement fréquentée par des dizaines de milliers de touristes et que le taux d'incidence des jeunes de 15 à 19 ans est à 1.900 pour 100.000 habitants. Ce taux est de 659 pour l'ensemble de la Corse toutes catégories d'âge confondues, ont précisé mercredi les préfets et l'ARS. 

Depuis le début de l’épidémie, l’île a déjà connu des évacuations sanitaires.  Le 22 mars 2020, 12 premiers malades atteints de Covid-19 avait été évacués pour soulager l'hôpital d'Ajaccio à bord du porte-hélicoptères Tonnerre vers quatre hôpitaux marseillais. D'autres transferts avaient également été organisés quelques jours plus tard. 

Lire aussi

Au total, 236 personnes sont mortes sur cette île de 340.000 habitants depuis le début de l'épidémie dont une jeudi et 68 personnes sont hospitalisées dont 15 en réanimation ou soins intensifs, selon le dernier bilan de l'Agence régionale de santé publié jeudi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.