Patrick Devedjian emporté par le Covid-19 : le monde politique lui rend hommage

Patrick Devedjian emporté par le Covid-19  : le monde politique lui rend hommage
Santé

HOMMAGE - Patrick Devedjian est décédé, dans la nuit du 28 au 29 mars. Agé de 75 ans, l'ancien ministre avait du être hospitalisé plus tôt dans la semaine après avoir été contaminé par le Covid-19. La sphère politique a réagi à cette disparition.

La mort, dans la nuit, à 75 ans, des suites du coronavirus, du président du département des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian suscitait dimanche matin de nombreuses réactions dans le monde politique, où l'on saluait la personnalité et la culture de cet ancien ministre de Nicolas Sarkozy, père de quatre enfants. 

Sur LCI, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse est revenue sur cette disparition : "On le croyait sur la voie de la guérison, mais le virus a été plus fort. C'est une personnalité qui va nous manquer. Patrick Devedjian disait qu'il était un résistant parcequ'il était arménien. Il avait été déraciné, ré-enraciné, il se disait 100% arménien, 100% français et revendiquait cette identité. Elle lui donnait un regard sur l'Histoire, qui était sa passion. Il avait une culture immense et nous donnait souvent des leçons d'histoire. Avec lui, je voudrais saluer tous les élus au contact des populations et qui, face au virus, paient un lourd tribut en ce moment", a déclaré la présidente de la Région Ile-de-France.

 Dans un communiqué, Emmanuel Macron a rendu hommage à un "homme politique engagé qui mit sa grande culture, son immense connaissance du droit et sa passion de la liberté au service de son territoire et de la Nation."

Lire aussi

Nicolas Sarkozy, dont Patrick Devedjian a été le ministre chargé de la Mise en œuvre du plan de relance (2008-2010), se dit "fier de l'avoir eu à [s]es côtés". Il rend hommage, dans son tweet, à "un homme passionné, entier, sincère, engagé".

Sur Twitter, François Hollande honore un "combattant" qui avait "surmonté avec courage bien des épreuves".

Le président du Sénat Gérard Larcher a fait part de  sa "grande tristesse d'apprendre la mort de Patrick Devedjian. Homme courageux et totalement devoué à sa ville d’Antony et aux Hauts-de-Seine". 

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand rend hommage, à "un républicain engagé, esprit libre".

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin salue, pour sa part, "des convictions, de la culture, de l’empathie, du caractère, du talent,... un ministre qui a fait honneur à la fonction. L’un des meilleurs. Profonde Tristesse". Patrick Devedjian avait été son ministre de l'Industrie en 2004-2005. 

Le ministre de l'Education nationale évoque "un serviteur de la France", qui a mis sa "culture et son franc-parler (...) pour servir son pays.

L'ancienne ministre de la Justice sous Nicolas Sarkozy, Rachida Dati, rend hommage à la figure de la vie politique et salue un "esprit brillant". 

"Esprit libre à la parole libre", c'est en ces termes que Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, salue la mémoire de l'ancien ministre. 

Alain Juppé se souvient d'un "ami fidèle" et évoque "un homme de conviction, courageux, droit et dévoué au bien public"

La députée Valérie Rabault, présidente du groupe socialistes et apparentés à l'Assemblée nationale, dit garder le souvenir "d'un homme libre, d'une grand culture qui a porté avec énergie le plan de relance de 2009". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

L'Économiste, écrivain et ancien conseiller de François Mitterrand, Jacques Attali évoque un "grand homme politique", "modeste", "lucide".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent