Peut-on être malade deux fois du Covid-19 ? Ces 51 cas sud-coréens qui interrogent les médecins

En ce début du mois d'avril, la Corée du Sud a testé positivement 51 personnes pourtant considérées comme guéries du coronavirus.
Santé

CRISE SANITAIRE - En Corée du Sud, des dizaines de patients que l'on pensait guéris du coronavirus ont été testés positifs à la maladie. Comment cela est-il possible ? Explications.

Les scientifiques sont unanimes : si la majorité de la population a été en contact avec le coronavirus et a développé des anticorps, alors la pandémie s'arrêtera. Mais depuis quelques jours, des nouvelles inquiétantes en provenance d'Asie viennent s'ajouter à la crise sanitaire. En début de semaine, la Corée du Sud a testé positivement 51 personnes pourtant considérées comme guéries du coronavirus. Comment l'expliquer ?

Pour les chercheurs du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Corée du Sud (CDC), qui ont révélé cette information, l'hypothèse de tomber malade une seconde fois n'est pas d'actualité. Plutôt que d'être infectées à deux reprises, le virus a peut-être été réactivé chez ces patients de nouveau positifs, estime Jeong Eun-kyeong, directrice du CDC, dans des propos rapportés par Bloomberg. "Nous menons une étude approfondie sur ce sujet", annonce-t-elle également, pour en savoir plus sur ces cas.

Une réactivation déjà observée avec d'autres virus

La réactivation du virus, si l'hypothèse est validée, ne serait pas une première. C'est également ce qu'il se passe pour le zona, le virus de la varicelle. Selon passeportsanté, environ 1% des personnes touchées par la varicelle subissent une réactivation du virus. Même constat pour le virus Ebola. En 2015, une femme a dû être hospitalisée à l'hôpital Royal Free de Londres après une réactivation du virus dans son organisme, alors que son état s'était amélioré dans un premier temps.

Lire aussi

Si l'hypothèse d'une réactivation du virus doit encore être approfondie, celle d'une deuxième infection a, elle, du plomb dans l'aile. A priori, attraper le coronavirus à deux reprises n'est pas possible, en raison des anticorps fabriqués par l'organisme lors de l'infection. Au mois de mars, alors que des cas de personnes tombées malades deux fois étaient déjà apparus en Asie, Gérald Kierzek, médecin urgentiste et consultant santé de LCI, s'était voulu rassurant

"Peut-être ont-ils été réinfectés par une souche un peu différente, peut-être que les tests n'étaient pas fiables, ou que le virus était dormant", se demandait-il. Mais pour le docteur, pas de panique, "cela reste des cas minoritaires et surtout avec peu de symptômes, donc pas très graves."

Ce n'est jamais sûr à 100%, mais je suis prêt à parier que les personnes qui se rétablissent sont vraiment protégées contre la réinfection- Anthony Fauci, spécialiste des maladies infectieuses et conseille de Donald Trump

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Aux Etats-Unis, Anthony Fauci, conseiller de Donald Trump sur la pandémie et spécialiste des maladies infectieuses, est du même avis. Selon lui, au regard des virus proches de celui du Covid-19, il est légitime de supposer que les patients guéris développent une immunité, au moins temporaire, au coronavirus. "Ce n'est jamais sûr à 100%, mais je suis prêt à parier que les personnes qui se rétablissent sont vraiment protégées contre la réinfection", a déclaré Anthony Fauci selon Newsweek.

Pour être déclaré comme guéri, un patient doit subir deux tests à 24 heures d'intervalle. S'ils sont fiables, les deux doivent alors se révéler négatifs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent