Coronavirus : peut-on vraiment être infecté plusieurs fois par le virus ?

Pour identifier les personnes contaminées par le coronavirus, on utilise un test. Comment fonctionne-t-il exactement ? En combien de temps obtient-on les résultats ? Qu'en est-il de la fiabilité ? Quelles sont les personnes susceptibles d'être testées ?
Santé

INQUIÉTUDE - Les autorités japonaises ont fait savoir ce jeudi qu'une Japonaise a été confirmée porteuse du coronavirus pour la deuxième fois, plus de deux semaines après sa première guérison. De quoi faire monter l'inquiétude, les experts se posant tous la même question : peut-on être infectés plusieurs fois par le Covid-19?

Des patients considérés comme guéris qui sont à nouveau testés positifs. C'est ce qui est arrivé à plusieurs personnes infectées par le coronavirus en Asie, notamment au Japon. Ce jeudi 27 février, les autorités du pays ont ainsi fait savoir qu'une femme d'une quarantaine d'années a une nouvelle fois été diagnostiquée positive au Covid-19, alors que son précédent test s'était révélé négatif. Alors, peut-on attraper ce virus deux fois ? LCI s'est penché sur la question.

Lire aussi

Virus "dormant" ou tests défectueux ?

Guide dans un bus touristique de la ville d'Osaka, dans l'ouest du Japon, la patiente a d'abord été testée positive le 29 janvier dernier. Rapidement guérie, elle est ensuite sortie de l'hôpital après un test négatif le 6 février dernier. Sauf que rapidement, elle développe à nouveau un mal de gorge et se plaint de douleurs thoraciques. Le 26 février, elle est à nouveau confirmée comme porteuse du coronavirus.

S'il s'agit d'une première dans l'archipel nippone, des cas similaires ont été rapportés en Chine. Ainsi, selon le site local Caixin, 14% des personnes guéries dans la ville de Guangdong ont ensuite eu un second diagnostic positif. Pourtant, comme le souligne le Dr Gérald Kierzek, contacté par nos soins, un tel virus est supposé permettre au patient de développer des anticorps. Sur le même principe que lors d'une vaccination, ils sont "censés protéger contre une réinfection". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Pour expliquer ce phénomène, le médecin urgentiste avance trois hypothèses. D'une part, il pourrait s'agir d'un virus dit "dormant". "L'individu est alors toujours porteur, mais la maladie n'apparaît que lors d'une grande fatigue". Et de prendre l'exemple de l'herpès, ou des boutons de fièvre. C'est d'ailleurs l'une des explications avancées par les autorités de la préfecture d'Osaka. Cité par Reuters, Philip Tierno Jr., professeur en microbiologie et pathologie à l'Université de New York estime ainsi que "le virus pourrait rester dormant et avec des symptômes minimes" et ne s'aggraver qu'ultérieurement. 

Une deuxième piste est celle d'une nouvelle "infestation" du patient avec un coronavirus d'une "autre souche". Entendre par là qu'elle ne serait pas "strictement la même sur le plan génétique". En France actuellement, il existe ainsi quatre coronavirus humains différents. Ces maladies saisonnières circulent en fait toute l'année, la population peut donc avoir deux fois la grippe. En pratique, c'est ce qu'on observe lorsqu'un patient a une grippe au début de l'hiver et une autre en fin de saison. 

Enfin, la dernière possibilité évoquée par le Dr Kierzek est celle d'un test défectueux, qui ne serait pas assez sensible. "Une analyse peut donner de faux résultats négatifs si elle n'est pas capable de détecter  des symptômes très faibles, ou si les prélèvements ne sont pas pris au bon endroit". 

Trois hypothèses que tous les experts sanitaires continuent d'étudier. Mais, comme l'expliquait un pneumologue d'un hôpital de Pékin la semaine dernière, "toute conclusion est encore prématurée."  Alors, pour savoir avec certitude ce qu'implique réellement ce phénomène, il faudra encore attendre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent