Coronavirus : quatre nouveaux cas positifs au Covid-19 découverts dans un abattoir de volailles en Vendée

Photo prise par un satellite de l’usine Arrivé (Maître CoQ) d'Essarts-en-Bocage.

POPULATION - Quatre salariés ont été testés positifs au Covid-19 dans une entreprise de l'agroalimentaire en Vendée, où une campagne de dépistage est en cours.

En ce dimanche 10 mai, veille du déconfinement tant attendu, la nouvelle tombe comme un cheveu sur la soupe. Quatre salariés de l’usine Arrivé (Maître CoQ), un abattoir de volailles situé à Essarts-en-Bocage (Vendée), ont été testés positifs au Covid-19, annoncent conjointement ce jour la préfecture et l'Agence régionale de santé (ARS) locales. Lesquelles expliquent, par voie de communiqué, que les quatre personnes contaminées ne présentaient pas de symptômes et faisaient partie d'un premier groupe de 261 employés testés samedi par un laboratoire agréé, dans le cadre d'une campagne de dépistage en cours.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Et maintenant, la traque des "sujets contacts"

 "Une deuxième série d’environ 400 prélèvements (correspondant aux personnels restant, ndlr) interviendra ce lundi 11 mai dans l’entreprise. Les services de l’Etat et l'ARS sont en lien constant avec la direction de l’entreprise pour déterminer les mesures de prévention nécessaires à cette situation", indique encore le communiqué. Qui précise, en outre, que "chaque personne testée positive fera l'objet d'un isolement et d'un accompagnement par les autorités sanitaires".

Compte tenu de la durée d’incubation du virus, "le travail d’identification des sujets contacts à risque démarre dès ce dimanche 10 mai. Il sera mené par l’ARS, en lien étroit avec le médecin du travail et les responsables de l’entreprise", ce qui implique que "toute personne considérée à ce titre comme 'sujet contact' sera aussi testée et invitée à s’isoler dans l’attente des résultats", peut-on enfin y lire. De son côté, la préfecture se dit en mesure de proposer 150 hébergements et un accompagnement adapté en lien avec les communes pour les personnes contaminées qui ne pourraient pas rester chez elles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.