Coronavirus : quatre scénarios de sortie de crise envisagés par le Conseil scientifique

DÉCRYPTAGE - Dans sa chronique "Les indispensables", Justine Sagot s'est intéressée ce jeudi 4 juin 2020 aux scénarios envisagés par le Conseil scientifique face au Covid-19.
Santé

DÉCONFINEMENT - Le Conseil scientifique du Covid-19 a planché sur les pistes possibles de sortie de crise du Covid-19. Quatre scénarios sont envisagés.

"Quatre scénarios probables", allant d'une "épidémie sous contrôle" à une "dégradation critique". Le Conseil scientifique, chargé de guider l’exécutif dans la gestion de la crise liée au Covid-19, a mis en ligne ce jeudi un nouvel avis visant à "préparer les différentes structures de l'Etat à affronter une éventuelle reprise de l'épidémie quelle qu'en soit sa forme".

Du meilleur au pire

Le premier scénario, intitulé "Une épidémie sous-contrôle" est le plus favorable avec seulement quelques foyers "localisés pouvant être maîtrisés". Le deuxième détaille, lui, les réactions à adopter dans le cas où "un ou des clusters critiques" feraient leur apparition, "signes d'une reprise locale de l'épidémie". Dans ce cas précis, seules les parties du territoires nationales concernées feraient l'objet de mesures spécifiques pour circonscrire le virus. 

Lire aussi

Dans le troisième scénario, baptisé "Une reprise diffuse à bas bruit de l'épidémie", l'épidémie ferait subrepticement son retour dans le pays sans que des clusters particuliers ne soient vraiment identifiés. Une sorte de deuxième vague lente face à laquelle le Conseil scientifique ne souhaite pas un nouveau confinement général. "Le scénario 3 propose des mesures ciblées pour certains groupes populationnels ou zones géographiques afin de maintenir un niveau acceptable d’activité sociale et économique."

Enfin dans le quatrième scénario, le plus terrible, "L'épidémie atteint un stade critique", avec une poursuite de la circulation du virus ainsi que le maintien d'un niveau de transmission et de décès toujours très élevé. "Les autorités doivent décider si elles souhaitent instaurer un deuxième confinement pour éviter le débordement des services de réanimation", suggère le Conseil scientifique dans ce cas.

En vidéo

Où se trouvent les 109 foyers de contamination identifiés en France ?

Des mesures à préparer le plus tôt possible

Dans cette feuille de route transmise aux autorités publiques, le Conseil scientifique, présidé par le spécialiste d'immunologie Jean-François Delfraissy, "souligne la nécessité de préparer" des "mesures appropriées" à chacun de ces scénarios, dans le but d'"éviter un nouveau confinement généralisé" comme celui qu'a connu le pays du 17 mars au 11 mai. Des mesures qui doivent être "élaborées dès maintenant" pour pouvoir les "activer le plus rapidement possible (...) lorsque cela sera nécessaire", insistent les sages.

Aussi, le Conseil scientifique propose de les préparer "avec les acteurs notamment territoriaux", dans le cadre d'un "plan de prévention et de protection rapprochées" visant "à augmenter l'efficacité des mesures prises tout en limitant l'impact social et économique de l'épidémie". Un tel plan devrait inclure "le renforcement des mesures barrière et de distanciation", telles que le "port du masque obligatoire dans tous les lieux confinés".

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Enfin, il suggère aussi la mise en oeuvre renforcée de la stratégie "tester, tracer, isoler", un plan de protection des Ehpad, une protection renforcée par confinement volontaire des personnes les plus vulnérables en raison de leur âge ou de leur état de santé, un plan destiné aux personnes les plus précaires ainsi qu'un ensemble de mesures à mettre en oeuvre dans les métropoles, qui sont particulièrement exposées, notamment en Ile-de-France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent