Rentrée scolaire et Covid-19 : un rapport explique le rôle des écoles dans la transmission du virus

Rentrée scolaire et Covid-19 : un rapport explique le rôle des écoles dans la transmission du virus

RENTRÉE - Alors qu'on sait un peu plus à quoi ressemblera la première rentrée scolaire à l'ère du coronavirus, Santé publique France tente de rassurer les familles en publiant un rapport sur le rôle des établissements dans la transmission du Covid-19.

À deux semaines de la rentrée, ce rapport tombe à pic. Publié jeudi 18 août par Santé Publique France, le document fait le point sur le "rôle des établissements scolaires dans la transmission du virus". À partir des recherches du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), il compile les principaux résultats sur la question, dévoilant aussi bien les caractéristiques de la maladie chez les plus jeunes que l'impact d'une fermeture des écoles sur la lutte contre le coronavirus. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Les enfants largement asymptomatiques

Cet "aperçu de l'épidémiologie" prend en compte les enfants de moins de 18 ans "dans les pays de l'Union européenne, de l'espace économique européen et au Royaume-Uni". On y apprend notamment que seule une "faible proportion" - à savoir moins de 5% - de l'ensemble des cas de coronavirus signalés dans cette zone concerne cette tranche d'âge. Peu touchés par la maladie par rapport à d'autres populations, les enfants sont aussi "beaucoup moins susceptibles d'être hospitalisés" ou de développer une forme grave de la maladie. L'infection est, au contraire, généralement plus légère ou asymptomatique. "Ce qui signifie que l'infection peut passer inaperçue ou ne pas être diagnostiquée", souligne Santé publique France.

Lire aussi

Des conclusions qui vont dans le sens de la majorité des études. Mais qui relève également que, les rares fois où ils présentent des symptômes, les enfants "excrètent la même quantité de virus que les adultes". Ils  sont donc aussi contaminants que le reste de la population. Quant à ceux qui ne présentent pas de symptômes, donc la grande majorité, "on ne sait pas à quel point ils sont infectieux", prévient l'agence européenne.

Raison pour laquelle plusieurs inconnues persistent. Comme le relève le document, certaines infections "se produisent" bien à l'école et peuvent être "difficiles à détecter" en raison de l'absence relative de symptômes. 

Cependant, le rapport montre tout de même que les rares investigations des cas qui existent en milieu scolaire, dont celle réalisée par l'institut Pasteur dans l'Oise en France, "suggèrent que la transmission d'enfant à enfant en milieu scolaire est rare". Et surtout, elle n'est pas la principale cause pour laquelle un enfant tombe malade. Dès lors, Santé publique France conclut que "si la distanciation physique et les mesures d'hygiène sont appliquées, il est peu probable que les écoles constituent des environnements de propagation du virus plus favorables que les environnements professionnels ou de loisirs avec des densités de population similaires". Pour rappel, les entreprises privées et publics sont aujourd'hui le premier lieu de diffusion du Covid-19 dans la population française. Toutes ces données tendent donc à montrer que "la seule fermeture des établissements de garde d'enfants et des écoles n’est probablement pas une mesure de contrôle efficace" dans la lutte contre le virus, assure l'agence sanitaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/Biontech "toujours efficace" contre le variant Omicron après "trois doses", annonce l'entreprise

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.