Réouverture des écoles : Olivier Véran sceptique sur le port de masques pour les enfants

Réouverture des écoles : Olivier Véran sceptique sur le port de masques pour les enfants

AVIS MINISTÉRIEL - Olivier Véran, en charge de la Santé, a expliqué sur France Inter qu'il n'existait "aucune recommandation scientifique pour faire porter des masques aux enfants", et qu'il était "très compliqué" d'envisager le port du masque obligatoire dans les écoles.

La reprise de l'école est au cœur des débats sur le déconfinement, annoncé pour le 11 mai. Maires, parents et enseignants s'interrogent sur les conditions sanitaires à prévoir pour assurer la sécurité des élèves comme du personnel scolaire. Alors que l'académie de médecine demande à la population de s'équiper rapidement de masques et que le gouvernement prévoit d'en distribuer massivement dès début mai, les enfants ne seraient pas concernés.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré ce vendredi sur France Inter qu'il n'y avait "aucune recommandation scientifique" en ce sens. Il a ajouté immédiatement vouloir rester "prudent, car depuis plusieurs semaines, les scientifiques changent d'avis, du coup nous-mêmes nous adaptons notre politique". Seule exception évidente : "les enfants malades ou fragiles", pour lesquels le pays dispose de "dizaines de millions" de masques chirurgicaux dédiés, "qui leur sont distribués quand cela se justifie". 

Les gestes barrières priorisés

S'il dit refuser de faire des "arbitrages", l'élu isérois à tout de même précisé sa pensée sur le sujet : "Je considère que c'est très compliqué de demander à un enfant de 10 ou 11 ans, qui est à l'école primaire, d'aller porter un masque toute la journée, à l'intérieur, en extérieur, de jouer avec dans la cour de récré quand on va commencer à dépasser les 30 degrés". 

Pour Olivier Véran, le plus important sera "d'insister sur les gestes barrières" : se laver les mains, tousser dans son coude, respecter une distance entre les uns et les autres.

Lire aussi

Concernant le port de masques pour les professeurs, le ministre a estimé que "si on s'apprête à permettre aux Français de porter des masques grand public, il n'y a pas de raison qu'on ne permette pas aux enseignants de les porter". Reste qu'aucune distribution n'est à prévoir - pour l'instant - dans les écoles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la barre des 10.000 patients hospitalisés franchie

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.