Coronavirus : une deuxième vague "extrêmement probable" à l'automne, estime le Conseil scientifique

Coronavirus : une deuxième vague "extrêmement probable" à l'automne, estime le Conseil scientifique
Santé

MISE EN GARDE - Alors que l'épidémie Covid-19 est "sous contrôle" en France, la crainte d'une nouvelle vague après la saison estivale inquiète le Conseil scientifique.

A en croire le Conseil scientifique, il est plus que probable que le Covid-19, dont la propagation ralentit actuellement en Europe, resurgisse à l’automne. "Une intensification de la circulation du SARS-CoV-2 dans l'hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l'approche de l'hiver) est extrêmement probable", estime le groupe d’experts chargé d'éclairer le gouvernement sur l’évolution de l'épidémie, dans un avis rendu public ce lundi 22 juin.

Devant l’hypothèse d’une seconde vague après la rentrée, le Conseil scientifique préconise de conserver les données de santé recueillies tout au long de l’épidémie. "Dans ce contexte, il nous paraît essentiel de conserver les données à des fins de recherche et de suivi épidémiologique", écrit le conseil scientifique, ajoutant qu’il s’agit d’"une source d'information unique (...) afin de comprendre la dynamique de propagation du virus, et d'apprécier l'impact des différentes mesures de contrôle de (sa) circulation".

"Rien n'est encore très clair"

De fait, alors que l’épidémie semble "sous contrôle" en France, la crainte d'une seconde vague à la rentrée, une fois que les températures vont chuter, suscite l'inquiétude d'une partie de la communauté scientifique. 

Lire aussi

"Si on regarde l’historique des grandes pandémies de virus respiratoires, on voit que huit sur dix régressent dans les pays européens de manière spontanée durant l’été. En revanche, vous en avez cinq sur dix qui récidivent à l’automne", déclarait le le professeur Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, dans un entretien au journal Le Parisien, le 4 juin.

En vidéo

Coronavirus : faut-il craindre une deuxième vague ?

En Europe, le recul de l'épidémie semble en effet coïncider avec l'arrivée de l'été, tandis qu' elle gagne du terrain en Amérique du Sud, où l’hiver austral vient maintenant de débuter. De quoi s’interroger sur le rôle que pourrait jouer une saison plus froide dans la propagation de la maladie. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur le Covid-19

"Rien n’est encore très clair à propos de la composante saisonnière", jugeait toutefois Antoine Flahault, épidémiologiste, professeur de santé publique, et directeur de l’Institut de santé mondiale à l’université de Genève, dans un entretien au journal Libération, le 10 juin. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent